Les haut-parleurs illégaux de la mosquée Polonceau

Publié le 22 janvier 2010 - par - 483 vues
Share

Le 16 novembre 2009, dans le numéro 110, nous avons révélé que les employés de la mosquée Polonceau installent, avant chaque prière, trois haut-parleurs sur les trottoirs de la rue des Poissonniers et du boulevard Barbès. (1) Nous avons même réussi à filmer l’installation illégale et la désinstallation de certains de ces haut-parleurs sur la voie publique. (2)

Le 23 novembre, dans le numéro 111, nous avons révélé ce ne sont pas trois mais au minimum dix haut-parleurs qui sont installés chaque vendredi à midi par les musulmans de la mosquée Polonceau, quatre dans la rue des Poissonniers et six dans la rue Polonceau. (3)

Le 8 janvier 2010, l’auteur est retourné rue Polonceau, pendant la prière illégale, lors de laquelle cette rue est barrée et occupée sur près de 100 mètres de long par les musulmans, et il a constaté que ce sont huit haut-parleurs qui sont installés par les employés de la mosquée Polonceau chaque vendredi dans cette rue, afin de diffuser le prêche en arabe de l’imam, et non six comme il l’avait précédemment écrit. Ce sont donc en tout 12 haut-parleurs, 8 rue Polonceau et 4 rue des Poissonniers, qui diffusent ce prêche, chaque vendredi, à fort volume, pendant une quinzaine de minutes (de 13h15 à 13h30, en ce 8 janvier 2010).

Numérotés de 1 à 12, voici les emplacements des douze haut-parleurs qui déversent la prière en arabe dans deux rues du quartier Barbès, chaque vendredi.

Le haut-parleur n°12, peu après la fin de la prière.

Un employé de la mosquée Polonceau rapporte le haut-parleur n°11.

Rapportant les haut-parleurs n°10 et 11, l’employé de la mosquée passe devant les haut-parleurs n° 6, 7, 8, et 9.

Le haut-parleur n°5, qui va bientôt être rapporté à la mosquée lui aussi.

L’auteur a aussi constaté que les cris de « Allah ou-akbar ! » sont proférés par un employé de la mosquée, muni d’un mégaphone, depuis l’embrasure de l’entrée de la mosquée donnant sur la rue Polonceau.

Rappelons que selon la Loi de 1905, article 27, deuxième alinéa, la diffusion de la prière musulmane par ces 12 haut-parleurs placés sur la voie publique, ainsi que les cris de « Allah ou-akbar » lancés par mégaphone, sont totalement illégaux, en l’absence d’une autorisation en bonne et due forme de la mairie du 18e arrondissement et de la Préfecture de police.

Voici donc deux rues de Paris soumises chaque vendredi à la diffusion d’une prière musulmane, comme en Arabie Saoudite ! Voici donc une zone de Paris dans laquelle il est impossible à tout habitant et à tout passant d’échapper au prêche d’un imam ! Voici donc un quartier de Paris totalement conquis par les musulmans, qui y occupent non seulement l’espace physique par leurs tapis déroulés sur les trottoirs et la chaussée, mais aussi l’espace sonore, par la diffusion du prêche de leur imam !

Et tout cela sans aucune intervention des autorités françaises pour faire cesser cette occupation illicite du domaine public (loi de 1905) et ce trouble à l’ordre public !

Maxime Lépante

(1) Voir la sixième partie de :

Dernières nouvelles de l’enclave musulmane de Barbès

http://www.ripostelaique.com/Dernieres-nouvelles-de-l-enclave.html

(2) Islamisation de Barbès : Prière en arabe diffusée par haut-parleurs [1:33]

http://www.youtube.com/watch?v=0jl7FxF9aRA

(3) Dix haut-parleurs déversent la prière musulmane dans deux rues de Barbès

http://www.ripostelaique.com/Dix-haut-parleurs-deversent-la.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.