Par quel miracle une jeune femme de 25 ans peut-elle encore aimer la France ?

Publié le 18 octobre 2010 - par - 4 264 vues
Share

Certains trouveront sans doute curieux que nous ne fassions pas notre édito sur la bataille des retraites. C’est que nous avons déjà évoqué ce sujet quelques fois ces dernières semaines, et que nous vous proposons, dans ce texte, une vision patriotique et solidaire de notre société, qui, naturellement, place au centre de son projet, au sein de la Nation, la solidarité due à nos anciens. Nous proposons, d’autre part, dans ce numéro, pour approfondir ce débat, des contributions de courants de pensée fort différents.

http://www.ripostelaique.com/Pour-une-conception-patriotique-et.html

Dans ce contexte, nous avons préféré vous faire partager un coup de coeur. Nous avons reçu ce texte de Myriam Picard qui, personnellement, m’a donné la chair de poule, et fait monter les larmes aux yeux.

Myriam n’est pas une inconnue pour RL. Elle est cette jeune femme qui a failli, en plein centre-ville de Perpignan, se faire lyncher, avec son enfant dans les bras, parce que son compagnon avait eu l’audace de demander à des « djeunes » de faire moins de bruit, pour que leur fille puisse dormir. Elle nous avait accordé cette interview, pour populariser un fait gravissime, passé sous silence par l’ensemble des médias, qui préfèrent lyncher l’ophtalmologiste d’Aix, cela c’est tendance, coco !

http://www.ripostelaique.com/Interview-de-Myriam-Picard.html

A une époque où il est de bon goût de « niquer la France », de siffler son hymne national, de primer une photo montrant un homme se torchant les fesses avec le drapeau bleu blanc rouge, le chanteur Raphaël a sorti, avec une promotion médiatique énorme, une chanson, « Patriote ». Il a choisi, pour faire sa publicité, de monter sur une échelle, et de vouloir tourner en dérision Jeanne d’Arc, et à travers elle notre pays.

Cela a fait réagir Myriam Picard, jeune femme de 25 ans, qui a tenu à rosser ce « freluquet », avec un style, un panache et une élégance dont nous avons envie de vous faire profiter.

« En vous posant en pseudo résistant, vous vous inscrivez au contraire parfaitement dans l’histoire des collabos et des traîtres qui ont sali notre pays. Vous êtes de ceux qui, depuis plus de trente ans, forcent les Français à se battre la coulpe en permanence, à rougir de leurs valeurs et de leur histoire, à cracher sur tout ce qui est digne et respectable dans un des rares pays où on ne vous colle pas au gnouf pour des propos comme les vôtres.

J’ai 25 ans, Monsieur, je suis française, et fière, quoi qu’il arrive, de mon pays. Aucune nation, jamais, n’est parfaite. Mais j’ai la chance de faire partie d’une grande et belle histoire, j’ai derrière moi des siècles d’héroïsme et de grandeur. J’essaie d’en être digne, tant bien que mal. Alors quand je vois un si petit freluquet s’estampiller bouffon d’une cour et d’un système qui lui rapportent tant d’argent et de médiatisation, je ne peux que me dresser, du haut de ma jeunesse, et vous rappeler à l’ordre ».

http://www.ripostelaique.com/J-ai-25-ans-et-je-ne-laisserai-pas.html

On se demande avec admiration par quel miracle Myriam, à 25 ans, peut aimer autant la France, et être capable d’écrire de si belles phrases. Elle est née en 1985, et on ne l’imagine pas une seule seconde avoir de ces attitudes hélas de plus en plus fréquentes chez nombre de personnes de sa génération, décervelées par le discours dominant, l’absence de repères éducatifs donnés par leurs parents (merci Dolto et le culte de l’enfant roi), et la baisse dramatique du niveau scolaire constatée au fil des années (bravo Meirieu et les pédagogistes fous).

Depuis sa naissance, de véritables fossoyeurs de notre France, relais complaisants du nouvel ordre financier, ont décidé que le modèle français issu de la Résistance devait disparaître, absorbé par la mondialisation libérale. Depuis vingt-cinq ans, notre peuple souffre socialement (chômage de masse, solidarités sociales en baisse, pillage de nos richesses par une élite) et culturellement (valeurs bafouées, immigration de masse sans intégration, montée du communautarisme, islamisation).

Etre résistante, c’est aussi avoir du courage, comme le disait Jaurès, pour ne pas suivre la meute : « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques »…

Ainsi, on n’imagine pas une seconde Myriam :

– Mettre ses pieds, dans un car ou dans un bus, sur la banquette située face à elle, sans tenir compte de la prochaine personne qui viendra s’asseoir dessus.

– Faire profiter l’ensemble du wagon de sa communication téléphonique avec un interlocuteur.

– Conduire sa voiture, en ville, avec l’auto-radio à fond, avec une musique débile et agressive.

– S’arrêter devant un bureau de tabac, en double-file, avec son warning, pour aller acheter ses cigarettes, sans se soucier de la gêne occasionnée pour les autres automobilistes.

– Dans une manifestation, scander des mots injurieux, provoquer stupidement les forces de l’ordre, et se prendre pour une résistante au fascisme.

On l’imagine avec une éducation, avec le sens de l’attention aux autres, et le respect de ses concitoyens.

Mais on demeure surtout admiratif devant son amour de la France. Il lui a fallu, pour cela, résister à un véritable lavage de cerveau, depuis sa naissance, qui date de 1985 :

– de la part des européistes, UMP, PS, Verts, Modem, Mélenchon, journalistes aux ordres, qui expliquent que les Etats-nations n’ont plus leur raison d’être, et qu’ils doivent s’effacer devant la grande fédération européenne qui va amener la paix, le plein emploi et dammer le pion aux Etats-Unis. Cette France souveraine doit disparaître.

– de la part des gauchistes, très influents dans les milieux étudiants, qui expliquent que la Nation, c’est Le Pen, et que l’internationalisme, ce sont les citoyens du monde. Cette France patriote doit disparaître.

– de la part des tenants de la mondialisation libérale, style Attali, BHL, Cohn-Bendit, relayés par les médias, les principaux partis et toute la bien-pensance. Vive le libre-échange, vive la libre circulation des marchandises, et donc des travailleurs, à bas le protectionnisme économique. Cette France du travail doit disparaître.

– de la part d’un colonialisme migratoire, de plus en plus important, sans respect des moeurs et des lois du pays d’accueil qui, via la pression démographique et celle de la délinquance ethno-religieuse, mène à la guerre civile, à la désintégration des moeurs, de la culture, de l’économie, c’est-à-dire à l’effacement de la civilisation du pays d’accueil. Cette France des Lumières doit disparaître.

Alors, Myriam a dû beaucoup souffrir, encore et toujours, ces dix dernières années, quand :

– Elle a entendu, à trois reprises, l’hymne de son pays se faire siffler, dans un stade archi-comble, à côté de Paris, lors d’un match où l’équipe nationale jouait contre des pays du Maghreb. Elle n’a pas dû comprendre le discours relativiste qui accompagnait cette agression de l’hymne de son pays.

– Elle a entendu des personnages comme Bernard-Henri Levy, Philippe Sollers ou Caroline Fourest parler de « France rance » ou de « France moisie ».

– Elle a entendu les rappeurs « Sniper » chanter impunément : « La France est une garce, (…) on s’est fait trahir, (…) on nique la France sous une tendance de musique populaire (…) , on se fout de la République et de la liberté d’expression, (…) bientôt à l’Elysée, des Arabes et des noirs au pouvoir ! »

– Elle a entendu Houria Bouteldja et les Indigènes de la République menacer notre pays : « NOUS TRANSFORMONS LA FRANCE. En d’autres termes, elle aussi, S’INTEGRE à nous. Certes en y mettant le temps, mais nul besoin d’une conspiration fomentée par les masses arabo-négro-berbères, ni d’un quelconque complot ourdi par des cellules dormantes de barbus-le-couteau-entre-les-dents. La France ne sera plus jamais comme dans les films de Fernandel. Notre simple existence, doublée d’un poids démographique relatif (1 pour 6) africanise, arabise, berbérise, créolise, islamise, noirise, la fille aînée de l’église, jadis blanche et immaculée, aussi sûrement que le sac et le ressac des flots polissent et repolissent les blocs de granit aux prétentions d’éternité ».

– Elle a entendu, toujours de la part d’Houria Bouteldja, ces propos abominables, prononcés en 2006, véritables appels à des pogroms anti-blancs : « Demain, la société toute entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront çà. Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine. Et qui paiera pour tous ? Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous. C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux ; si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant. Les Indigènes de la République, c’est un projet pour vous ; cette société que vous aimez tant, sauvez-là… maintenant ! Bientôt il sera trop tard : les Blancs ne pourront plus entrer dans un quartier comme c’est déjà le cas des organisations de gauche. Ils devront faire leurs preuves et seront toujours suspects de paternalisme. Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore. Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs ».

– Elle a commencé à voir, dans son enfance, l’islam marquer de manière de plus en plus visible l’espace public, par l’apparition du voile, puis du voile intégral, de barbus inquiétants, par la construction de mosquées, par le colonialisme alimentaire halal, par les prières dans les rues, par le refus de la mixité à l’hôpital…

– Le drapeau français a pu être arraché du Capitole de Toulouse, brûlé, et remplacé par le drapeau algérien, en toute impunité, devant des policiers sommés de ne pas intervenir…

– Etc.

Alors, un constat accablant, désespéré ?

Non, parce que, malgré les pouvoirs illimités dont ils disposent, nos adversaires n’ont pas encore réussi à lobotomiser le peuple de France, une Myriam Picard, et les textes des nombreux lecteurs de Riposte Laïque, ou le discours de ses animateurs, l’illustrent mieux que de longs discours.


Riposte Laïque: entretien video avec Pierre Cassen
envoyé par prechi-precha.. – L’info internationale vidéo.

– Le miracle, malgré ce lavage de cerveau, c’est qu’il demeure ce vote, majoritairement, en 2005, pour le non au TCE.

– Le miracle, c’est que, malgré le matraquage médiatique, la majorité de la population de ce pays est d’accord avec l’apéro saucisson-pinard du 18 juin, d’accord avec la loi sur le voile intégral (que le conseil constitutionnel vient de valider, clouant le bec des bobos), d’accord avec Eric Zemmour, quand il dit une réalité que le politiquement correct cherche à dissimuler, mais que les Français constatent depuis longtemps dans leur quotidien. Ils en ont marre des prétentions de l’islam, et de la réalité d’une délinquance juvénile ethnique qui s’apparente de plus en plus à une guerre civile menée contre le peuple de France et ses valeurs humanistes et démocratiques. Ils en ont marre de certains juges, qui laissent Galinier plus de deux mois en prison, mais libèrent des multi-récidivistes.

– Le miracle, c’est qu’une Malika Sorel puisse dire, au moment où Angela Merkel affirme que le modèle multi-culturel allemand a échoué (quel aveu !) qu’il faut, en France, changer radicalement la politique migratoire menée depuis ces trente dernières années, qui conduit à la remise en cause de la paix sociale, et à une logique de guerre civile (elle aussi l’affirme).

http://www.ripostelaique.com/Malika-Sorel-La-France-s-auto.html

– Le miracle, en Europe, malgré le matraquage politico-médiatique, c’est que Geert Wilders, qualifié d’extrême droite par la plupart des médias français, est au pouvoir aux Pays-Bas, alors qu’il faisait 1 % des voix il y a 3 ans, avant la sortie de son film Fitna. Le miracle, c’est aussi que, lors de la votation suisse, 57 % des électeurs ont approuvé la proposition de loi interdisant le construction des minarets – ils furent qualifiés de talibans par Caroline Fourest – et Oskar Freysinger devient une célébrité et un symbole. Le miracle c’est aussi qu’en Allemagne, Thilo Sarrazin a provoqué une onde de choc avec la sortie de son livre, « L’Allemagne court à sa perte ». Bien qu’il soit exclu du SPD, la majorité du peuple allemand soutient ses propos. Et c’est pareil en Belgique, en Suède, et dans tous les pays confrontés à une immigration majoritairement musulmane.

