Mai 68 en chansons, spectacle de Guylain Chevrier

Publié le 20 mai 2008 - par - 233 vues

Notre camarade Guylain Chevrier n’écrit pas seulement des articles pour Riposte Laïque et pour des revues d’histoire, il est aussi un chanteur talentueux, dont je suis heureuse de présenter le prochain spectacle.

Soyons réalistes, demandons l’impossible…

Mai 68 et après?

Présentent

68, Attention ! Un mai peut en cacher un autre…

Spectacle dit, ri, pleuré et chanté

« Prenons nos désirs pour la réalité », nous disaient les murs de Paris en mai 1968… On en retiendra le fracas des barricades de la rue Gay-Lussac des étudiants de la Sorbonne, qui voyaient « sous les pavés la plage…» et le cortège humain de ceux des usines qui, leur emboîtant le pas, paralysèrent tout le pays, faisant résonner la France des échos de 1936…

L’histoire fut alors un drôle de théâtre où les rôles se trouvaient soudain réécrits, de la fac à l’usine, où on prenait le risque de nouvelles fins dans de nouveaux possibles… Même les femmes entamèrent de prendre la parole pour qu’on n’ait plus jamais l’idée de les faire taire…

Même les femmes entamèrent de prendre la parole pour qu’on n’ait plus jamais l’idée de les faire taire… Tout ce petit monde manifestait ensemble, juste mûr pour le divan du psychanalyste Jaques Lacan impliqué jusqu’à l’inconscient, tout aussi impénétrable que cet événement multidimensionnel, drôle et grave, lyrique et violent, poétique et immoral, rêvé et mythique…

Tragédie pour les uns, révolution inachevée pour les autres, mai 68 avec ses utopies ne s’en rappelle pas moins à notre mémoire. 40 ans, le bel âge pour se raconter ! Des chansons l’on fait, qui racontent une histoire, qui n’est autre que, la nôtre.

Un bonimenteur de baraque foraine nous invite à ce voyage, au rideau de scène derrière lequel, tout devient possible…mieux que la femme à barbe, la voyante ou l’homme calamar! Les Frères humains vous emmènent dans cette ballade, jusqu’aux sources pressenties ou insoupçonnées de cet événement, de chansons en anecdotes, de faits divers en atmosphères, de poèmes en cris de révolte!… Alors, prêt pour le départ ? « Attention, attention ! Entrez frères humains, ça va commencer… »

Il est absolument interdit d’interdire !

Programme indicatif

Paris mai C. Nougaro.

PROLOGUE : Renouveau et espérances des années 50…

A Paris F. Lemarque – Je chante pour passer le temps L. Aragon, L. Ferré – L’hymne à l’amour : E. Piaf, M. Monnot – La mauvaise réputation G. Brassens – Les feuilles mortes J. Prévert, J. Kosma – Pour faire une jam C. Aznavour.

De la République des certitudes à la crise des conventions.

La complainte du progrès B. Vian, A. Goraguer, C. Aznavour. F. Véran – Extrait : Pour une amourette L. Escudéro – Extrait : Françoise B. Lapointe – Si tu t’imagines R. Queneau, J. Kosma – Le déserteur B. Vian, adapt : Mouloudji, Musique B. Vian & H. Berg – Extrait : Les temps sont difficiles L. Ferré – La java des bombes atomiques B. Vian, A. Goraguer – Extrait : Les bourgeois J. Brel, J. Corti – Amsterdam J. Brel – Le jazz et la java C. Nougaro – Michelle les Beatles.

Des lendemains qui chantent à l’imagination au pouvoir : les victoires de mai !

Extrait : Je hais les dimanches C. Aznavour, F. Véran – Nationale 7 C. Trénet – Potemkine G. Coulonges, J. Ferrat – Et moi et moi et moi J. Lanzmann, J. Dutronc – Ma môme: P. Frachet, J. Ferrat.

EPILOGUE : Mai 68 et après ?

Extrait : Camarades Ferrat – Extrait : L’opportuniste J. Lanzmann &
A.Segalen, J. Dutronc – Paris s’éveille J. Lanzmann, J. Dutronc –
Sans la nommer Moustaki.

1-Pour les références aux chansons, il faut lire le parolier d’abord et le compositeur ensuite.

Guylain Chevrier : voix

J-P Aigeldinger : accordéon

Joel Cam : guitare

Un lancé de chansons pour mai 68

Mai 68 fut un moment de suspension dans le temps, entre révolution des mœurs et conquêtes sociales où le pouvoir et les patrons tremblèrent sur leurs bases…

En ces temps de remise en cause de nos repères communs et de reniements des grands acquis laïques et sociaux par effet de consensus mou, il n’est pas sans motifs de revenir en chansons et en textes, entre rire et larmes, à ce bouleversement qui n’a pas fini de faire jaser…

Voilà un spectacle dédié à ce printemps, bouquet pavé d’émotions réveillant des rêves communs qui nous font cruellement défaut aujourd’hui… Il nous ramène, par l’effet de scène, du côté de l’humain, de son imagination, de ses utopies, de ses désirs inassouvis d’un homme meilleur, de son émerveillement par où l’histoire revient ici par l’entremise de la voix et de l’instrument sous la forme de l’art.

Une heure trente de bonheur rafraîchissant notre mémoire et le sentiment de révolte.

Musique maestro !

Lucette Janpierre

Prochain spectacle : Mantes-la-Jolie, le vendredi 13 juin, à 20 h 30, à l’invitation de l’Ufal du Mantois

à l’Agora, 254, boulevard du maréchal Juin, Mantes-la-Jolie

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi