M. Sifaoui, vous défendez l’indéfendable Coran, et vous voulez intimider ceux qui disent la vérité

Publié le 29 septembre 2009 - par
Share

Je viens de lire dans ReSPUBLICA n° 616, l’article de M., Mohamed Sifaoui « Pourquoi faut-il se méfier du discours de « Riposte laïque ». Dans ce texte pamphlétaire, haineux, agressif et excessif, il veut tout simplement détruire la réputation de « Riposte laïque » à l’aide de sophismes, et personnellement Pierre Cassen et les autres collaborateurs de « Riposte laïque ».

Je ne suis pas un homozygote de « Riposte laïque », et je ne fais pas partie de votre équipe, mais je trouve que votre site et le site « fairelejour », défendent bien les valeurs de la « laïcité ». En tant que Belge néerlandophone laïque, je veux dire à mon tour, ce que je pense de cet article pamphlétaire. Si vous désirez publier ma réponse, même si elle sera inévitablement longue, rien ne peut être omis. Par longueur, comprenez que par précaution, je dois ajouter à ce que j’affirme, les versets coraniques, qui confirment irréfutablement ce que j’écris, sinon M. Sifaoui, dira que j’ affirme sans preuves, et que je calomnie l’islam.
Salutations cordiales,

Guillaume Plas

Pourquoi faut-il se méfier du discours de « Riposte laïque »

http://www.mohamed-sifaoui.com/article-35545488.html

Ma réponse à ce pamphlet

Cher Monsieur Sifaoui,

Je ne connais personnellement aucune religion qui soit bonne. Elles sont toutes nocives, intolérantes, fanatiques et misogynes. Chaque religion, dit qu’elle est la «vraie» et que les autres sont dans l’erreur, qu’elles sont fausses, et ne répandent que de la superstition. L’islam, la religion immuable et inimitable (Sourate XXX, 42) menace ceux qui ne professent pas la vraie religion, élevée au-dessus de toutes les autres. (Sourate IX, 29 – LXXXI, 27-IX, 33). C’est le Coran qui dit: «Les peuples se sont divisés en différentes sectes, et chacune est contente de sa croyance. (Sourate, XXIII, 55)». La religion, M. Sifaoui, ce n’est rien d’autre que de la «superstition», mais qui sert à exploiter la crédulité humaine.

En lisant votre article pamphlétaire « « Pourquoi faut-il se méfier du discours de « Riposte laïque », je constate que vous n’avez eu d’autre but, contrairement à ce que vous prétendez, que de «bâillonner» tous ceux qui osent critiquer l’islam, c’est-à-dire, la religion à laquelle vous croyez. Vous écrivez mon combat, n’a jamais été un combat contre la «religion». C’est normal et c’est votre doit, puisque vous croyez en cette religion, mais vous tentez via des «sophismes» d’empêcher les infidèles menacés, de critiquer votre religion. Vous ne l’autorisez que pour l’islamisme, qui n’a rien à voir selon vous avec l’islam. Comme vous n’acceptez pas la critique contre votre «religion», vous appliquez, comme bon musulman, la sourate IV, 102, qui dit: Les infidèles sont vos ennemis déclarés. Comme spécialiste non autoproclamé, vous devez bien connaître ce verset.

La religion étant un ensemble de dogmes et de croyances (Petit Larousse), en homme libre et laïque, j’ai le droit de combattre ces croyances ou dogmes fallacieux, et surtout lorsqu’il s’agit d’une religion qui veut m’exterminer. (Sourate LXIII, 4), et je ne désire pas en combattre uniquement les symptômes, mais la maladie même, qui menace les «infidèles».

Vous utilisez, faute d’arguments valables, l’arme suprême des islamistes: accuser, en le répétant de nombreuses fois, « Riposte laïque » et son équipe, de «racisme, d’extrême-droitisme, et même de xénophobie», et bien sûr aussi d’ignorance, de spécialistes autoproclamés, qui ne connaissent rien de l’islam, si n’est 2 ou 3 versets. Ces ignorants (ou ces infidèles) font bien entendu l’amalgame entre l’islam de paix et l’islamisme.

Talisma Nasreen a dit « Tout est dans le Coran : j’ai été choquée quand j’ai réalisé que des millions de gens croyaient à ce livre horrible (1) et le problème n’est pas l’intégrisme musulman, mais l’islam lui-même ». (2) Oui, M. Sifaoui, on est non seulement choqué, mais on a peur d’un Coran qui veut l’extermination de tous les infidèles, auxquels j’appartiens.

Qu’est-ce donc ces « islamologues reconnus et ces théologiens auxquels vous vous référez et qu’on ne peut contester, parce qu’eux seuls seraient » donc capables d’expliquer ce qu’il y a dans le Coran et la Bible? Dois-je demander au célèbre islamologue Tarq Raman, ce qu’est l’islam? Les théologiens sont des spécialistes de la «superstition», qui interprètent leur religion à leur façon et qui ne font que se contredire sur chaque mot du Coran ou de la Bible, pour cacher «la barbarie des textes haineux et criminogènes».

