Marseille, de l’Alcazar aux mosquées et de la « Marseillaise » aux « Allah Akbar » dans la rue

Publié le 23 novembre 2009 - par - 3 842 vues
Share

Voici le second volet de nos reportages sur l’islamisation ostentatoire de la cité phocéenne.

Marseille, dans le monde entier, est connu pour sa Canebière.

La Canebière

Perpendiculaire à cet axe, le Cours Belsunce a donné son nom au quartier du même nom.

Cours Belsunce

Belsunce est connu pour son fameux Alcazar. Ce célèbre music-hall a été transformé en une bibliothèque, dont les vitres ont volé en éclat lors du match Algérie-Egypte au Caire.

L’Alcazar

C’est dans le même quartier, au n° 25 de la rue Thubaneau que se trouvait le siège du « club des amis de la Convention » où fut chanté le 22 juin 1792 par François Mireur (étudiant en médecine) et pour la première fois, le « Chant de guerre pour l’Armée du Rhin » composé par Joseph Rouget de Lisle et qui deviendra « La Marseillaise » après avoir suivi les fédérés jusqu’à Paris.

Club des amis de la Convention

Voilà donc un quartier chargé d’Histoire pour les Marseillais, pour tous les Français, et même au-delà de nos frontières. Mais hélas, le quartier est en piteux état malgré quelques tentatives de réhabilitation.

25 rue Thubaneau

Si les Français et les Marseillais ont déserté les lieux, c’est au profit de l’islam : on dénombre sur une surface d’à peine 600 m par 200 m et en plein centre ville, une dizaine de mosquées officielles (sans compter les lieux de prières clandestins).

Emplacement des mosquées officielles

Parmi celles-ci, nous vous avions signalé la semaine dernière la mosquée « Al Qods », rue des Récollettes, installée dans un ancien hôtel.

Mosquée Al Qods

C’est à ce carrefour que, comme nous vous l’indiquions la semaine dernière, des musulmans étendent chaque vendredi leurs tapis de prières sur la voie publique.

Mosquée Al Qods

Pour finalement bloquer pendant deux heures 200 m de rue, chaussée et trottoirs compris.

En rouge : zone réservée aux « priants »

La rue des Récollettes est ainsi interdite aux non-musulmans (et même aux « non-priants »).

Prières rue des Récollettes

Ainsi que la rue perpendiculaire, jusqu’au Cours Belsunce.

Prières mosquée Al Qods vues du Cours Belsunce

Non loin de là, une autre rue est totalement barrée chaque vendredi pour cause de prière : c’est la rue de la Mission de France (la bien-nommée..), où se trouve la mosquée « Mission » (pas de France cette fois…)

En vert : rue de la Mission de France

Là encore, des véhicules barrent volontairement la rue dans l’attente de la préparation de la prière, alors que des haut-parleurs hurlent des appels en arabe.

Préparation de la prière mosquée Mission

Une vidéo prise à Marseille

http://www.youtube.com/watch?v=xJmZAqCxjI0

Hélas, nous avons dû arrêter là notre reportage, car un homme qui arrivait avec un carton qui doit lui servir de tapis de prière nous a interpellé agressivement pour nous empêcher de filmer et de photographier. Mais ce n’est que partie remise…

Roger Heurtebise

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.