Le tribunal juge en imam, c’est aussi de votre faute, Martine Aubry et Nicolas Sarkozy !

Publié le 3 juin 2008 - par
Share

Lettre à Martine Aubry et au Président Sarkozy

« mariage annulé à Lille :
la mariée n’était pas vierge, le tribunal juge en imam… »

Trop, c’est trop ! J’ai hurlé de douleur-colère quand les radios ont annoncé en boucle que le tribunal de grande instance de Lille avait annulé, en avril dernier, un mariage entre deux musulmans « pour erreur sur les qualités essentielles » de la mariée, car elle avait menti sur sa virginité.

Pauvre femme, que je me suis dit, en essayant d’imaginer la honte-menace que le mari fit peser sur elle en descendant quatre à quatre de la chambre nuptiale. Parce que, comme l’écrit La Voix du Nord, « il n’a pas de drap tâché de sang à exhiber »(1) aux invités du mariage !

Alors, avec le grand Jacques Brel, je me suis mise à me dire :

« Car chez ces gens-là, Monsieur, on ne rigole pas, on ne rigole pas.

On reconduit l’épouse légale à ses parents
comme on ramène une marchandise pour un défaut au Service Après Vente d’un hypermarché.

Chez ces gens-là, Madame, on ne rigole pas.

On ne rigole pas avec un hymen à déflorer

Car chez ces gens-là, Madame, Monsieur, il paraît que tout l’Amour se joue là. »

Alors je me suis mise à craindre le pire pour mes deux filles,
celles des voisins, d’un peu plus loin
et toutes celles que je ne connais pas mais qui ne veulent pas de ça ici .
Et même pour mon fils à qui nous n’avons pas enfoncé ces archaïsmes moyenâgeux dans la cervelle.

A nouveau j’ai hurlé de douleur-colère : « Trop, c’est trop ! Comment des juges ont-ils pu accepter de juger ça en France ? »

En France, le pays des Simone de Beauvoir, George Sand, Olympe de Gouges, Colette, Elisabeth Badinter, Mylène Farmer, Françoise Halimi, Juliette Greco, la môme Piaf, Isabelle Adjani, Diam’s la « brut de femme », Rachida Brakni, Nina Bouraoui

« La Signoret

Sylvia Bataille

Flora Tristan

Margueritte Duras

Mamzelle Chanel

Ou l’enragée Louise Michel… » (2)

Ou encore… Juliette Noureddine et toutes les autres.

La liste est longue de ces combats des femmes pour n’être plus des marchandises ou des vaches que l’on négocie comme à la foire aux bestiaux…

On croit cauchemarder ! La France, c’est pas l’Iran, l’Arabie Saoudite ou l’Afghanistan ! Ni le Maghreb rongé par le fanatisme islamique rampant ! La France de 2008, c’est 40 ans après Mai 68, c’est plus le Moyen Age !

Alors, pourquoi des juges de la République laïque ont-ils pu accepter de juger une affaire de virginité, une affaire relevant du religieux intime ? Car Marianne, notre République française, parce que laïque, n’exige pas des citoyens et des citoyennes qu’ils soient brevetés « vierges » quand elle les marie. Faudrait-il maintenant qu’il y ait un droit pour les musulmans et un autre pour le reste de la population ? Ou pire, est-ce la Charia que d’aucuns essaient d’inscrire peu à peu dans notre droit ? Serait-ce aussi un cadeau au lobby catholique réactionnaire qui poursuit sa croisade contre l’IVG, la pilule et le préservatif ?

Et pourquoi, Maître Xavier Labbée, avez-vous pu plaider « la tromperie sur la marchandise » ? Pour faire du fric ? Non, vous êtes professeur de droit à l’Université de Lille 2 et avocat au Barreau de Lille. Par machisme personnel ? Parce que vous pensez comme ce jeune ingénieur musulman modéré de trente ans que le mari est propriétaire du corps de sa femme et bénéficie du juste droit de se faire son hymen et au nom d’une « coutume » (3)? Parce que vous considérez la femme comme de la marchandise ? Pour vous faire de la pub, même au mépris des femmes ? A quel jeu jouez-vous, Maître Labbée ? Plaiderez-vous aussi l’excision comme « qualité essentielle » de la femme ?

