Oskar Freysinger a-t-il raison de dire que la France est foutue ?

Publié le 21 décembre 2009 - par - 240 vues
Share

Nous allons encore vivre dangereusement, et nous exposer à la vindicte des commissaires politiques de la bien-pensance qui sévissent dans la presse et dans les principaux partis.

Après avoir défendu les électeurs suisses, lynchés par une vindicte politico-médiatique haineuse, nous allons dire du bien de celui qui est considéré comme le principal artisan de cette victoire, Oskar Freysinger.

Présenté comme un méchant facho, celui-ci, lors d’une interview que nous vous recommandons (1) explique, sans aucune langue de bois, les raisons de son engagement dans ce combat.

Interview d’Oskar Freysinger (UDC) (13 décembre 2009)

http://www.youtube.com/watch?v=La8GQWbfEro&feature=player_embedded

Sur l’islam

http://www.youtube.com/watch?v=5YKOlNhBxE8&feature=player_embedded

Sur Geert Wilders

http://www.youtube.com/watch?v=SnCASlQFdME&feature=player_embedded

Sur les bienpensants

http://www.youtube.com/watch?v=3YjY7MQahcw&feature=player_embedded

Sans aucun complexe, il affirme sa fierté de défendre les valeurs qui sont les siennes. Il explique qu’il ne veut pas que le pays qu’il aime, avec son histoire, soit bafoué par une nouvelle culture, autour d’une religion conquérante et agressive, qui remette en cause toute la désacralisation de son pays, facteur de progrès et d’émancipation, et fasse revenir les habitants des siècles en arrière.

Mais surtout, Oskar, qui a un langage proche de celui de Geert Wilders, a prononcé cette phrase terrible, qui devrait faire réagir tous les laïques de notre pays : « La France est foutue ! ».

Lors de nos conférences, ou sur des courriers de nos lecteurs, nous avons souvent droit à cette question : « N’est-il pas déjà trop tard ? ». Cette inquiétude est légitime. Comment est-il possible qu’en France, en vingt ans, notre pays ait pu se transformer ainsi ? Comment a-t-on pu nier la réalité d’une nouvelle immigration, en période de chômage de masse ? Comment l’Insee peut-elle avouer, sans aucune sanction, avoir délibérément menti aux Français, sur les chiffres de cette immigration, comme le montre Jean-Paul Gourevitch, dans plusieurs de ses ouvrages ? Comment, aujourd’hui encore, un journal comme « Le Monde » peut-il, sans vergogne, mentir aux Français sur cette réalité ? C’est tellement énorme que Michèle Tribalat, que nous avions interviewée il y a quelques mois, a dû rappeler certaines réalités, et certains principes déontologiques, à ces militants politiques qui se prétendent journalistes au « Monde ».

http://www.marianne2.fr/Michele-Tribalat-au-Monde-Verifiez-vos-chiffres-sur-l-immigration_a183057.html?preaction=nl&id=2938895&idnl=25818&

Dans le même temps, Malika Sorel, dans un texte explosif, raconte un entretien entre Eric Besson et plusieurs ministres européens, qui ne parlent que d’une chose : « Les nouveaux arrivants qui doivent venir peupler massivement l’Europe, dans les prochaines décennies ». Effrayée par ce qu’elle a entendu, effarée de voir des ministres européens incapables de défendre leur peuple, elle ne peut s’empêcher de titrer son article : « Pour eux, nous sommes déjà morts et enterrés ».

http://puzzledelintegration.blogspirit.com/archive/2009/12/14/pour-eux-nous-sommes-deja-morts-et-enterres.html

Notre journal est très prudent par rapport à la théorie du complot, vieille lune de tous les totalitaires du monde. Il ne partage pas l’ensemble des thèses de l’UDC, parti d’Oskar Freysinger. Nous savons trop combien, tout au long de notre histoire, l’extrême droite a pu instrumentaliser des discours haineux contre les immigrés, ou contre les Juifs, pour nous montrer très prudents sur ces questions.

Il n’empêche qu’on ne peut que s’interroger sur ce non-sens : comment peut-on continuer à faire comme s’il ne s’était rien passé, dans ce pays, et dans toute l’Europe, depuis vingt ans ? Comment peut-on envisager de faire venir de nouveaux immigrés, sans procéder à aucun recensement des besoins de notre pays, quand la gauche – qui approuve et encourage cette politique immigrationniste – reproche au gouvernement son incapacité à résoudre le chômage ?

