Plus que jamais la République laïque doit être réaffirmée

Publié le 26 octobre 2009 - par - 918 vues
Traduire la page en :

Nous assistons de plus en plus sur notre territoire à des manifestations ostentatoires d’islamistes radicaux, qui utilisent la voie publique comme prétoire et ce en toute impunité pour propager leur idéologie archaïque, sectaire et sexiste.

Des rues entières sont occupées et sont transformées en lieux de prière dans certaines grandes métropoles, comme à Paris, sans que les autorités publiques n’osent intervenir, alors qu’il y a manifestement trouble à l’ordre public.

Ce prosélytisme de la part de ces islamistes provocateurs est devenu intolérable et met en danger le pacte social qui doit nous unir au-delà de nos différences, et ce dans le respect d’autrui.

La République est une et indivisible et il n’est pas possible que nous puissions accepter que celle-ci soit bafouée en permanence par des groupes religieux de quelque obédience que ce soit.

La République est en danger par des comportements de cette nature dont le but inavoué est de remettre en cause le vivre ensemble.

Ces attitudes communautaristes qui se développent, notamment par la présence de plus en plus importante du port du voile et de la burqa dans la sphère publique, ont pour objectif de s’en prendre directement aux valeurs universalistes sur lesquelles a été fondée notre République.
Nous ne pouvons pas nier que nous avons à faire à une idéologie politique qui utilise notre système démocratique, qu’elle condamne par ailleurs, pour islamiser par tout moyen notre société, en s’appuyant sur les personnes d’origine musulmane ou converties, pour y étendre son influence.

La République n’interdit pas la pratique d’une religion, à condition que celle-ci se cantonne dans la sphère privée et qu’elle ne porte pas atteinte à ses valeurs essentielles que sont la liberté de croire ou de ne pas croire, la liberté de conscience et la reconnaissance implicite de l’égalité entre les hommes et les femmes.

Toutes ces valeurs fondamentales sont des valeurs qui ne sont pas partagées par les groupes salafistes qui sévissent sur notre sol et dont le dessein est de faire tomber notre République laïque.

C’est pour toutes ces raisons que le travail entrepris par la mission parlementaire sur le port du voile intégral depuis juillet 2009 est essentiel et que celui-ci doit être soutenu par tous les républicains et les hommes de bonne volonté pour que l’obscurantisme ne s’étende pas davantage dans nos cités.

Dans toutes les strates de notre société, nous voyons surgir des comportements inadmissibles aux conséquences incalculables, si nous n’y mettons pas un terme.

Des professeurs sont agressés dans l’enseignement qu’ils prodiguent et certains sont même menacés par des groupes d’élèves pour avoir librement exprimé, en dehors du cadre de leur fonction, leur opinion sur l’offensive islamique.

Des médecins sont empêchés de soigner les personnes malades, sous prétexte qu’ils ne sont pas du même sexe ou qu’ils ne respectent pas les préceptes d’une religion.

Des adolescentes sont fortement incitées à porter le voile, bien souvent contre leur gré et sont également trop souvent menacées d’un mariage qu’on dit « arrangé ».

Des politiques qui devraient respecter la neutralité souhaitent un joyeux ramadan à la communauté musulmane et, pour ne pas faire de jaloux, certains souhaitent aussi un joyeux Yom kippour à la communauté juive.

Ces dérives ont pour conséquence de fragiliser un peu plus notre pacte social et n’inculquent pas les principes républicains.
Des zones entières de notre territoire vivent en dehors de notre République et sont transformées en bastions islamistes (Roubaix, Trappes, Mantes la jolie, Marseille, Vaux en Velin, etc..).

Les structures mondiales de l’islamisme sunnite (Wahbabisme, Frères musulmans, Tabligh, Jamaàt i Islami, etc.) Veulent encadrer, instrumentaliser, les communautés issues de l’immigration, dont elles veulent empêcher à tout prix l’intégration aux mœurs « impies » du dar al harb (terres non soumises à l’Islam).

Pour mobiliser et développer leurs thèses obscurantistes et justifier leur stratégie de repli communautaire celles-ci ont mis en place un programme minimum de revendications communautaro-confessionnelles ci –après énuméré :

-Demande de jours fériés musulmans officiels puis heures de prières journalières sur les lieux de travail, sans que ces interruptions n’impliquent des retenues de salaire ;

-Introduction de l’enseignement religieux islamique dans le cadre de l’Education nationale ou d’écoles privées sous contrat ; généralisation des aumôneries et lieux de prière islamiques dans les lieux publics et les prisons,

-lutte contre la mixité ; dispense de certains cours pour les filles, exclusion d’ouvrages ” offensants envers l’islam ” ; droit au port du voile dans les lieux publics;
– introduction de quotas dans l’administration, les médias, les listes électorales, et pour l’embauche de Musulmans, etc.
-Reconnaissance des règles islamiques en matières de statut personnel: mariage, répudiation, polygamie, héritage (inéquitable pour les femmes), garde des enfants (qui reviennent au mari en cas de séparation), cimetières ou carrés musulmans séparés.

-Remise en question progressive de la laïcité des Etats puis exigence de statuts juridiques exorbitants du droit commun,

– Reconnaissance institutionnelle de l’Islam comme ” seconde religion nationale ” ;

-Création, à termes, de partis politiques islamiques visant à défendre les intérêts des communautés musulmanes ;

Il est donc incontestable que nous sommes confrontés une stratégie politique très élaborée qui consiste à imposer dans tous les pays où ils pourront le faire, et en particulier en Europe ,la charia et les préceptes obscurantistes qui en découlent. C’est ce qu’explique fort bien Bat Ye’or dans son livre « Eurabia, l’axe euro-arabe ».

https://www.ripostelaique.com/Eurabia-l-axe-euro-arabe-de-Bat-Ye.html

Il est donc devenu urgent de réaffirmer que nous ne voulons pas que le religieux prenne le dessus sur le politique.

Nous sommes de toute évidence face un choc de civilisation que nous ne pourrons pas combattre, si nous ne sommes pas déterminés à défendre les valeurs universalistes.

Cette idéologie fascisante est une menace pour nos libertés fondamentales.

Ces courants fondamentalistes provoquent de façon incessante nos démocraties sans que nous restions sans réagir.
Il est donc tout à l’honneur des parlementaires de notre République d’avoir accepté au travers de la mission d’information sur le port du voile intégral de se pencher sérieusement sur cette dérive inquiétante que nous constatons depuis quelques années en France et ailleurs.

La France, pays des lumières, reste un modèle et une référence pour la défense inaliénable des droits de l’homme.
La décision qui découlera des travaux de cette mission parlementaire sera observée par tous les pays qui sont confrontés aujourd’hui au même problème que le nôtre.

Une loi interdisant le port de la burqa me parait indispensable et nécessaire pour que cette idéologie barbare ne se propage pas à travers le Monde entier.

Nous nous devons de répondre aux malheurs que subissent les femmes et les enfants qui sont sous l’emprise de cette idéologie véhiculée par ces courants extrémistes.

Il faut les aider à s’affranchir de ces dogmes archaïques. La République se doit de préserver la dignité de la femme, de protéger les enfants ou les jeunes adolescents de toute influence néfaste et destructrice de ces fanatiques religieux.
Le seul moyen de s’y soustraire passe obligatoirement par la connaissance, la liberté de conscience et le droit à l’émancipation.

Oui, nous attendons que la République se réveille et réaffirme haut et fort ces principes.

Oui la République en sortirait grandie si les parlementaires votaient une loi interdisant le port du voile intégral.

Oui la République serait à nouveau respectée si elle avait le courage de dire que pour vivre sur notre sol il faut en respecter ses us et coutumes.

Oui la République doit rappeler que le vivre ensemble passe par le respect de l’autre.

Oui la République doit rappeler que la Loi de 1905 est fondée sur deux grands principes « la liberté de conscience et le principe de séparation » et qu’elle ne reconnait, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte.

Nous espérons donc que nous serons entendus par nos parlementaires pour que cesse sur notre territoire des comportements contraires au fondement de notre République laïque.

Je finirai par cette citation : « Critiquer et combattre les religions est et restera toujours pour les incrédules non seulement un droit inaliénable, mais un devoir impérieux tant que ces religions resteront oppressives. Et elles ne peuvent mieux les inciter à le faire qu’en osant invoquer les droits de l’homme au secours de Dieu, qu’en osant se réclamer des Lumières pour défendre l’obscurantisme, qu’en osant brandir l’étendard de la tolérance contre le libre examen, et qu’en osant prétendre lutter contre le racisme quand elles cherchent à perpétuer l’asservissement.”(René Pommier ).

Fabrice LETAILLEUR

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi