Marine Le Pen cartonne dans les sondages : à qui la faute ?

Publié le 27 décembre 2010 - par
Share

Dans l’émission « C dans l’air » du mercredi 15 décembre on est revenu sur les deux jugements rendus, de façon presque simultanée, sur le niqab au volant, (la jeune femme ne paiera pas l’amende) et le port du voile à la crèche ( la plaignante a perdu).

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1599

M Doua représente l’UOIF, un des plus durs courants de l’islam, mais, malheureusement, admis et dominant en France. Selon son habitude il vient défendre le voile qu’il veut absolument voir entrer dans les entreprises, il milite pour cela. On a droit à la délicieuse argumentation suivante : en Iran le voile est obligatoire ( sous-entendu là ce n’est pas bien) mais, en France, la musulmane le porte en signe de liberté ; il nous ferait presque croire au voile libérateur, patriotique et républicain. Le voile symbole du respect de la laïcité dans l’entreprise, on croyait ce type de raisonnement réservé aux jésuites, mais non ! Alors qu’il reconnaît lui-même que le voile est une prescription mineure, pourquoi s’acharne t-il à le défendre autant et à le promouvoir, et pourquoi en voyons-nous de plus en plus dans nos villes, n’y a-t-il pas là comme une incohérence, ou une position télévisuelle de façade, loin des prêches et des positions des mosquées ? Ou bien M Doua a-t-il peur de se faire agresser s’il prenait position contre le voile, il s’était fait agressé par des intégristes pour n’avoir pas assez bien défendu le voile intégral.
Agression de Talence, fruit de l’ incompréhension stratégique …

Le halal à la cantine, pour faire marcher le commerce islamique, est aussi ce que M Doua veut demander à la République, elle peut bien se plier à cela aussi ! On ne négocie pas avec la République affirment en choeur Messieurs Gérin et Rioufol on respecte les lois du vivre ensemble. C’est à l’islam de s’adapter à la République et non l’inverse. On aborde plus tard dans l’émission, la poussée du communautarisme que M Doua ne nie pas, mais il tente de nous l’expliquer en utilisant l’argument victimaire, argument que réfute A Gérin qui connaît bien le terrain. M Doua fournit ensuite des explications fort plausibles. Les croyants obéissent d’abord aux fatwas édictées par un conseil(1), et, seconde explication, certains préfèrent aller chercher leur instruction musulmane sur internet, instruction donnée par des cheiks d’Arabie Saoudite ! Quand on sait qu’il y là-bas l’islam le plus réactionnaire qui soit ( lapidation, châtiments corporels, misogynie, polygamie), le pire est donc à venir ! André Gérin rappelle que les voiles ne sont que la partie émergée d’un iceberg et dénonce une nouvelle fois les discours anti-France et anti-Français tenus par certains imams dans les mosquées françaises. Monsieur Doua reconnaît que oui des discours de cette nature existent dans les mosquées mais que ces imams sont peu nombreux. N’y en aurait-il qu’un ce serait un de trop !

Yves Calvi émet l’hypothèse que les imams seraient complètement débordés, et que le niqab en France pourrait être pure provocation, sans doute est-il proche de la vérité, vérité perçue depuis vingt ans par bien des Français.

Les questions à se poser maintenant sont les suivantes : « Les imams sont-ils réellement débordés, ou finalement sont-ils dans le même projet idéologique que les intégristes à savoir la victoire du fondamentalisme dans notre pays? ». N’y aurait-il pas là une stratégie du double discours pour un même objectif final ?
Ensuite qu’a-t-on fait réellement face à cette montée communautaire que tout le monde admet, (point sur lequel André Gérin revient plusieurs fois) ? Ivan Rioufol, journaliste du figaro dira : on a eu obligation de se taire, long silence de vingt années !

Aujourd’hui quelqu’un prend ce problème à bras le corps. Aujourd’hui quelqu’un parle enfin de l’atteinte à la laïcité quand des hommes affirment leurs convictions religieuses dans la rue régulièrement le vendredi des années durant. Quelqu’un dénonce les territoires perdus de la République et on assiste à une levée de boucliers à droite comme à gauche. Saluons Marine Le Pen d’avoir le courage de dénoncer tout cela, elle cartonne dans les sondages mais à qui la faute ? Elle rejoint la position courageuse d’un André Gérin élu communiste.

Que Marine Le Pen soit une laïque convaincue reste encore à démontrer mais elle a, au moins, elle, le mérite de s’emparer du sujet et de gratter là où ça fait mal ! Alors maintenant que va-t-il arriver ? Que peut-il arriver ? Qu’on la diabolise, qu’on l’empêche de parler, qu’on la traîne dans la boue, en lui faisant dire des choses qu’elle n’a pas dites, alors qu’elle dénonce des vérités criantes ? On aurait tort, elle monterait encore plus dans les sondages.

Il faut savoir battre sa coulpe. C’est parce que la communauté musulmane n’a pas suivi les Ni putes ni soumises, qui refusent le voile et qui sont porteuses d’un projet basé sur le respect de nos valeurs égalité laïcité auxquelles elles ont adjoint le mot mixité, que Marine Le Pen monte dans les sondages. C’est par leur provocation, en exhibant des tenues choquantes pour la sensibilité française, que de nombreuses musulmanes ont donné de leur religion une image dévastatrice, elles ont joué avec le feu, et elles ont fait le succès de Marine Le Pen. En refusant la proposition de Dalil Boubakeur d’utiliser la grande mosquée de Paris et en poursuivant l’occupation des rues le vendredi les intégristes aussi font monter le Front national. Plutôt que d’adopter nos idées républicaines, une partie de cette communauté a préféré nous menacer d’appliquer la charia, a préféré écouter et suivre les prescriptions fondamentalistes d’un Tariq Ramadan s’éloignant ainsi volontairement de la majorité des Français. Il ne s’agit pas maintenant de venir pleurer !

Quant à la gauche qu’a-t-elle fait pour contrer ce fondamentalisme islamiste ? Ne l’a-t-elle pas vu monter depuis 89, du voile à l’école jusqu’au voile intégral ? La gauche n’a-t-elle pas senti le malaise grandissant dans la société française ? Maintenant qu’elle voit sur tous les sites des : « allez Marine » « Vas-y Marine », la gauche est morte de peur. Mais la gauche aidée du MRAP a-t-elle lutter contre ce communautarisme naissant en 89 en interdisant que des adolescentes entrent voilées à l’école ( alors que le voile était interdit dans de nombreux pays musulmans notamment en Turquie)? NON ! La gauche a-t-elle voté l’interdiction du voile intégral dans l’espace public en 2010, NON !( sauf les courageux Valls, Gérin et quelques autres). La gauche a-t-elle interdit les prières dans les rues, NON. Et la gauche maintenant s’étonne, s’indigne que quelqu’un s’empare de ce combat là ! La gauche finançant des lieux de culte avec l’argent des citoyens, la gauche qui à Lille avait ouvert des créneaux horaires religieux dans les piscines !

La faillite de la gauche, sur ce plan là, est totale! La gauche aurait dû anticiper, voir l’Histoire et le devenir de notre société et comprendre les dangers qui sont arrivés avec des signes très reconnaissables. La gauche n’aurait pas dû abandonner ses valeurs fondamentales, surtout les valeurs féministes émancipatrices, en voyant que ce retour du religieux au XXIème nous conduisait dans la voie inverse du progrès, et nous ramenait au moyen-âge. Ariane Mnouchkine dans son entretien avec Caroline Fourest l’avait clairement exprimé sur France culture : « c’est l’absence de résistance de la gauche devant le fascisme vert qui fera monter le Front national », elle ne s’était pas trompée, nous y sommes.

http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/matins/fiche.php ?diffusion_id=82533

Marine Le Pen est maintenant un aiguillon qui permet de mettre les problèmes sur la table, elle ouvre le débat, elle oblige au débat, elle libère la parole emprisonnée par la bien-pensance politico-médiatique. Les autres partis ne pourront plus fermer les yeux, ils doivent maintenant entendre ce qu’elle dit et entendre ce que disent les Français. Oui les Français sont soucieux de la crise, du pouvoir d’achat, des emplois, et la gauche a raison de s’accrocher fermement à ces problèmes là, mais les Français sont, aussi, soucieux et inquiets du devenir de leur pays, du devenir de ses valeurs fondamentales, de sa convivialité qui s’assombrit face au totalitarisme vert qui les agresse de plus en plus. Et sur ce point là la gauche a failli et bien des électeurs de gauche sont orphelins ! Que feront-ils en 2012, resteront-ils, malgré tout, dans leur famille politique d’origine, iront-ils chercher ailleurs ou s’abstiendront-ils ? C’est un vaste questionnement !
Il reste aux partis de gauche 16 mois de réflexion ; ils ont peut-être encore des cartes à jouer, s’ils veulent bien aborder sans tabou tous les problèmes de notre société, à moins que, comme en 2002 et en 2005 lors du vote du TCE, ils regardent ailleurs et qu’ils n’entendent rien !

Chantal Crabère

(1) Yusuf Al Qaradawi , président, (Egypte-Qatar)
La première rencontre fut l’inauguration du CEFR, le 29 et 30 mars 1997 à Londres en Grande Bretagne. Le rôle de ce conseil est d’essayer de rapprocher les savants d’Europe, et d’unifier leurs avis jurisprudentiels sur des sujets de droit musulman. Ces savants se réunissent pour émettre des fatwâs (un avis juridique autorisé et déterminé par des savants avertis) sur des questions concernant les musulmans d’Europe en se référant à diverses sources qui sont en accord avec les principes islamiques. Les avis donnés donnent une primauté à la loi islamique avant toute autre considération.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.