Madame Aubry, vous utilisez les arguments des islamistes pour justifier la non-interdiction de la burqa

VILLE DE LILLE

Lettre électronique personnelle à Madame le Maire, Martine, Aubry

Objet: Votre refus, d’interdire la burqa et le niqab, afin d’éviter que les femmes musulmanes resteront chez elles et qu’on ne les verrait plus dans les rues de France.
Madame le Maire,
Je lis avec stupéfaction sur le site lepoint.fr : Pour le PS, Martine Aubry prévient sur RMC et BFM-TV qu’une loi n’empêchera pas les femmes de continuer à porter le voile intégral mais que, du coup, « elles resteront chez elles, on ne les verra plus ». « Bien sûr qu’on est opposée à la burqa, au voile intégral, mais ce que je souhaite d’abord c’est qu’on s’occupe de l’insertion de ces populations », a expliqué la maire de Lille.
Comment, Madame le Maire, allez-vous insérer dans la société française, des femmes déambulant dans les rues de France, revêtues de leur «prison ambulante». Qui va engager ces femmes-fantômes? Va-t-on accuser le patron de racisme, s’il ne les engage pas? Va-t-on poursuivre pour racisme, l’exploitant d’un magasin ou d’une bijouterie, qui leur refuse l’accès, de peur d’être dévalisé? Vont-t-elles se plaindre d’islamophobie et de racisme, si elles sont refusées dans un rassemblement public, de crainte, qu’une d’entre elles, ne se fasse sauter? Va-t-on poursuivre le chauffeur de bus qui leur refuse l’entrée, de crainte d’un attentat dans son bus?

