Lettre de Jean-Christophe Lagarde, député-maire de Drancy, à Jeanne Bourdillon

Publié le 30 septembre 2008 - par
Share

Madame,

Votre propos intitulé « Humeurs laïques » paru sur le site « Riposte
laïque » a retenu toute mon attention et je tiens à vous apporter
quelques réponses pour nourrir, enfin je pense, votre réflexion.

D’abord, laissez-moi corriger une erreur dans la présentation des
choses : le titre racoleur du Parisien, concocté par un journaliste
frustré d’une information que je ne lui avais pas communiquée ne
reflète pas la réalité dans cette affaire.
En effet, les drancéens, et le Conseil municipal en premier lieu
puisqu’il en a débattu, connaissent cette réalisation et son
utilisation depuis que le projet a été présenté.

Je n’ai rien caché mais j’ai seulement refusé de faire de la
publicité, en période électorale, sur ce sujet.
Je travaille en Seine-Saint-Denis pour que mes concitoyens apprennent
à mieux vivre ensemble et les drancéens m’ont fait confiance pour cela
avec près de 70 % des voix.

Comme vous, je suis attaché au principe de la laïcité mais je le suis
encore plus aux valeurs républicaines de Liberté, d’Egalité et de
Fraternité. Et que dire des citoyens français désireux de pratiquer le
culte musulman et que l’on cantonne dans des caves sordides ? Que
penser du sentiment de révolte et d’injustice qu’un tel traitement
peut susciter quand on voit les prêcheurs intégristes s’en emparer ?

Alors oui, résolument, je crois en un islam à la française, au grand
jour, capable de partager nos valeurs et de faire siennes les lois de
notre République, une République apaisée qui donne à chacun sa place
et respecte l’altérité.

Et je réfute cet extrémisme laïcard qui, sous couvert de « grand
principe », refuse le monde tel qu’il est, nie à l’autre le droit de
croire ou de ne pas croire et d’agir différemment et salit à plaisir
ceux qui, loin des salons feutrés, partagent les difficultés de leurs
concitoyens ; je ne vous ferai pas l’affront de vous donner un cours
de démocratie mais la tonalité de votre propos m’y incline fortement.
Mais le « tous pourris » et autres amalgames islamophobes relèvent de
l’aveuglement ou de l’hystérie.

Vous souhaitant bonne réception de ce courriel,
Je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de mes sentiments les
meilleurs.

Jean-Christophe LAGARDE

Député-Maire de Drancy

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.