Réponse de Nicolas Dupont-Aignan à Roger Heurtebise

Monsieur Heurtebise,
J’ai bien reçu votre courriel en date du 17 juin 2010 à 20 :53 heures, et je tenais à vous répondre personnellement.
http://www.ripostelaique.com/Nicolas-Dupont-Aignan-et-Philippe.html
En effet, comme vous le savez, Debout la République est un mouvement patriotique et républicain. Notre objectif est donc de rassembler tous les français derrière le drapeau et les valeurs de la République française.
Cela nous permet notamment de dénoncer gravement les atteintes au principe de laïcité, comme nous l’avons toujours prouvé par le passé.
J’ai également été parmi les premiers à prendre position contre le voile intégral (ou niqab), car le port d’un tel « vêtement » sur le territoire national est nécessairement constitutif d’un trouble à l’ordre public auquel l’Etat se doit de mettre un terme.
En ce qui concerne le quartier de la Goutte-d’Or sur lequel vous attirez mon attention, nous sommes également les premiers à dénoncer l’insécurité et à mettre sans aucun tabou sur le tapis les questions d’immigration. Car comme dans de nombreux quartiers en France, la situation de la Goutte d’Or est aujourd’hui invivable. Nous avons à cet égard relayé une lettre diffusée par des habitants de ce quartier exprimant leur ras-le-bol.
Néanmoins, il n’était pas pour autant question pour nous de faire de l’Islam le bouc-émissaire de tous les maux qui frappent la Goutte d’Or. Si le risque intégriste existe réellement – et il faut le combattre sans relâche – il n’est pas l’alpha et l’omega de tous les débordements auxquels nous assistons dans ce quartier comme ailleurs.
Je tiens à cet égard à vous rappeler que par définition, l’immense majorité des musulmans respectent les lois de la République et ne demandent rien d’autre que de vivre paisiblement, comme nous le faisons vous et moi.
Une opération telle que l’apéro géant n’avait selon moi pour but que de réaliser un amalgame dangereux entre insécurité et Islam, dont tout le monde sortira perdant – et qui ne profite qu’à quelques uns, notamment aux Islamistes radicaux.
Cela ne m’empêche pas d’être révolté par le fait que les autorités, et notamment la Ville de Paris, laisse se dérouler chaque vendredi dans l’espace public des prières contraires au principe de laïcité et créant un trouble évident à l’ordre public : une rue entière étant notamment fermée à la circulation.
Vous pouvez compter sur moi pour ne jamais cesser mon combat au service de l’unité nationale, du respect de la loi et contre les nombreuses tentatives d’instrumentalisation des difficultés que vivent au quotidien les français.
Très fidèlement à vous
Nicolas Dupont-Aignan

image_pdfimage_print