Lettre ouverte aux Indigènes de la République

Publié le 8 novembre 2010 - par
Share

Messieurs,

Je vous écris pour vous faire part de ma colère quand j’ai posé mon regard sur l’affiche de votre nouvelle campagne.
Je me questionne à raison: comment cette affiche peut-elle être autorisée sur le sol français ?

La réalité est que vous ne vous battez pas pour la France. Vous accusez des personnes, des partis politiques et des organisations comme le FN, Xavier Lemoine et Riposte Laïque de ne pas vous considérer comme des français à part entière. Or, vous utilisez une sémantique qui prouve que vous faites également une distinction entre français de souche et français issus de l’immigration: les expressions « sous-chiens » et « intégration par le jambon » en sont des exemples. Cette sémantique, vous l’utilisez pour stigmatiser (voyez-vous, je peux également utiliser le vocabulaire « anti-raciste ») les français d’origine, mais aussi les immigrés de tout horizon qui croient aux valeurs de la France et ont toujours respecté sa culture.
Parmi ces immigrés amoureux de la France, on a pu voir des vietnamiens ayant fui le communisme, des turcs souhaitant retrouver en France les valeurs d’Ataturk et des espagnols antifascistes.

Ces personnes ont toujours eu une raison qui les a poussé à immigrer dans le pays de Voltaire et d’Émile Zola. En lisant votre propagande, je ne trouve rien qui puisse justifier votre présence au sein du peuple français, tellement vos mots suintent la haine de l’Occident, le revanchisme destructeur et le manque flagrant de connaissances historiques.
De plus, vous ciblez en particulier les jeunes des banlieues. Il ne me semble pas que la place Stanislas, le mont Saint-Michel, les châteaux de la Loire, le musée de Verdun et tant d’autres lieux ayant façonné l’Histoire française se trouvent en banlieues.

Mais je ne résiste pas à la tentation de citer quelques unes de vos tirades.:
« Non pas comme le prétendent nos ennemis parce que nous serions anti-blancs ou parce que nous voulons coloniser ce pays, mais parce que nous n’en n’avons pas d’autres. »

Quel culot de dire que vous n’avez pas de pays autre que la France !
Selon vous, du chapeau de quel magicien sortent ces jeunes algériens vociférant « Nique la France » et exhibant le drapeau de l’Algérie ? Comment expliquer le zèle de certains ivoiriens vivant en France à cracher sur l’armée française en 2003, alors qu’en Côte d’Ivoire, il y eut une chasse aux blancs quasi historique dans ce pays ?
Et si des franco-marocains utilisent l’argument du conflit au Sahara occidental pour faire peser leur vote auprès des maires, c’est bien parce qu’ils s’identifient au Maroc, n’est-ce pas ?

Quant à vos lamentations sur le colonialisme et l’esclavagisme, sachez que, de nos jours, cet argument est au degré nul. Pour demander aux français et aux européens de payer l’addition fait par leurs ancêtres colonialistes (je grossis volontairement le trait car objectivement, l’Histoire prouvera toujours que cela n’a jamais été question de gentil colonisé musulman et de méchant colon occidental), il n’y aura guère que des immigrés masochistes et des français arrogants tels Edwy Plenel.
Des immigrés masochistes car la moindre des choses pour un peuple sacralisant les souffrances passées de leurs ancêtres, ce n’est pas d’immigrer en masse chez l’ancien colonisateur, surtout si c’est pour mettre en péril sa vie.

Des français arrogants car souhaitant se donner bonne conscience et ouvrir une grande gueule alors qu’ils sont souvent incapables de voir le futur et de vouloir lire tant de livres objectifs sur la colonisation. De plus, ces français, pour la plupart de gauche, sont volontiers bouffeurs de curés mais ils veulent faire de leurs compatriotes un nouveau Jésus destinés à laver tout les pêchés de colonialisme et d’esclavage commis par l’Humanité. Allez comprendre…

Non, vous ne pouvez pas changer ce pays avec de soi-disantes valeurs qui, de jour en jour, montrent aux peuples qu’elles sont antagonistes aux valeurs qui ont permis à la France et aux pays d’Europe d’avoir été des modèles de démocratie et de culture.
Vos « valeurs » , ce sont celles des femmes enfermées dans des burqas, celles des terroristes islamistes maudissant les peuples non-musulmans et celles des membres du FLN, grands tortionnaires de la réalité historique. Gardez-les…

Vous pouvez toujours prendre un ton péremptoire sur votre site, croire que vous pouvez détruire tout un pays, mais n’ayez pas la prétention de croire qu’un boulevard s’offrira à vous.
Je n’ai que 19 ans, je n’ai pas le courage de mon grand-père combattant aux FFI mais ma présence aux dates du 4 septembre et 19 septembre 2010 me donnent l’assurance qu’il y aura toujours quelqu’un pour barrer votre route.
La France et l’Occident n’ont certes pas toujours été purs mais une seule minute de leur gloire passée sera toujours plus enviable que l’avenir fait de mensonges et de discriminations que vous nous réservez.

Pour conclure cette lettre, j’opterai un ton moins grave afin de parler de manière personnelle à mademoiselle Bouteldja.
Houria, si tu pouvais cesser de vouloir coloniser les Français avant de donner des leçons aux Israéliens concernant le conflit au Proche-Orient, tu seras très gentille.

D’ailleurs, tu condamnes le colonialisme français et adhère à l’idéologie d’un homme ayant éradiqué les tribus des Banu Nadir et des Banu Qurayza. Quelque part, il y quand même une couille dans le potager, si tu connais cette expression grivoise de nos campagnes.

Houria, Mesdames, Messieurs, sachez que l’hostilité gronde au sein des esprits libres de France et de Navarre. Prenez garde car leurs valeurs risquent de triompher sur les vôtres. Et ce jour-là , ce seront les heures les plus héroïques de notre Histoire.

Alexandre Avignon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.