Meilleurs voeux à tous, mais halte aux bondieuseries !

Publié le 26 décembre 2007 - par
Share

Chers amis lecteurs, nous sommes émus ; pour la première fois nous fêtons avec vous la nouvelle année. Pour la première fois nous devons faire le bilan d’un pari fou, né l’été dernier de révoltes quotidiennes contre les atteintes aux valeurs républicaines et contre la discrimination à l’égard des femmes. Et vous nous avez suivis, encouragés, remerciés. Vous étiez nombreux à vous poser en silence les mêmes questions que nous, à vous révolter comme nous mais en silence.

Le nouveau-né s’appelait Désiré et il devint vite, grâce à vous, un petit Hercule. Quel bonheur ce fut en 2007 et ce sera en 2008, chaque semaine, de recevoir vos mots d’amitié, vos coups de gueule, vos contributions à notre journal et vos aides financières, si nécessaires pour les frais informatiques et les déplacements de nos collaborateurs. Vous nous avez dopés ; les bénévoles que nous sommes ne regardent plus la télé, ne font plus de sport, scotchés à leur écran ; ils guettent l’information pour l’analyser, la transcrire, la commenter et vous en faire profiter. Alors, nous souhaitons, pour cette année, évidemment, surtout, que nous continuiez de nous lire, que vous continuiez de réagir, de nous aider, de nous accompagner, de nous faire connaître ce que les médias passent sous silence, de nous aider à nous développer en faisant découvrir « Riposte Laïque » autour de vous.

Nous vous souhaitons aussi, et surtout, de faire vôtre ce témoignage, émouvant et argumenté, d’une grand-mère québécoise :
[http://www.youtube.com/watch?v=h6V73pQwsdc->http://www.youtube.com/watch?v=h6V73pQwsdc]

Nous vous souhaitons enfin, de dire, partout et toujours, « halte aux bondieuseries ! »
Avez-vous eu la curiosité de feuilleter les revues internationales présentant des cadeaux insolites en décembre 2007 ? Si oui, comme nous vous avez sans doute remarqué des choses inhabituelles et, pour tout dire inquiétantes :

D’abord, aux Etats-Unis, des « jouets bénis », par exemple des poupées « bibliques »qui parlent, destinées à protéger l’esprit des enfants et à les délivrer de Satan (non, ce n’est pas une plaisanterie …) ; ainsi Moïse répète-t-il à qui mieux mieux : « Tu ne commettras pas d’adultère » et « tu ne voleras pas » … Leur coût est modique, ce qui les met à portée de toutes les bourses, puisqu’elles sont fabriquées en Chine !

En Angleterre, on vous propose de déguster la Vierge Marie chaque matin avec un moule qui imprime son effigie sur le pain avant de le passer au grille-pain.

En France, vous pouvez offrir un rosaire électronique qui récitera à votre place « Notre père » ou « Je vous salue Marie ».

En Turquie, la poupée « islamique » Elif remplace Barbie et obtient un succès croissant, comme tous les jouets « islamiques », (notamment les jeux de société) elle fait la prière en turc et récite des sourates du Coran en arabe.

Plus près de nous, Ikea vend des poupées « islamiques », elles ressemblent aux « poupées russes » gigogne mais le père, barbu, est accompagné de sa femme bien couverte, des cheveux au bout des pieds. (Ikea est très soucieux de l’islam, l’entreprise vient d’ailleurs de créer un hijab pour ses employées musulmanes en Grande-Bretagne aux couleurs d’Ikea …)

Partout, des parents musulmans offrent à leurs fillettes les poupées Fulla ou Razanne, parfaitement voilées, qui remplacent l’impudique Barbie…

Bref, ça ne s’arrange pas, et ce ne sont pas les compromissions de Sarkozy avec le pape ou avec Boubakeur qui vont y changer quelque chose !
On pourrait être tentés de rire de tout cela, on le pourrait si c’était anecdotique, hélas on sent bien que l’étau se referme, tout spécialement sur les filles et les femmes. Il n’est pas anodin que la religion soit utilisée dans le commerce, cela prouve son développement et son emprise. Il n’est pas anodin que des fillettes soient dès l’enfance habituées à considérer que le hijab est leur tenue normale. Il n’est pas anodin que des enfants, dont les parents n’osent rien leur interdire, entendent de la bouche de poupées des préceptes simplissimes, sortes de lavage de cerveau…

Le poids du religieux monte, envahit subrepticement tous les lieux de la société, tous ses rites, son quotidien, le politique. Bientôt il sera interdit de ne pas être croyant. Bientôt il faudra suivre les rites d’une Eglise pour exister socialement. On se croyait à l’abri parce que Français, parce que Voltaire, parce que Sartre… Bernique. On n’est pas à l’abri d’un monde qui a perdu tous ses repères dans la course au consumérisme et à la mondialisation et dont les dirigeants espèrent trouver dans les religions les carcans qui empêcheront les peuples de se révolter. Nous laisserons-nous faire ?

Non, et 2008 sera une année forte à « Riposte Laïque », non à l’islamisation rampante de la société, non à l’emprise chrétienne sur le politique, non à la ratification sans referendum du Traité de Lisbonne, ce texte qui est une aubaine pour les Eglises !

Nous apprenons, au moment d’envoyer ce journal, le sauvage attentat, hélas guère surprenant, qui vient de coûter la vie à Benazir Bhutto, au Pakistan. Dans notre prochain numéro, le jeudi 3 janvier 2008, nous reviendrons, dans un dossier spécial, sur le terrorisme international.

En complément de ces premiers voeux, nous avons joint dans ce dernier numéro de l’année une sélection de vingt articles déjà publiés. Ils ont été les plus lus (ah, l’audimat !), et sont, à nos yeux, représentatifs de la diversité de notre rédaction, et de l’apport de notre lectorat. Bonne lecture.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.