M. le député Carayon (UMP), qu’appelez-vous un musulman modéré ?

Publié le 10 janvier 2011 - par
Share

Le député UMP Bernard Carayon a appelé jeudi 6 janvier « les musulmans modérés » à manifester vendredi aux côtés des coptes vendredi à Paris sur le parvis de Notre-Dame contre les persécutions qui les visent, après l’attentat d’Alexandrie en Égypte, dans la nuit du 31 décembre.

Source : La Parisien

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/un-depute-appelle-les-musulmans-moderes-a-manifester-avec-les-coptes-a-notre-dame-06-01-2011-1215897.php

Monsieur le Député votre action est louable, bien que teintée
d’angélisme. Cependant, votre proposition pose une question
essentielle. Qui sont « les musulmans modérés » ? En quoi et par
rapport à qui sont-ils modérés. Peut-on admettre que les lois de la
République peuvent accepter une sorte de modération quand elles sont
niées?

Quand des musulmans français affirment que la Charia est une loi
suprême car divine et, qu’à ce titre elle est supérieure à l’ensemble
des codes qui régissent la société française, peut-on accepter une
quelconque modération ?
Quand est-ce qu’un musulmans est modéré ? Quand il ne souhaite qu’a 50% le triomphe de l’ Islam et son hégémonie mondial comme le veulent les musulmans extrémistes?
Quel est le degrés de cautionnement des actes terroristes en Europe par un musulman modéré ? 20, 30, 40% ?
En tant qu’élu du peuple, en tant que législateur de notre pays comment pouvez vous vous satisfaire de cette notion de « modéré » ?

Cette gradation dans l’échelle de la pratique d’une religion porte en
elle tous les dangers qui menacent les libertés fondamentales de notre
République. Elle ne peut servir que ceux pour qui l’extrémisme
religieux islamique est la règle de vie. Ce terme de « modéré » ne fait
que dissimuler aux citoyens français la fervente activité de ceux qui
ne le sont pas. C’est un leurre, un pantin agité devant les yeux de la
population pour la dissuader de regarder et d’observer dans la bonne
direction. Cessez de vous en remettre « aux modérés ». On ne peut pas
apprécier la modération, car, par définition elle n’est que le reflet
d’un instant. Soyez plutôt incisifs et combattez ceux qui n’affichent
aucune modération. Ne laissez pas s’installer et croitre une quelconque
stratégie du droit religieux ou des exigences islamiques. Stratégie
dont on dissimule les résultats immédiats et les conséquences sur
l’avenir au milieu de la foule des modérés.

Pierre Thyde

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.