Lettre à mon député concernant le voile intégral

Publié le 22 juin 2009 - par
Share

Madame le Député

Etant l’un de vos électeurs, je suis malheureusement surpris de ne pas vous voir parmi les signataires progressistes de la proposition de commission d’enquête parlementaire concernant le port de la burqa .
http://www.andregerin.com/admin/img/eve/00001.1832.prop_resolution_burqa.pdf

En effet, la prolifération des voiles intégraux, burqa et niqab, est particulièrement préoccupante pour le citoyen que je suis, car il s’agit d’une fondamentale remise en cause des principes de la République Française, que sont la liberté, l’égalité et la fraternité, ainsi que le principe d’égalité des sexes.

1°) Remise en cause de la liberté : en effet , il est hautement probable que au moins 99 % des femmes qui la portent le font sous la menace de leur entourage , et non pas librement . Nul ne saurait adopter librement un pareil accoutrement . Comment pourrait se dire libre quelqu’un revêtu d’un vêtement, que dis-je , d’un emballage , qui lui ôte une bonne partie de son acuité visuelle et de son champ visuel , qui lui retire toute liberté de mouvements , et évidemment toute possibilité d’insertion professionnelle ? On ne peut être libre dans une pareille prison de tissu.

2°) Remise en cause de l’égalité : ce vêtement confère à celle qui le porte un statut objectif d’infériorité , la femme ainsi emmaillotée est réduite au statut de marchandise bâchée.

3°) Remise en cause de la fraternité : en effet , à supposer que certaines des femmes revêtues de niqab et burqa le soient volontairement, ce dont je doute fortement , comment pourraient-elles éprouver un sentiment de fraternité vis-à-vis de concitoyens envers lesquels elles montrent une attitude de mépris telle qu’elles vont jusqu’à refuser de leur montrer leur visage ! Comment peuvent-elles prétendre communiquer dans un esprit de fraternité avec leurs concitoyens ?

Rappelons également que les troupes françaises en Afghanistan avaient, en principe, été envoyées là-bas pour libérer les populations autochtones du joug des talibans qui osaient enfermer les femmes dans ces immondes prisons de tissu. Cette présence française sur le sol afghan n’a plus aucun sens si nous tolérons que, sur notre propre sol, des femmes subissent le sort infâme dont nous avions souhaité libérer les femmes afghanes !

Rappelez-vous que vous êtes député socialiste . Croyez vous que les grands ancêtres du parti socialiste et fondateurs de la laïcité, tels que Jaurès, auraient supporté qu’une pareille oppression des femmes se rencontre sur le territoire de la République Française et auraient fermé les yeux à ce sujet ? Je ne peux même pas l’imaginer !
Je caresse l’espoir que vous, en tant que femme et en tant que socialiste, ayant maintenant à votre charge ce flambeau qui vous a été transmis par ces grands ancêtres socialistes et républicains, aurez à coeur de soutenir la création de cette commission d’enquête, et à faire en sorte que, par le vote d’une loi d’interdiction de la burqa et du niqab, ces pauvres femmes soient libérées de ce cauchemar !

A l’heure ou le Président américain Obama, dans son fâcheux discours du Caire , s’est livré à une immixtion intolérable dans les affaires intérieures françaises en critiquant la laïcité telle que la France la conçoit, recevant sur cette question la scandaleuse approbation du Président Sarkozy, qui a montré, depuis ses inqualifiables discours de Latran et de Riyad, qu’il est un adversaire acharné de la laïcité, il est temps que les républicains de droite comme de gauche dont, je l’espère, vous faites partie, se lèvent ensemble, renonçant pour l’occasion à tout sectarisme de parti, pour défendre les valeurs de la République et de la laïcité contre l’obscurantisme et l’oppression des femmes !

Vous remerciant par avance d’écouter l’avis , probablement très majoritaire, de vos électeurs en faveur de l’interdiction des voiles intégraux burqas et autres niqabs, je vous prie d’agréer , Madame le Député, l’expression de ma considération respectueuse.

Docdory

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.