Myriam Picard, votre lettre à ce freluquet de Raphaël a atteint la perfection

Publié le 2 novembre 2010 - par - 1 544 vues
Share

Mademoiselle,

Nous ne sommes pas du même bord : je suis royaliste, vous êtes républicaine. Vous êtes laïque, je suis Catholique et je pense que la France est issue de la Chrétienté sans escale. Vous venez de passer votre quart de siècle, j’en termine avec ma quatrième décénnie.

Et pourtant, de votre texte adressé à ce cuistre, cet histrion dérisoire de Raphaël Haroche, je ne retrancherai pas un mot. Saint Exupéry disait que la perfection n’est pas atteinte lorsqu’il n’y a plus rien ajouter mais lorsqu’il n’y a plus rien à retrancher. Vous avez atteint cet idéal. Je mentirais certes en vous disant que dans ce monde de mensonges et de faux-semblants, de « fakes » et d’apparence je n’ai pas de doute sur votre identité et votre age. Mais je ne bouderai pas mon plaisir : vous redressâtes celui qui voulait poéter plus haut que son luc de magistrale façon et je vous en tire mon chapeau, plumet compris. C’est vous descerner deux oreilles et la queue. Certains royalistes méprisent le drapeau Bleu/blanc/rouge et ce faisant oublient les millions de morts, pas tous républicains mais unanimement français qui y ont vu l’expression de leurs libertés et de leur fierté. Arrière petit-fils,petit-fils et fils de héros de guerre, dont certains morts pour la France, j’éprouve la même fierté que vous pour mon pays, même si, je le confesse, je ne nourris plus guère ni d’estime pour ses habitants ni d’espoir pour son avenir.

Puissiez vous encore et souvent remettre en place les tenants de la destruction de notre pays,les agents de l’entropie nationale qui,vautrés dans l’hédonisme parisianiste se proposent de dicter nos paroles,nos pensées et nos valeurs…

« La vertu sans raison fait le lit du Dogme et se dissout dans le vice… »

Cordialement,

Christophe GUYON

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.