Lille : L’extrême gauche prise en flagrant délit de tags islamophobes ?

Publié le 17 janvier 2011 - par
Share

Habituellement prompts à dénoncer toute offense faite à l’Islam, la presse nationale, le Parti Socialiste, le Parti de Gauche, les Verts, le NPA et les associations anti-racistes n’ont pas dénoncé les tags « islamophobes, racistes et injurieux » ayant dégradé le mur d’un snack lillois … pas la moindre manifestation dénonçant le retour de la « peste brune », pas de « no pasarán ! » criés dans les rues, Dalil Boubakeur du CFCM ne s’est pas dit ému pas tant d’intolérance vis à vis de sa « religion de paix », pas de repentance de la part de Martine Aubry (maire de Lille), pas de dépôt de plainte contre X des associations anti-racistes (si promptes à le faire habituellement), pas de … non, rien ! Pas une parole, même pas une condamnation « de principe », désespérément rien !

Mince alors ! A l’heure où la moindre crotte de pigeon, le moindre éclat de peinture touchant ces fraiches mosquées sont dénoncés comme autant d’actes racistes sans équivalent, que le moindre livre, la moindre affiche, la moindre inscription un temps soit peu critique vis-à-vis de l’Islam sont censés nous rappeler « les heures les plus sombres de notre histoire » … Rien ?! Re-mince alors !

Pourquoi donc un tel silence ? La Voix du Nord (éditions du 15 et du 16 janvier) et Nord Éclair (éditions du 15 et du 16 janvier) sont à priori les seuls quotidiens à avoir relayé cette sombre affaire … A la lecture des articles publiés par ces courageux quotidiens, je tombe de ma chaise ! Aucune mention n’est faite d’un « acte perpétré par un obscure groupuscule d’extrême droite » ou autre dénomination convenue appliquée à tout auteur de dégradations considérées comme ayant un caractère raciste, lorsque celui-ci n’a ni été interpelé, ni même identifié ! Dans ce cas de figure, des suspects ont été interpelés, ils sont au nombre de cinquante-trois, et pas un seul n’a de lien avec le Front National et pour cause (!), il s’agît de militants du mouvement libertaire (Le « Libéralisme-libertaire » de Michel Clouscard dans son livre « Néofascisme et idéologie du désir », 1972).

Rappelons les faits. Dans la nuit du 14 au 15 janvier, un concert hip-hop était organisé au Centre Culturel Libertaire (CCL) de la rue de Colmar à Lille. A quelques dizaines de mètres de là, deux personnes surprennent un gaffeur en train de taguer des voitures. D’autres tags à caractère « islamophobes, racistes et injurieux » étaient visibles non-loin, rue des Postes sur la façade d’un snack. Les deux témoins, après avoir cherché à raisonner l’ « artiste », ont prévenu les forces de l’ordre. Arrivée sur place, la police s’est trouvée confrontée à la violence de l’ « artiste » et de cinq membre du Centre Culturel Libertaire venus lui prêter main-forte. Un des fonctionnaire de police, isolé lors de l’affrontement a été entrainé par ces sympathiques libertaires vers le centre culturel et a reçu des coups. Les renforts appelés par les policiers pris à partie eurent un mal fou à dégager le policier entraîné vers le centre culturel, leur avancée étant ralentie par un tir nourrit de projectiles divers. Les forces de police ont arrêté la quasi-totalité des personnes présentes dans le centre culturel, soit 53 interpellations.

Qu’il est étonnant de ne plus entendre les gentils pourfendeurs de méchants racistes lorsque ces derniers sont de gauche … de l’extrême gauche ! Qu’il est surtout étonnant de voir le différentiel de traitement fait par les médias dans ce type d’affaire. La presse nationale rue dans les brancards lorsqu’un jeune con immature, sans aucune culture politique, tague côte-à-côte une croix gammée, les initiales de Front National, une croix renversée et autres symboles divers, contradictoires et n’ayant rien avoir à faire ensembles. Pour les médias, quelle chance ! Une vraie caricature de l’extrême droite ! Le problème se corse dans cette affaire, dans l’inconscient collectif, le mouvement libertaire est associé à mai 68 notamment et non à cette extrême droite que l’on nous a appris à haïr et à considérer comme un héritage nazi !

Les libertaires se défendent d’être à l’origine des inscriptions racistes, d’ailleurs sur cinquante-trois interpelés, cinquante-et-un ont été relâchés sans que rien ne leur soit reproché (même pas les agressions perpétrées contre les forces de police) et deux ont été placés sous contrôle judiciaire – pour les violences de la nuit – puis rapidement libérés après présentation devant un magistrat. Officiellement, on pourrait dire qu’Il ne s’est donc rien passé !

Outre une curieuse décision de justice, comment expliquer ce silence assourdissant ? Rappelons-nous des propos tenus par G. Frêche, unanimement condamnés par le monde politico-médiatique … Rappelons-nous des propos de M. Valls qu’il aurait été aisé de dissimuler au grand public et tant d’autres … Ces personnes sont pourtant socialistes, néanmoins leurs prises de position ont fait scandale. Dans l’affaire de Lille, tout est fait pour que l’information ne filtre pas, pourquoi ? Il est difficile de croire que les libertaires se soient lancés dans la résistance, celle-ci étant antagoniste avec leur idéologie. Ce qui, à cette heure, semble se dessiner, c’est une provocation visant à incriminer les mouvements divers rassemblés parfois abusivement sous la désignation commune d’ « extrême droite ». Si aucune arrestation n’avait été effectuée, ces inscriptions auraient, inévitablement été attribuées à cette fameuse « extrême droite islamophobe » au moment même où les militants du Front National élisait leur nouveau représentant, dont la côte de popularité ne fait qu’augmenter. Du pain bénit pour la presse ! Un bon moyen de décrédibiliser un parti au moment même où il affiche des positions républicaines et des ambitions nationales.

Michel Marfosse

Lille : interpellation cette nuit d’une cinquantaine de militants d’extrême gauche (Nord Eclair, 15/01/2011) – http://www.nordeclair.fr/Actua…..9488.shtml

Hier, plus de 50 militants d’extrême-gauche interpellés (Nord Eclair, 16/01/2011) –
 
http://www.nordeclair.fr/Actua…..gauc.shtml

Lille: une cinquantaine de militants d’extrême gauche en garde à vue (La Voix du Nord,
15/01/2011) – http://www.lavoixdunord.fr/act…..reme.shtml

Cinquante-trois interpellés au centre libertaire: deux sympathisants sous contrôle judiciaire (La Voix du Nord, 16/01/2011) – http://www.lavoixdunord.fr/act…..u-ce.shtml

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.