Le prochain homme providentiel qu’il faut à la France sera peut-être une femme…

Publié le 4 octobre 2010 - par
Share

Peut-être auriez vous dû mieux nous avertir de l’annulation du débat de ce soir jeudi par des titres d’article plus explicites du genre: « la rencontre de jeudi à l’ump est annulée.  » Mais peut-être ai-je les yeux fatigués, en tout cas j’ai complètement zappé les deux articles de Cyrano et Christine Tasin au sujet du changement de lieu puis de l’annulation du débat . Il est vrai qu’hier, rentré tard du boulot, j’avais d’abord tenu à regarder sur Arte la fameuse émission « Femmes pourquoi tant de haine? « et particulièrement le premier reportage, censuré fin août, sur la « Cité du Mâle. » Après avoir entendu les horreurs proférées par ces bons petits « français de papier », qui légitiment les violences faites aux jeunes filles, voire les meurtres, je me suis assoupi. Et je n’ai rouvert l’ordinateur que pour vérifier l’adresse du rendez-vous de ce soir, toujours marquée hier sur votre site.

Alors ce soir j’ai quitté Nanterre-Université pour rejoindre le siège de l’UMP. J’arrive essoufflé à 19h15, et après avoir passé le seuil ultra-sécurisé de l’édifice m’enquiert de la réunion auprès d’une gracieuse hôtesse qui m’annonce d’un air désolé que le débat a d’abord été déplacé puis annulé, tout en me présentant une espèce de tract dans lequel les organisateurs dénoncent l’attitude d’Accoyer. Elle m’annonce que pas mal de gens sont venus depuis 18h et se sont de même cassés le nez. Derrière elle un écran mural diffuse des vues aériennes de villages, de campagnes… très bucolique pour le parti d’un Président de la République qui affirmait il y aquelques années à De Villiers que le patrimoine français le laissait indifférent…Je repasse fort déçu le sas de sécurité. Je reste quelques minutes sur le trottoir au cas où je verrai surgir un visage ami, un de ceux que j’ai croisés aux apéros républicains ou chez Marie-Neige Sardin. Quelqu’un avec qui parler, s’épancher, pleurer sur ce monde qui m’est de plus en plus étranger…Après l’écoeurement initial, vite dissipé car on finit par s’habituer ces temps-ci, chaque jour apporte une nouvelle « surprise », vient une impression de grande tristesse.

Ensuite je rentre chez moi, résigné, en me disant que tout cela au fond n’est guère étonnant, c’est vrai, un débat sur l’immigration et l’islamisation AU SIEGE DE L’UMP c’est au fond aussi improbable qu’à celui du PS, et pourquoi pas espérer une invitation au PCF ou chez Besancenot… je m’affale devant la 6,(oui, j’ai honte, mais c’est si bon…) c’est la 5ème saison de « Bones », ces deux dadais de Booth et Tempérance n’arrivent toujours pas à s’avouer leur amour au-dessus des cadavres qu’ils s’efforcent de reconstituer, ah cette pudeur des sentiments, un peu de douceur dans un monde de brutes, la différence entre une série US et la France actuelle, c’est que chez nous on plonge dans un monde de brutes, mais sans douceur du tout, et je repense à ces petits cons d’hier dans le reportage, -mais le mot « con » est bien trop gentil, ce sont de vraies pourritures, celles qui règneront demain dans notre pays avec la bénédiction des journalistes du Monde , sans compter leurs lecteurs dhimmis et fiers de l’être (voir leurs réactions).

Ah vous ne voulez pas d’un débat nauséabond qui risquerait de stigmatiser ceux qui torturent, violent et assassinent leurs prochains avec la caution de la religion de haine, d’intolérance et de guerre, ah Lecteurs lobotomisés du Monde ou du Parisien mais vous méritez le sort ignoble qui vous attend, la lente décomposition de l’esclavage, vous qui prétendez que la France de maintenant, ce n’est plus celle de 1970, ou de 1950, ou de Pétain (!)(parce que vous mettez sur le même plan toutes ces époques, le passé -forcément mauvais-n’existe plus pour vous, ne reste qu’un présent sans avenir) ce n’est plus celle de « Jour de fête », ce n’est plus la « France Moisie », la France de la douceur de vivre , de l’amour courtois et de la bonne chère, non ce que vous aimez c’est l’Europe bisounours qui fait bling-bling quand les Islamistes la tapent contre le mur sous le regard narquois des Chinois, ce que vous désirez c’est les Paradis artificiels du politiquement correct et de la bien-pensance qui vous épargnent la vision de la réalité horrible de notre société.

Mais nous, nous continuerons de regarder la réalité en face, si dérangeante qu’elle puisse paraître. Et vos vociférations « fachos! puants! FN! cinglés aveuglés par la haine! » ne démontrent que votre peur de la réalité.

Amis de RL, j’espère que vous avez pu tenir ce communiqué prévu devant l’Assemblée Nationale, et je compte bien le découvrir bientôt dans votre site, et ainsi savoir si « la Droite Libre » se décide à rompre avec l’édifice vermoulu de l’UMP pour venir grossir nos rangs. Et peut-être qu’un jour la France aura elle aussi son homme providentiel, son Geert Wilders, ou son Oskar Freysinger… Et peut-être que ce sera une femme ! Une nouvelle Jehanne d’Arc, une nouvelle Charlotte Corday (1), une nouvelle Olympe de Gouges pour mener la Résistance !

1: Rappelons que Charlotte Corday était républicaine, et non royaliste comme certains aiment encore à le faire croire .

Pascal Lacomté

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.