Prières musulmanes illégales, rue Myrha : Lettre ouverte à Laurent Joffrin

Publié le 27 décembre 2010 - par
Share

Lettre ouverte à Laurent Joffrin

« Mieux vaut tard que jamais » ; c’est ce que l’on serait tenté de se dire à la vue de la une de Libération du 22 décembre 2010 : occupant tout l’espace, une photographie des prières dans une rue parisienne, marseillaise ? Mais on est tout de suite refroidi par les légendes : « contre enquêtes, manque de places dans les mosquées…. »

et l’inévitable éditorial de Monsieur le directeur de Libération, Laurent Joffrin.

Que nous dit-il d’emblée : «Il fallait en avoir le cœur net. Depuis dix jours, la polémique sur les prières de rue était sur la place publique. Mais personne ne s’était soucié de savoir quelle était l’ampleur du phénomène, quelles en étaient les causes et quels problèmes il suscitait… » Quel merveilleux constat d’échec ! Mais ôtez-moi d’un doute , vous êtes bien journaliste, vous occupez bien des hautes fonctions à Libération ? Vous ne saviez rien ? Vraiment ? Ah bon il vous aurait suffi, il y a maintenant de nombreux mois, voire de nombreuses années d’ aller vous en rendre compte par vous-même ! Quelques stations de métro (ce que j’ai fait l’an dernier) et vous auriez pu écrire un superbe article pour dénoncer l’occupation illégale de certaines rues parisiennes dans un pays , ne vous en déplaise ,laïque.

Puis vous concédez « qu’il existe des prières publiques dans une vingtaine d’endroits en France ;elles durent en général moins d’une heure, pas toutes les semaines. » Ah !Décidément vous avez tout faux ! je vous invite à m’accompagner pour voir de vos propres yeux ce qui se passe dans le 18ème arrondissement tous les vendredis, pendant plus de 2 heures . Après avoir vu ce spectacle contraire et à la laïcité et à l’ordre public, j’ai contacté, après avoir écrit une lettre à Monsieur Delanoë, le cabinet de l’adjointe chargée du bon fonctionnement de la circulation dans les rues de Paris ;la réponse a été l’étonnement, l’incapacité de répondre, la gêne…

J’ai fait part de mon indignation, de mon inquiétude en temps que parisienne, citoyenne, et j’ai mis en garde les autorités compétentes face aux risques au devant desquels on allait si aucune mesure n’était prise ! Ce jour-là, un camion de livraison a été bloqué pendant 2 heures rue Myrha !

Vous poursuivez en parlant du manque de place et vous avez la solution « miracle » : construisons des mosquées ; avec l’argent public par exemple ?

Pour votre gouverne, sachez qu’ un grand nombre de mosquées sont vides ;que la plupart de ceux qui viennent prier dans les rues du 18ème arrondissement ne sont pas du quartier mais viennent pour afficher leur présence, que par vos prises de position, vous niez et méprisez la très grande majorité des musulmans qui ne se reconnaissent pas dans ceux que vous défendez.

Pour votre information, sachez, Monsieur, que le ministre des cultes a interdit en Algérie les prières dans la rue, précisant que s’il n’y avait plus de place, on pouvait prier chez soi, ce que faisaient la majorité des femmes .Mais ce genre d’information n’est pas de celle que vous mettez à la disposition de vos lecteurs !

Puis, après avoir parlé de la laïcité en rappelant au passage le rôle des croisés, vous terminez en « apothéose » : « songerait-on, par exemple, à interdire les processions catholiques » !

Cher monsieur, si vous connaissez des exemples de processions religieuses hebdomadaires dans certains quartier de Paris, je vous demande instamment de me les communiquer ;je suis prête à écrire un article à la suite de celui que vous ne manqueriez pas d’écrire, sans attendre pour ce faire, des mois, voire des années ! j’imagine combien votre plume acérée se mettrait au service de vos convictions laïques pour dénoncer, par exemple des rues qui seraient bloquées tous les dimanches autour de Saint Nicolas du Chardonneret dans le 5ème arrondissement de Paris !

Mais il est plus facile de se couvrir du manteau du « défenseur de l’opprimé » que de faire une véritable analyse des motivations de ceux qui bafouent les lois de la République avec la complicité de ceux qui ne veulent pas voir la réalité et qui se drapent dans le politiquement correct !

Je vous ai cherché en vain lors de la manifestation qui a eu lieu pour défendre les Chrétiens d’Irak qui ont été durement éprouvés récemment !Pour votre culture religieuse, sachez , cher Monsieur, que les Chrétiens , comme les Juifs, étaient présents dans la région bien avant les Musulmans.

Votre conclusion me fait rire : « la laïcité-la vraie- (Ah bon ! vous avez un diplôme qui vous permet d’employer ce genre d’adjectif !) consiste à garantir la neutralité de l’Etat et à organiser la tolérance envers les cultes reconnus, qui ont droit de cité »… certes , mais pas le droit d’occuper la CITE !

Mireille Kukawka

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.