Les francs-maçons continuent à défendre la laïcité et l’école publique

Publié le 2 juin 2009 - par - 289 vues
Share

Salut Cyrano et toute la rédaction

Les Francs Maçons continuent à défendre la laïcité et l’école publique. Ci joint un communiqué de presse de trois obédiences maçonniques dénonçant le projet de « loi Carle » concernant le financement des écoles. Ceci à la suite des accords scélérats « Kouchner – vatican » sur la reconnaissance officielle, par l’Etat français, de certains diplômes universitaires obtenus dans le cadre d’établissements catholiques.

Pour continuer dans la logique de ce gouvernement et de beaucoup trop d’élus locaux, Il ne restera plus qu’ à donner des missions d’enseignement de service public aux madrassas et aux écoles lubavitch, peut-être avec l’obtention d’un diplôme de récitation du coran ou du talmud pour tous. Car, sur le même modèle que le financement de constructions de mosquées par de plus en plus de pouvoirs publics avec la pseudo argumentation des plus spécieuse de « rattraper le décalage » avec les catholiques, on nous dira bientôt que, au niveau scolaire, il faudra « rattraper » l’écart de financement entre ces différents types « d’écoles ». Et après tout, les musulmans, les juifs et d’autres encore seraient bien bêtes de se priver de ce genre d’exigence antirépublicaine et mortifère pour la laïcité car pourquoi ne donneraient-on pas à tout le monde ce que l’on donne à certain ? C’est vrai quoi, dans son antirépublicanisme le flagrant et le plus effrayant, ce gouvernement n’est pas équitable puisque, dans ce cas là, il favorise une communauté plutôt que d’autres.

Mais que font donc le MRAP et la LICRA et pouquoi ne crient-ils pas au scandale raciste ? Allez, encore un petit effort et dans relativement peu de temps les proviseurs seront remplacés par des curés, des imams ou des rabbins ; d’autant plus que nous savons maintenant depuis un certain temps déjà que, pour sarkoléon le petit (une petite paraphrase de Victor Hugo ne peut pas faire de mal) un curé vaut au moins autant, si ce n’est plus, qu’un instituteur. Eh bien voila nous y sommes car c’est aussi ce que dis, entre les lignes, l’accord « Kouchner – Vatican », à savoir qu’un diplôme universitaire obtenu chez les cathos a autant de valeur qu’un diplôme obtenu dans une université publique française.

Bonne réception.

Fraternellement.

Hervé BOYER

Le démantèlement de l’école publique se poursuit

Le 15 juin, l’assemblée nationale va examiner la proposition de loi Carle, adoptée le 10 décembre 2008 par le Sénat. Elle vise à « garantir la parité de financement entre les écoles élémentaires publiques et privées sous contrat lorsqu’elles accueillent des élèves scolarisés hors de leur commune de résidence…

Il s’agit là de reconnaître, de fait, une mission de service public aux écoles privées qui sont pourtant des entreprises n’ayant aucune des obligations des écoles publiques (laïcité, obligation d’accueil de tous les élèves, continuité de service et gratuité pour les familles) et de contraindre les communes à financer des écoles privées en dehors de leur territoire.

En effet, si une commune juge que la demande d’une famille n’est pas recevable, le Préfet peut obliger la collectivité à financer la scolarisation des enfants de cette famille hors de sa commune de résidence : « La contribution de la commune de résidence revêt le caractère d’une dépense obligatoire lorsqu’elle ne dispose pas des capacités d’accueil nécessaires à la scolarisation d’un élève dans une école publique ».

Enfin, elle remet en question la libre administration des communes. En effet, il n’y a pas d’accord préalable : la commune est mise devant un fait accompli et doit le faire supporter à l’ensemble des contribuables. On fait ainsi primer l’intérêt particulier sur l’intérêt général en favorisant la scolarisation dans les écoles privées, à 80% confessionnel.

Cette proposition est inacceptable ! »

Communiqué commun de la Fédération française du Droit Humain, du Grand Orient de France et de la Grande Loge Féminine de France, le 27/05/2009.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.