Sélection de quelques réactions

Publié le 27 mai 2008 - par
Share

Petit truc pour nos yeux de 50 ans et +

Cher Cyrano,

J’ai en mémoire, que d’aucuns s’étaient émus d’avoir des difficultés à lire les éditos écrits en caractère trop petits. Je viens de recevoir en fichier joint « une petite astuce » qui permet d’y remédier. Je vous l’adresse à toutes fins utiles.

ÇA MARCHE VRAIMENT

Ceci est pour toute personne dont la vue n’est plus aussi bonne qu’avant.

Petit truc à l’ordi, très utile lorsque l’on essaie de lire du courriel ou autre, dont les lettres sont petites.

Tout en pressant la clé CTRL, tournez la petite roue/molette qui est au milieu de votre souris. La grosseur des caractères sera modifiée : ils seront plus gros ou plus petits selon le sens de la roue.

Vous trouverez peut-être approprié de partager ce conseil avec plusieurs de vos AMI(E)S.

Bonne journée

Jean-Claude Collet

Chers combattants de l’impossible

J’ai regardé et regardé l’intervention de Robert Redeker chez Ruquier et je sombre dans le découragement. Je me suis même abaissée à participer au forum de cette émission où le philosophe ne cesse de recevoir des pierres. Se défendre et lutter contre les accusations d’ignorance et de racisme : c’est lourd.
Que faire ? Je ne cesse de voir l’obscurantisme et le fanatisme gangrener ce que nous avons de plus cher : la liberté.

Tenez bon : moi, je défaille.

Marie-Claude Vincent

Pour que la France continue à parler français

Cher « Cyrano »,

J’ai, entre autres nombreuses choses, remarqué votre souci que la France continue à parler français. Notre langue nationale est en effet notre premier lien social et sa maîtrise la clef de l’accès à la citoyenneté. Tous les programmes visant à diminuer le nombre d’heures et la qualité du français enseigné dans nos écoles, ainsi que toutes les actuelles manoeuvres pour faire de l’anglais – comme de toute autre langue d’ailleurs – une langue de droit dans notre pays (protocole de Londres sur les brevets, pour ne citer que le dernier cas en date) sont totalement inacceptables.

C’est pourquoi, notre association, l’Asselaf (Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française) souhaite vous faire connaître, si ce n’était pas déjà le cas, la revue Lettre(s) qu’elle édite.
Cette revue pose sans complaisance la question du maintien, en France même, d’un français de qualité comme langue de la cité et alerte Français et Francophones de tous pays pour que des « élites » mondialisées n’abandonnent pas la langue française au profit de l’anglo-américain.

Voici donc en fichier joint trois précédents numéros et un bulletin d’abonnement afin que vous puissiez faire connaissance avec nous et, si le coeur vous en dit, vous abonner personnellement.

« L’enjeu de la défense de la langue française est multiforme : défendre les moyens d’expression de l’esprit, défendre une communication privilégiée entre francophones, défendre l’accès de tous au débat public. On a trop longtemps dissimulé à l’opinion citoyenne l’abandon d’une exigence politique en matière de langue nationale (dans l’enseignement, dans les institutions internationales, en direction des pays francophones, etc.). Notre revue, Lettre(s), se fait l’écho de ce désir du retour du politique sur cette question, vitale pour pouvoir continuer à penser notre pays en terme d’avenir et de destin commun. L’Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française (Asselaf) qui édite Lettre(s) s’est, en particulier, beaucoup mobilisée contre la malheureuse ratification du Protocole de Londres sur les brevets ».

Nous vous remercions du soin que vous apportez à un engagement qu’à travers la défense et l’illustration de notre langue nous partageons, et en espérant que vous trouverez plaisir et intérêt à être de nos lecteurs et amis, nous vous prions d’agréer l’expression de nos salutations francophones les plus cordiales.

Pour plus de détails, pour faire connaissance de la revue, pour s’abonner, pour adhérer, on peut s’adresser à l’Asselaf par courriel ou par correspondance à l’adresse ci-dessous.