Votre réponse au problème, Madame le Maire, c’est de tolérer l’intolérable, c’est-à-dire, laisser déambuler dans les rues de France «des femmes déshumanisées, déshonorées, humiliées, anonymisées, rabaissées à l’état d’esclaves, dans leur «prison ambulante» qu’on appelle «burqa ou voile intégral islamique». Ce costume islamique de la honte, est une torture imposée aux femmes musulmanes, c’est la négation de leur existence, c’est un crime contre la dignité de la femme, c’est une insulte à toutes les femmes sur cette planète.
Talisma Nasreen, Madame le Maire, fait l’objet d’une fatwa de mort (la blasphématrice doit être exterminée, dit le Coran) a déclaré « Je pense réellement que l’islam est une torture contre les femmes.
Chahdort Djavan, a dit Madame le Maire: le voile fait de la femme une sous-humaine, le port du voile est une maltraitance physique, le voile est l’étoile jaune de la condition féminine, le voile est le dogme islamique le plus barbare, qui s’inscrit sur le corps féminin et s’en empare, et abolit la mixité de l’espace, c’est l’expression d’une véritable aliénation.
Je vous rappelle, Madame le Maire, que les articles 4, 5 et 7 de la C.E.D.H, stipulent que nul ne sera tenu en esclavage ou soumis à la torture et chacun a le droit de ne pas être discriminé, Même les femmes, chère madame Aubry.
L’identité de la femme musulmane, c’est aux yeux de l’islam, l’uniforme islamique, qu’elle doit porter pour montrer qu’elle n’appartient pas à la communauté européenne des croyants et non croyants, mais uniquement à la communauté musulmane des adeptes du Coran.
Vous prétendez, Madame le Maire, qu’on ne peut pas légiférer, sinon on ne verra plus les musulmanes burquïsées, niqabées, voilées et déféminisées, dans les rues de France. Rien que cela, Madame, justifie déjà cette loi.
Vous employez les mêmes arguments que les islamistes. En interdisant les signes religieux ostensibles à l’école publique, les islamistes prétendaient que les filles ne seraient plus scolarisées. Il fallait donc s’abstenir de légiférer, vu le chantage habituel, des islamistes. Les socialistes et écolos, appuyaient cette thèse islamiste, qui s’est révélée entièrement fausse. Vous utilisez de nouveau, ces mêmes arguments islamistes, pour vous opposer à une loi, parce que sinon on ne verra plus «ces prisons ambulantes» dans la rue de France. Quelle perte pour les Français et les Françaises.?
Ce que vous oubliez, Madame le Maire, c’est qu’au nom de la «dignité humaine, au nom de la dignité des femmes», au nom de la France des Lumières, on doit interdire cet obscurantisme religieux digne du 7ième siècle, qui est celui, d’un bédouin illettré, qu’on appelle Mahomet.
Les femmes en burqa ou niqab, insultent la France, insultent la civilisation européenne. Elles constituent un danger pour la France, pour l’Europe, pour toutes les femmes sur cette planète, qu’elles soient musulmanes ou pas.
Les musulmans qui imposent une «prison ambulante» à leur épouse, veulent imposer les règles les plus barbares qu’on puisse s’imaginer, ici même en Europe. S’ils ne veulent vivre, que selon la charia, les us et coutumes de leur pays d’origine, Madame le Maire, ils doivent être expulsés, avec retour dans leur pays islamique, qui tolère ces pratiques moyenâgeuses. Ils n’ont pas le droit d’imposer leur obscurantisme, religieux et barbare, en France ou ailleurs en Europe.
On ne voit pas ce que ces musulmans extrémistes sont venus faire en Europe, s’ils veulent vivre entièrement selon les lois, les us et coutumes de leur pays d’origine?
Ces musulmans extrémistes, même s’ils ont obtenu la nationalité française (double nationalité), devraient être déchus de celle-ci et renvoyés dans leur pays d’origine. C’est la seule bonne mesure, logique, adéquate et efficace, pour éviter que la France et l’Europe tout entière, ressemblent bientôt, à l’Afghanistan, au Pakistan, à l’Iran ou l’Arabie saoudite.
Quand les musulmans vont exiger la ségrégation sexuelle totale à l’école, Madame le Maire, allez-vous continuez à utiliser les arguments des islamistes et préconiser la ségrégation sexuelle à l’école, sous prétexte que sinon les filles musulmanes ne viendront plus à l’école, et ne seront plus scolarisées.
Les socialistes et les écolos, s’approprient chaque fois les faux arguments des islamistes, pour abonder dans le sens des exigences musulmanes. Il suffit d’un chantage islamique, pour que la France et les autres pays européens, se soumettent chaque fois, à celui-ci. La seule mesure adéquate, c’est l’expulsion de ces extrémistes, c’est-à-dire, ceux qui n’acceptent de vivre ici en Europe, que selon les règles de la charia et réduisent la C.E.D.H, à un chiffon de papier, auquel ils ne veulent pas adhérer.
En Belgique, certaines communes ont utilisé le règlement communal, faute de décret ou de loi, qui interdit de se déguiser en dehors de la période du carnaval. Ce règlement a même été complété. Ainsi l’article 82 du nouveau règlement général de police de Molenbeek-Saint-Jean, et celui d’autres Villes et communes, est sans ambiguïté:
Il est interdit de se présenter dans l’espace public en étant masqué ou déguisé. » Le bourgmestre (maire) peut permettre des exceptions dans des circonstances particulières, notamment lors des cortèges carnavalesques. Même si le texte ne fait pas directement référence à la burqa, il vise toutefois implicitement le port de cet habit scandaleux, qu’est la burqa ou le voile intégral.
Contrairement à ce que vous affirmez, Madame le Maire, après quelques procès-verbaux et amendes, les burqas ont disparu dans les communes où le règlement est bien appliqué. Essayez d’abord de faire la même chose. Faites un règlement communal. Faites verbaliser, et vous ne verrez plus de burqas à Lille. Une proposition de loi existe en Belgique, pour interdire cet accoutrement vestimentaire chariatique, mais elle n’a pas encore été votée. Je joins le texte de cette proposition pour votre information.
Vous portez une grave responsabilité, Madame le Maire, en tolérant l’intolérable. Au 19-20 siècles, les socialistes se sont battus pour la laïcité de l’Etat et de ses administrations. Maintenant les socialistes et les écoles, collaborent avec les islamistes radicaux, pour l’introduction de la charia, pas à pas, dans la société. Ainsi ce ne sont pas les immigrés qui s’adaptent à nos lois, mais ce sont eux, qui nous imposent la leur. Cela annonce la fin de la civilisation occidentale. C’est la fin de tous nos acquis, tels qu’ils figurent dans la C.E.D.H. C’est à cause d’une politique laxiste, surtout socialiste et écolo, partout en Europe, que l’Europe retourne du siècle des Lumières, au siècle de l’obscurantisme religieux le plus radical. Les philosophes des Lumières doivent se retourner dans leur tombe, en voyant ce que vous faites de la France et de l’Europe. Le Conseil européen de la Fatwa, installé à Londres, est chargé d’introduire la charia partout en Europe, alors que la charia a été jugée contraire à la C.E.D.H, et à la démocratie. Ce conseil, qui veut détruire nos démocraties européennes, est illégal et dangereux. Rien n’est entrepris par nos politiciens, pour l’interdire. La charia s’introduit lentement, mais nos restent passifs et aident même à la faire progresser.
Vous serez, madame le Maire, parmi les responsables politiques, qui auront contribué, à la faillite de la France et à la disparition de toutes nos libertés. Les socialistes et les écolos portent une grave responsabilité dans le fait que nous avons peur de nous exprimer publiquement dans notre propre pays, ici en Europe, de crainte d’être menacés de mort. Le droit à la liberté d’expression et d’opinion, est le fondement de l’Etat démocratique. Celui-ci est pratiquement suspendu en Europe, par les menaces constantes des islamistes, qui mettent le monde à feu et à sang, pour de simples caricatures humoristiques. C’est un scandale que les islamistes menacent ou tuent des citoyens ici en Europe, parce qu’ils ont osé exprimer leur point de vue sur l’islam.
Théo Van Gogh, Ayan Hirsi Ali, Robert Redecker, et bien d’autres en sont les victimes. Les islamistes ont déjà gagné, parce que les journalistes s’autocensurent, de crainte de représailles. L’Europe n’est déjà plus libre, mais les politiciens n’ont jamais assez d’exemples de menaces, de crimes et d’attentats, pour enfin comprendre qu’ils doivent agir.
Madame Aubry, les piscines ségrégationnistes de Lille, vous ont rendu célèbre en Europe. Vous allez aussi vous rendre célèbre en vous opposant à l’interdiction de la burqa et du niqab, en utilisant le chantage habituel: attention sinon ces femmes ne vont plus sortir, et les Françaises et Français, vont être privés de ce spectacle inhumain et dégradant, caractérisé par la femme musulmane dans sa « prison ambulante » et déshumanisante.
En tant que femme et par-dessus socialiste, vous devriez remuer ciel et terre pour empêcher qu’on voie déambuler en France ces femmes fantômes, qui font peur aux adultes et terrorisent les petits enfants. Si on pouvait vous imposer un mois, cette «prison ambulante», peut-être que vous finiriez par comprendre l’horreur qu’elle inspire et l’émoi qu’elle provoque chez tous les citoyens épris de justice et d’égalité. Avez-vous oubliez, Madame le Maire, la devise «liberté, égalité, fraternité »?
En tant que Belge je ne veux nullement donner des leçons à la France. La France a une Constitution laïque et une loi interdisant les signes religieux ostensibles dans les écoles publiques, ce que la Belgique n’a même pas. Je vous adresse cette lettre dans le cadre de mon combat, contre la discrimination à l’égard des femmes et la chariatisation de l’Europe.
euillez agréer, Madame le Maire, mes salutations distinguées,
Guillaume Plas

image_pdfimage_print