Riposte Laïque et Grand Orient : respecter et valoriser les objectifs communs

Publié le 22 novembre 2010 - par
Share

Depuis quelques mois des frères du Grand Orient me signalent que le site Riposte Laïque, que je leur présente comme un allié objectif de nos valeurs, renverrait aux pires clichés de la xénophobie et du racisme. Plus grave encore Riposte Laïque serait une succursale du Bloc identitaire, et userait de ses colonnes pour publier des articles contre le Grand Orient.

Je suis un lecteur attentif de Riposte Laïque, depuis longtemps. Et si j’ai bien sûr noté quelques billets à la tonalité agressive, j’avoue m’être plus concentré sur les textes « laïques » que sur les textes « riposte ». J’ai lu en particulier les livres de Maurice Vidal, les billets de Cyrano… Nulle trace à mes yeux de ce qui pourrait faire penser que ce site abrite en fait une idéologie raciste. Suis-je naïf ? Mes amis m’ont poussé à lire les billets critiquant le Grand Orient, m’ont rappelé le soutien de certaines associations douteuses aux apéros saucisson.

L’apéro-saucisson ne serait-il pas en lui même une manifestation raciste puisque excluant les personnes qui ne mangent pas de porc ? L’apéro halal du maire de Dijon serait-il alors moins raciste puisque excluant les personnes qui ne mangent pas halal ? Soixanthuitard, passé par le trotskysme étudiant et l’expérience des luttes fondatrices de l’écologie politique, j’ai trop connu les manoeuvres d’apparatchiks pour ne pas sous estimer le risque de me tromper sur Riposte Laïque : ne serait ce pas un cheval de Troie de l’extrême droite ? N’est-il pas légitime de se poser la question ? Certes mais il faut alors avoir le courage et la lucidité de rentrer dans les textes publics de Riposte Laïque ; de les lire sans a priori, de les passer au crible de l’esprit critique ; de s’extraire des lieux communs véhiculés par les médias grand public qui sont incapables de faire un distinguo clair (et oh combien pédagogique) entre « les musulmans » (les hommes) et « l’islam » (l’idéologie).

Mes amis du Grand Orient sont particulièrement formés pour pouvoir analyser ces textes et y appliquer les principes républicains et laïques qui président à notre obédience. Et pourtant, Riposte Laïque n’apparaît pas comme un allié naturel. Peut être même comme un adversaire.

J’ai poursuivi mon exploration de la planète Riposte Laïque et je suis allé la semaine dernière, incognito, écouter les conférences qu’ont tenues Pascal Hillout et Maurice Vidal, à Vendôme, dans le cadre des travaux du Comité Vendômois de Défense de la Laïcité. J’ai écouté et analysé chaque phrase prononcée par les intervenants : nulle trace de racisme ou de xénophobie. A moins de considérer que la description par Pascal Hilout des caractères fascistes de l’islam soit l’expression d’un racisme. Ce que je ne crois pas.

Toutes celles et ceux qui aujourd’hui réfléchissent et observent l’évolution de la société européenne face à la montée de l’islam, ont bien entendu constaté combien cette « religion » s’oppose (c’est un euphémisme) aux valeurs républicaines du vivre ensemble et aux acquis de la laïcité. Il n’y a à mes yeux ni racisme ni xénophobie à dénoncer une idéologie qui revendique l’exclusion ou la destruction de tous ceux qui n’y adhèrent pas. J’ai témoigné auprès de mes frères francs-maçons de la dignité des discours entendus. Mais la salle ? Les questions de la salle n’allaient-elles pas être un ramassis d’expressions racistes, la matérialisation de ces effrayants raccourcis qui font de chaque « étranger »un ennemi ou une menace ? Non je n’ai rien entendu de tel lors de cette réunion. Le comité organisateur fut-il particulièrement vigilant dans ces invitations ? Je pense plutôt qu’à Vendôme, ville dont je ne suis pas, les citoyens savent que ce comité n’est pas du genre à verser dans la discrimination, le racisme ou l’exclusion. Cela aussi je l’ai fait savoir à mes frères.

Peut-on espérer que le Grand Orient et Riposte Laïque échangent sur un mode objectif et serein ? Peut-on imaginer que ces associations soient assez sages pour évaluer froidement ce qui les rapproche ou les sépare ? Pour ma part, compte tenu de mon expérience du Grand Orient, je dois dire que suis effondré de voir que Riposte Laïque ait trouvé de l’énergie pour critiquer de façon maladroite cette obédience dont les valeurs cadrent parfaitement avec les discours de ses dirigeants.

Bien des musulmans du GO ont un discours aussi libre et humaniste que celui de Pascal Hilout. Les réflexions philosophiques de Maurice Vidal ne dépareraient en rien les travaux d’un atelier maçonnique. Et bien des maçons lucides sont capables de reconnaître l’importance de la démarche de Riposte Laïque, de son dynamisme, de son courage. Oui je suis effondré, au moment où l’islam attaque officiellement (discours d’Erdogan, de Kadhafi, d’Amadinejad…), et en toute impunité, les fondements de tolérance de l’Europe, que les acteurs de la laïcité française, si importante et remarquable au regard de l’Histoire, soient assez aveugles pour s’entredéchirer sans prendre la peine de se connaître.

Le Grand Orient serait- il un nid de vieillards séniles sans ambitions, incapables de s’extraire des combats du passé ? Riposte Laïque ferait-il le lit de l’extrême droite ? Est-on dans un bac à sable entre gamins qui se disputent le titre du meilleur « laïque » ? Tous ceux qui voient venir le monstre qui a déjà jeté un milliard et demi de nos contemporains dans la misère de l’obscurantisme le plus abject, ne sont-ils pas capables de se parler en hommes libres qu’ils prétendent être ? Il n’y a aucun préalable à demander quand les alliances vitales sont en jeu ; aucun marchandage qui puisse légitimer que les républicains et laïques se perdent en escarmouches ridicules et suicidaires.

Riposte Laïque est-elle capable d’y travailler ? Le Grand Orient est-il capable d’aller au bout de ses principes : « la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi même, la liberté absolue de conscience » ?

Marcel Gentil

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.