Comment se fait-il qu’aucun homme politique n’ait le courage d’un Georges Marchais, qui, en 1979, demandait l’arrêt de l’immigration, et qu’on abandonne ce thème au FN, pour son plus grand bonheur ?

Comment se fait-il qu’aucun homme politique n’ait le cran de dire, comme avait osé le faire Malika Sorel, sur France Culture, que la majeure partie des actes de délinquance juvénile vient d’une jeunesse issue de l’immigration post-coloniale imprégnée du discours haineux des Indigènes de la République contre la France et ses « enfants de colonisateurs » ?

Comment se fait-il qu’aucun homme politique ne soit capable d’aborder la réalité de l’agression de l’islam contre la République, et ce depuis vingt ans ? Pourquoi personne ne prend-il la mesure du harcèlement quotidien que subissent élus, fonctionnaires, citoyens, confrontés à la multiplication d’accommodements raisonnables exigés par l’islam ?

Comment peut-on ne pas comprendre, dans ce processus de conquête de l’Europe par l’islam, qu’une nouvelle immigration, majoritairement musulmane, aggraverait cette menace mortelle, pour le plus grand malheur des arabes laïques, parfois athées, qui ne se reconnaissent pas dans l’obscurantisme des disciples de Mahomet ?

Comment se fait-il qu’aucun homme politique, de gauche comme de droite, ne se sente assez fort pour affirmer que l’immigration, en 2009, c’est-à-dire en période de chômage de masse, n’est plus une immigration de travail, mais une immigration de peuplement, comme l’ont déjà démontré avec courage, dans nos colonnes, ou dans notre livre, Robert Albarèdes, Guylain Chevrier, Gabrielle Desarbres ou Pierre Baracca ? Comment la gauche compassionnelle peut-elle ainsi se faire complice d’un patronat, du bâtiment notamment, ravi que des idiots utiles lui permettent d’avoir une main-d’œuvre corvéable à merci, à des prix incompatibles avec les conventions collectives arrachées non sans difficultés par les travailleurs et leurs organisations syndicales ?

Il y a quelques mois, un lecteur de Riposte Laïque, Victor Hallidée, nous avait proposé ce lumineux article : en misant sur une immigration non européenne, le capitalisme veut changer le peuple.
http://www.ripostelaique.com/En-misant-sur-une-immigration-non.html

Bat Yé’Or défend la théorie d’Eurabia, un axe qui consisterait en une politique délibérée des dirigeants de l’Union européenne et des états arabes, pour faire disparaître la civilisation européenne par une implantation massive d’une nouvelle population sur ce continent.

http://www.ripostelaique.com/Bat-Ye-Or-le-referendum-suisse-est.html

Nos élites sont lâches et incapables de défendre un pays dont elles méprisent les principes républicains et laïques. Elles ont peur de se faire traiter de racistes par les journalistes, si elles avaient le malheur de dire ce que la majorité des Français constate : la trilogie immigration-islam-insécurité est en train de casser les fondamentaux de notre pays.

Aucune leçon n’est tirée de l’attitude irresponsable de l’UMPS, durant ces vingt dernières années. Aucune critique lucide n’est faite sur la politique suicidaire de nos responsables politiques, incapables de faire face à la montée d’un communautarisme qui, avec l’islam comme fer de lance, détruit depuis plus de vingt ans le lien républicain et la Nation.

Nous sommes pourtant dans un contexte de haine grandissante de la France, véhiculée par des philosophes gauchistes comme Alain Badiou, et relayés par tous ceux qui veulent la disparition de notre pays.

Nous voyons bien que de plus en plus de nos concitoyens fuient leur quartier, dès qu’ils le peuvent, pour ne plus se retrouver minoritaires et mis en danger quotidiennement par l’alliance anti-Républicaine des voyous et des islamistes, qu’on a vu à l’œuvre lors des émeutes de 2005. Dans une génération, ou dans deux, des pans entiers de notre pays seront systématiquement désertés et deviendront des Territoires perdus de la République. Toutes les conditions d’une catastrophe sont en place, et personne n’a le courage d’arrêter la machine devenue folle.

