« Pas d’fachos dans les quartiers » : une nouvelle version du gaucho-fascisme

Publié le 31 janvier 2011 - par
Share

Pas d’facho dans les quartiers! Pas d’quartier pour les fachos! Quand on sait qui serait « les fachos », pour ces braillards -et sachant ce qu’en français signifie »pas de quartier »-, cela veut dire que ces personnages appellent au meurtre contre tous ceux qui refusent la mise en oeuvre de la dictature de la charia.

Ce gauchisme, en pleine décomposition morale, appelle au meurtre. Il renoue avec la pratique imposée par Staline au KPD,le parti communiste allemand, quand il envoyait des gropes de gros bras armés de matraques saboter par les vociférations, les insultes et les coups, les réunions publiques du parti social démocrate (SPD) qualifié de « social-fasciste ». Il appelle à la violence, pour interdire Voltaire, Molière, pour rendre illégale les rééditions des polémiques de l’Union rationaliste de la grande époque d’avant-guerre, cherchant à démontrer l’inexistence historique du Christ et par ricochet le mensonge du message musulman s’appropriant Jésus sous le nom arabisé de « Issa »..

Ce gauchisme nous accuse de « fascisme ». Il procède en lcomme ses précurseurs et matrices qualifiaient « d’hitléro trotskisme » les marxistes opposés à la dictature de la bureaucratie stalinienne. Les pourfendeurs « d’hitléro-trotskistes » conclurent une alliance politique et militaire avec Hitler et se partagèrent la Pologne. Les précurseurs des « gauchistes » qui nous accusent mensongèrement de fascisme pour couvrir leur propore alliance avec le fascisme du 21ème siècle, les précurseurs du PCF, du NPA et de quelques autres compagnons de route fusillèrent des milliers d’officiers et sous-officiers polonais après que Staline et Hitler se soient partagée la Pologne.

Alain Rubin

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.