Le président français et le voile

Publié le 17 août 2009 - par
Share

Chers amis de « Riposte Laïque »,

Je vous prie de prendre connaissance d’un article que j’ai adressé à l’Est-Eclair et qui est paru le 20/06/2009 à la rubrique « Courrier des lecteurs ».

Je vous donne mon accord pour en faire état dans sur votre site ou éventuellement publier le texte dans son intégralité.

Cordialement,

Bernard DICK

Le président français et le voile

A la rubrique « Gros Plan », l’Est-Eclair du dimanche 7 juin, sous le titre « Nicolas Sarkozy soutient le port du voile islamique » cite le président français en ces termes : « Je suis totalement d’accord avec le discours du président Obama, y compris sur la question du voile ». Le 5 juin, à l’université du Caire, le président Barack Hussein Obama avait « appelé les pays occidentaux à ne pas gêner les musulmans dans la pratique de leur religion » et même critiqué ceux d’entre eux qui dictaient « les vêtements qu’une femme doit porter », sans citer nommément la France qui interdit le voile dans les écoles et les administrations depuis 2004.

Le Quai d’Orsay s’est cru bon de préciser : « On ne se sent pas particulièrement concerné par cet élément particulier du discours (du Caire) car nous respectons tout à fait la liberté du culte, la liberté vestimentaire. Il y a un espace, lié à notre histoire, à la Constitution française et au fonctionnement de la France, pour lequel la neutralité doit s’appliquer » (Libération du 8 juin).

En soutenant le port du voile, le président français va à l’encontre de la loi de 2004 sur le voile islamique.

En soutenant le port du voile, le président français a soulevé un tollé général dans les associations féministes protectrices des droits des femmes.

En soutenant le port du voile, il ruine les efforts des intellectuels arabes et musulmans, en France et dans les pays arabes et musulmans qui prônent un islam des lumières, combattent pour la démocratie, luttent contre l’obscurantisme et l’asservissement de la femme.

En soutenant le port du voile, le président français ouvre grand la boîte de Pandore des revendications islamiques contraires à la laïcité et dont certaines se sont déjà exprimées en France :

dans l’éducation : interdiction de la mixité, interdiction aux femmes d’enseigner certaines disciplines, interdiction aux non musulmans d’enseigner les sciences humaines et l’histoire, dispense aux jeunes musulmanes des cours de sport et d’éducation sexuelle, création d’un lieu de prière ( masjid ), interdiction du porc dans les cantines et mise à disposition de viande halal…
dans les hôpitaux : interdiction aux médecins hommes de soigner des femmes, présence d’un aumônier, création d’un lieu de culte…
dans la vie sociale : horaires réservés dans les piscines publiques, places réservées dans les cimetières…

La France s’acheminerait ainsi vers l’instauration de la sharia avec tribunaux islamiques, mariages précoces, répudiation, lapidation de la femme adultère, polygamie, crimes d’honneur, peine de mort pour les renégats etc…

Le voile n’est pas un simple vêtement. Les femmes, en portant le voile, indiquent ostentatoirement qu’elles sont musulmanes. En fait, elles s’auto-discriminent et discriminent aussi par là même celles qui ne le portent pas. Il y a là un refus de l’égalité entre femmes, de l’égalité homme-femme – un des piliers de la société européenne contemporaine – et donc d’intégration. Le voile est une manifestation quotidienne de communautarisme qui détruit l’unité et la cohésion du tissu national.

Jusqu’où irons-nous en France et en Europe ? Jusqu’à intégrer la Turquie comme le demande Barack Hussein Obama ? Et, comme le dit le président Nicolas Sarkozy, vers « l’inévitable islamisation de l’Europe » ?

Bernard DICK

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.