Ni dieu ni maître

Publié le 7 septembre 2009 - par - 1 921 vues
Share

Bonsoir,

Libre penseur et anti-militariste depuis l’âge de 15 ans, j’ai écouté et vu ma mère se battre pour la contraception et l’avortement et je continue à lutter pour l’égalité des droits de la femme et de l’homme dans la société depuis plus de 35 ans. Et il est hors de question de ne pas continuer à lutter. Rien n’est jamais acquis.

C’est le motif pour lequel je ne puis accepter qu’une religion ou croyance de quelque obédience ou obscurantisme qu’elle soit impose des règles dans cette société dans laquelle je continue à me battre encore aujourd’hui.

C’est en écoutant votre intervention dans l’émission « La philosophie de l’ouvrier charpentier » de Radio Libertaire que j’ai découvert l’association et que j’ai immédiatement acheté et lu « Les dessous du voile » qui m’a ébranlé en me faisant constater que ce que je ressentais depuis des années était une triste réalité.

Dans quel aveuglement vivent ces générations si naïves qu’elles ne voient même pas comment les êtres humains vivent dans un état d’égoïsme et de haine quotidienne attisé par ces croyances religieuses qui n’ont toujours cherché qu’à faire s’affronter les populations depuis qu’elles existent et tant que les êtres humains ne sauront pas vivre avec eux-mêmes sans armes.

Et ce, pour ne vivre qu’en exploitant et en asservissant les hommes.
Nous acceptons de vivre dans la servitude volontaire et nous allons revenir au temps du servage des siècles du moyen âge.

Comme l’explique le psychanalyste Christophe Dejours dans son exposé du second DVD du coffret « J’ai très mal au travail », nous vivons dans la « décadence » et retournons dans la barbarie. Ce que les civilisations antérieures, grecques, latines et autres ont déjà connu.

Tant qu’il y aura des religions, il y aura des armées et donc des guerres.

Comme le chante encore Anne Sylvestre « J’aime les gens qui doutent » et comme le chantait François Béranger « Le monde avance à reculons ».

Bravo pour ce site et ce journal.

Je vais acheter des auto-collants.

Est-il possible de rencontrer des personnes de Riposte Laïque à Paris?

Je suis informaticien mais je préfère discuter directement avec les êtres humains plutôt qu’au travers d’un écran ou le micro d’un portable. Encore un objet de plus qui n’est rien d’autre qu’un bracelet électronique. Et les êtres humains en sont totalement inconscients…

Au plaisir et Ni dieu ni maître !

Franck Guillaume

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.