Il ne faut pas être islamologue M. Sifaoui, pour comprendre ce qui est écrit dans la Bible ou dans le Coran. Si rien que ces islamologues, savent ce qu’est l’islam, c’est que plus d’un milliard de musulmans sont des ignorants, pratiquant aveuglément une religion dont ils ne comprennent rien. Il suffit de savoir lire, écrire, et penser (sapere aude), M. Siafoui, pour comprendre l’idéologie totalitaire, véhiculée par le Coran, ce monument d’inhumanité, d’intolérance, de fanatisme, de racisme, de misogynie, d’incitation au meurtre des infidèles, ce que j’entends vous prouver ci-après, sourates à l’appui, et pas seulement par 2 ou 3 versets.

Chahdortt Djavann, dit: « Les islamistes ont opéré un tour de passe-passe qui est un véritable exploit: ceux qui critiquent dans la religion ses aspects les plus totalitaires se voient traités, sous le nom d’islamophobes”, de racistes et de xénophobes, au même titre que des militants d’extrême droite. Quand les mots perdent leur sens, la déraison triomphe » (3)

Sous la presssion de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI) et des pays non alignés (NAM), le Conseil des droits de l’homme a fait adopter en mars 2007 une résolution assimilant la diffamation religieuse, et plus particulièrement l’islamophobie, au racisme.(4) Les pays musulmans veulent que le délit de blasphème soit instauré dans le monde entier. Ainsi les imams et les sites musulmans, pourront continuer à utiliser les versets du Coran, pour insulter, menacer et diaboliser les «infidèles» comme ils le font sur internet et dans les mosquées, mais plus personne ne pourra critiquer l’islam et ses imams.

Critiquer l’islam, cette soi-disant religion de paix, ou son fameux prophète, Monsieur Sifaoui, est une entreprise périlleuse, et c’est toujours du racisme, parce que les islamistes se servent de l’islam comme d’une race, pour rendre la critique punissable et comme chacun le sait, depuis belle lurette, parce que la critique de l’islam est un tabou, inscrit au cœur même de la religion, comme le dit Ayaan Hirsi Ali.

A Anvers, l’interdiction de signes ou symboles, politiques, philosophiques ou religieux, dans deux écoles publiques, a provoqué des manifestations, par des filles musulmanes voilées, manipulées par l’imam Nordine Taouil, président du Conseil musulman, qui les incitait à ne plus aller à l’école, tant que l’interdiction du voile, n’est pas levée. Ce président du Conseil musulman, qui dit que le «sang musulman est le meilleur du monde » (5) incitait les manifestants et manifestantes à crier «Allah akbar» (6) Cet imam, se permet de troubler l’ordre public et d’inciter à ne pas respecter l’obligation scolaire, imposée par une loi pénale d’ordre public. Un athénée fut saccagé la nuit (env. 15.000€ de dégâts) avec l’inscription «Pas de foulard, pas d’école », la menace est claire, et c’est toujours ainsi si on ne s’incline pas. Faute de pouvoir communautariser l’école publique, l’imam Nordine Taouil, annonçait la création d’un réseau d’écoles islamiques, en voie de réalisation selon ses dires. Des manifestants musulmans criaient que la directrice de l’Athée d’Anvers, Karin Heremans, devait «être pendue» (7) Qui peut, avec cet islam de paix, se sentir encore en sécurité

Le Président du Conseil musulman, Nordine Taouil, parle «d’islamophobie» (8) de «discrimination organisée», « cela sent le racisme», «c’est un acte criminel» (9) et cette interdiction n’est possible que dans un Etat dictatorial. Si le règlement, n’est pas adapté à la charia vestimentaire, l’Etat est dictatorial, et bien sûr raciste. L’autorité publique doit se soumettre à la charia (vestimentaire), et c’est à nous à adopter notre pays à l’islam, et pas l’inverse. La discrimination organisée, c’est une spécialité de toutes les religions, qui opposent, par des interdits religieux irrationnels et stupides, l’une communauté religieuse à l’autre, discriminant ceux qui ne croient pas, ceux qui n’ont pas la même religion, les apostats, les libres-penseurs, les femmes, les homos, etc.

L’ASBL «Gaïa», avait manifesté devant le siège de l’Exécutif musulman, contre les «souffrances inutiles» au cours de l’abattage rituel des moutons, sans étourdissement, etc. et pour le respect des règles de l’hygiène. L’Exécutif musulman de Belgique, a réagi en déclarant qu’il allait poursuivre cette dernière, pour incitation à la haine raciale et religieuse, pour avoir manifesté devant son siège, à l’occasion de la Fête du Sacrifice (10)

Pour éviter qu’on parle de l’islam même, et de la doctrine contenue dans le Coran, vous répétez comme tant d’autres des sophismes, c’est-à-dire, qu’il faut faire la distinction entre l’islam et l’islamisme. De votre article on peut conclure même clairement que vous n’admettez pas que l’islam même soit attaqué, sinon on attaque soi-disant plus d’un milliards de musulmans. Mais que pensez-vous des 5 milliards de non-musulmans qui sont menacés d’extermination par le saint Coran? Quand je critique l’exécrable « Bible – l’Ancien et le Nouveau Testament» et pas uniquement l’Opus Dei, qui n’est qu’une tendance, un symptôme, de la religion catholique, j’attaquerais plus d’un milliards de chrétiens, voir fairelejour « Lisez la Bible, peut-être êtes-vous, parmi les condamné à mort. (11)

C’est là que vous créez l’amalgame intentionnellement, parce que la critique, concerne les croyances et non pas les croyants, les livres saints, et non pas ceux qui y croient. Cette distinction fondamentale, vous essayez de l’escamoter, par des propos ambigus et contradictoires, par des sophismes, pour pouvoir conclure au racisme. Les musulmans sont offensés par ses critiques contre leur religion, donc: c’est du racisme envers une communauté», ainsi vous arrivez sur la même longueur d’onde que tous les pays musulmans, qui défendent cette thèse devant l’ONU.

L’islamisme sans islam, n’existe pas, l’islamisme est dans l’islam, l’islamisme est dans le Coran. Le wahhabisme, le salafisme, sunnisme ou le chiisme, n’en sont que des tendances ou des symptômes de l’exécrable idéologie fanatique, inscrite dans le Coran. L’islamisme fait partie intégrante du Coran intolérant, barbare, misogyne, raciste, polygame et criminogène. Le problème n’est pas l’intégrisme musulman, mais l’islam lui-même, dit Talisma Nasreem, et c’est une lapalissade (12) ce que vous tentez de dissimuler, contrairement à ces femmes courageuses « apostates », déclarées ennemies de l’islam de paix, et dont la vie est en danger.».

L’islamisme, Monsieur Safaoui, en tant que doctrine politico-religieuse, qui tend à l’islamisation complète, radicale, du droit, des institutions, du gouvernement est inscrite dans le Coran immuable et inimitable, qui ne reconnaît que la loi d’Allah, la loi divine, et pas les lois humaines.
Sans doute connaissez-vous aussi beaucoup mieux l’islam que l’excellent professeur, juriste, journaliste et écrivain iranien, Afshin Ellian, (réfugié politique aux Pays-Bas, à cause de l’islam de paix) qui professe la même opinion que tous les apostats déjà cités, et qui débitent selon vous des «niaiseries rares sur l’islam » Il écrit que «l’infrastructure du fondamentalisme est l’islam lui-même ». (13)

Talisma Nasreen, signale qu’Ibn Warraq, démontre de façon convaincante que les atrocités commises en Algérie ou en Afghanistan ou encore au Soudan sont la conséquence logique des principes gravés dans le Coran, les Hadiths, la Sunna et la Charia. (14)

Les religions font de la politique comme les partis politiques, mais le politico-religieux veut instaurer des théocraties, les pires dictatures qui existent en ce monde. L’islam veut introduire en Europe, la charia barbare jugée contraire à l’ordre public (C.E.D.H), via le Conseil Européen pour la Fatwa, établi à Londres. J’ai depuis longtemps réclamé la dissolution de ce Conseil contraire au droit européen et national. Qu’attendez-vous de le réclamer aussi, comme journaliste, si vous n’êtes pas d’accord avec la charia en Europe? (15)

Je ne suis ni un spécialiste autoproclamé de l’islam, ni un théologien, mais je prétends qu’il suffit de savoir lire, écrire et penser (sapere aude), pour comprendre les versets primaires et simplistes du Coran, qui a été dicté, en arabe (16) pendant 23 ans à Mahomet, un illettré, via l’archange Gabriel, soi-disant. Ce qu’un illettré sait comprendre, je sais le comprendre aussi, M. Sifaou.

C’est votre droit de prétendre que nous sommes ignares, mais nous, infidèles exécrés par le Coran, pouvons aussi avoir notre opinion, nos doutes, et ne pas croire dans les anges, et encore moins en un Dieu, qui transmet des pensées criminelles à un illettré ,qui doit les mémoriser, ce qui empêche tout contrôle entre ce que lui a reproduit dans le Coran et ce que l’ange Gabriel, lui a soi-disant raconté. Les islamologues ont-ils déjà vérifié la concordance entre les révélations de l’ange et la mémorisation des versets par Mahomet, et leur reproduction fidèle dans le Coran? Qui peut croire ces sornettes, à part ceux qui croient dans les diables, et les anges qui parlent l’Arabe, comme l’ange Gabriel.? Comment Allah pourrait-il accepter la paternité d’un livre aussi horrible?

Je vous rappelle à ce propos, ce que pensait le grand homme d’Etat turc Mustaf Kémal Pacha de l’islam: « Depuis plus de cinq cents ans les règles et les théories d’un vieux cheik arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la Constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu’il apprend à l’école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu’à ses pensées les plus intimes. L’Islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. »

Ce qu’Atatürk dit, on tente de nous l’imposer au 21ième siècle, c’est-à-dire un retour à l’obscurantisme religieux du moyen-âge. Le Conseil Européen pour la fatwa, doit introduire chez nous la charia barbare, qui règle la vie tout entière de l’homme et l’esclavage de la femme, conformément au Coran et à la Sunna. Ce conseil n’a pas pour but de faire lire le Coran, avec «une grille du 21e siècle » comme vous dites, mais d’imposer à l’Europe les règles barbares de la charia (Coran et Sunna) du 7e siècle. L’Angleterre a déjà des tribunaux religieux islamiques, autorisés à pratiquer partiellement la charia, et leur nombre augmente constamment.

Le problème est clairement défini par Wafa Sultan, comme par tous les autres apostats, que je viens de citer ci-dessus, avec courage, pertinence, intelligence, et sans ambages, ni double langage:
« J’ai décidé de combattre l’islam. Attention, je dis bien : combattre l’islam. Pas l’islam politique, pas l’islam militant, pas l’islam radical, pas le wahhabisme, mais l’islam tout court. Je crois vraiment que l’Occident a inventé ces termes pour satisfaire au politiquement correct. En Syrie où j’ai grandi, on dit juste islam. L’islam n’a jamais été mal compris, l’islam est le problème». (17)

A propos de ce qu’Ayaan Hirsi Ali pense de l’islam, vous écrivez :
« Ce que je soutiens, c’est le principe. Celui qui me pousse à dire que tout ce que dit cette femme à l’égard de l’islam est d’une niaiserie rare, les discours qu’elle ressasse sont le résultat d’une profonde méconnaissance de l’islam mais que cependant elle a le droit de continuer à répéter des contrevérités, elle a le droit d’exprimer sa détestation de l’islam, du Coran et du prophète sans risquer sa vie ». (18)

A part le fait que vous ne pouvez pas être d’accord, qu’on la tue, vous tentez de la ridiculiser, comme si c’était une femme stupide. Seriez-vous le seul à connaître l’islam, M. Sifaoui? Ce qu’Ayaan Hirsi Ali a dit, est confirmé à chaque page du Coran lui-même. Ne l’auriez-vous pas lu? Cette femme éminente, intelligente, universitaire, courageuse, qui a écrit plusieurs livres sur l’islam, n’a dit que la vérité, rien que la vérité, toute la vérité, M. Safaoui. Vous n’avez cité aucun argument, prouvant que ce qu’elle a écrit ou dit, serait « d’une niaiserie rare ».

Vous voulez faire passer pour une idiote, une femme éminente, intelligente et courageuse, tenue en haute estime, partout dans le monde, parce qu’elle s’attaque à l’islam même, ce que vous ne supportez pas. Le mépris avec laquelle vous dénigrez « cette femme » comme vous écrivez, me fait penser qu’en bon musulman croyant, vous ne rejetez pas la sourate IV, 38 d’Allah : « Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci. », sinon à force de rejeter les versets d’Allah, vous ne seriez plus musulman croyant ».

Non Monsieur Sifaoui, vous défendez le Coran indéfendable, ce qu’elle ne fait pas. Le Coran se charge de ses propres «niaiseries » à chaque page, et contient du début à la fin, une «prose criminogène». La «niaiserie », l’absurdité est dans les sourates, il suffit de les lire.
Prenons le Coran de Flammarion, éd.1970. Je vous défie M. Sifaoui, de me trouver « une seule page », contenant des versets tolérant les « infidèles », qui sont bien plus de 5 milliards dans le monde? Parmi les milliers de sites internet musulmans, trouvez-moi un seul, qui ne se sert pas des versets du Coran du 7e siècle, pour amoindrir l’infidèle? Est-ce cela la grille de lecture du 21e siècle?

A force de qualifier les autres d’ignorants, de niais, de «spécialistes autoproclamés» qui ne connaissent à peine trois versets du Coran, je me pose raisonnablement la question ? Vous sentez-vous «supérieur» aux apostats, aux non musulmans et est-ce sur base de la sourate 3,139 : Vous serez en situation de supériorité, si vous êtes croyants».
Vous êtes indigné, parce que Mahomet est critiqué et vous vous exclamez: Mahomet serait un vulgaire pédophile et un massacreur et l’islam une religion de barbares. A votre indignation Ayaan Hirsi Ali, a déjà donné la réponse pour votre prophète : le Prophète a dit qu’il n’y avait qu’une et unique vérité et au nom de cette unicité a détruit toute liberté d’expression. Oui, le Prophète a désiré et volé Zaïnab, la femme de son disciple, qu’il a épousée en prétendant qu’il le faisait avec la bénédiction de Dieu. Oui, il est tombé amoureux d’Aïcha, la fille de son meilleur ami, quand elle avait 9 ans et a refusé d’attendre qu’elle ait atteint la puberté. Le Prophète a demandé la main de la petite fille à 6 ans et le mariage a été consommé quand elle a eu 9 ans: dans nos sociétés occidentales, c’est ce qu’on appelle un pédophile. Cela ne relève pas seulement de l’Histoire: aujourd’hui encore, des musulmans veulent épouser des petites filles en prenant exemple sur le Prophète, ce modèle de moralité. Il est légal d’épouser une petite fille de 9 ans en Iran. Au Pakistan, cela arrive tout le temps. (19)

Ne savez-vous rien du harem de Mahomet M. Sifaoui, ni de ses guerres d’extermination. Si tel est le cas, vous n’auriez même pas pris la peine de lire le Coran. Mahomet qui précise comment le butin de ses pillages de guerre contre les infidèles, se partage, et quelle en est sa part, fixée à 1/5e (Sourate VIII, 42, Sourate LIX, 6-7, Sourate XLVII, 19). N’auriez-vous jamais lu « Les crimes de l’islam des origines à l’époque actuelle ? (20)

Ce qu’Ayaan Hirsi Ali a dit, est conforme à la biographie de Mahomet. Il avait dans son harem, env. 13 épouses, des concubines et femmes-esclaves dont il pouvait abuser à sa guise. Allah voulait satisfaire la libido de son prophète, et a fait une révélation spéciale, immunisant Mahomet, de tout péché, même pour les femmes captives qui tombent entre ses mains. Est-ce que Mahomet, n’aurait pas inventé le verset qui suit, dans son propre intérêt, M. Sifaoui ? Que faut-il penser d’un personnage qui invente les versets qui lui conviennent, pour s’emparer et abuser des femmes-esclaves, etc., et qui prétend que c’est la parole d’Allah?

O prophète, il t’est permis d’épouser les femmes que tu auras dotées, les captives que Dieu a fait tomber entre tes mains, les filles de tes oncles et de tes tantes maternels et paternels qui ont pris la fuite avec toi, et toute femme fidèle qui livrera son cœur au prophète, si le Prophète veut l’épouser. C’est un privilège que nous t’accordons sur les autres croyants. Tu peux à ton gré accorder ou refuser tes embrassements à tes femmes. Il t’est permis de recevoir dans ta couche celle que tu en avais rejetée, afin de ramener la joie dans un cœur affligé. Tu ne seras coupable d’aucun péché en agissant ainsi; mais il serait plus convenable qu’elles fussent toutes satisfaites, qu’aucune d’elles n’eût à se plaindre, que chacune reçût de toi ce qui peut la contenter. (21) Sourate XXXIII, 47-49)

Alors Monsieur Sifaoui, est-ce que ce verset n’est pas suffisamment clair et Ayaan Hiri Ali et Attatürk qui qualifie Mahomet de « bédouin immoral, ne disent-ils pas la vérité?

Vous atteignez le summum, Monsieur Sifaoui, lorsque vous écrivez « qu’on ne peut pas apprécier sérieusement et sereinement un texte du 7e siècle, avec une grille de lecture du 21e siècle, surtout lorsqu’on préconise l’interprétation littérale comme le font les fanatiques.

Vous oubliez que le Coran vient de Dieu (Sourate XLI, 5), le Coran est la Vérité même (Sourate LXIX, 51), le Coran est immuable, et personne ne peut changer les paroles d’Allah : Nul ne peut changer ses paroles (Sourates VI, 115). Ce Livre (le Coran), n’est point inventé par quelque autre que Dieu (Sourate X, 38), c’est une œuvre merveilleuse. (Sourate LXXII, 1)

Est-ce que comme croyant, vous ne croyez pas ce qu’Allah a dit? Seriez-vous un «apostat» sans le savoir ? Voulez-vous nous faire comprendre par « grille du 21e siècle » que l’homme peut corriger la «prose divine» d’Allah ? Au lieu d’avoir « inventé » le Coran, (sourate X, 38), n’aurait-il pas mieux inventé la « Déclaration universelle des Droits de l’Homme »? J’aurais alors accepté d’être musulman.

Chahdortt Djavann dit “Comment croire qu’une religion née il y a mille quatre cents ans en Arabie, et dont toute l’architecture repose sur le caractère immuable des lois qui la constituent, puisse être une religion progressiste ?” Quant à savoir si les dogmes islamiques sont, dans une société moderne, “compatible(s) avec la démocratie : la réponse est non

C’est un aveu implicite de votre part, que les versets du Coran sont tellement inhumains, criminogènes, qu’il ne faut surtout pas appliquer littéralement, les paroles d’Allah, comme le font les fanatiques. Comment un musulman peut-il être fanatique parce qu’il se conforme à la parole d’Allah, à moins de conclure que c’est la parole d’Allah même qui est fanatique. C’est donc dangereux de mettre en œuvre ce qu’Allah ordonne, et dès qu’on exécute fidèlement ce qui est écrit dans le coran on est ipso facto «un fanatique ». Vous avez prouvé vous-même par ce que vous écrivez, que l’islamisme est bien dans l’islam, c’est-à-dire le Coran et la Sunna, et que le fanatisme des «intégristes », qui se conforment littéralement au Coran, n’est dû qu’à leur fidélité à la parole d’Allah.

En affirmant que ceux qui appliquent littéralement le Coran, sont des fanatiques, vous concluez vous-même à la dangerosité du Coran.
Est-ce qu’Allah n’était pas assez instruit au 7e siècle. Est-ce que sa parole n’est donc pas éternelle. Est-ce qu’Allah, pouvait ordonner l’extermination des infidèles au 7e siècle, mais plus au 21e siècle, l’ère de la C.E.D.H? Est-ce que la lecture selon une grille du 21e siècle, peut escamoter « ces textes barbares », à moins de ne plus utiliser le Coran et de le ranger dans une bibliothèque à titre documentaire? Est-ce qu’Allah du 21e siècle a aussi évolué, renie ses écrits, et est devenu un humaniste? Est-ce qu’Allah du 21e siècle serait alors un apostat, qui ne reconnaît plus sa doctrine aujourd’hui? Le Coran dit qu’il faut couper la main du voleur (Sourate V, 42) et l’Arabie Saoudite applique l’ordre d’Allah au 21e siècle. Le Coran dit qu’il faut exterminer l’infidèle. Quel iman est prêt à dire, qu’il faut « aimer l’infidèle », celui-là doit encore naître, M. Sifaoui?

Le Coran, M. Sifaoui, est diffusé, utilisé, enseigné, et prêché dans le monde entier. Il est d’une actualité constante, dans toutes les écoles des républiques islamiques, mais aussi partout en Europe. Il y a des dizaines de milliers de madrasas au Pakistan et ailleurs, où on apprend le Coran par cœur comme des robots. L’Angleterre, a déjà 1600 madrasas et chaque jour le nombre augmente, pour créer des « fanatiques » qui apprennent le Coran, comme des perroquets. Les Pays-Bas ont déjà 35 écoles coraniques. Connaissez-vous un seul imam ou une seule école coranique, où on enseigne le Coran, non pas du 7ième siècle, mais du 21ième siècle?

On lit sur les sites musulmans, que le Coran est inimitable, que personne n’aurait pu écrire un livre aussi merveilleux, sauf Allah. Les imams du monde entier, utilisent ces versets pour dénigrer l’infidèle et semer la haine entre musulmans et non-musulmans et on ne peut être que dans un des deux camps : le bon (le musulman) ou le mauvais (l’infidèle).

M. Sifaoui, quand j’ouvre le site du Centre islamique de Belgique, je lis qu’il y aura des cours pour les jeunes musulmans de Belgique, pour mémoriser le Coran, afin qu’ils puissent participer au concours international de mémorisation et de psalmodie du Saint-Coran. N’est-ce pas faire des robots de ces jeunes musulmans, qui récitent comme des perroquets des versets et n’en fait-on pas ainsi des « fous d’Allah », comme dans les milliers de madrasas?

J’ai peur M. Sifaoui du Coran, c’est-à-dire de l’islam, parce que :
Le Coran est un avertissement pour l’univers (Sourate LXXXI, 27). Nous ne t’avons envoyé (Mahomet) que pour annoncer et pour menacer (Sourate XXV, 56). Voilà une introduction à l’islam de paix, selon le Coran. Ces deux versets sont mis en pratique tous les jours.

J’ai peur Monsieur Sifaoui, parce que le Coran, c’est-à-dire l’islam, divise le monde en deux camps, et parce que je suis dans le camp des infidèles:

Les infidèles sont vos ennemis déclarés (Sourate IV, 102). Et on n’a pas le choix quant à la religion parce que le Coran dit que « La religion de Dieu est l’islam » (Sourate II, 17), et il ne saurait donc y avoir une autre religion, ce qui est confirmé par les sourates qui suivent : Nous vous appellerons à marcher contre les nations puissantes, vous les combattrez jusqu’à ce qu’elles embrassent l’islamisme (Sourate XLVIII, 16). Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d’entre les hommes des Ecritures qui ne professent pas la vraie religion. Faites-leur la guerre jusqu’à ce qu’ils payent le tribu de leurs propres mains et qu’ils se soient soumis (Sourate IX, 29).

J’ai peur, M. Sifaoui, de lire comment je suis diabolisé, comme infidèle, et la haine que cette diabolisation engendre contre les non-musulmans :

Les infidèles sont des méchants (Sourate II, 25, 26, 255, sourate VIII, 38, sourate LII, 47, Sourate LXXI, 29) des perfides (II, 26), des imposteurs (Sourate III, 54), des impies (Sourate III,144) ils sont les plus pervers de tous les êtres créés. (Sourate XCVIII, 5) des pervers (Sourate V, 75) des menteurs (Sourate VI, 28, Sourate LI, 10) des réprouvés (Sourate VII, 44) pas animaux plus vils, sourds et muets (Sourate VIII, 22, 57), des idolâtres (Sourate IX, 5) des criminels (Sourate X, 14, Sourate LV,43 ? Sourate LXXVII, 46) des injustes (Sourate IX, et Sourate X, 53) des hypocrites (IX, 69) des maudits (Sourate IX, 69) des coupables (Sourate XLI,41)des prévaricateurs (Sourate XLVI, 19) des fourbes (Sourate LII, 46), des suppôts de Satan (Sourate IV, 78)?

J’ai peur M. Sifaoui, quand je lis le racisme dans le Coran, qui n’épargne personne :

O croyants! Ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens, ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour amis finira par leur ressembler, et Dieu ne sera point le guide des pervers (Sourate V, 56.) Les mains de Dieu sont liées, disent les Juifs. Que leurs mains soient liées à leur cou, qu’ils soient maudits pour le prix de leurs blasphèmes (Sourate V, 69). La plupart d’entre eux (juifs) ne sont que des pervers (Sourate V, 84). Juifs, ne craignez point les hommes, craignez-moi et ne vendez point mes signes pour un prix infime. Ceux qui ne jugeront pas conformément à la vérité que Dieu a fait descendre d’en haut (Coran) sont infidèles (Sourate V, 48-49). Tu reconnaîtras que ceux qui nourrissent la haine la plus violente contre les fidèles sont les juifs et les idolâtres (Sourate V, 85)

J’ai peur, M. Sifaoui, de la prose dangereuse et nauséabonde d’Allah et de Mahomet, qui veulent la mort de tous les non-musulmans, ce qui me rend islamophobe (phobos – la peur et islam, la peur de l’islam).

