Quai d’Orsay : peut mieux faire sur le Pape et sur Durban 2

Publié le 20 mars 2009 - par

Le Quai d’Orsay s’associe à nos inquiétudes (1) à propos des propos du pape sur le préservatif. C’est une bonne chose, mais…

Mais ça a le goût de trop peu. Mais ça a le goût de la facilité.

On me rétorquera que je l’ai bien fait… Certes, mais je ne me contente pas d’attaquer le pape, moi…

Quand des prédicateurs fous appellent à manifester à Londres (2) pour l’instauration de la charia et donc le devoir de lapider les femmes adultères, que dit Kouchner ? Rien. Ça ne le dérange pas.

Quand le Président Afghan veut garder le pouvoir avec l’aide des talibans, ces amoureux fous des femmes, prêts à faire exploser des écoles qui les accueilleraient, que dit Kouchner ? Il applaudit et nous parle de non-ingérence (3).

Quand se prépare l’ignominie (4) de Durban 2, que même les Etats-Unis ont renoncé à y participer, que dit Kouchner ? Rien, la France, aux dernières nouvelles, envisagerait de participer à la mascarade, cautionnant ainsi les textes déjà écrits mettant Israël à l’index, introduisant le délit de blasphème et entérinant le statut inférieur des femmes.

Honte à vous, Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères. D’ailleurs, où étiez-vous quand, en pleine affaire des caricatures, des foules en délire menaçaient de mort et de boycott des hommes courageux et leurs pays ? Vous n’étiez pas aux affaires à ce moment-là ? Certes, mais cela ne vous a jamais dispensé de vous croire le droit de dire ce que vous pensiez de tout et de n’importe quoi… sauf quand vous craigniez pour vos amitiés et relations dans les pays du Maghreb.

Sans doute votre passé de bobo de gauche anticatholique explique-t-il votre courage pour fustiger les impardonnables dérapages du souverain pontife.

On a le droit de vous trouver peu objectif. On a le droit de trouver ça lamentable. On a le droit de s’inquiéter de voir de tels ministres aux affaires.

Mais, aussi, on a le droit de s’inquiéter de voir un chef de l’Etat et un gouvernement mener une politique, étrangère ou intérieure, qui hurle avec les loups quand le vieil ennemi ensoutané veut se faire entendre mais se tait devant les revendications scandaleuses des imams, à l’étranger comme en France : l’instauration de la charia, le voile des filles, des lieux de culte à foison avec des financements publics, la polygamie, les revendications de repas sans porc, de viande hallal, l’interdiction de l’alcool (et même celle d’en transporter dans des cartons, pratique pour certains salariés !)… Et quand, partout en France, des directeurs d’établissement comme Fanny Truchelut sont traînés devant les tribunaux pour avoir refusé d’accueillir des femmes voilées, que dit, que fait le gouvernement ? Rien, il ne veut pas le savoir… à moins, et c’est bien plus probable, qu’il ne soit d’accord avec le Mrap ou Sos-racismes, que le contribuable subventionne largement pour obtenir ce déni d’égalité homme-femme !

Je sais, chers lecteurs, que certains d’entre vous vont me dire que le port du voile n’est pas comparable avec l’interdiction du préservatif.
Peut-être, encore que la situation de la femme musulmane ressemble de plus en plus dans certains pays à une mort lente…

Peut-être, mais le port du voile est emblématique de tous les interdits et de tous les excès dont l’islam est porteur. Je vous invite à lire Les Dessous du voile (5), vous en aurez les preuves.

Christine Tasin

http://christinetasin.over-blog.fr/

Article paru sur le blog de Christine Tasin, le mercredi 18 mars.

(1) http://christinetasin.over-blog.fr/article-29148296.html

(2) http://christinetasin.over-blog.fr/article-28503329.html

(3) http://christinetasin.over-blog.fr/article-28890000.html

(4) http://christinetasin.over-blog.fr/article-28922164.html

(5) https://www.ripostelaique.com/Notre-livre-sera-dans-vos-boites-a.html

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi