Pompiers agressés à Nice, le 29 décembre : lettre à Christian Estrosi

Publié le 3 janvier 2011 - par
Traduire la page en :

Monsieur le Maire.

Permettez-moi tout d’abord de vous souhaiter mes meilleurs vœux de santé et de succès à l’aube cette nouvelle année 2011. Je pense que vous allez en avoir besoin pour désamorcer une situation dangereusement explosive.

Je viens vous entretenir aujourd’hui du traquenard où furent attirés avant-hier soir dans un quartier “sensible” nos six braves soldats du feu, qui furent non seulement lapidés par une bande “d’encagoulés” mais aussi blessés par l’explosion d’une bombe artisanale.

C’est le résultat visible de l’embrigadement d’une jeunesse sans espoirs ni repères par des fanatiques prêchant la haine à travers les chaînes satellitaires en arabe du Moyen-Orient et dans les mosquées souterraines. Leur but avoué est d’instaurer chez nous une société islamique parallèle régie par la charia, visant dans les décennies à venir la conquête du pouvoir politique par le jeu de la natalité, de l’immigration, des conversions et de l’intimidation.

A la manière d’un Tariq Ramadan, ils tiennent un double langage.
Derrière le masque d’honorables associations déclarant s’exprimer au nom des musulmans, ils nous parlent en français de l’islam comme d’une religion de paix et revendiquent la liberté religieuse au nom de nos principes républicains. Mais c’est en arabe qu’ils s’adressent à leur communauté, décrivant l’islam comme une religion de soumission à la volonté divine, proclamant la “guerre sainte” jusqu’à la victoire finale et exhortant leurs fidèles à saboter les rouages de notre société pour la détruire de l’intérieur. Tout ce qui représente la République devient une cible légitime : agression de policiers, de pompiers, de professeurs ou de médecins, vandalisme des lieux publics ou de culte, atteinte au drapeau tricolore ou à l’hymne national…

Certains de nos hommes politiques, recherchant à tout prix par ignorance ou lâcheté une collaboration malavisée avec ces “autorités musulmanes autoproclamées”, ne font que livrer pieds et poings liés à ces fanatiques la grande majorité des musulmans de France, tout comme il y a un demi-siècle leurs prédécesseurs livrèrent les harkis aux mains du FLN. Trahie et abandonnée par le pays où elle s’est réfugiée dans l’espoir d’une vie meilleure, cette majorité silencieuse et pacifique n’aura d’autre choix que de hurler avec les loups pour ne pas être égorgée comme des moutons !

Pour défendre la démocratie et la liberté, nos grands-parents ont combattu le totalitarisme brun et l’ont vaincu, nos parents ont combattu le totalitarisme rouge et l’ont vaincu … c’est à nous de combattre maintenant le totalitarisme vert et nous le vaincrons si nous appliquons sans faiblesse ni pusillanimité nos lois républicaines !

Respectueusement.

Éric Coffinet

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi