M. Sopo, je ne vous permets pas de me traîter de raciste et de fasciste

Publié le 26 juillet 2010 - par - 209 vues
Share

A monsieur Dominique Sopo
Président de SOS Racisme
61 rue de Flandre
75019 Paris

Monsieur Sopo,

J’ai pris connaissance des propos que vous avez tenus lors du pique nique « anti-raciste » le 9 juillet 2010 sur l’apéro saucisson- pinard et sur ceux qui sont à son initiative. Des gens qui selon vous se cacheraient derrière les concepts de laïcité et de féminisme pour distiller des thèses racistes et fascistes. A vous écouter, à écouter l’outrance, la violence de vos propos, plusieurs qualificatifs me viennent à l’esprit : schizophrénie, ignorance, mauvaise foi, malhonnêteté intellectuelle et j’en passe.

Proposer un apéro pinard dans un quartier de Paris, capitale d’une France républicaine et laïque serait une démarche provocatrice et raciste envers les musulmans qui, chaque semaine, confisquent l’espace public au profit d’une pratique confessionnelle, phénomène qui, lui, est la véritable provocation. Si cet apéro n’avait pas été interdit par des pouvoirs publics dont la lâcheté n’a d’égale que l’indifférence à l’égard de la laïcité et du sentiment des non musulmans qui habitent le quartier, sentiment qui est celui de la majorité des français, et si des violences s’en étaient suivies, d’après vous, de qui auraient-elles été le fait ? Des saucissonneurs ?

Dans ce pays, on ne peut plus manger ce qu’on veut où on veut quand on veut, sous peine d’offenser les musulmans, on ne peut plus dessiner, écrire, dire et penser ce qu’on veut sur l’Islam, sous peine d’offenser les musulmans. Mais eux peuvent offenser la conscience des non musulmans et des laïques en revendiquant des pratiques barbares et moyenâgeuses telles que les mariages forcés, les crimes « d’honneur », le port de la burka, véritable prison ambulante pour les femmes ou l’ignoble égorgement sans étourdissement des animaux de boucherie, pratique d’un autre âge qui révolte la sensibilité de toute personne civilisée.

Des musulmans peuvent menacer et agresser des commerçants qui vendent de la viande de porc, menacer et agresser des commerçants qui exposent en devanture des revues montrant des femmes trop dénudées à leur goût, menacer et agresser des citoyens d’origine musulmane qui ne suivent pas les préceptes de l’Islam ou fréquentent des non musulmans, cela ne fait pas réagir l’ensemble des officines comme la vôtre qui se réclament des droits de l’homme et de l’antiracisme mais ne sont en réalité que les flanc-gardes d’un Islam agressif et conquérant. D’ailleurs, s’agissant du racisme, vous avez une curieuse tendance à ne le voir que d’un œil. Je suis abonné à Riposte Laïque, comme des milliers de citoyens dont le nombre ne cesse d’augmenter et j’ai l’honneur d’y être publié de temps en temps.

Enseignant retraité, syndicaliste, attaché à la laïcité et à l’égalité entre élèves de toutes origines, j’ai fait toute ma carrière en collèges dits difficiles. J’ai pu mesurer l’ampleur de l’offensive islamique dans l’Education Nationale depuis plus de vingt ans, j’en ai fait parfois les frais. Le seul racisme dont j’ai été témoin pendant toute ma carrière était dirigé contre les enseignants, symboles des valeurs républicaines et laïques et envers les élèves français de souche. Je ne vous permets pas de me traiter de raciste ou de fasciste.

Qui êtes vous, monsieur Sopo, pour dire qui est laïque ou ne l’est pas ? Qui êtes vous pour dire qui est féministe ou ne l’est pas ? Réagissez vous de la même façon lorsqu’une autre religion est mise en cause ? Bien sûr que non, puisque critiquer l’Islam c’est être islamophobe et être islamophobe c’est être raciste, selon votre pratique du raccourci. Raciste anti arabes bien sûr ! Le fait que race et religion soient deux concepts parfaitement distincts ne vous effleure pas, que le plus grand pays musulman du monde, l’Indonésie, ne soit pas un pays arabe ne vous interroge pas ? Que les zélées porteuses de burka, françaises de souche converties, ne soient pas arabes, ne dérange pas votre mode de pensée ?

Simple question, Monsieur Sopo : pouvez vous me citer une autre religion dont la critique provoque dans le monde entier déchaînements de furie collective, fatwas, menaces de mort suivies d’effet et actes de terrorisme ?

Fascisme dites vous ? Sans doute, le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde, mais elle a changé d’oripeaux, elle a troqué la culotte de cheval et les bottes pour la burka et la djellaba. Rien d’étonnant d’ailleurs, Adolf Hitler n’a-t-il pas déclaré : « Le mouvement de libération arabe est notre allié naturel », Hadj Amine El Husseini, le grand mufti de Jérusalem n’était-il pas l’allié et le grand ami d’Hitler ? Le truand collabo Henri Chamberlain dit « Lafont » n’a-t-il pas formé avec le fanatique El Maadi la brigade nord africaine, les « SS Mohamed » pour combattre la résistance ? Les soldats nord africains ont vaillamment combattu les allemands aux côtés de leurs camarades pieds noirs, mais, faits prisonniers, ils n’ont pas subi les atrocités que les Allemands ont infligées aux soldats originaires d’Afrique noire. Normal, les nazis ne considéraient pas les Noirs comme des hommes. Tout comme le grand philosophe arabe Ibn Khaldoun (1332-1406) d’ailleurs, qui écrivait au 14ème siècle : «Les seuls peuples à accepter l’esclavage sont les nègres, en raison d’un degré inférieur d’humanité, leur place étant plus proche du stade animal».

Je m’arrête là, Monsieur Sopo, je ne voudrais pas abuser de votre temps qui est sans doute précieux, tout comme le mien d’ailleurs.

Naturellement, j’adresse ce courrier à la rédaction de Riposte Laïque

Daniel Carturan

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.