Les implications du combat pro-palestinien en France

Publié le 7 juin 2010 - par
Share

Bonjour,

Tout d’abord, je vous remercie de votre détermination, qui permet d’avoir un autre point de vue sur la situation générale de la France.
J’ai fait un texte il y a une semaine qui me semble adapté au vu des évènements qui sont susceptibles d’avoir lieu en France et qui ont déjà en partie commencé aujourd’hui.
Le voici à la suite (plus un lien sur dailymotion pour l’exemple).

Salutations respectueuses

Bernard Bayle

http://www.dailymotion.com/video/xcz1h8_lyinauguration-ben-gourion_news

Aujourd’hui, nous assistons dans les rues de Paris et ailleurs en France à diverses manifestations de soutien à la cause palestinienne, allant des opérations de boycott de produits israéliens avec des passages violents (notammment le casse de ces produits), à des défilés haineux où sont exhibés sans aucune pudeur le soutien aux groupes terroristes du Hezbolah et du Hamas, la haine du juif, l’appartenance religieuse des protagonistes notamment avec les « allah akhbar », les prières dans la rue et des émeutes où des passants et commerçants ont été pris à partie.

Le lien de ces différentes formes de militantisme pro-palestinien, est l’appropriation de lieux publics sous l’étendard de la cause humanitaire palestinienne qui si elle l’était réellement n’impliquerait pas ce lot de provocations et de marquage de territoire inutiles pour une défense humanitaire. En réalité sous l’étendard de la cause humanitaire palestinienne c’est l’affirmation d’un nationalisme arabe qui a quasiment fini de tendre vers l’islamisme qui s’exprime au su et vu de tout le monde, un des exemples les plus marquants étant le drapeau pallestinien mis recouvrant illégalement l’Arc de Triomphe.
En effet, la défense de la cause palestinienne grandement initiée par le Mufti de Jérusalem a été dès le début une cause d’union d’une entité arabe afin de se rassembler après la chute de l’empire ottoman sur des valeurs nationales et religieuses.

Ainsi l’article 14 de la charte de l’OLP (organisation de Yasser Arafat) : « La destinée de la nation arabe, et de fait, l’existence arabe elle-même, dépendent du devenir de la cause palestinienne. De cette interdépendance naît la recherche, par la nation arabe, et son effort pour la libération de la Palestine. Le peuple de Palestine joue le rôle d’avant-garde dans la réalisation de ce but sacré. »
Le nationalisme arabe et l’islamisme étant intimement reliés, il est possible de parler d’un islamisme arabe. Pour preuve, la situation humanitaire en Tchétchénie, bien plus catastrophique qu’à Gaza ou en Cis-Jordannie ne rassemble que bien peu de monde en France et dans les pays arabes.

Cette défense de la cause palestinienne en France menée par les arabo-musulmans et autres musulmans n’a donc rien d’humanitaire, elle est puremement identitaire et dans la continuation d’un islamisme conquérant pour lequel les frontières n’existent que par défaut, l’islam étant la seule religion légitime sur Terre.

Comme exemple récent on peut citer le collectif Cheikh Yassine (homme fondateur du Hamas), qui déborde largement du cadre du conflit israélo-palestinien pour marquer son influence souvent violemment comme lors de son intervention mouvementée à Montreuil au cours d’un débat sur la burqa initié par Ni Pute Ni Soumise, ou dans one sombre histoire de mosquée à Drancy. Il est plus que probable que ce collectif continue à déborder de son cadre spécifique pour intervenir sur différents débats sociétaux en France.

Pour conclure, lorsque des manifestations pro-palestiennes se font en France, ça n’est pas la cause humanitaire palestinienne ni même sa cause politique, qui est défendue, mais c’est la conquête du territoire qui héberge cette manifestation qui s’affirme.

Donc lorsque des manifestations pro-palestiennes se font en France, ça n’est pas la cause humanitaire palestinienne ni même la cause politique, qui est défendue, mais la conquête du territoire qui héberge cette manifestation qui s’affirme.

Bernard Bayle

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.