Mohamed Sifaoui et Dounia Bouzar vont-ils faire rembourser à la France les dégâts de leur ramadan ?

Publié le 27 août 2010 - par - 1 993 vues
Share

L’an passé, Riposte Laïque a eu le tort islamiquement incorrect de dénoncer la pratique archaïque et néfaste du jeûne islamique du mois de ramadan. Cela a immédiatement provoqué le courroux insultant du « journaliste » algérien Mohamed Sifaoui : « C’est Pierre Cassen et sa Lucette qui tentent une masturbation intellectuelle pour nous convaincre des graves répercussions engendrées par cette pratique cultuelle sur l’équilibre de la Planète et sur les finances de la France. J’avoue que l’émission Groland de Canal Plus ne ferait pas mieux ! » (1)

Le journaliste mahométan qui, très curieusement, a fui sa terre d’islam pour se réfugier dans la France laïque, contestait les propos suivants : « Je serai curieuse d’avoir des statistiques sur le nombre de musulmans qui vont aux urgences, ou qui doivent se voir prodigués des soins, dans cette période… J’aimerais d’autre part de connaître les conséquences de la pratique du ramadan pour la Sécurité sociale, les mutuelles et les assurances. »

Et Mohamed Sifaoui de répondre : « Chiche ! Qu’il fasse son enquête auprès de l’assurance maladie, pour qu’il puisse enfin se rendre compte de l’ampleur de son ignorance. Le ramadan, si j’ose dire, n’a jamais tué personne, c’est la bêtise humaine qui ne cesse de faire des ravages. »

Pourtant ce « journaliste » devrait connaître les désastres du jeûne imposé par un texte obscurantiste et jihadiste du 7ème siècle dans notre société, s’il faisait un vrai boulot d’enquête. Les témoignages de chefs d’entreprises, d’enseignants et employés de l’Education Nationale, ou tout simplement les faits divers rapportés par la presse sont édifiants : le ramadan est une horreur pour notre pays, son économie et le « vivre-ensemble ».

Mais ce sont les coreligionnaires et compatriotes de Mohamed Sifaoui qui lui répondent mieux que nous. Une enquête réalisée en 2007 sur tout le territoire algérien, et relayée courageusement par El Watan (2), est sans appel, et confirme d’autres sources nord-africaines au Maroc et en Tunisie. On compare des variables observées pendant le mois de jeûne rituel par rapport à l’ensemble de l’année. Voici quelques résultats :

Services d’urgence des hôpitaux :

– Accidents de travail : + 150% par rapport aux moyennes annuelles

– Urgences médicales : + 300%

– Accidents domestiques : + 250% par rapport aux autres mois de l’année

– Rixes et disputes causant des blessures : +400%

– Accidents de la circulation : + 42%

– Intoxications alimentaires : + 39%

– Aggravation et complications des maladies chroniques : +80%

– Décès : +18%

Protection civile pompiers :

– Interventions sur site : +520%

– Nombre de sinistres : + 410%

– Accidents domestiques : +295%

– Accidents professionnels : +156%

– Nombre d’évacuations sur les urgences hospitalières : +245%

– Nombres de blessés : + 214%

– Nombre de décès : +80%
– Appels téléphoniques de secours et d’interventions : +520%

Chefs d’entreprises publiques et privées :

– Absentéisme sur le lieu de travail : +120%

– Rendement : – 62%

– Retard : + 132%

– Absences totales au travail durant le mois du Ramadhan (divers congés) + 240%

– Accidents de travail : +72%
– Conflits de travail : + 32%

Une autre prosélyte du ramadan est Dounia Bouzar. Lors du début du jeûne islamique de cette année, elle a multiplié les interventions radio et télé (en portant un foulard-bandana pour l’occasion !) afin de nous expliquer que le fait que les immigrés et enfants d’immigrés musulmans s’étaient empressés de revenir des vacances au bled pour « faire le ramadan » en France, était un signe de leur « intégration » dans notre pays. Elle se fiche de qui ? Il suffit d’inverser les rôles pour démontrer la stupidité de cette allégation. Si j’organise un apéro saucisson-pinard sur la place de la Kaaba à La Mecque (ce qui évidemment n’est qu’une pure hypothèse d’école), serait-ce le signe de mon « intégration » à la société wahhabite ?

Et Dounia Bouzar de se répandre en apologie de cette pratique nuisible. Selon elle, le ramadan est une période de grande piété, où les musulmans deviendraient des agneaux pleins de gentillesse et de compassion envers leurs proches et même envers les non-musulmans. Mais là encore, pas de chance, la fable de la « RATP » (Religion d’amour, paix et tolérance) est totalement contredite par la réalité.

Lisez vos journaux régionaux : les incivilités, délits, crimes et autres agressions sadiques et racistes dans les zones islamisées de notre République ont-ils diminué d’un pouce depuis le début du jeûne ? Pas du tout, et bien au contraire ! Comment se fait-il que les autorités de l’Etat redoutent comme la peste la fin du mois de ramadan, riche en razzias et en émeutes ? Dounia Bouzar peut-elle nier la mise à sac du centre commercial de la Part-Dieu à Lyon, plusieurs années de suite, à la fin du ramadan, si bien que les commerçants ferment rideaux ce jour-là ? Comment se fait-il qu’il se passe la même chose à Bruxelles, Toulouse, et plus généralement dans toutes les villes où les adeptes de la « RATP » sont nombreux ?

Et là encore, l’enquête algérienne contredit totalement l’intox propagandiste de Dounia Bouzar :

Comportements des autres personnes autour de vous pendant le mois de Ramadhan :

– Oui en bien : 18%

– Oui en mal : 69%

– Plus aimables : 21%

– Plus gentils : 12%

– Plus serviables : 16%

– Plus attentionnés : 9%

– Plus charitables : 42%

– Moins aimables : 65%

– Plus agressifs : 82%

– Plus égoïstes : 56%

– Moins solidaires : 24%

Commissariats de police :

– Petites délinquances : +220%

– Rixes, disputes, voie de fait, agressions : + 320%

– Femmes et enfants battus au sein du foyer durant Ramadhan: +120%

– Dépôts de plaintes : +40%

– Délits pour vente et consommation de drogues et autres stupéfiants : +96%

– Vols de voitures, escroqueries, faux et usages de faux : +180%.

Brigades de gendarmerie :

– Accidents de la circulation : +52%

– Rixes et troubles à l’ordre public : +320%

– Femmes et enfants battus au sein du foyer durant Ramadhan: +72%

– Accidents professionnels graves, incendies: +20%

– Agressions physique avec coups et blessures, voie de fait : +160%

– Vols et escroqueries : +42%

Evidemment, les mêmes causes produisant les mêmes effets : il y a des conséquences identiques en France. Et plus la pratique du jeûne se répand, et plus les « nés musulmans » qui tentent de résister au fascisme religieux sont persécutés. Comme cet habitant de Villeurbanne, battu jusqu’au coma pour avoir osé boire un simple café place Gabriel-Péry à Lyon. Comme cette collégienne lapidée dans un collège de la « zone sensible » de Mermoz, toujours à Lyon, pour avoir mangé un sandwich à la récréation. Comme tous ces gens terrorisés dans nos « quartiers populaires », nos écoles, nos entreprises, parce qu’ils ne se conforment pas à la charia et au Coran.

Evidemment, au nom du mot d’ordre « pas de vagues, pas d’emmerdes », nos responsables politiques n’oseront pas publier des statistiques sur les dégâts et les coûts du jeûne de ramadan pour les Français. Et pourtant on sait faire des campagnes de préventions contre d’autres fléaux, comme l’alcool ou le tabac. Mais dès qu’il s’agit de l’islam, « touche pas à mon pote » ! Et tant pis pour toutes les victimes du ramadan.

Alors, Monsieur Sifaoui et Madame Bouzar, quand oserez-vous prendre vos responsabilités ? Quand allez-vous proposer que la « oumma » islamique de France rembourse à la France ce qu’elle leur coûte sur le plan économique, social, sanitaire par cette pratique sectaire, anti-hygiénique et stupide du ramadan ?

« Qui casse paie » ! C’est la règle de droit civil dans notre société. Et pourtant personne n’ose dénoncer le coût du ramadan communautariste pour nos entreprises, nos administrations, nos hôpitaux, nos services sociaux.

Il n’y a aucune raison que les contribuables, français ou étrangers, paient les conséquences néfastes de VOTRE ramadan idiot, Mohamed Sifaoui et Dounia Bouzar !

Roger Heurtebise

(1) mohamed-sifaoui-pourquoi-faut-il-se-mefier-du-discours-de-riposte-laique.html

(2) comment-le-ramadhan-bouleverse-la-vie-des-algeriens-24-08-2010-87359_119.php

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.