Michèle Vianès : le voile est un marquage et un racisme

Publié le 22 juin 2009 - par
Share

Riposte Laïque : Il y a plus de 18 mois, tu avais impulsé une pétition demandant, entre autres, l’interdiction de la burqa. Comment réagis-tu à l’initiative d’André Gérin, et comment expliques-tu que longtemps, Jacques Myard ait été seul à défendre cela, et qu’aujourd’hui, cela a l’air de bouger ?

Michèle Vianès : André Gerin a toujours été aux côtés de Regards de Femmes, lors du procès que nous avons intenté à l’imam Bouziane, qui justifiait, au nom du « saint coran » les violences envers les femmes, lorsque nous avons initié une pétition pour dénoncer les cours donné à la librairie tawhid, maison d’édition islamiste lyonnaise et bien évidemment lors de l’adresse aux parlementaires « halte aux voiles »que nous avons lancé avec riposte laïque.

André Gerin nous a adressé un courrier en mai pour nous demander de nous associer à son initiative parlementaire. Nous l’avons par retour assuré de notre soutien.

Parmi les parlementaires qui avait signé la pétition, Françoise Hostalier est l’auteur d’une proposition de loi visant « à interdire le port de signes ou de vêtements manifestant ostensiblement une appartenance religieuse, politique ou philosophique à toute personne investie de l’autorité publique, chargée d’une mission de service public ou y participant concurremment », signée par plus de 60 députés. Françoise Hostalier qui agit pour les femmes en Afghanistan, en Asie centrale, en Afrique, ne porte jamais le voile lorsqu’elle se rend dans ces pays.

Riposte Laïque : Comment la féministe a-t-elle réagi aux propos d’Obama, sur le voile ? Penses-tu que le président de la République ait eu une réponse à la hauteur d’un chef d’Etat laïque ?

Michèle Vianès : Laissons de côté la hauteur, notion relative. Le voile des femmes est le signe du machisme basique et violent. C’est le marquage de la possession du corps des femmes par les hommes. C’est également du racisme puisque l’on considère que les femmes de confession ou de filiation musulmane doivent être toujours enfermées. Au domicile des hommes de leur famille ou dans une pièce de tissu qui les cache au regard des autres si elles sortent. Pour bien marquer qu’elles appartiennent aux hommes de leur famille et sont intouchables pour les autres.

Barak Obama paye ce tribut aux intégristes, l’enfermement des femmes dans le voile, pour acheter la paix. Il parle du « droit » de porter le voile, à aucun moment il ne parle du droit de ne pas le porter.
Hilary Clinton se couvrant la tête au Caire, c’est un coup de poignard aux femmes de confession ou de filiation musulmane qui refusent, au péril de leur vie, de porter le voile.

Le Président de la République en donnant raison à Obama accepte l’attaque contre la laïcité et la France. C’est dans la logique de son engagement atlantiste et des intérêts cosmopolites qu’il relaie.

L’enfermement communautariste s’affirme sans vergogne. Les imams et responsables d’associations religieuses nient aux parlementaires le droit de régler la vie en commun dans l’espace public. Il n’y aurait que les femmes musulmanes qui pourraient parler du voile. Le commentateur de TF1 au journal de 20h, samedi 20 juin donne l’avis de Rama Yade, « en tant que femme musulmane ». Ce ne serait pas la Secrétaire d’Etat de la France laïque qui parle. Les journalistes demandent de rencontrer des femmes de confession musulmanes. Faudrait-il des codes particuliers en fonction des confessions des personnes ? La loi ne serait-elle pas la même pour tout le monde ? La République ne défendrait-elle plus toutes les femmes qui vivent sur le territoire ?

Et surtout le choix personnel de quelques uns serait il un droit que la République doit accorder ?

Des lois ont permis d’interdire « le lancer de nains », même si des nains étaient d’accord pour être considérés comme des objets, des lois ont permis d’interdire le bizutage, même si les étudiants étaient majeurs et consentants.

