Merci à Riposte Laïque et à Bonapartine pour cette interview de Philippe Karsenty

Publié le 9 octobre 2009 - par
Share

Je tenais à vous féliciter d’avoir mis une interview de Philippe Karsenty dans Riposte Laïque et je regrette pour ma part qu’elle n’ait pas été plus en exergue dans ce numéro (1). Tous les lecteurs la liront-ils ? Je l’espère vivement.

En tout cas, bravo à Bonapartine d’avoir eu le courage de se pencher sur un sujet si explosif, et d’avoir osé approcher cette personnalité si décriée,désignée à la vindicte parisienne comme l’être le plus infréquentable. Pourtant, ce dernier avait réalisé durant toutes ces années un remarquable travail pour l’établissement de la vérité.

Le discrédit dont Karsenty a été victime de la part de nombreuses personnes et milieux dépassait l’entendement. Elisabeth Levy la première dans le Causeur a eu cette position de courage et de vérité, de ne pas se laisser berner par les sirènes du bien pensant…. Philippe Karsenty nous disait on représentait le « diable » auprès de qui il ne faisait pas bon se montrer. On le disait vulgaire, acharné, antipathique et contreproductif, parce qu’il ne renonçait pas et osait briser le silence sur l’affaire la plus scandaleuse de ce début de siècle : l’instrumentalisation de la mort d’un enfant, sacrifié sur l’autel des médias et de la propagande.

J’ai moi aussi voulu savoir ce qu’il en était. Je trouve toujours suspect lorsqu’on me dit qu’il ne faut pas chercher plus avant à comprendre, que l’on stigmatise une personne sur des présupposés de sa personnalité, rumeur tenace qui se répand de bouche à oreille sans que l’on n’ait jamais pris la peine de se pencher sur le travail de l’auteur ni de le rencontrer.

Une des présentation de Karsenty devait se dérouler au CAPE, (Centre d’accueil de la presse étrangère). Je m’y était inscrite. Mais elle fut annulée à la dernière minute sans aucune explication du CAPE. Il ne fait aucun doute que ce que dévoile Karsenty est inaudible en France ! Charles Enderlin qui a été soutenu sans discernement par bon nombre d’intellectuels et la corporation, s’est même vu attribuer la légion d’honneur cet été par le Ministère des Affaires étrangères pour l’ensemble de son travail de journaliste !

La télévision allemande publique ARD a eu plus de courage que notre chaîne publique et a réalisé un documentaire qui confirme et va même encore plus loin dans le dévoilement de la vérité, sur les manipulations de France 2 etc… Sera-t-il diffusé en France, sur ARTE ou ailleurs ? J’en doute.

Ce que dit Karsenty dans l’interview à RL à propos de Valérie Hoffenberg est une partie de l’Iceberg en ce qui concerne le rôle plus que néfaste de l’American jewish committee en France et en Europe.
On a le sentiment que le président Sarkozy cherche à rassurer un auditoire juif, qu’il croit acquis (comme s’il existait une rue juive !!! ) en mettant en avant la représentante de l’AJC en France et en Europe et maintenant au Moyen Orient. Durant toute la campagne contre Durban 2, AJC a préféré soutenir les positions « anti-boycott » de la France, valorisant dans le même coup la politique française, et présentant la France comme « l’amie des juifs », comme si Durban 2 ne concernait que les juifs. Cette mise en exergue peut avoir de surcroît des conséquences néfastes, voir antisémites, et il n’y a qu’un pas pour passer à la suspicion de Lobby juif. (On l’a vu recemment, certains laics de Respublica n’hésitent pas à franchir le pas, reproduisant ce mythe de la puissance du Lobby juif américain et de droite).

D’ailleurs on l’a bien vu dans l’affaire récente de Farouk Hosni, ministre de la culture égyptienne qui briguait le poste de Secrétaire général de l’Unesco, soutenu jusqu’au bout par la France…. qui a affirmé à son retour au Caire avoir perdu en raison des pressions du Lobby sioniste, alors qu’il s’agissait d’un rapport de force entre la France et les US autour de l’Union pour la méditerranée et pour l’affaiblissement de l’Union européenne, du mépris de la France pour les pays de l’Est de l’Europe etc. D’un côté comme de l’autre, de toute façon, cela n’avait pas grand chose à voir avec la culture

Riposte Laïque s’est engagé très tôt dans la bataille de Durban 2, reconnaissant qu’il s’agissait aussi et avant tout de l’enjeu des libertés individuelles et de la lutte contre le racisme et les discriminations, et que cela dépassait la simple question du Moyen orient, d’Israël et des juifs (2).

L’affaire Al Dura et la bataille qu’a mené Karsenty sont à ce titre exemplaire, car elle ne concerne pas que le Moyen orient, les juifs ou l’antisémitisme.

Les arguments utilisés pour défendre Enderlin sont du même acabit que ceux que l’on entend de plus en plus fréquemment dans d’autres affaires, notamment dernièrement avec l’affaire Polanski. L’impunité qui permet l’irresponsabilité absolue, le dédouanement en raison de ce que l’on a été, de ce que l’on a vécu, de ce que l’on a créé, et non une analyse minutieuse des événements rapportés.

C’est le pendant de la rumeur, de toutes les théories du complot qui de l’autre prolifèrent sans que cela ne soulève tant d’états d’âmes.
A ce titre l’affaire Al Dura est emblématique de la machine de propagande mondiale qui s’emballe et qui met en danger le fonctionnement même de nos démocraties.

Je suis heureuse qu’en Inde, où Karsenty se rendra bientôt devant « l’association mondiale des journaux », il puisse présenter son travail hors du seul contexte juif et que l’on commence à s’interroger sur les conséquences de cette affaire. Il en va de l’avenir de nos démocraties et de nos combats pour la liberté.

Merci à Riposte Laïque d’avoir interviewé Karsenty et d’avoir fait connaître cette affaire en dehors du petit cercle médiatico parisien

Malka Marcovich
——————————–

(1) http://www.ripostelaique.com/Philippe-Karsenty-les-consequences.html

(2) http://www.ripostelaique.com/La-France-doit-se-retirer-de.html

http://www.ripostelaique.com/Durban-2-l-Onu-renonce-a-l.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.