Ouste, Mouassaoui et autres prédicateurs moyen-âgeux !

Publié le 4 octobre 2010 - par
Share

Plus les jours passent et nous apportent de nouvelles preuves de la corruption et de la lâcheté de nos politiques et des journalistes, plus j’épouse les propos de Kemal Ata-Turk lorsqu’il qualifiait l’islam, dans sa grande lucidité, de « religion putride. » Et la France est contaminée, grâce à la lâcheté de nos dirigeants, empressés de donner des gages de soumission aux ayatollas.

Ecoeurée. Je suis écoeurée.

Et définitivement convaincue qu’il faut tout mettre en œuvre pour débarrasser notre pays de ce dangereux fascisme misogyne et raciste qu’est l’islam.

Convaincue que les lâches politiciens qui préfèrent tendre la croupe n’ont qu’à démissionner.

Jusqu’à quelle dégradation abaissent-ils notre pays ? Je suis effarée de penser à l’héritage d’obscurantisme et de violence que nous préparons sciemment pour nos enfants.

OUSTE, les Moussaoui et autres prédicateurs d’un autre âge. Nous n’avons que faire d’un CFCM en France. Nous n’avons que faire d’un culte musulman tout court en France. Les idéologies obscurantistes, contraires à l’égalité des hommes et des femmes-donc aux droits humains, ne doivent pas avoir droit de cité dans notre pays.

Les culs-bénits et autres soumis n’ont qu’à se faire discrets et se vautrer devant leurs idoles, si tel est leur bon plaisir, dans le secret de leurs vie privée, mais ils n’ont aucun droit d’aucune sorte à revendiquer dans notre espace public, notre espace public ne doit subir l’influence d’aucune religion.

Car c’est cela la laïcité. Et non le grignotage quotidien de notre liberté et de nos valeurs sous couvert d’une tolérance à sens unique : pas plus de viande d’animaux égorgés « Hallal» dans les cantines que de discrimination des femmes à coup de voiles islamiques ou d’apartheid dans les piscines. Ces coutumes barbares nous sont étrangères. Nous les rejetons.

C’est votre lutte, Riposte Laïque et Résistance Républicaine, qui est juste. C’est vous, Christine Tasin et Pierre Cassen, Pascal Mohamed Hilout, qui êtes dans le vrai, et c’est précisément pour cette raison qu’on cherche à vous bâillonner, avec la complicité active des médias collabos. Tenez bon, nous sommes de plus en plus nombreux chaque jour à vous rejoindre, et nous ne nous laisserons pas faire.

Plus que jamais, votre parole est salutaire, bienfaisante, nécessaire.

Sylvie Martin

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.