Lettre d’une femme de gauche à Martine Aubry

Publié le 10 juin 2008 - par - 357 vues
Share

Madame le Maire,

Femme de gauche, de bientôt 70 ans, soucieuse du sort des femmes et de leur émancipation, j’ai entendu vos propos concernant le jugement « sur la virginité ». Ne pensez-vous pas que vous-même avez agi avec légèreté, en autorisant des horaires réservés aux femmes musulmanes dans les piscines.. Cette décision allant à l’encontre de leur émancipation. Ceci choque énormément les Français. Pourquoi pas des heures pour les femmes juives, les catholiques etc..afin de bien communautariser les lieux publics ?

Le respect de nos valeurs laïques, le partage de nos espaces communs, sans affichage ostentatoire de nos religions, me semblent fondamentaux si l’on veut éviter la communautarisation, voire l’implosion de notre société.

Vous semblez, cette fois-ci, vous réveiller… ! Tant mieux !

Dans ce cas particulier, il est souhaitable qu’une nouvelle décision n’aggrave pas le traumatisme subi par cette jeune femme et qu’elle puisse se séparer de son mari, au moins en divorcer. Une séparation, un divorce, ne doivent pas être jugés plus grave parce qu’il s’agit de personnes musulmanes, ce sont des arguments qu’on entend beaucoup dans les débats actuellement.

Cette affaire pour regrettable qu’elle soit, a le mérite de faire réfléchir l’ensemble de la communauté française. Vous savez sans doute que de nombreux intégristes demandent qu’on puisse appliquer la charia dans les pays non musulmans, et permettre ainsi des jugements spécifiques. Ils ont échoué au Canada, mais ça pourrait marcher en Angleterre, et ils vont essayer en Europe. Donc attention aux lois que nous pourrions adopter, on peut s’engouffrer facilement dans notre liberté laïque, pour la détourner.

Bien que le jugement n’ait pas porté sur le côté religieux mais plutôt sur l’aspect mensonge, cette décision prise par la juge a au moins le mérite de faire réfléchir la France entière sur la régression qui s’amorce, pour les femmes, sous les pressions religieuses multiples. Il était temps. La forte implantation de L’Islam dans notre pays doit se traduire par un progrès pour les femmes musulmanes, (ce qui actuellement n’est pas le cas) et pas par une dégradation du droit des femmes en général.

Puisse ce cas de figure nous faire tous réfléchir, et vous surtout si vous briguez un poste important au PS.

Bien cordialement

Chantal Crabère

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.