Les infidèles: Quand vous rencontrerez ceux qui sont infidèles, frappez-les au col jusqu’à ce que vous réduisiez à merci. Alors serrez les liens (Sourate XLVII, 4). Incroyants: Ce sont vos ennemis. Evite-les. Que Dieu les extermine. Qu’ils sont faux! (Sourate LXIII, 4). Tuez-les partout où vous les trouverez et chassez-les d’où ils vous auront chassés. La tentation de l’idolâtrie est pire que le carnage à la guerre (Sourate II, verset 189). Extermine les méchants (Sourate LXXI, 29). Croyants! Ne formez de liaisons intimes qu’entre vous: les infidèles ne manqueraient pas de vous corrompre, ils désirent votre perte. Leur haine perce dans leurs paroles ; mais ce que leurs cœurs recèlent est pire encore (Sourate III, 11). Afin d’éprouver les croyants et de détruire les infidèles (Sourate III, 135). Les infidèles sont vos ennemis déclarés (Sourate IV, 102). S’ils retournent à l’infidélité, saisissez-les et mettez-les à mort partout où vous les trouverez. Ne cherchez parmi eux ni protecteur ni ami (Sourate IV, 91). Moi je jetterai la terreur dans le cœur des infidèles. Abattez leurs têtes et frappez les extrémités de leurs doigts (Sourate VIII, 12). Quel spectacle, lorsque les anges ôtent la vie aux infidèles? Ils frappent leur visage et leurs reins, et leur crient : Allez goûter la peine du feu (Sourate VIII, 52). Moi je jetterai la terreur dans le cœur des infidèles. Ce n’est pas vous qui les tuez (les infidèles), c’est Dieu. Quand tu lançais (un trait), ce n’est pas toi qui le lançais, c’était Dieu, pour éprouver les fidèles par une belle épreuve, car Dieu entend et sait tout (Sourate VIII, 17). O croyants! Combattez les infidèles qui vous avoisinent, qu’ils vous trouvent toujours sévères à leur égard (Sourate IX, 124). Ceux qui combattent Dieu et son apôtre: vous leur ferez subir le supplice de la croix, vous leur couperez les mains et les pieds alternés, ils seront chassés de leur pays. (Sourate V, 37) Quel spectacle, lorsque les anges ôtent la vie aux infidèles! Ils frappent leurs visages et leurs reins, et leur crient: Allez goûter la peine du feu.(Sourate VIII, 52). Les fidèles et les incrédules sont deux adversaires qui se disputent au sujet de Dieu; mais les vêtements des infidèles seront taillés de feu, et l’eau bouillante sera versée sur leurs têtes. Leurs entrailles et leur peau en seront consumés, ils seront frappés de gourdins de fer. (Sourate XXII, 20-21) Nous exterminâmes jusqu’au dernier, ceux qui avaient traité nos enseignements de mensonges et qui ne croyaient pas. (Sourate VII, 70) Tu reconnaîtras que ceux qui nourrissent la haine la plus violente contre les fidèles sont les juifs et les idolâtres (Sourate V, 85).

J’ai peur M. Sifaoui, d’Allah et de son livre saint, lorsqu’il ne parle que de faire la guerre pour tuer le non-musulman :

Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d’entre les hommes des Ecritures qui ne professent pas la vraie religion. Faites-leur la guerre jusqu’à ce qu’ils payent le tribut de leurs propres mains et qu’ils soient soumis. (Sourate IX, 29) Excite les croyants au combat. Vingt braves d’entre eux terrasseront deux cents infidèles. Cent en mettront mille en fuite, parce que les infidèles n’ont point de sagesse (Sourate VIII, 66). Ne croyez pas que ceux qui ont succombé au combattant dans le sentier de Dieu soient morts: ils vivent près de Dieu et reçoivent de lui leur nourriture.(Sourate III,163).

J’ai peur M. Sifaoui, pour les femmes en Europe, parce que la charia est déjà mise en vigueur partiellement dans les tribunaux religieux islamiques en Angleterre:

Dieu vous a choisi des épouses dans votre race (Sourate XVI, 75). Heureux les croyants qui bornent leur jouissance à leurs femmes et aux esclaves que leur a procurées la main droite, dans ce cas ils n’encourent aucun blâme (Sourate XXIII,6). Il vous est défendu d’épouser des femmes mariées, excepté celles qui seraient tombées entre vos mains comme esclaves. Il vous est permis du reste de vous procurer avec de l’argent des épouses que vous maintiendrez dans les bonnes mœurs et en évitant la débauche. Celui qui ne sera pas assez riche pour se marier à des femmes honnêtes et croyantes prendra des esclaves croyantes. N’épousez les esclaves qu’avec l’accord de leurs maîtres (Sourate IV, 28 à 30). Le Coran dit: Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises. (Le voile doit le confirmer). Vous réprimanderez celles dont vous aurez à craindre la désobéissance, Vous les reléguerez dans des lits à part, Vous les battrez mais aussitôt qu’elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle (Sourate IV, 38).