– Le miracle, c’est que les peuples européens – parce qu’à l’instar d’une Myriam Picard ils ont une éducation, une liberté de conscience, l’amour de l’égalité entre les hommes et les femmes, et surtout l’attachement au droit de pouvoir aimer la personne de son choix, quel que soit son sexe ou la couleur de sa peau – ne suivent pas leurs élites. Ils commencent à comprendre que celles-ci veulent sacrifier ces principes humanistes sur l’autel du multiculturalisme, de l’immigration de masse, d’une islamisation agressive dont la finalité sera, en plusieurs générations, la substitution d’un peuple par un autre. Les peuples européens expliquent à leurs élites qu’ils ne sont pas candidats au suicide collectif, comme les membres de la secte du Temple solaire.

En 1940, il y a eu ceux qui ont choisi la collaboration avec l’occupant nazi, souvent au nom du pacifisme, et qui, pour cela, étaient prêts à brader les idéaux de la République. Et il y a ceux qui ont résisté, en entendant l’appel du général de Gaulle.

En 2010, 70 ans après, il y a ceux qui collaborent, d’une autre manière, avec des conquérants d’un type différent (bien lire les propos d’Houria Bouteldja), les islamistes. Ceux-ci, et Erdogan ou Kadhafi ne s’en cachent même plus, veulent islamiser la France et l’Europe, en misant sur une immigration de plus en plus imposante, et en finir avec notre pays, son histoire et son peuple, ainsi qu’avec les traditions humanistes et démocratiques européennes, pour y imposer la charia.

Nos détracteurs ont beau qualifier les résistants à l’islamisation de leur pays de « racistes xénophobes populistes d’extrême droite », les faits sont là : la véritable extrême droite, aujourd’hui, en France et dans différents pays européens, ce sont les fanatiques musulmans, qui veulent nous imposer la charia. Les néo-collabos, ce sont ceux qui les accompagnent dans leur sinistre besogne, et préparent, par calcul ou par bêtise, la destruction de notre pays.

Le discours plein de fraîcheur et d’amour de la France de Myriam Picard représente l’alternative dont notre pays a besoin. Notre peuple en a marre du discours de la repentance. Il ne supporte plus qu’on insulte notre pays et ses symboles. Il ne tolére plus que des racailles racistes – qui commencent à faire dégénérer les manifestations sur les retraites – agressent impunément, au faciès, des citoyens honnêtes, et leur fassent baisser les yeux. Il ne peut plus accepter qu’on tire sur des policiers à balles réelles, en toute impunité, ou qu’on insulte impunément les professeurs. Il ne peut pas comprendre qu’on n’enseigne plus à l’école, Charles Martel, Louis XIV ou Napoléon, et qu’on apprenne le Coran en 5e ! Il ne se résigne pas, dans le pays de Voltaire, que des maitres-censeurs qui se prétendent anti-racistes confisquent la liberté d’expression, en s’appuyant sur la loi Gayssot. Il ne supporte plus 30 ans d’UMPS, au service de la mondialisation libérale et de l’Union européenne.

Le vrai clivage, en 2010, n’oppose pas, bien évidemment, Aubry ou Strauss-Kahn et leurs supplétifs à Sarkozy ou Villepin et leurs complices. C’est bonnet blanc et blanc bonnet.

Il oppose ceux qui méprisent notre pays, à l’instar du freluquet Raphaël, du show biz et de toute la bobocratie, à ceux qui l’aiment.

Il oppose ceux qui militent au quotidien pour la disparition et le désamour de la France, et ceux qui, à l’instar de Myriam Picard, aiment « Ma France », sa « Marseillaise » et son « chant des Partisans ».

