Robert Ménard fait tomber le masque de Dounia Bouzar

Dounia Bouzar une intégriste qui s’ignore !

Dans son émission « Sans interdit » du 4 janvier, Robert Ménard avait invité l’ anthropologue Dounia Bouzar (1), pour commenter le récent sondage d’opinion concernant l’islam. Pour 42 % des Français, l’islam est perçu comme une menace et, pour 61 % d’entre eux, les musulmans ne veulent pas s’intégrer dans la société française.
http://www.ifop.com/media/poll/1365-1-study_file.pdf
On avait eu quelques doutes sur cette jeune femme acceptant de se compromettre avec l’UOIF, courant le plus proche du mouvement intégriste des frères musulmans. On pouvait, cependant, penser, qu’elle pourrait promouvoir l’émancipation des musulmanes, oeuvrer pour s’opposer à la prolifération du voile sur le sol de France, par exemple, aider à ce que l’islam se débarrasse enfin de son sexisme. Elle aurait pu rejoindre ainsi les luttes menées par d’autres femmes de l’autre côté de la Méditerranée aux prises avec les mêmes archaïsmes. On pouvait même penser que n’étant pas entendue ce pouvait être pour cela qu’elle avait, un jour, claqué la porte de cette noble assemblée… Mais voilà, elle revient en force, nous montrant qui elle est vraiment !
Inquiétants les sondages, dit Ménard ! Explication simpliste de Madame Bouzar : « tout cela c’est la faute de Ben Laden, des politiques, et des médias, ils font tous le jeu des islamistes ! ». Ménard, dieu sait qu’il est têtu quand il veut, la pousse dans ses retranchements. Il insiste : mais tout même le halal, les prières dans les rues, les burqas, ne sortent pas d’un monde imaginaire c’est la réalité ! Les réponses sont simples : il faut plus de mosquées, les musulmans n’ ont pas demandé à manger halal, seuls quelques intégristes ne sont pas intégrés.
On attend donc, ensuite, qu’elle nous montre, de quelle manière, elle est différente de la position de ces intégristes et alors là « surprise surprise ! ».
Est-elle contre le voile à l’école ? Non , elle est pour ! C’est une position tout a fait intégriste qui doit ravir Ben Laden.
Est-elle pour qu’on interdise la burqa ? Réponse non ! Les intégristes et Ben Laden seront ravis.
Quand Ménard affirme : « Vous êtes pour les salles de prières dans l’entreprise »… Elle pousse les hauts cris : « Ah non ! je veux des salles de repos dans lesquelles on pourrait jouer au scrabble ou faire… « la prière si on veut ! » dira Ménard pour finir sa phrase. Ménard, qui n’en peut plus, lui jette un spontané « mais vous êtes faux cul ! » dont elle a du mal à se sortir….
On a envie de demander à Madame Bouzar : « De qui vous moquez-vous ? ».
Vouloir par le biais de salles dites de « repos » permettre aux croyants de prier sur le lieu de travail, c’est appliquer les règles de la charia (2). Quand nous sommes dans notre entreprise, nous y sommes pour travailler. Nous n’y sommes pas pour faire du prosélytisme par un affichage ostensible de notre foi religieuse, et notre employeur ne nous paie pas pour faire nos dévotions. Les lieux de repos ne sont pas faits pour cela, non plus, sauf à entrer dans une ère de bigoterie ! Elle qui se soucie si souvent de « Jean-Pierre, Marie, Elisabeth, et David », devrait attentivement réfléchir au bien-être de ces derniers et au respect qu’on leur doit, à eux aussi, sur leur lieu de travail. Ils n’ont pas envie, et ne doivent pas se retrouver face aux femmes voilées, ni, pendant leurs moments de pause, face à des gens à genoux sur leur tapis en train de crier : « Allah u Akbar » ou face à des bouddhistes qui demanderaient de pouvoir tourner leurs moulins de prières…. Pourquoi ne brûlerait-on pas un peu d’encens pour les cathos pendant que les autres taperaient la belote ? Jamais une religion n’a fait une aussi grotesque demande, c’est du grand n’importe quoi ! Madame Bouzar montre là, à quel point elle est intégriste. Peut-être l’a-t-elle toujours été, elle ne le disait pas aussi clairement, mais là c’est flagrant ! Il faut qu’elle re-étudie ce qu’est vraiment la laïcité et les règles du vivre ensemble, il lui manque des clés !
Dans son livre « Ma vie à contre Coran »(2) Djemila Benhabib décrit la démarche des islamistes en Algérie dans les années 90. D’abord revendiquer, puis imposer, le hidjab, ensuite exiger la multiplication des mosquées puis faire pression pour obtenir des salles de prières dans les facultés et dans tous les lieux de travail, Madame Bouzar est tout à fait à l’unisson avec eux !
Chantal Crabère
(1)YouTube – Menard vs Dounia BOUZAR , sondage islam en France …
4 janv. 2011 … Pour au moins 40% des Français et des Allemands, l’islam représente «plutôt une menace», selon un sondage publié mardi par le quotidien …
www.youtube.com/?v=UGOC8c8sS8w
(2) Ma vie à contre Coran de Djemila Benhabib VLB Editeur

image_pdf
0
0