Régionalisme : défense de la culture flamande ou séparatisme ?

Notre collaborateur, Pierre Baracca, qui vit dans le Nord, poursuit son échange d’idées sur le régionalisme flamand, la culture flamande et la République française avec Antoine Mouteau, originaire de Dunkerque et étudiant en néerlandais à l’université de Duisbourg-Essen en Allemagne, et Régis De Mol, président de l’Alliance Régionale Flandre Artois Hainaut (1).

La culture flamande et la République française

Parlons clairement: le républicain laïque français que je suis, ne voit aucun problème à ce qu’un collège français s’appelle “Michel de Swaen” ou “Shakespeare” ou “Dante”, etc. Je partage totalement ce point de vue d’Antoine Mouteau (2). Personnellement, je n’aurais pas voté le changement de nom de ce collège de Dunkerque si j’y avais travaillé. Et, ce, par souci d’appropriation de cet aspect de la Culture. Ce que j’ai laissé entendre dans les articles précédents (3). D’ailleurs aucun républicain laïque français ne s’oppose à la connaisance de cet autre contemporain de De Swaen et également néerlandophone qu’est Spinoza. Cette culture a sa place dans la République française. Et De Swaen dans le texte, donc en flamand ancien, se doit d’être étudié soit dans les options de flamand ou de néerlandais, dans l’Université française ou dans les collèges ou lycées qui les ont. Ou en français actuel comme Rabelais, Villon, Rutebeuf, Froissart, etc. Mais les étudie-t-on encore dans les collèges français? Ces pans de la littérature sont écartés aussi des programmes scolaires.
C’est en ayant ce questionnement à l’esprit que j’ai sous-entendu dans les articles précédents que « L’histoire aurait pu n’être qu’une revendication culturelle » (3).
Là où l’affaire a mal tourné, c’est que l’extrême droite locale s’est emparée de De Swaen pour en faire le drapeau d’une revendication régionaliste flamande, porteuse de séparatisme avec la France et se doublant, pour Wido Triquet, de menaces de mort envers le principal du collège. A cet instant le dramaturge Michel de Swaen est devenu une emblématique ou un symbole pour l’extrême droite régionaliste flamande.
D’accord avec vous pour dire que cet écrivain du XVIIe siècle n’a rien à voir avec cette appartenance politique des XXe et XXIe siècles. C’est un anachronisme. Hélas c’est la lecture qu’ont décidé d’en faire les extrêmes droites flamandes. Et chez eux, De Swaen est passé de la littérature, c’est à dire la Culture, à la culture ethnique.Ce n’est pas ce que dit De Swaen et comment il le dit qui les intéressent, mais c’est le fait qu’il parlait flamand. On passe ici de la Culture aux cultures dans le sens communautariste, identitaire. A la limite, ce que dit De Swaen n’a pas d’importance pour un Wido Triquet et son “Mouvement flamand”, pour les conseillers municipaux de « L’avenir dunkerquois » de Philippe Eymery dont j’ai mis en évidence ses liens avec le MNR de Bruno Mégret (4) ou, en Belgique, avec le « Vlaams Belang », l’ex-« Vlaams Block» (5), ainsi que le relais de son discours municipal par le site des « Elus identitaires, réseau des élus locaux identitaires et régionalistes» (6).
Les républicains français, issus du mouvement des Lumières, ne peuvent qu’approuver votre approche, Antoine Mouteau. En revanche, ils ne peuvent qu’être perplexes devant la revendication identitaire de l’Alliance Régionale de Régis De Mol.

Quand les régionalistes flamands de gauche et d’extrême droite se croisent

Vous clamez votre différence avec l’extrême droite régionaliste flamande, Régis De Mol. On demande à le croire. Mais votre argumentation pour l’indépendance de la Région Flandre-Artois-Hainaut est si proche de celle de l’extrême droite flamande, et en particulier des “Identitaires”, qu’elle questionne.
Comme eux vous vitupérez le “Jacobinisme”. Mais que cache cette représentation honnie? Le regret des provinces de l’Ancien Régime monarchique? La nostalgie des Pays-Bas du Sud de Philippe II d’Espagne et très catholiques de par la répression de l’Inquisition? La pureté de racines flamandes supposées éternelles? La préférence pour l’ethnique et le rejet de la Raison?
Par delà le discours lyrique pour la flamanditude, iriez-vous jusqu’à l’épuration ethnique pour bâtir votre Région ethnique? Et, ce, pour la rattacher à la Flandre Belge comme le revendique l’extrême droite flamande de la région en totale concordance de vue avec le Vlaams Belang de la Flandre belge? Pousseriez-vous jusqu’à une fusion avec les Pays-Bas? Vous inscririez-vous dans la logique du député hollandais Geert Wilders qui a demandé, en mai dernier, la fusion des Pays-Bas avec la Flande belge (7)?
Comme les Identitaires, vous condamnez l’Académie française et le Sénat qui se sont opposés à l’inscription des langues régionales dans la Constitution française. Comme eux vous soutenez le PS, les Verts et quelques UMP qui ont voté pour cette inscription dans la Constitution(8).
Comme Umberto Bossi et sa Ligue du Nord ou comme le Vlaams Belang, vous revendiquez que les impôts de la région ne servent qu’à la Région que vous voulez redessinez.
En revanche, en lisant le site de l’Alliance régionale dont vous êtes le président, force est de constater que vous ne revendiquez jamais l’amélioration du pouvoir d’achat des salariés, que vous ne défendez pas la Sécurité sociale et le système des retraites, ni l’Ecole publique laïque, ni l’égalité entre les femmes et les hommes.
J’attends que vous me démontriez votre non-proximité argumentaire avec l’extrême droite flamande. Expliquez nous comment vous vous en distinguez? Expliquez nous pourquoi vous refusez d’envisager la prise en compte de la culture flamande dans le cadre républicain français? Et dites nous ce que vous feriez de tous ces Français comme moi, avec un nom français ou étranger, qui sont pourtant nés ici dans le Nord et qui vivent y compris dans le dunkerquois, mais qui ne parlent pas flamand?
Pierre Baracca
(1)- Cf. Le courrier des lecteurs de ce n° 49 de Riposte Laïque.
(2)- Cf. Note (1) ci-dessus et Riposte Laïque, Courrier des lecteurs, n°46, mardi 17 juin 2008 :
http://www.ripostelaique.com/Selection-de-quelques-reactions,1104.html
(3)- Cf. Riposte Laïque, n°45, mardi 10 juin 2008 :
http://www.ripostelaique.com/A-Dunkerque-l-extreme-droite.html
et le n° 47, du 24 juin 2008 :
http://www.ripostelaique.com/Appronfondir-le-debat-avec-les.html
(4)- Cf.le site du MNR, au 8 juin 2008 :
http://www.m-n-r.net/dyn_downloads/chene13.pdf
(5)- blog de Philippe Eymery, Défi dunkerquois, 8 juin 2008 : http://defidunkerquois.hautetfort.com/
Cliquer sur « liens incorrects », puis sur « Avenir flamand ».
(6)- Cf. Le Mouvement Identitaires : http://www.elus-identitaires.com/archive/2007/11/20/michel-de-swaen-une-fierte-dunkerquoise.html
(7)-Cf. Le Monde, 12 mai 2008 :
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/273203/2008/05/12/Geert-Wilders-veut-envisager-une-fusion-Pays-Bas-Flandre.dhtml
(8)- Cf. http://www.les-identitaires.com/aff_doc.php?id=1337&idrub=1

0
0