Quel superbe coup publicitaire pour M. Wilders. ça a été un formidable succès, non ?

Publié le 16 février 2009 - par
Share

Grâce aux animateurs du site Bivouac (http://www.bivouac-id.com/), nous vous proposons, outre la traduction de la dernière vidéo de Pat Condell, la version écrite de son discours. A savourer sans modération.

http://fr.sevenload.com/videos/tcJqclC-Pat-Condell-Liberte-va-en-enfer-13-fev-2009-VOSTF

Des millions de gens qui ignoraient jusqu’à l’existence même de ce film le cherchent désormais sur l’internet grâce à la stupidité, l’incompétence et la lâcheté du gouvernement britannique. Bien sûr, une part du mérite revient aussi à cet imbécile de Lord Ahmed qui a déclenché toute cette affaire pour faire figure de grand héros au Pakistan. Malheureusement, il n’aura réussi qu’à faire passer une fois encore les musulmans pour des insatisfaits hystériques et intolérants qui ne supportent pas la critique. Bien sûr, nous savons tous qu’il n’en est rien.

Au cas où vous ne le sauriez pas, hier le gouvernement britannique s’est humilié et a humilié son peuple en faisant preuve d’une stupéfiante dhimmitude. Un élu des Pays-Bas, M. Wilders, était attendu à la chambre des Lords pour un débat sur son film Fitna, mais s’est vu refouler à l’aéroport de Heathrow. Ceci parce qu’un Lord musulman, quelqu’un qui contrairement à M. Wilders n’a jamais été élu, était à ce point outré à l’idée d’un libre débat entre des gens libres dans une société libre qu’il a menacé de mobiliser 10 000 musulmans en colère pour assiéger le Parlement en toute illégalité si la présence de M. Wilders y était autorisée.

Comment croyez-vous que le gouvernement britannique a réagi face à cette menace ouverte contre l’ordre public ? Allez, devinez ! Oui, Exactement ! Ils se sont aplatis comme des chiffes molles. Je ne l’aurais pas mieux dit. Ils ne voulaient surtout pas d’une manifestation de musulmans en colère. La police aurait eu à arrêter ceux qui se seraient plaints des violents slogans de haine et des refrains d’insultes antisémites, et cela aurait fait un peu désordre.

Je crois que la plupart d’entre nous réalisons que la censure religieuse se prépare à recouvrir le monde libre comme une marée, et que si nous n’agissons pas, nous nous retrouverons bientôt isolés, tel de petits îlots.

Depuis ma précédente vidéo, des lecteurs m’ont indiqué qu’une des raisons pour lesquelles les Pays-Bas se soumettent autant à l’islam, c’est que leur gouvernement est contrôlé par des chrétiens pour qui la religion compte plus que la cohésion sociale, et pour qui mieux vaut n’importe quelle valeur religieuse qu’aucune. Autrement dit, si vous votez pour les chrétiens à la prochaine élection en Hollande, inutile de vous signer, car vous votez en fait pour l’islam, et vous pourrez dire adieu à votre société de tolérance.

En Grande-Bretagne, on sait depuis un moment que voter travailliste, c’est voter pour l’islam. Le parti travailliste a besoin des voix musulmanes s’il veut rester au pouvoir aux prochaines élections, car il s’est aliéné tout le monde. La société de télésurveillance qu’il nous a imposée ces 12 dernières années nous montre que le parti travailliste méprise la liberté autant que l’islam. Ceci explique qu’ils fassent si bon ménage, sans aucun sous-entendu homosexuel, je ne voudrais pas insulter les préjugés homophobes de quiconque, car cela pourrait offenser.

Comme pour en faire la preuve, un ministre a récemment fait l’éloge des musulmans en Grande-Bretagne pour avoir rendu la religion plus visible, car, a-t-il dit, les observateurs laïques ont peur de les critiquer. C’est ça ! C’est une bonne chose d’avoir réduit les gens au silence dans la Grande-Bretagne islamique des travaillistes. La menace de violences musulmanes – car c’est bien de cela dont il s’agit, disons-le franchement – a été bénéfique à ce pays. Ô Liberté, va en enfer, effectivement !

Je suis peut-être naïf. Mais je n’en reviens pas que dans l’Europe du 21e siècle, nous nous retrouvions à devoir défendre les libertés de nos pays non seulement contre les fascistes religieux qui veulent nous les supprimer, mais aussi contre ceux qui veulent les y aider. Je ne crois cependant pas qu’il faille interdire le Coran. Mais je ne crois pas non plus qu’il faille le protéger de la critique ainsi qu’on le fait ici avec lâcheté.

On touche ici au cœur même de notre société. La liberté d’expression est la pierre angulaire de la civilisation occidentale. Elle a fait de nous ce que nous sommes, et sans elle, nous ne sommes rien. Et c’est pourquoi elle subit les assauts répétés des fantassins de l’islam. Si des gens ont peur de ce film, et c’est le cas, c’est parce qu’ils ont peur de leurs propres écritures. Ils les savent indéfendables. Ils savent que le film dit la vérité, aussi déplaisante soit-elle. Regardez-le par vous-même, il ne dure que quelques minutes. Voyez si vous n’êtes pas d’accord avec lui. Ensuite demandez-vous jusqu’où il faudra amputer vos libertés pour protéger cette idéologie antisémite, homophobe et misogyne de la critique saine et franche dont elle a grand besoin.

Paix ! On peut bien rêver, non ? Est-ce illégal aussi maintenant ?

Pat Condell

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.