En créant les conditions de ce jugement honteux, vous, juges et avocat, vous avez fabriqué une jurisprudence réutilisable par tous les obscurantistes réactionnaires. Vous le savez ! Si ce jugement n’est pas cassé, la virginité deviendra une condition du mariage.

A nouveau j’ai hurlé de douleur-colère : « Trop, c’est trop ! Comment des juges ont-ils pu accepter de faire ça en France ? »

Parce qu’ils ne sont ne sont pas les seuls responsables.
Parce que des élus politiques leur ont montré la voie. A Lille et à Paris !

A Lille, Martine Aubry, vous leur avez montré la voie avec votre piscine à créneaux aux horaires pour femmes voilées. Oui, Madame Aubry, vous vous dites choquée par ce mariage annulé, mais vous y avez contribué. En répétant sans cesse aux immigrés et aux Français issus de l’immigration qu’ils ont le devoir de cultiver « leurs racines » (4), vous les encouragez à demander toujours plus le droit à la différence, c’est à dire à importer des modèles sociaux-religieux et coutumiers destructeurs de la République laïque et des acquis fragiles des femmes d’ici. Vous poussez aux ghettos ethniques et religieux. A l’impossibilité de vivre ensemble. J’espère que vous ne faites pas ça pour avoir des voix…(5) J’espère que vous ne briguez pas le poste de Secrétaire nationale du Parti socialiste pour proposer ce modèle de société aux Françaises et aux Français, vous qui dites toujours que votre action à Lille est la matrice de ce que vous voulez pour la France.

A Paris, Monsieur le Président Sarkozy, vous leur montrez la voie quand vous dites que le prêtre, l’imam, le pasteur sont supérieurs à l’instituteur. Oui, Monsieur le Président, je vous fais cette lettre … pour vous dire qu’en votant une loi autorisant la non-mixité à l’Ecole, vous encouragez les demandes obscurantistes les plus folles comme voiler les femmes, contrôler leur hymen et leur corps et quoi encore ? Que retiendra l’Histoire de vous ? Que vous avez participé à la régression de la vie des femmes en France.

Madame Aubry, Monsieur Sarkozy, je vous le dis, vous participez aux violences faites aux femmes dans notre pays en agissant ainsi.

Et vous les chirurgiens, si vous êtes humanistes, cessez de vous faire du fric à refaire leur hymen à ces pauvres filles terrorisées par le machisme islamique ! Ayez un peu de courage et osez proposer aux élus politiques et à toute la société que nos filles soient remboursées par la Sécurité Sociale pour se faire enlever médicalement l’hymen à l’Hôpital. Ce qui aurait le mérite de jeter aux oubliettes de l’Histoire ce fantasme machiste préhistorique qu’est « la perforation virile de l’hymen de la femme ».

Femmes, Hommes, réveillez-vous ! Cessez de vous accommoder des petits arrangements anti-féministes, donc anti-laïques du style « c’est pour les musulmans en France, c’est pas pour nous ». Réveillez-vous ! Un matin il sera trop tard, la bête immonde obscurantiste et fanatique vous dévorera.

Fanny Deulin

(1). Cf. La Voix du Nord, 30 mai 2008, p 8.

(2). Vers empruntés à « Rimes féminines » de Pierre Philippe et Juliette (Nouredine).

(3). La « coutume » a été l’argument avancé par Maître Labbée (cf. La Voix du Nord du 30 mai 2008).

(4). cf. Martine Aubry (coordonné par), Immigration, comprendre, construire !, L’aube, 2006.

(5). Municipales : « Martine Aubry réélue… mais avec 56,6 % d’abstention », par Fanny Deulin :
http://www.ripostelaique.com/Martine-Aubry-reelue-mais-avec-56.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.