M. Sifaoui, tous ceux qui ont lu le Coran et la Sunna savent que ces livres sont contraires à la Déclaration Universelle des Droits de L’homme, au droit public national et international, au doit civil et pénal, au droit européen, à la déclaration universelle des Droits de l’homme, à la C.E.D.H.

Le Coran et les droits humains (C.E.D.H), sont deux textes totalement inconciliables, antinomiques et comme démocrate et humaniste, il est impossible de prétendre qu’on adhère aux droits de l’homme, mais qu’on adhère aussi au Coran, qui est l’opposé des droits de l’homme, c’est-à-dire la soumission du fidèle, à l’islam totalitaire. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle tous les pays musulmans, refusent la C.E.D.H, qu’ils déclarent contraire à l’islam. (Coran et Sunna)

Avez-vous jamais vu les Imams dirent que ces textes coraniques sont inacceptables dans une société civilisée, et qu’il ne faut donc surtout pas croire et mettre en pratique, ce qu’Allah a raconté? Peut-on laisser apprendre dans les écoles, qu’elles soient coraniques ou pas, des textes aussi dangereux pour l’éducation d’un enfant, qui y trouve tous les ingrédients pour la violence, le meurtre, le terrorisme? N’est-ce pas un devoir de chaque européen de combattre des textes aussi barbares et que certains pays islamistes appliquent à la lettre dans des pays comme l’Afghanistan, le Soudan, l’Iran, l’Arabie Saoudite, etc., et qui s’introduisent aussi en Europe via les tribunaux de la charia, etc.?

Alors la Sourate II, 256, « Pas de contrainte en religion » est un mensonge et ne s’applique qu’aux musulmans : O Croyants Ne vous tuez pas entre vous (Sourate IV). Même ce verset, n’est pas respecté dans la religion de paix, entre musulmans. Il suffit de voir le carnage entre Sunnites et Chiites, et les fatwas de mort pour apostasie.

Toute personne qui publierait un texte comparable au Coran aujourd’hui serait considérée comme portant atteinte aux droits humains, et comme incitateur à des crimes contre l’humanité. Vous êtes vous déjà imaginé, M. Sifaoui, qu’on écrive un texte tout à fait identique au Coran, mais qu’on y mette à la place du mot « l’infidèle » le mot «le musulman».

Cette personne, M. Sifaoui, ne vivrait pas longtemps et le texte serait immédiatement interdit. Ce serait évidemment inacceptable que les musulmans soient injuriés et menacés, tout comme cela est inacceptable pour les infidèles dans le Coran.

Malgré que le Coran dit : «les infidèles », sont les plus pervers de tous les êtres créés. (Sourate XCVIII, 5), je resterai un infidèle, parce que je refuse toujours de m’humilier, en me jetant par terre cinq fois par jour, parce que je refuse d’être un «soumis»

Guillaume Plas

Sources sourates: Le Coran traduit de l’Arabe par Kasimirski Garnier-Flammarion

1. http://taslima.wordpress.com/tag/taslima-nasreen-lessentiel/

2. Ibidem

3. http://djavann.wordpress.com/tag/data-bank/

4. http://www.surlering.fr/article.php/id/5292 La Renaissance des illusions mortelles, par Pierre-André Taguief

5. http://www.nieuwsblad.be/Article/Detail.aspx?articleID=gddur1qr

6. http://www.indymedia.be/en/node/33783

7. http://donviona.blogspot.com/2009/08/integratie-school-directrice-met.html – Don Viona Live

8. http://www.zita.be/nieuws/binnenland/460628_minister-moet-hoofddoekenverbod-opheffen.html

9. http://www.gva.be/antwerpen/n-va-vindt-oproep-imam-om-niet-meer-naar-school-te-gaan-onverantwoord-2.aspx

10. http://turk.skynetblogs.be/archive-week/2006-03

11. http://www.fairelejour.org/article.php3?id_article=1412

12. http://taslima.wordpress.com/tag/taslima-nasreen-lessentiel/

13. http://www.gebladerte.nl/11125f71.htm Profeet van de westerse superioriteit.

14. http://taslima.wordpress.com/tag/taslima-nasreen-lessentiel/

15. http://www.fairelejour.org/article.php3?id_article=1079 Il faut dissoudre le « Conseil Européen pour la Fatwa et la Recherche », une association contraire à l’ordre public et au droit international.

16. Nous l’avons fait descendre du ciel en langue arabe. (Sourate XII, 2)

17. http://www.bivouac-id.com/2009/03/02/wafa-sultan-%C2%AB-jai-decide-de-combattre-lislam-%C2%BB-la-video-en-version-francaise/

18. http://www.nouvel-islam.org/spip.php?article121

19. Le Coran et le prophète – http://fr.world-citizenship.org/wp-archive/26

20. http://www.atheisme.org/listeislam.html

21. Sourate XXXIII, 47-49

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.