Philippe Loubière

rédacteur en chef de Lettre(s)
22, rue François-Miron
75004 Paris

asselaf@wanadoo.fr

Pas de droits à géométrie variable…

Droit de vote aux élections locales pour tous les immigrés qui habitent en France !

Voici coup sur coup deux articles contre le droit de vote des immigrés, l’un de Christine Tasin, l’autre de Guylain Chevrier.J’avais à peine terminé la lecture du deuxième que des amis d’extrême gauche, laïques comme vous et moi, opposés à l’intégrisme, m’ont interpellé sur la ligne éditoriale de Riposte laïque.

Pour moi il s’agit là d’une opinion exprimée et non d’une orientation qui serait le fil à plomb du journal !
Si ce n’est pas le cas , j’avoue ne pas avoir compris le film.

En effet les laïques qui cherchent à se rassembler estiment, à juste titre que Riposte laïque contribue au débat et à la construction de l’unité.
Ils cherchent à trouver à la fois des sujets de débat et à la fois des axes communs.

Cliver sur des questions directement politiques en instaurant une ligne éditoriale précise sur un domaine comme celui de l’immigration, c’est enfermer ce média dans un camp très limité.

Ceci étant dit et rappelé, aucun des deux contributeurs ne m’a convaincu.

– Autant l’argumentation d’hier des chevénementistes et républicains qui consistait à lier le droit de vote à l’acquisition de la nationalité pour développer une politique permettant l’accession du plus grand nombre à la nationalité avait une certaine logique;

– Autant cette argumentation, aujourd’hui ne tient plus la route.
Les ressortissants de la communauté européenne ont le droit de vote aux élections municipales, pourquoi les immigrés venant notamment des pays du sud n’exerceraient-ils pas le même droit ?

Pour respecter des lois européennes répondent certains?
Je n’ai pas à cautionner ces lois ou ces directives que j’ai condamnées et que je combats.

Par contre je défends l’égalité des droits.

Ainsi-pour prendre un exemple- un couple de retraités allemands, hollandais ou britanniques peut avec le système « républicain » en cours participer à des élections municipales alors qu’un travailleur marocain ou algérien qui vend sa force de travail en France est exclu de ce droit.

Il y a là une injustice criante en terme de traitement que l’on ne peut pas cautionner.

Jean-François CHALOT

Redeker chez Ruquier

Bonjour,

Oui, oui, oui!! je mets les émissions de Ruquier, Ardisson et Fogiel dans le même sac. C’est un concours de bétise crasse et de vulgarité. Je suis bien d’accord avec les articles consacrés au traitement réservé à Mr Redeker dans l’émission de Ruquier. Alors, éteignons la télé et relisons les livres de Salman Rushdie, Taslima Nasreen et autres résistants. Ah! savez-vous que je suis une féministe bien fatiguée? Le parlement a adopté l’autorisation de cours séparés pour les filles et les garçons….je vous le dis, être une femme, c’est épuisant! je vous embrasse, oui, les hommes aussi, surtout les hommes, non mais!!!

Annie Lecomte-Billard

Chevènement, dommage…

Bonjour,
Je voudrais intervenir sur l’éditorial de Cyrano dans le numéro 42.
Il est bien clair vu sa composition actuelle et à venir, le prochain pays est la Croatie je crois , que l’Europe dite  » sociale » ne verra jamais le jour.
Il faut donc clairement faire le bilan, qui comme Cyrano le dit est globalement négatif et en tirer les conséquences.
Chevènement lors de sa courte période de candidature à la présidentielle, avant de se rallier à la Madone des sondages, avait proposé une piste intéressante:
La France proposait à la Commission une mesure par exemple une protection douanière, si la Commission refuse, ce qui parait probable, cette proposition est soumise par référendum au peuple, si celui ci dit oui, la France applique d’une manière unilatérale.
C’est la guerre, est-ce que la France serait seule? Moi je pense que non et que l’on trouverait des alliés.
Mais question à 10000€, qui le fera?.

Dommage qu’un politique de la stature de Chevénement se soit fourvoyé avec la nullité politique Ségolène pro européenne fédéraliste en plus.
La vieillesse est un naufrage disait De Gaulle…

Amicalement,

Henri Acounis

Vive l’Europe !

Bonsoir Cyrano,

Je ne suis pas du tout d’accord avec ton édito du n°42 « Est-on condamné à ne jamais pouvoir sortir de cette Europe anti-sociale et anti-laïque ? ».

J’ai voté en faveur du projet de traité constitutionnel européen après l’avoir soigneusement lu -je dois être une des rares citoyennes à l’avoir fait- et réfléchi calmement aux critiques qui lui étaient faites. Je n’y ai pas du tout trouvé ce qu’on lui reprochait, au contraire, j’y ai vu des gardes-fous dans tous les domaines.
Je ne dis pas que je l’ai trouvé parfait mais j’ai pensé que c’était une bonne base de travail pour aller plus loin dans la fertilisation mutuelle des nations européennes et construire un meilleur avenir pour leur jeunesse.

Cette jeunesse qui, sans le programme d’échanges universitaires intra-européen et euro-japonais Erasmus ne s’éclaterait pas comme elle le fait dans des formations diplomantes passionnantes porteuses d’avenir. Malheureusement, ce sont les jeunes Allemands -tant mieux pour eux- qui sont les plus nombreux à saisir cette opportunité. Pourquoi les jeunes français ne s’y précipitent-ils pas aussi ? Je pense que ça a un rapport avec le non à l’Europe, des préjugés chauvins…Et c’est fort regrettable.

La commission européenne est à la pointe des initiatives et du financement des actions en faveur de l’émancipation des femmes dans tous les domaines. Le LEF ( lobby européen des femmes) peut en témoigner. Malheureusement, à part les mémés soixantehuitardes qui sont parties en masse à Bruxelles à la fin des années 70 en disant : « Maintenant, pour nous, c’est au niveau de l’Europe que ça se passe » et qui, aujourd’hui, continuent à défendre les intérêts des femmes dans les institutions à travers la Clef (Coordination pour le lobby européen des femmes ), les plus jeunes trouvent plus amusant de cracher dans la soupe de maman.

La PAC, cette maudite chose qui aurait ruiné les paysans est en réalité à l’origine d’un essor extraordinaire du niveau de vie des cultivateurs. Oui, il est vrai que les plus gros en ont le plus profité mais ce n’est pas la faute à l’Europe, lutte de classe oblige. Que les campagnes aient été désertées, que des terres cultivables aient été rabotées pour construire des terrains de golf ou des maisons Bouygues confortables, sèches et chauffées en hiver, équipées de toilettes intérieures et de salle de bains, ça a plutôt fait du bien à une majorité de paysans et surtout à leurs compagnes écrasées par les tâches domestiques, en sus de leur participation à l’exploitation familiale.

La mutation de nos campagnes avec ses laissés pour compte n’est pas de l’unique responsabilité de Bruxelles mais aussi, voire surtout, de celle de la transformation des modes de vie et de l’aspiration de nos concitoyens à profiter de la société de consommation -sans parler de ce qui dépasse la minuscule France comme la mondialisation. Tout le monde n’a pas forcément envie de manger SES tomates, SON fromage, élever SES moutons, tisser SES vêtements et aller chercher SON eau de source au puits. Par contre, de plus en plus de gens vont chercher du bio au supermarché qui a bouffé les petits commerces si mignons mais a redonné du tonus à l’agriculture.

Comme je n’ai pas l’intention de t’infliger un rapport détaillé sur les aspects positifs -on n’a pas besoin de moi pour lister les aspects négatifs – de l’administration communautaire européenne, je terminerai en mentionnant sa contribution à la solidarité internationale en rappelant qu’elle est le plus important pourvoyeur de fonds des Palestiniens pour l’éducation, la santé et l’alimentation.

Quant à la laïcité, elle n’existait pas avant la création de l’Europe économique et politique dont la grande majorité des membres sont des monarchies chrétiennes ou peuplées de groupies de rois déchus adoubés par le Pape, tout comme un certain chanoine de Latran (mon kopain Karchozy).

Elle existait si peu, la laïcité, en Europe, que le motif de son drapeau a été créé par un fou de Dieu hanté par la Vierge de la rue du Bac et que ce message codé a été occulté par les fonctionnaires qui l’ont officialisé en connaissance de cause. Idem pour l’hymne européen, l’hymne à la joie de Beethoven qui se chante dans les temples en tant que « Jésus que ma joie demeure ».
Alors dire aujourd’hui que l’Europe est « anti-laïque », c’est une évidence qui ne date pas d’aujourd’hui et ne constitue pas à mes yeux un motif sérieux de rejet de ses institutions économiques et politiques. L’anti-laïcité de l’Europe est, malheureusement, une réalité historique et culturelle. On n’est pas sortis de la crêche …Ya du taf pour RL !!!!!

Salutations laïques, vive l’Europe !

Alice Blaitberg

Gaulliste je demeure, mais…

Bonjour,

J’ai lu avec attention votre article sur l’Europe.
Il comporte incontestablement des éléments justes concernant les directives de Bruxelles (on le voit actuellement avec la crise de la pêche, qui n’est pas seulement liées à la hausse des carburants, mais à la stupidité des quotas imposés à une profession en difficulté).
Gaulliste j’étais, gaulliste plus que jamais je demeure : je pense que chaque Etat devrait conserver sa souveraineté en matière politique, économique et sociale, même dans le contexte européen actuel. Mais heureusement que l’Europe s’est construite ! Les événement du passé, les 2 guerres mondiales nous ont fait comprendre à juste titre que l’exacerbation des nationalismes n’était que source de conflits. Il ne faudrait pas que l’on remette en cause cette véritable avancée politique pour des motifs autres que politiques. La multiplication des critiques pour légitimes qu’elles puissent être (et elles le sont souvent) ne doit pas faire perdre de vue la stratégie d’ensemble : à savoir que dans un monde de plus en plus instable, nous avons besoins d’une entité puissante(pourquoi pas une Europe politique).
De grâce, ne minons pas l’édifice que nous avons construit avec tant de difficulté!

Cordialement vôtre

Comme De Gaulle, je ne crois qu’à l’Europe des Nations.

Michel Bligny

Vous oubliez l’Union populaire républicaine

Bonjour,
défendant depuis plusieurs années la sortie de la France de l’ UE, je vous signale qu’ il y a, à ma connaissance, deux partis qui prônent la sortie de la France de l’ UE : le Parti des Travailleurs (gauche), que vous évoquez, et l’ Union Populaire Républicaine* (droite).
Il ne faut donc pas dire que « personne n’ose réclamer la sortie de l’Europe ». Il y a 2 partis et quelques millions de français (dont moi-même) selon plusieurs sondages. Certes nous sommes tous interdits de médias officiels. Mais pas entendu dans les médias ne signifiepas « pas dit ».
Je vous propose par ailleurs de défendre l’ idée de retirer le drapeau européiste partout où il se trouve, puisqu’ il ne fait pas partie des symboles de l’ Union conformément au traité de Lisbonne.

Patrick D.

* http://www.u-p-r.org/ab/index.php?page=page22

Le PRCF est prêt

Si Riposte laïque organise des débats sur l’Union européenne, le PRCF les appuiera dans la mesure de ses forces. Nous appelons comme des dératés depuis des années à remettre en place un Conseil national de la résistance avec tous ceux qui veulent rompre avec cette UE pour mettre en place une nouvelle République sociale, souveraine, laïque, démocratique et fraternelle. Mais il y a toujours une bonne raison d’ « opportunité » de refuser ou de botter en touche pour les organisations contactées…

Georges Gastaud

Je suis préoccupé par le passeport biométrique

Bonjour Cyrano

Je ne partage que timidement cette idée de sortir de l’Europe. Trop de conations nationalistes s’y attachent ; y rester est, dans les conditions actuelles, dangereux ; en sortir semble impossible, sauf à garder l’Euro comme monnaie.

Mais c’est un autre sujet qui me préoccupe : le « Passeport biométrique »

Pour info, un article paru ces jour ci sur le site du « village de la justice ».

« Tant que l’on a rien à se reprocher où est le problème », dirait Madame MICHU…

« Danger – Attention où vous mettez vos doigts » dirait Monsieur PRUDENCE…

Le Gouvernement passe outre l’avis de la CNIL sur le passeport biométrique

Le gouvernement a publié le décret du 30 avril 2008 qui modifie celui, relatif aux passeports électroniques, du 30 décembre 2005. Ce décret prévoit donc la mise en place d’un passeport qui contiendra la photo numérisée de son titulaire ainsi que 8 de ses empreintes digitales.

Ce passeport biométrique, qui à la base devait permettre à la France de se conformer à un règlement du Conseil européen établissant « des normes pour les éléments de sécurité et les éléments biométriques intégrés dans les passeports », dépasse les exigences européennes en la matière. En effet, le règlement européen n’exigeait la prise d’uniquement deux empreintes digitales du titulaire d’un passeport biométrique.

Le Gouvernement a donc publié ce décret bien que l’avis de la CNIL soit non conforme à sa position. Le principal point de désaccord opposant la CNIL au Gouvernement réside dans l’institution d’une base de donnée dont la vocation est de détecter toute falsification ou contrefaçon.

Or, dans son avis, la CNIL rappelle que la conservation en base centrale des données biométriques ne résulte pas dudit règlement européen. Pour la CNIL, l’usage qui pourrait être fait de cette base de données centrale automatisée pourrait entraîner de graves risques d’atteintes à la vie privée et aux libertés individuelles.

L’exposition à de tels risques ne peut donc apparaître comme étant légitime que « dans la mesure où des exigences en matière de sécurité ou d’ordre public le justifient ».

Dans le cas présent, ce décret conserve les mêmes finalités du décret qu’il vise à modifier : il s’agit de faciliter les procédures d’établissement, de délivrance, de renouvellement, de remplacement et de retrait des passeports ainsi que prévenir, détecter et réprimer leur falsification et leur contrefaçon.

Au regard de ces finalités, la CNIL considère que « la conservation, au plan national, de données biométriques telles que les empreintes digitales et que les traitements ainsi mis en œuvre seraient de nature à porter une atteinte excessive à la liberté individuelle ».

La Commission ajoute par ailleurs que les mécanismes de prévention accompagnant la constitution de bases centralisées de données biométriques ne sauraient être levés en l’espèce. En effet, cette base de donné, dont les autorités judiciaires ne peuvent avoir accès qu’à titre ponctuel – notamment en vertu d’une commission rogatoire- ne constitue pas « un outil décisif de lutte contre la fraude documentaire ».

De plus, la CNIL fait observer qu’aucune mesure permettant de s’assurer de l’authenticité des pièces justificatives à fournir à l’appui des demandes de passeport n’est prévue. Ainsi, aucune procédure de « télé-transmission » des données d’état civil n’a été instituée. Une telle procédure aurait ainsi pu permettre de garantir la fiabilité de ces données. C’est pourquoi, la CNIL considère que la conservation des données biométriques dans une base de donnée est disproportionnée.

En dernier lieu, la Commission estime que la réforme des passeports biométriques, du fait de son importance, aurait dû être de la compétence du Parlement.

Cordialement

Jeanmi

Sortir de l’Europe

Votre éditorial ci-dessous rejoint tout à fait mes vues. Bravo !

Philippe Loubière

Harcèlement religieux

Bonsoir, je reçois régulièrement vos écrits et j’ai pensé que vous pourriez peut être m’aider . Une collègue qui est conseillère municipale a été interpellée par des « associations » religieuse musulmanes qui réclament auprès de la commune une salle pour enseigner la religion aux enfants après la classe. Ils se disent dans leur droit en tant qu’association qui peut bénéficier de l’aide de la commune ; mise à disposition d’une salle par exemple. Que peut faire ma jeune collègue ? Ils lui ont signifié qu’ils feraient le siège de son bureau pour avoir gain de cause ». La loi de 1905 est elle applicable ? Peut elle refuser ? Quels sont les recours possibles de la commune pour se défendre de telles demandes ?

Je ne sais pas si vous répondez à ce genre de message mais je me suis dit que cela valait la peine d’essayer et que surtout, vous me sembliez être de solides informateurs en la question !

Merci pour tout renseignement apporté et pour vos enquêtes si instructives

Josiane Rajbaut

Quelques reproches amicaux

Je lis de façon régulières votre site sur internet et j’ai déja participé en signant différentes pétitions.
Ce que je vous reprocherais, comme à d’autres sites engagé dans un sens voisin du votre, par exemple prochoix, c’est de ne pas donner de nouvelles des manifestations que vous organisez:
par exemple
-avez vous eu un retour du maire d’Echirolles -où en est-on avec la pétition contre le voile?
-quest ce que vous pouvez prévoir pour Redeker -qu’avez vous obtenu de ou contre la Halde et que pourriez vous entreprendre contre cette soit disant « autorité »
D’autre part je viens de lire sur un blog la curieuse conduite du proviseur du lycée Lavoisier à Roubaix: je n’au jamais rien vu sur votre site à ce
sujet (http://www.bivouac-id.com/)
merci de votre action

Pierre Pery

Ne vous perdez pas dans des détours

On peut être pour ou contre l’Europe, on peut être pour ou contre la politique suivie par le gouvernement actuel on peut être de droite ou de gauche tout en étant profondément attaché à la laïcité et à une stricte application de la loi de 1905.

La défense de la laïcité doit se faire en dehors de toute autre considération, la laïcité n’est elle pas par nature la liberté d’avoir une opinion…

Il faut se garder aussi de faire uniquement de l’anti-islamisme tel ce refus de recevoir dans un lieu public une femme voilée alors que par ailleurs aucune protestation ne s’élève contre une vedette, tel Mr J.Halliday qui se produit ostensiblement sur scène ou à la télé avec une croix en sautoir… etc. Ouvrez les yeux et vous verrez…

Il y a un travail considérable à faire pour arriver à la LAICITE telle que nous la rêvons et pour arriver au but il ne faut pas se perdre dans des détours qui ne mènent nulle part.

Serge Bavoux

Je ne peux souscrire à votre violence

Fidèle lectrice de votre chronique, je souhaite cependant m’en désabonner : non contents de publier des propos spécieux et bien réducteurs, où la laïcité devient prétexte à un nationalisme inquiétant, à un sentiment de supériorité culturelle bien vaniteux, et à une pensée frileuse et vociférante, vous vous permettez de targuer d’insultants les propos d’une amie qui, tout comme moi, a préféré se désabonner de votre revue. votre rage me semble bien suspecte, et bien qu’hostile aux bons sentiments bêlants d’une gauche qui me déçoit autant que vous, je ne peux souscrire à votre violence; le fanatisme n’est pas l’apanage des seules religions.
Salutations.

Françoise Lesclaux

Madame, Monsieur,

Arrêt du conseil d’Etat sur le Crous de Versailles

Veuillez trouver ci-joint un lien vers le site du Conseil d’Etat, qui vient de publier un arrêt en date du 6 mai 2008 qui relate un climat étonnant au CROUS de Versailles, où une association « culturelle » demandait la mise à disposition, tous frais compris, d’une salle de prière.

http://www.conseil-etat.fr/ce/jurispd/index_ac_ld0808.shtml

Cordialement,

Philippe GUELLIER

Avocat à la Cour

Merci de nous expliquer la signification des sigles

SVP, serait-il possible de nous donner, dans le texte ou hors texte, la signification des sigles que vous utilisez dans vos articles? Je vous en remercie.

Je profite de ce message pour vous dire que j’aime vraiment beaucoup vos articles et le « ton » de ces derniers, mais vraiment, je suis une citoyenne désespérée par tout ce qui se passe, par l’ampleur des « dégâts en tous genres » commis par tant d’irresponsables (payés pour ça!) et que je ne sais vraiment plus à quel « saint me vouer » entendez par là  » à quelle noble cause me dévouer »…

Merci quand même d’être là et bon courage à toute l’équipe.

Marie-Claude DOUSSON

Merci Radu
Un grand merci à Radu Stoenescu pour la grande qualité de ses articles, tous, du premier au dernier paru !

Et un petit sourire aussi : je préfère une idéologie comme « le gandhisme [qui] voit tout à partir et par rapport à la non-violence » au communisme, au nazisme et à l’islam, qui voient tout à partir et par rapport à la haine (du capitaliste, du juif, de l’infidèle) !

Amitiés.

Vincent Manoury

Bonjour à toutes et tous,

Comme mon mari regardait Ruquier, à ce moment là j’ai vu Monsieur Redeker.
J’ai voulu écouter son opinion.
Et j’ai été écoeuré par les invités de Monsieur Ruquier.
Ils se permettaient de juger Monsieur Redeker, comme si s’était lui le criminel des pendaisons, et des menaces sur l’Europe fait pas ces barbus
En fin de compte il prévient les Français de ce mal des dictateurs d’islamistes.
Quand nos enfants ou petits enfants vont se réveiller, il sera trop tard.
C’est tout juste s’ils ne disaient pas que Monsieur Redeker été Nazi.
Alors qu’il n’est pas contre la religion mais cette forme de religion qui veut dominer nos faits et gestes.
Notre liberté de penser etc… comme l’avais fait avant la religion catholique tout comme les sectes.
Monsieur Bohringer ne sait de quoi il parle, pauvre Bohringer l’alcool lui a diminué son cerveau.
A l’écouter il faut ouvrir les portes de la France s’en se soucier du danger. Tout le beau est beau, tout le monde est gentil.
Je continuerais à defendre les idées de Monsieur Redeker et bravo pour votre calme car vous êtes plus honnête et courageux, de défendre la liberté d’expression, que ces ânes (sauf Monsieur Zemmour)

Nicole Ferreira

Draguignan

Bonjour,
Suite au billet d’Empédoclatès sur le Maire de Draguignan je voudrais signaler que j’ai lancé sur mon blog www.actionsita.com une action demandant aux internautes de féliciter ce Maire par courrier ou par courriel en indiquant les informations utiles et que l’indiquer sur Riposte Laïque ne pourrait que favoriser cette action.
Cordialement,

Guy Philippe

Je vous abandonne

Fidèle lectrice de « Riposte laïque », combattante depuis toujours contre tous les intégrismes et pour la laïcité, je suis très déçue de la tournure parfois bien nauséeuse qu’ont pris vos deux derniers articles sur le « vote des immigrés » , certes savamment rhétoriques, mais consternants par les cocoricos bien discutables qui font le fond de l’affaire.
Je regrette de ne pas avoir le temps de pousser plus loin ici la réflexion ; mais je ne peux continuer à lire votre lettre au vu de ces articles.
Cordialement et laïquement ,

Ch. Rannaud

Edito sur l’Europe

Excellent, comme toujours.

Katy

J’ai trop de désaccords avec vous

Etant trop souvent en profond désaccord avec l’édito de votre journal,je vous demande de me rayer de votre liste et de ce fait de ne plus me l’envoyer.

En vous remerciant de votre attention,recevez mes salutations laiques.

Annette Guidi

Compagnie « Le Pas de l’Oiseau »

Bonjour

Ce message est juste une info pour vous signaler que la compagnie « le pas de l’oiseau » a créé un spectacle tres bien fait sur l’histoire du combat des femmes pour leures droit. pour plus d’info je vous invite a aller voir leur site: http://lepasdeloiseau.monsite.wanadoo.fr/

Olivier Chamoux

Que de choses à lire !!!!

Je n’ai pas le temps de tout lire d’un numéro à l’autre et je ne sais trop quoi choisir …
Je trouve que certains articles sont bcp trop longs et je me demande si tu pourrais demander aux rédacteurs de synthétiser car certains se répètent ….Par exemple Radu Stoenescu dans « Il ne faut pas avoir peur de blesser les croyants » aurait pu diminuer d’1/3 son article, par ailleurs très intéressant …mais tout est intéressant alors il faudrait penser aux lectrices et aux lecteurs qui doivent lire un format de revue mensuelle au rythme d’un hebdo.

Jeanne Bourdillon en deux pages « Redecker serait-il moins respectable … » marque parfaitement son point. C’est donc faisable ;-)

Pour pouvoir déguster Riposte laïque, je dois l’imprimer et profiter d’une traversée de Paris en bus ou en métro, ce qui ne m’arrive pas tous les jours …

Amicalement,

Alice

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.