Les symboles de la France résistante, ce sont Myriam Picard, Malika Sorel, Eric Zemmour, André Gerin, Marie-Neige Sardin, Jacques Myard, Christine Tasin, et ils trouveront face à eux les Raphaël, Cohn-Bendit, Eric Raoult, Martine Aubry, la clique Indigènes-Mrap-Sos Racisme, les Cortex ou autres Besancenot…

C’est de plus en plus clair.

http://www.youtube.com/watch?v=guYdxt3YLB4

http://www.youtube.com/watch?v=L1QVeKN1oyM

http://www.youtube.com/watch?v=Uc1ykcSk4J8&feature=related

LES BANQUETS REPUBLICAINS DE RR SE METTENT EN PLACE

Vendredi 22 octobre, à Nancy, avec Christine Tasin et Pierre Cassen. Thème : La Laïcité en difficulté au XXIème siècle ?

Jeudi 28 octobre, à Toulouse, avec Pierre Cassen et Christine Tasin

Jeudi 11 novembre, à Lyon, avec Pierre Cassen et Christine Tasin. Thème : Religion, Liberté, Laïcité en France et dans le monde : une cohabitation de plus en plus impossible ?

Vendredi 19 novembre, à Lille, avec Christine Tasin et Pierre Cassen. Thème : laïcité et islam

Vendredi 26 novembre, 19 h 30, à Vernouillet (78) : Banquet républicain, avec Christine Tasin et René Marchand, écrivain, auteur de « La France en danger d’islam ». Thème : islamisation de la France, fantasme ou réalité, comment défendre la laïcité en 2010 ?

Mercredi 1er décembre, à Bordeaux, avec Christine Tasin et Pierre Cassen. Thème : l’islamisation de la France, fantasme ou réalité ?

Jeudi 9 décembre, à Toulon, avec Pierre Cassen et Christine Tasin

CONFERENCE RESISTANCE REPUBLICAINE

Jeudi 28 octobre

à 19h30

Pour un syndicalisme patriotique et solidaire, par Jacques Philarcheïn, de l’association Résistance Républicaine.

Le Local, 92, boulevard Javel, 75015 Paris

Jeudi 25 novembre

à 19h30

Qu’est-ce qu’être résistant, en 2010 ? par Christine Tasin

Le Local, 92, boulevard Javel, 75015 Paris

PROCHAINES APPARITIONS DE RIPOSTE LAIQUE

Dimanche 14 novembre

Maurice Vidal, Pierre Cassen et Christine Tasin dédiceront les ouvrages de Riposte Laïque, de 14 heures à 18 heures, au salon du Livre du Bnai Brith, Mairie du 16e arrondissement, à Paris.

Jeudi 18 novembre

Pascal Hilout et Maurice Vidal interviendront à Vendôme, à l’invitation du CVDL

Vendredi 26 novembre

20 heures. Brigitte Bré Bayle animera, à Saint-Savin (86), une conférence sur le thème : Comment défendre la laïcité au 21e siècle ?

————————————

COMMENT AIDER RIPOSTE LAIQUE

Chèque de soutien à envoyer à l’ordre de Riposte Laïque, à Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.

Commander « Les dessous du voile », « La colère d’un Français » : chèque de 19 euros (frais de port compris) à l’ordre de Riposte Laïque

Commander « Résistance Républicaine » : chèque de 20 euros (frais de port compris) à l’ordre de Riposte Laïque.

—————-

Contact avec Résistance Républicaine :

http://www.resistance-republicaine.fr

Commander le livre « Résistance Républicaine » : Envoyer un chèque de 20 euros (16 euros et 4 euros de frais de port) à l’ordre de Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.

Commander le livre sur Amazon :

http://www.amazon.fr/Résistance-Républicaine-Cyrano-équipe-RL/dp/2953604219/ref=sr_1_3?ie=UTF8&s=books&qid=1275659145&sr=1-3

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.