Rappelons à nouveau que la notion de tenue correcte est une obligation légale au travail (arrêt bermuda) et dans la rue : interdiction de se promener en maillot de bain dans une station balnéaire.

Riposte Laïque : Penses-tu que la seule interdiction de la burqa soit suffisante, cinq ans après la loi de 2004 contre les signes religieux à l’école ?

Michèle Vianès : Depuis 20 ans par lâcheté insensé, les politiques de tout bord ont laissé se développer les communautarismes, anti-France, par peur d’émeutes. La République ne peut plus faire respecter ses principes ? Les élus se laissent imposer la loi maffieuse ?

Les rapports de l’Inspection générale, en particulier celui sur le refus de la mixité dans les services collectifs alertent depuis 2005 sur les dangers de tolérer des demandes dérogatoires aux principes républicains. L’ignorance des principes républicains, le contre-sens volontaire sur le principe de liberté qui n’est pas faire ce que l’on veut mais être libre ensembles est associé à l’égalité et la fraternité dans la trilogie républicaine.

Face au travail de sape contre la République françaises, tablant sur l’ignorance ou l’indifférence, Regards de Femmes a produit un ensemble multimédia « Les 10 mots qui font la France Comprendre la citoyenneté pour vivre ensemble dans la République » pour rappeler comment s’est construit l’édifice républicain et la nécessaire vigilance pour contrer les offensives obscurantistes. www.regardsdefemmes .com

Riposte Laïque : Tu viens d’être candidate aux élections européennes, comme tête de liste de la région Sud-Est, pour Debout la République, présidé par Nicolas Dupont-Aignan. Quel bilan tires-tu de cette campagne ?

Michèle Vianès : J’ai fait entendre la voix de la République une et indivisible, laïque et sociale.
L’UMP a obtenu que les enjeux soient occultés par les grands partis politiques et les médias. Le PS n’a jamais voulu ouvrir le débat entre nonistes et oui-ouistes et faisait référence au « manifesto » britannique. La City de Londres comme modèle socialiste ! L’UMP était en complicité avec le PS et les Verts. Le partage des taches est simple : à l’UMP la spéculation financière, l’exploitation économique des travailleurs, à la social-démocratie et aux Verts, l’assistance, les éoliennes, le local.

Les médias ont décrété que l’Europe n’intéressait pas les Françaises et les Français, l’apport des officines financées par la commission européenne, le film « Home » l’avant-veille des élections pour faire peur aux bobos, alors que les Verts ne s’indignent ni de l’entrée en France et en Europe de produits Chinois, dangereux pour notre santé, ni de la perte de notre indépendance alimentaire.

François Bayrou a dénoncé l’idéologie pro-pédophile de Daniel Cohn Bendit. Les journalistes, au lieu de mener l’enquête et de produire les écrits et interviews le démontrant, ont attaqué celui qui avait fait leur travail d’investigation.

Et c’est ainsi que les « grands partis » ont obtenu l’abstention massive qu’ils appelaient de leurs vœux.

Riposte Laïque : Malgré tout, tu n’as pas fait 3 %, et donc les frais de campagne ne seront pas remboursés. La note n’est-elle pas salée pour une petite liste, dans ce cas là ?

Michèle Vianès : La liste que je conduisais a obtenu 58 145 voix. C’est un très beau score pour un parti qui est né il y a quelques mois. Mais pas suffisant pour obtenir le remboursement des frais électoraux.

Les Républicains, actifs et décidés peuvent nous aider en envoyant un don à AFLMV (association de financement de la liste de Michèle Vianès) 5 Clos Rivery 69580 Sathonay camp. Les 2/3 seront déduits de leur impôt (par exemple, en envoyant 30 €, 20 € seront déduits de leur impôt de 2009).

Cette campagne n’est qu’un début. 300 000 citoyennes et citoyens, sur fond d’abstention, de manipulation, et de désengagement ont voté pour la République, Debout ! On ne va pas s’arrêter là.

Propos recueillis par Pierre Cassen

http://www.regardsdefemmes.com/Documents/strategie_de_prise%20de%20controle-sur-le-corps-des-femmes.pdf

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.