Les femmes et la natalité

Publié le 21 septembre 2007 - par
Share

Cette émission démarre fort : Bertand Delanoë paraît être le candidat rêvé « pour » du PS, non ? dit le présentateur pour démarrer cette émission sur France –Inter (le 7 Septembre 2007) C’est « la gauche velo » …
Il interroge ensuite Marie- Georges Buffet, l’invitée, sur l’échec cuisant du Parti communiste aux élections présidentielles.
Dans les reproches qu’elle a entendus, et retenus, elle note :
 » Le PC ne s’occupe que des plus pauvres, des sans-papiers, sans logement etc…
– l’image du PC entachée par l’échec de l’URSS
– Et la sous estimation du parti de l’importance … du féminisme !  »
J’attendais et de la laïcité ! mais elle s’est arrêtée là .Voilà une moitié du chemin !
Car pour nous militants laïques, le féminisme et la laïcité marchent ensemble !

Le féminisme et la laïcité

Ces deux valeurs devraient devenir universelles.
Elles impliquent que les femmes doivent, pour être vraiment libres, avoir la maîtrise seules de leur fécondité, la possibilité de décider seules du nombre d’enfants qu’elles souhaitent, en couple, ou célibataires. Mais à condition que la famille puisse élever l’enfant en lui procurant ce dont il a besoin. Un enfant a le droit :
– d’être bien nourri, bien soigné, bien vêtu
– et surtout, d’avoir une bonne éducation, avec la maîtrise parfaite de la langue française, de bénéficier d’une formation de haut niveau. Un enfant ne peut être lâché dans la vie sans que sa famille lui ait permis d’avoir un métier.
Cette maîtrise de leur fécondité est indispensable, et les femmes doivent lutter pour cette émancipation et refuser toute contrainte dans ce domaine, de quelque ordre que ce soit
– ni du père de l’enfant
– ni de leur famille
– ni d’une religion, quelle qu’elle soit
– ni de l’Etat
Il est révoltant que, pour certains hommes, une femme ne soit qu’un ventre !
Il est révoltant que, pour certains religieux fondamentalistes, une femme ne soit qu’un ventre! (fondamentalistes de toutes religions d’ailleurs).
Certains états incitent les femmes à avoir PLUS d’enfants sans dire vraiment leur intention :
– ils seront  » l’armée de réserve », les chômeurs utiles au capitalisme
– Ou bien ils seront les khamikazes que l’on combat (ou que l’on fait semblant de combattre)

Les allocations familiales sont nécessaires, elles respectent l’égalité républicaine : elles sont versées à toutes les familles, riches ou pauvres.

Elles doivent être destinées aux enfants, pour acheter les fournitures, les vêtements, payer les inscriptions aux activités sportives etc… L’allocation de rentrée aide aussi les parents (ceux qui en bénéficient)
Mais les soins, la surveillance et l’éducation devraient rester à la charge de la famille, des parents. L’Etat n’a pas à élever les enfants à la place des familles ! Elever un enfant, ce n’est pas « seulement remplir son assiette, et ouvrir la porte ensuite pour qu’il aille jouer au bas de l’immeuble « . C’est ce que dit aux familles un médecin de quartier de mes amis.
Une famille trop nombreuse ne permet pas de bien s’occuper de tous les enfants, surtout si les parents travaillent !
Avec une famille trop nombreuse, sans revenus ou à revenus trop faibles, un enfant n’a pas de bonnes conditions pour son épanouissement personnel et sa réussite (et je sais de quoi je parle !)
La France a un bon taux de fécondité par femme, elle n’a donc pas besoin de plus d’enfants !
Et quand l’homme impose la polygamie en France (alors qu’elle est interdite normalement) avec l’accord tacite et les yeux fermés de certains élus, qu’en est-il de l’épanouissement des femmes concernées ? Qu’en est-il des enfants profondément perturbés par un mode de vie peu conforme à ce qu’ils voient autour d’eux ?

La gauche bobo, velo et islamo-gaucho

La réflexion d’une « féministe » m’a fait sursauter :  » Mais on ne peut pas empêcher une famille d’avoir beaucoup d’enfants ! » (la gauche bobov)
Ah oui ! Quand elle n’aura pas les moyens de bien les élever ? C’est le devoir des mèdecins, des services sociaux de conseiller la contraception ! Elle existe dans notre pays, les féministes l’ont obtenue au prix de luttes âpres contre les réactionnaires, les obscurantistes religieux. Ainsi que le droit à l’IVG (interruption volontaire de grossesse) – qui doit être défendu becs et ongles! (1)
Cette réflexion me révolte.
Les enfants trop nombreux s’épanouissent-ils dans des appartements toujours trop petits (1) à plusieurs dans une même chambre ?
Pas d’enfant-papiers, pas d’enfant-revenu !
Mais l’enfant désiré, aimé et bien élevé par des parents conscients de leur responsabilité.
Et les femmes ?
Une femme n’est-elle qu’une machine à procréer ? Que fait-on de son épanouissement à elle?

La population mondiale et le réchauffement climatique

Le réchauffement climatique est certain selon une majorité de chercheurs ( livre de Pascal Picq) et la population s’accroît à une vitesse inquiétante: de 6,5 milliards nous serons à 9 milliards en 2050 .
Les conséquences de ce réchauffement sur le climat, sur les cultures sur toutes les activités des hommes sont inéluctables.
La limitation des naissances est donc indispensable. Elle permettra une meilleure vie pour les femmes, les enfants et toute l’humanité.

(1) Christine Boutin s’est installée avec son staff dans 24 Algeco sur la place Bellecour, à Lyon. Elle va rester jusqu’au 28 Septembre . Pour cette délocalisation, la note s’élève à 250 000 €. Combien de logements sociaux avec cette somme ? disent certains lyonnais mal pensants. Et Christine Boutin, ministre du logement, n’est pas l’amie des féministes, elle a soutenu les commandos anti –IVG et nommé un prêtre pour la seconder ( laïcité de l’Etat ?? )

Mireille Popelin

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.