Plutôt que le discours culpabilisant et scientifiquement contestable de Copenhague, c’est cela qui devrait, dans toute l’Europe, être le débat numéro un. C’est cette question qui préoccupe les citoyens de ce pays, y compris les derniers étrangers venus s’installer dans notre pays, et qui souhaitent s’intégrer.

Mais en France, comme dans les autres pays européens, comme le dit fort bien Oskar Freysinger, le système est parfaitement verrouillé, il y a des alternatives, sans alternance, et une dictature du politiquement correct qui nazifie ceux qui ont l’audace de mal penser. Seul le système suisse de démocratie directe permet encore aux électeurs de se faire entendre, c’est le dernier type de résistance, et le politiquement correct le leur fait payer très cher.

Nous ne voyons aucun Oskar Freysinger ou de Geert Wilders – victime d’un véritable acharnement judiciaire dans son propre pays (1) – à l’horizon, en France et notre pays ne possède pas l’arme du référendum suisse.

Devant la trahison de nos élites, parfaitement expliquée par Malika ou par Oskar, devant la dégénérescence d’une gauche incapable de résister aux surenchères gauchistes, pour le plus grand bonheur de Sarkozy, il nous reste le nécessaire sursaut d’un peuple de France qui a toujours su répondre présent, tout au long de son Histoire, quand il s’agit de défendre les Lumières contre la barbarie.

La votation des Suisses est une aubaine dont il faut profiter. La mise en avant – même manœuvrière – du débat sur l’identité nationale montre, par le courrier que nous recevons, que les Français sont attachés à leur Histoire, à leurs traditions, et à notre laïcité. Ils en ont plus qu’assez de l’islam, de la lâcheté de l’Etat devant la délinquance, et d’une immigration sans intégration. Le débat sur le voile intégral a ouvert les yeux de nombreux parlementaires, et de citoyens qui comprennent que derrière ce voile s’affiche toute la volonté de conquête de l’islam. On pourrait se mettre à espérer quand des élus socialistes se mettent à réclamer une loi contre le voile intégral…

http://www.rtl.fr/fiche/5931517132/Manuel-Valls-La-burqa-une-atteinte-a-la-dignite-humaine.html

… Mais si le début de leur texte est prometteur, la fin est catastrophique ! Effrayés de leur audace, craignant de passer pour des Suisses islamophobes-racistes-xénophobes-et-populistes, ils réclament la construction de plein de mosquées sur le territoire français ! Rien compris à l’islam !

Il va falloir, en 2010, réfléchir à toutes les initiatives possibles permettant de construire cette Résistance laïque, féministe et républicaine que nous appelons de nos voeux et qui seule permettra de déjouer le funeste pronostic d’Oskar Freysinger.

Que tout cela ne vous empêche pas de passer les meilleures fêtes possibles.

Carpe Diem…

(1) Informations sur l’acharnement judiciaire contre Geert Wilders :

http://tinyurl.com/yauuelo

MIEUX CONNAITRE RIPOSTE LAIQUE

Interview de Pierre Cassen par Richard Abitbol, à Radio J, le vendredi 11 décembre 2009 : votation suisse, finance islamique, identité nationale.

http://www.bb-dsh.org/vivreEnsemble/products/

Interview donnée à Radio Libertaire par nos deux collaborateurs, Anne Zelensky et Pierre Cassen, qui expliquent fort bien la philosophie de notre journal (aller sur notre site, à droite, sous la présentation du livre « Les dessous du voile ».

Intervention de Pascal Hilout, à la mission parlementaire sur le voile intégral, le 2 décembre 2009.

http://www.assemblee-nationale.fr/13/commissions/voile-integral/voile-integral-20091202-3.asp

Conférence Pierre Cassen à Saint-Leu

1re partie
2e partie
3e partie

—————-

SIGNER LA PETITION CONTRE LE VOILE ET LA BURQA

http://www.ripostelaique.com/Halte-a-la-burqa-et-au-voile.html

—————-

COMMANDER LES DESSOUS DU VOILE A 15 EUROS JUSQU’AU 31 DECEMBRE

http://sitamnesty.wordpress.com/2009/03/11/livre-les-dessous-du-voile/

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.