Mais où allons-nous, après Woippy ?

Publié le 25 janvier 2010 - par

Citation : … « Des incidents en Moselle, après la mort d’un jeune poursuivi par la Police. Des incidents ont éclaté mercredi soir dans une cité de Woippy (Moselle) après une manifestation en hommage à trois jeunes dont un est mort, après qu’ils aient été éjectés d’un scooter volé lors d’une course-poursuite avec la Police Municipale mercredi en début de nuit »…

Donc, si j’ai bien compris, trois « jeunes des banlieues », quelques peu « désoeuvrés », qui roulaient « tous feux éteints », « sans casque obligatoire », en « excès de vitesse » « à trois » à bord d’un « scooter volé » prévu pour DEUX places, soit, au bas mot, SIX MOTIFS D’INCULPATION, ont « perdu le contrôle de leur véhicule » ( et de sept ! cf. Art 4 du code de la route) et ont « percuté un obstacle fixe ». Résultats : Un mort et deux blessés graves ! (Homicide involontaire…et de huit… !)

Et donc, les habitants de la « Cité » se sont réunis et ont DÉFILÉ pour « RENDRE HOMMAGE » à ces « PAUVRES VICTIMES DES VIOLENCES POLICIÈRES », selon les formules journalistiques consacrées…. !

MAIS OÙ ALLONS-NOUS ???

Et encore, tout ceci n’est rien… !!! Comble des combles, les trois POLICIERS MUNICIPAUX, qui n’accomplissaient rien de plus que leur TÂCHE bien ingrate et fort mal rétribuée de « VEILLER AU RESPECT de L’ORDRE PUBLIC ET Á LA PROTECTION DES PERSONNES ET LES BIENS », sans avoir rien fait que de vouloir VERBALISER des contrevenants, se sont RETROUVÉS en GARDE Á VUE… !!!

Mais dans quel monde vivons-nous ???

Va-t-il falloir que les citoyens reprennent la « JUSTICE » entre leurs mains ???

Quand allons-nous sortir de cette situation Ubuesque ???

Ah, j’oubliais de dire que les « pauvres jeunes victimes des bavures policières » se nomment respectivement Malek Saouchi (19 ans, majeur et responsable de ses actes) Nabil Boufia (19 ans, majeur et responsables de ses actes) et enfin Joshua Koch (20 ans, majeur et responsable de ses actes…)

Un dernier élément m’a absolument révolté : c’est l’air penaud, contrits du Procureur de la République, du Maire de Woippy et des « Représentants des Autorités » qui sont venus « présenter les faits », assurer que les « Policiers municipaux étaient placés en garde à vue, jusqu’à ce que la lumière soit faite, et supplier presque que « les Parents des Victimes appellent au calme » …

Envie de vomir… ! Je n’arrive pas à en croire mes yeux et mes oreilles… Je n’aurais jamais cru voir pareille situation au cours de ma vie…

J’ai honte d’être Français… !

Jean Marquot

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi