Plus je regarde les débats télévisés, plus je regrette l’absence de RL

Publié le 19 février 2010 - par

Bonsoir,

Je viens de prendre connaissance, ce jour Vendredi 12/02/10 de votre dernier numéro. J’ai bien lu, et relu, les textes de Cyrano, Chantal Crabère, Mireille Popelin, Hubert Sage et d’autres, dont la verve alimentée par une plume de qualité (rémiges ? ) nous aide à survoler l’ampleur de la tâche qui nous attend. Je suggère à tous les amis qui partagent nos inquiétudes, dans le microcosme qui m’entoure, de se “brancher” sur le site de R.L dont le souci est bien d’informer en alertant sur les dérives qui se font jour, chaque jour davantage.
Suite au “C’dans l’air” du lundi 8 février dernier, j’avais bondi sur les touches de mon ordinateur pour éructer quelques mots, dans le droit fil de ce que vous ai déjà fait parvenir…
Une “contribution” que j’ai adressée à mes amis, mais je viens de me rendre compte que j’ai oublié de vous l’adresser en priorité, comme d’habitude…Vous aurez droit à un bon Crozes Hermitage, à moins que votre religion, et j’en doute, vous interdise de déguster ce nectar…
A toutes fins utiles, je vous l’envoie, sans en rectifier une seule ligne, car elle reflète bien mon opinion sur les dérives actuelles…
Bonne soirée

Jean-Bernard CHAUVIN

C’ dans l’air…du temps : « chaud devant », mais frileux derrière !

Sujet : « Identité Nationale : la pause drapeau ».

Invités : B. Teinturier : D.G adjoint de TNS-SOFRES.

C. Barbier : Chef du Service Politique de l’ Express.

G.W. Goldnadel : Avocat. Conseil Représentatif des Institutions Juives de France ( CRIF).

P. Lozès : Président du C.R.A.N ( Conseil Représentatif des Associations Noires ) .

——————————–

Yves Calvi n’était pas disponible pour assurer le « C’dans l’air » de ce lundi 8 févier 2010, du fait qu’il nous invitait à suivre sur FR 2 « Mots Croisés » dont nous ne pourrons, faute de temps, ni évaluer le contenu, ni en apprécier pour le moment toutes les nuances…Donc, Thierry Guerrier fut aux commandes…

Déjà, lorsque j’ai découvert l’identité des invités à ce « C’ dans l’air » , et donc, sousjacent, les thèses qu’ils défendent, je ne pus
qu’éructer : « Encore ! », sans en vouloir davantage, dans ce rejet
spontané d’une mascarade annoncée…

Certes, ai-je pensé, après avoir repris le contrôle de ma spontanéité réactionnelle, nous approchons de la période de Carnaval, et il conviendrait de respecter les traditions…

Cependant, après avoir dégluti cette première bouchée, mon estomac refusa toujours de laisser passer cette bouillie annoncée qui n’accepte pas le « relèvement » que procure l’adjonction d’un bon piment allumant le feu dans les palais de la bienpensance, et d’autres aux mines « arrêt de rigueur » dont Allah est le père fouettard.

Je suivis cependant courageusement le « débat ».

Les « Conseils Représentatifs des Associations… » vont, à mon avis, se multiplier… Cela doit nous inviter à une vigilance accrue.

Suite au courrier que j’adressai à Y. Calvi, (et dont je vous avais informés), lui demandant de varier, et c’est le moins que l’on puisse dire , le « panel » des invités en respectant l’équité : silence télé ! . Ce serait bien logique aujourd’hui, comme savoir planter les choux , que soient représentées, sans être « noires », ou « bleues schtroumfs » ou « blanches sans Omo » des opinions comme celles de Riposte Laïque, et d’autres, républicaines aussi, dont l’expression légitime ne peut qu’enrichir le débat, dans le respect mutuel de la bienséance médiatique polie…

Donc, il y a déjà un problème de représentation, notamment pour les femmes qui, grâce à Chadhortt Djavann par exemple, seraient en mesure d’intervenir légitimement du fait de leur vécu dans le microcosme d’un Islam génocidaire des libertés et de l’expression de leur identité, donc promoteur de la négation de l’existence des êtres…Identité ? …
Identité : nous y arrivons. Si l’identité, en notre République Laïque, s’exprime par la revendication d’appartenir à une ethnie, à une religion quelle qu’elle soit, à la négation évidente de partager, sans hésitations, d’adhérer à et de défendre nos valeurs laïques, alors, ceux qui se sont fourvoyés dans les labyrinthes de leurs problèmes existentiels doivent revoir leur copie, car ils ne seront pas reçus à l’examen d’entrée en notre France laïque…

Le C.R.A.N, dont j’ai déjà souligné la dérive communautariste, se retrouve encore ce soir du lundi 8 février, sur le plateau de « C’dans l’air ». Le C. R. I. F développe aussi, des thèses communautaristes…dont le pire ennemi pour lui-même, et je pèse mes mots à l’once de ma conviction humaniste viscérale, est de faire valoir ce génocide lié à un passé douloureux, à tous moments et en toutes circonstances.

Point n’est besoin de s’identifier en tant que noir, ou juif, pour débattre d’un sujet sur l’identité nationale. Citoyen de la République me paraît être une bonne carte de visite.
Nos aïeux se sont battus pour combattre le nazisme : je n’en tire pas avantage à tous moments, et en toutes circonstances, car cela ne me donne aucun droit supplémentaire.

Il eut été convenable, c’est le moins que l’on puisse dire, que Riposte Laïque fut conviée à ce « C’ dans l’air », d’autant plus que j’en avais exprimé le désir, il y a peu, en adressant un courrier à M. Y. Calvi…qui ne m’a jamais répondu : frilosité pour conserver un contrôle bien pensant ? Négligence d’une vedette de nos médias envers un pékin lambda inconnu ?

Reconnaissons, en toute objectivité, que ne pas programmer R.L face au C.R.AN, au CRIF, ça manque cependant de cran et permet, malheureusement, à ceux qui promeuvent le tout communication, de verrouiller le non politiquement correct annoncé.
Peut-être aurais-je du me prévaloir du « Conseil Représentatif de l’Association des Républicains Laïques » dont je serais le Président ?
Allez savoir !

R. L risquerait de défendre, mieux que les invités habituels, les valeurs de notre République Laïque souveraine en ses terres humanistes. Les prisons de la pensée n’ayant cependant pas de barreaux, le flux de nos convictions républicaines laïques fera son chemin…

Nous vivons des temps de fichages de toutes sortes, et subissons le syndrome de la « mise sous tiroir » de l’identifié empêcheur de jouer en rond, selon les critères mis en vigueur par le bienpensant du moment…
Quant à la « pause drapeau », évoquée dans l’intitulé de ce « C’ dans l’air », je ressens comme un malaise d’autant plus que, lorsque j’étais encore Instituteur laïque de notre Ecole Publique, j’avais veillé à afficher dans ma classe, sur un panneau où ne figurait aucun autre écrit, la Déclaration des Droits de l’ Homme et du Citoyen, sous le symbolique drapeau Bleu-Blanc-Rouge. Ce « pause drapeau » du titre de ce débat se veut peut-être moqueur par rapport aux opportunistes politiques qui nous gouvernent.

Notre drapeau ne doit pas, à mon mon avis et via nos convictions républicaines, être cependant galvaudé de cette manière. Les exactions de certains « allumés » l’ont brûlé et piétiné, mais il demeure ignifugé par notre ferveur républicaine qui le fera toujours vivre en nos coeurs.

Tout évolue : soyons certains que nos concitoyens feront la part des choses.
A condition que nous ne baissions pas la garde !

Jean-Bernard CHAUVIN

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi