Sélection de quelques réactions

Publié le 17 juin 2008 - par
Share

LETTRES ADRESSEES A RIPOSTE LAIQUE

J’en ai marre !

Bonjour,

J’espère bien que l’on pourra compter sur vous pour continuer à mener ce combat, nous sommes si nombreux en France à penser tout cela et vivre de + en + mal ce que les politiques de quelque bord que ce soit ns imposent !!!

Concernant les médias qui nous prennent vraiment parfois pour des crétins, il y a bien sûr Canal +, mais surtout la 2, qui se comporte comme une secte pratiquant la manipulation mentale, culpabilisant tous ceux qui ne pensent pas comme eux, faisant passer ceux qui ne sont pas ou plus de gauche pour des sales cons, la droite française dont ils ne réalisent pas, vu les élections, qu’elle est majoritaire, et il y a 2 jours, le journaliste du JT mentionnait à son interlocuteur qu’accepter le voile islamique partout n’est pas un problème, la preuve, en Angleterre ça se passe très bien ! Sauf oublie-t-il que ce n’est pas un pays laïque et républicain…

Moi qui suis fille d’immigrés (russes), qui en côtoyait beaucoup, mais des européens, qui tous respectaient la France, les Français, en adoptaient la langue, les mœurs, les habitudes, et qui surtout étaient polis et respectueux des lois et règlements, et vu le racisme qu’eux ont subi, voire les persécutions, déportations, etc…, je suis scandalisée par la situation actuelle en France

Je suis parisienne, j’ai 55 ans, au chômage comme beaucoup à cet âge, peu de ressources… et tous les jours de le métro je vois des immigrés frauder, passer par dessus les portillons ou à 2, au vu des employés RATP qui jamais ne disent rien ; et moi, je paye 54 € / mois !!!

(…)

Bien cordialement,

Katy

Ras le bol !

Force est de constater que tout comme la misère, « l’intégration » est une économie qui fait vivre nombre de bien-pensant… Je me suis longtemps demandé pourquoi certaines personnes autour de moi faisait la sourde oreille et se « voilaient » la face devant les faces voilées… que cela n’avait pas l’air de déranger le moins du monde. J’ai compris ! Dans mon quartier qui se dégrade depuis une dizaine d’année, nous voyons fleurir de plus en plus de « BELFEGOR », entière de noir voilées. Et cela ne dérange apparemment personne…

D’une part, je me suis étonnée de ce que ces gens aient accès à des appartements neufs et plutôt confortables que je n’ai moi-même pu obtenir. Mais à y regarder de plus près, lorsque l’on se rend aux secrétariats des offices HLM, il m’a suffit de comprendre que les employés de bureau à l’accueil, sans doute en CDD ou payées au SMIC, y trouvaient leurs comptes cependant. J’ai compris que mon dossier n’arriverait jamais à destination et qu’il finirait, sinon à la poubelle, en bas des piles contenant les demandes des frères et cousins des dites employées.

Je n’ai jamais, jamais, jamais reçu la moindre réponse en suite de mes diverses inscriptions. Quant à mes chers voisins qui sans doute en cachette votent FN, ils n’affichent bien sûr aucune affliction ce triste spectacle. D’une part parce que certains font tout de même commerce avec ces gens, gardent au noir des enfants, d’autres se retrouvent dans la situation de beaucoup de Français, avec un gendre ou une bru musulmane et par voie de conséquence, des petits enfants qui suivent la religion bon gré mal gré… Ils ont tous de près ou de loin un membre de leur famille qui s’est marié avec un musulman et qui impose de fait le respect de la religion… J’ai vu des grands-parents qui soudain suppriment le porc de leur frigo pour avoir de temps en temps la garde de leurs petits-enfants. Ils l’avaient dit « par le ventre de nos femmes » !!!

(…)

En me rendant régulièrement au Palais de Justice, ces derniers temps, j’ai vu qu’on laissait passer des femmes (à prouver…) entièrement voilées qui déambulent dans les couloirs (j’ai trouvé ça bizarre…) sans aucune surveillance !!! C’est devenu monnaie courante, ça ne choque que moi apparemment ! Pourtant, il va de soi que ce voile devrait être interdit lorsqu’il couvre la moitié du visage ne serait-ce qu’en cas de forfait.

Elle est belle la France !!! On avait déjà vécu l’inquisition, nous revoilà au moyen-âge, mais pas le nôtre.

Véronique Guillaud

REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE

Chères Katy et Véronique,

Votre lucidité à toutes deux vous fait souffrir, comme elle fait souffrir un nombre considérable de Françaises et de Français mis quotidiennement en présence de ce que vous avez le courage de dénoncer, et qui tient tout autant de la préférence étrangère que des avancées de l’islam sur notre sol.

Vous êtes comme Christine, dont parle le journal Le Monde du 12 novembre 2005 : vivant depuis 28 ans à la Courneuve, Christine connaît le désarroi de ceux qui deviennent « une minorité chez eux ». Elle est lasse de ne parler à personne, de croiser des femmes voilées qui ne la regardent même pas, ou d’être, au contraire, dévisagée si elle fume pendant le ramadan. Elle ne supporte plus d’entendre en permanence le vacarme d’un scooter tournant sur place au pied de son immeuble. Elle enrage sitôt que parviennent à ses oreilles les sourates du Coran diffusées à pleine puissance sur des cassettes ! Plus encore : l’un de ses trois garçons, âgé de 25 ans, s’est récemment converti à l’islam. Dynamisé par cette nouvelle spiritualité, il fait la morale à ses frères s’ils boivent de l’alcool, dit à sa mère qu’elle est le « diable » (sic) et s’est mis en tête de la convertir ! « Même mes fils sont d’une autre culture que moi – confie-t-elle. Pour eux, être français, ça ne veut rien dire. Ils n’ont plus de nationalité, ils s’identifient de manière vague à une religion, celle qui est majoritaire. Ils observent les gestes de l’islam, une façon d’être et de parler ; ils sont fiers d’appartenir à la majorité. Ils ne veulent pas être français, ils ne veulent pas s’intégrer dans la société : ils voudraient être blacks et beurs comme tout le monde » !

Cette conclusion ahurissante se voit aujourd’hui corroborée par la fulgurante multiplication des BELPHEGOR dont Katy nous parle, et par le risque d’inversion de notre propre regard sur les femmes : après tout, s’il advenait que la majorité des Françaises fussent voilées, que penserions-nous des non-voilées ? Trouverions-nous convenable de les voir, en public, les cheveux au vent ?

Pourtant, il va de soi que ces fameuses BELPHEGOR sont, par leur voile intégral, une atteinte aux lois de la République. Car enfin, comment ne pas saisir, à la vue de passantes ou d’étudiantes voilées – et peu importe la taille ou la couleur du voile – que l’offensive à laquelle nous assistons jour après jour relève d’une intrépidité méthodique visant à islamiser le droit français ?

Par ailleurs, comment ne pas entendre le cri des laïcs musulmans eux-mêmes, tel Kébir Jbil, Rachid Kaci ou Mohamed Pascal Hilout, qui tentent désespérément de nous mettre en garde contre cette évidence ?

Or, malgré le déni que le voile assène à nos valeurs, il continue de prospérer sur notre sol, et y prospèrera tant que nous ne verrons pas en sa multiplication l’exportation programmée d’une idéologie d’autant plus agressive qu’elle s’affirme quantitativement ! Le nombre, voilà le péril !

Mais c’est ce même nombre qui nous sauvera ! Car nous sommes tout près d’atteindre le point limite : alors, un seul mot : LAICITE, suffira à réveiller nos vieilles colères, et nous serons, d’un seul coup, à la hauteur de la tâche que l’aube proche nous confiera !

Fraternellement,

Maurice Vidal

Cher Cyrano,

J’apprends l’agression de Mohamed Sifaoui

Abonnée, je lis chaque semaine votre revue. J’apprends l’agression de M Mohamed Sifaoui, pouvez –vous lui transmettre mon soutien. Il a raison il faut continuer de parler, ne pas céder à l’intimidation.

Inquiète de la montée de l’Islam intégriste en Europe et particulièrement dans notre pays, il me semble que nos discours et nos lois ne suffisent plus. Depuis quelques années je lis le Coran et pas mal d’auteurs qui connaissent L’Islam, j’en suis venue à penser que :

Le Coran ne demande absolument pas aux femmes de se voiler, le verset 31 de la sourate 24 ordonne de mettre le voile sur la poitrine ( Mahmoud Azab Malek Chebel). Donc les femmes voilées le sont par leur mari ou incitées par les imams pour « être de bonnes musulmanes » obéissant « au patriarche plus qu’à Dieu », et surtout qu’on les remarque bien dans notre société occidentale.

L’Arabie Saoudite dépense beaucoup d’argent pour que des imams étrangers viennent porter dans les mosquées françaises cette parole là. A aucun prix ils ne veulent de l’émancipation des musulmanes d’occident, au cas ou ça donnerait des idées de révolte à leurs multiples épouses…. ! Donc surtout « faire très fort sur ce point là », dans les terres d’Islam en Egypte au Maroc en Algérie (alors que les femmes ne portaient plus le voile)+ une terrible législation de la famille. Surtout y arriver aussi en Europe, au Canada et dans le monde occidental.

L’Islam place la soumission à Dieu avant toute chose et la république ? Fethi Benslama suggère de « s’insoumettre ». Est-ce permis ? On ne peut pas changer de religion, et la liberté ?

Il me semble qu’après une période de conquête de territoires, nous allons assister à une imposition des valeurs de l’Islam, non pas dans ce qu’elles pourraient avoir de tolérable et d’intelligent mais dans ce qu’elles ont de plus archaïque et violent, surtout pour les femmes : mariage forcé, montrer la virginité d’une jeune femme par le drap tâché de sang etc! Au XXI éme siècle !!

Conséquence, on construit énormément de mosquées avec l’argent du pétrole, on paye les imams, on lave le cerveau des jeunes gens plus faibles pour les envoyer au djihad. On voit maintenant des burqas en France…..On va imposer, par petite touche un mouvement politique totalitaire, dont les pratiques s’apparent à celles des sectes et du fascisme.

Ça choque de plus en plus de Français, les lettrés de service, comme Messieurs Chebel, Tahar Ben Jelloul et d’autres, préconisent des réformes, mais, passez moi l’expression : « ils prêchent dans le désert », et comme le dit M Chebel dans un de ses livres « je suis seul et je rame à contre courant ». Ce sont les idées intégristes qui progressent et s’imposent. Le vote des musulmans de France est révélateur, d’ailleurs chez les intégristes on ne veut pas d’un Islam qui intègrerait les valeurs de la république.

Maintenant que fait-on ? Pourra-t-on continuer d’appliquer la tolérance à des gens qui vont s’en servir pour imposer un ordre politique totalitaire ? A quand les femmes, non musulmanes, contraintes de se voiler, simplement pour avoir la paix et ne pas se faire traiter de « putes »dans leur quartier ?

L’Islam commande de tuer si nécessaire (combattre les incroyants notamment), commandement qui s’applique maintenant contre tous les défenseurs de ce que nous pourrions appeler les valeurs et libertés, droit à la satire, à la critique. Menaces de mort contre les humoristes et les citoyens libre-penseurs. AGRESSION de M Mohamed Sifaoui. A quand l’assassinat programmé ?

L’avenir de la France me semble bien triste, bien gris….(brun ?)

Chantal Crabère

Vous êtes des fanatiques laïcards, et vous dénaturez le mouvement flamand !

Messieurs,

Votre communiqué sur l’ « affaire TRIQUET » que nous préférons appeler « affaire AUBRAC contre DE SWAEN » a retenu toute notre attention. Il circule sur la toile, et vous attirera probablement des réactions.

Histoire de me situer sans ambiguïté, je fais mienne cette déclaration de Roger SALENGRO que vous citez : « Je ne suis pas flamand ! Je suis flamingant ! ».!…parce que Roger Salengro était Flamand ! Il m’est même arrivé, il y a une vingtaine d’années – en tant que militant régionaliste flamand – de déposer une gerbe auprès du petit monument qui lui est consacré au pied de l’Hôtel de Ville de Lille !
Nous avions dénoncé son lynchage, comme nous dénonçons tous les lynchages, y compris celui de Triquet ! « L’indignation est le pire des mensonges ! »

Dans le communiqué qui suit, et que nous avons très largement diffusé, nous précisons notre position sur cette « affaire ». Elle est sans ambiguïté ! Monsieur TRIQUET parle au nom d’un « Mouvement Flamand » dont il est le seul et unique membre. Et sans doute, le savez-vous ! Ses propos violents, qu’il rabache et diffuse à des milliers d’exemplaires depuis 30 ans, à tous les élus ou responsables d’associations, ont fini par laisser indifférent. J’ai moi-même déjà reçu des menaces identiques à celles pour lesquelles il est poursuivi ! Mais les Flamands ont du sang froid et savent reconnaître un graphomane d’un criminel dangereux !

Ce qui aurait dû être traité comme un fait divers en pages intérieures de la presse locale est une aubaine inespérée pour les jacobins qui ont ENFIN un « nationaliste flamingant d’extrême droite » à se mettre sous la dent ! Et bien sûr, l’amalgame avec toute la mouvance régionaliste flamande est facile et tentant ! Il s’agit là d’un procédé totalitaire éculé qui ne rehausse pas ceux qui s’y livrent !

Votre communiqué dénote une incroyable méconnaissance de la Flandre, des Flamands, de la permanence de leur identité, de leur Histoire.
Votre analyse du Mouvement Flamand (le vrai !) de Belgique est caricaturée par votre fanatisme laïcard. Désolé, mais à l’origine du Mouvement Flamand, entre 1830 et 1840, on ne trouve pas des curés, mais des libres penseurs et des francs maçons, des intellectuels parfois révolutionnaires (JB VERLOOY, H.MOKE, H. CONSCIENCE, Ch.DECOSTER, etc.). Le Mouvement Flamand sera un mouvement populaire, de masse, notamment à partir de la 1ère guerre mondiale. Les petits curés et instituteurs de campagne seront auprès de leur peuple contre le haut clergé et leur propre bourgeoisie.
Si vous étiez ouverts à cette problématique, vous pourriez y tirer d’utiles enseignements sur les notions de liberté et d’émancipation! Encore faut-il sortir du ghetto franco français et s’intéresser à ses voisins immédiats (mes frères en tant que Flamand) !

Autres précisions : nous n’avons RIEN à voir avec la « jacobinie » française. Nos adversaires sont les Jacobins, de Besancenot à Le Pen en passant par vos amis de gauche et de l’ UMP ! De Swaen n’a strictement rien à voir avec les nationalistes français de Dunkerque ! Ni avec aucune autre mouvance politique ! En faire un « emblème de l’extrême droite » relève d’une lamentable rhétorique stalinienne ! Racine, Molière ou Voltaire sont-ils « fascistes », « communistes »? C’est stupide !

Nous sommes des fédéralistes convaincus, plutôt libertaires, comme le sont souvent les fédéralistes. Nos références sont davantage la Confédération Helvétique pour l’organisation politique et le monde nordique, auquel nous appartenons, pour ses valeurs de refus de la violence et de l’extrémisme ! Nous sommes du parti de Tyl UYLENSPIEGEL, contre toutes les Inquisitions, y compris contre la vôtre ! Vous ne tarderez pas à vous en rendre compte ! Nous sommes indifférents aux convictions religieuses des gens tant qu’elles restent conformes à nos vieilles libertés européennes qui n’ont pas attendu 1789 pour s’exprimer ! Dieu existe pour celui qui y croit et pour lui seul !

Votre haine anti flamande est déplorable et surprenante de la part de « laïcs ». Le concept « flamand » n’est pas religieux ! Et si vous cherchez du blé à moudre sur ce sujet, cherchez bien ! Il existe des intégrismes religieux nouveaux infiniment plus dangereux et puissants que les petites menaces verbales d’un Triquet ! Mais il faut un vrai courage et une véritable liberté d’esprit pour les affronter ! Il faut un esprit de « résistance » et non de « collaboration » ! A chacun de choisir son camp !

Régis DE MOL

Président de l’Alliance Régionale Flandre Artois Hainaut

www.alliance-regionale.org

www.pays-bas-francais.org

Michel de Swaen ne doit pas être laissé à l’extrême droite

Madame, Monsieur,

Je souhaite réagir à l’article A Dunkerque, l’extrême droite flamande menace de mort le principal du collège « Lucie Aubrac », daté du 10 juin 2006 publié sur votre site Riposte laïque. Originaire de Dunkerque, je suis étudiant en néerlandais à l’université de Duisbourg-Essen en Allemagne. J’ai eu à maintes fois l’occasion d’étudier de très près la personnalité du poète et dramaturge de langue néerlandaise Michel de Swaen. Connu dans de nombreux pays européens et présents dans les encyclopédies allemandes, néerlandaises, anglaises, etc. Il était très difficile de trouver des informations en langue française à son sujet, il y a encore trois ans.

J’ai été très profondément choqué à la lecture de votre article. Très attaché aux valeurs républicaines et à la laïcité, je peine à comprendre ce que vous reprochez à l’auteur de Swaen. S’il s’agissait juste de condamner la réappropriation par des groupuscules d’extrême-droite de cette figure emblématique de la littérature néerlandophone… Mais non, au contraire ! Vous vous attaquez, sans fondements, à un auteur du XVIIe siècle qui n’est ni connu pour avoir commis d’actes répréhensibles, ni pour avoir collaboré avec un régime fasciste et dont l’œuvre témoigne d’un riche métissage culturel. Michel de Swaen maîtrisait le Français et a traduit de nombreux textes de grands auteurs français vers le néerlandais. Contrairement aux autres auteurs néerlandophones de l’époque, son œuvre est très influencée par le classicisme (donc français par définition).

Mais vous allez plus loin encore en précisant : Et ils ont choisi cette emblématique de Michel de Swaen plutôt que l’autre figure contemporaine de Dunkerque : Jean Bart, le corsaire du roi de France. Ces deux figures traduisent des futurs divergents pour ce territoire de la République Française, « une et indivisible ». Mais au contraire, Madame, Monsieur ! Au début de sa carrière, Jean Bart a servi avec ardeur la flotte néerlandaise avant d’opter pour ce virement de bord qui fera de lui le héros de Dunkerque.

S’il est vrai que Michel de Swaen enviait ses voisins hollandais, humaniste, c’est tout d’abord parce qu’il aspirait à une liberté plus grande pour une partie de l’Europe encore sous le joug de l’Ancien Régime. Michel de Swaen na jamais été répertorié par quelque encyclopédiste qu’il soit comme ayant commis des actes violents ou répréhensibles à l’égard de la France (à l’époque faut-il le rappeler, pas encore République). Les théories de pannéerlandisme et pangermanisme sont apparues bien plus tard dans l’histoire, votre article fait donc preuve de flagrants anachronismes.

Une prise de distance avec les mouvements d’extrême-droite qui monopolisent injustement cette grande figure de la littérature européenne, aurait été souhaitable dans votre article. Dans la même logique, devrait-on laisser Jean Bart aux mains de l’extrême-droite si un jour elle décidait de se l’approprier?

Avec la langue et la culture flamandes, c’est un pan de civilisation et d’humanité qui s’en va. La République est une et indivisible. Mais face aux différences ethniques, religieuses, linguistiques et sexuelles de ses citoyens, elle doit se montrer impartiale. Exclure ses citoyens et une partie de leur histoire sous prétexte qu’ils ne rentrent pas dans le moule républicain, fait beaucoup de tort à la République et à ses valeurs. Permettez-moi pour finir de citer le grand Aimé Césaire. Une civilisation qui s’avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente. Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte. Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde.

Bien à vous,

Antoine Mouteau

L’affaire de Lille, un électrochoc

Chère Riposte Laïque,

J’ai l’impression que cette affaire du mariage annulé de Lille a fait l’effet d’un électrochoc au sein de la société française. Beaucoup ont pris conscience de la menace que les mœurs bédouines et l’islam, leur vecteur, font peser sur la laïcité dans notre pays et, au-delà, sur notre molle démocratie.

On a vu à la télévision (C dans l’air, la 5, 2 juin courant) le recteur de la mosquée de Lille puis Mahmoud Doua, de l’UOIF et enseignant à Bordeaux, protester vertueusement que la virginité des jeunes femmes musulmanes n’est pas une condition obligatoire au mariage puisque le coran ne le dit pas, mais défendre néanmoins la position du mari « bafoué » au motif qu’il y a tromperie sur la marchandise. Dans leur élan, ils s’étaient réclamés de l’exemple du prophète Mahomet, lequel a épousé des femmes non vierges. Le recteur de la mosquée de Paris enfin, Dalil Boubaker, a lui aussi protesté, à sa manière, contre le jugement du tribunal de Lille.

Le but de ces tartufes était d’écarter tout soupçon de l’islam en se défaussant sur les « traditions » du bled. Pourtant, nous savons que ces traditions, y compris cette infamie qu’on appelle crime d’honneur, sont enracinées dans le coran :

24:2. La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyant assiste à leur punition.

24:3. Le fornicateur n’épousera qu’une fornicatrice ou une associatrice. Et la fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur ; et cela a été interdit aux croyants.

Est-ce que quelqu’un, une femme qui plus est, peut survivre à cent coups de fouet ? Par ailleurs, n’est-il pas clairement édicté aux croyants de ne pas épouser des « fornicatrices » ?

Mon propos n’est pas de démonter les pseudo arguments de ces messieurs, mais de les prendre à leur propre jeu. Ce que je vous propose est d’agir.

Pourquoi, en effet, ne pas écrire une lettre ouverte que RL adresserait aux imams de Lille, de Bordeaux et de la mosquée de Paris dans laquelle, reprenant leurs déclarations, il leur serait demandé de faire des prêches dans leur mosquée où ils diraient publiquement et sans ambages que la virginité n’est pas une « condition essentielle » au mariage et, par conséquent, qu’épouser une jeune femme déflorée est licite ?

L’action pourrait également être étendue à l’UOIF, à qui il sera demandé de recommander, par circulaire, aux imams placés sous contrôle de faire des prêches dans ce sens.

Je vois déjà lé dérobades, et les réponses polies, si réponses il y aura, à un tel courrier : Impossible, car cela inciterait les jeunes musulmanes à la débauche et autre blablabla. Il ne fait pas de doute que dans l’esprit de ces messieurs, ce sont les versets 24:2-3 qui prévalent, quel que soit l’argument qu’ils invoqueraient.

Il n’empêche. La médiatisation d’une telle action permettrait de les confondre et de dévoiler au public l’imposture de leur double langage.

Autre action que je conseillerais, dirigée cette fois vers nos bobos compassionnels et autres islamogauchistes tenants du « vivre ensemble » et du relativisme culturel. Cette action prendrait la forme d’un questionnement où le jugement du tribunal de Lille est un point d’appui et d’attaque :

Est-ce ça que vous voulez imposer à la société ? Est-ce ces mœurs que vous voulez établir en France au nom de la « diversité » et du « respect des cultures » ? etc.

Salutations laïques

Fathi Ghlamallah

Comment commencer une union sur un mensonge ?

Je constate que votre plume n’ a en rien perdu de sa superbe et vos idées sont toujours chargées d’emotions comme si l’avenir de la terre en dépendait.

Je suis d’accord pour parler des religions mais le probleme avec l’islam est que il est assez difficile de le faire tant le contraste dans son application avec la vie moderne est saisissant.

Deux options sont posées : soit ils pratiquent sans s’adapter avec leur environnement et cela donne des burkas (femmes dans un rideau, pour stigmatiser), soit, ils s’adaptent, comme dans le judaïsme, où la polygamie n’était pas interdite et l’est devenue car cela contrevient aux mœurs de la generation actuelle : tout est une question de de qualification entre l’inaliénable et l’accessoire.

Le probleme dans le cas de lille est que la marié a menti à son mari : il aurait fallu lui dire et puis c’est tout !
Comment commencer une union sur un mensonge ?
si pour lui c’est important, alors, elle n’aurait pas du omettre ce detail !
je me pose en fin de compte la question suivante :
quelle est le statut de la femme divorcée (cas rare il est vrai) dans l’islam pratiquant ?
N’étant plus vierge, elle se rapprochera d’un athée, ou laique, si vous préférez !
C’est toujours ça de gagné pour votre cause, tout en précisant que je suis POUR la liberté de pratiquer une religion en dérangeant le moins possible les autres.

Julien Salomon

Le dernier édito

Excellent article : je co-signe.
Bravo pour la référence à Kemal.

Claude Leroy

Tout mon soutien

Vous avez RAISON. C’est aussi simple que cela.

Raphaël Lellouche

C’est compliqué !

Euh… d’après ce que j’ai entendu, c’est en parfait accord avec l’épouse que ce mariage a été annulé. Ce fut une « géniale » trouvaille de l’Avocat de Madame pour la libérer du mariage. Donc ici c’est tronqué. Car il faut savoir tout de même que la plupart des femmes musulmanes tolèrent certaines choses simplement parce qu’elles y trouvent leur compte. J’ai connu une française d’origine algérienne qui m’a confié que tout en Algérie se faisait par-dessous et que la société telle qu’elle est, imposée par la religion, les arrange car elles ne travaillent pas, elles sont prises en charge, leurs appartements sont privés, et elles rejoignent leurs amants sous le voile sans être découverte. Elles sont élevées ainsi et n’ont pas envie de liberté si celle-ci impose de travailler pour gagner sa vie ! C’est triste mais c’est ainsi…

Véronique Guillaud

Le drap blanc n’appartient pas qu’à l’islam

Bonjour,

Vous pensez vraiment que la cérémonie du drap blanc appartient à l’islam? En Indonésie, où 87% de la population, en plus de leurs croyances traditionnelles, sont enregistrés comme musulmans, cette pratique est inconnue…

En revanche, il me semble que l’exigence de virginité appartient à la plupart des traditions. Bien entendu, cela ne signifie pas qu’elle soit encore une référence. En tout cas, en Indonésie, qu’elles soient musulmanes ou adeptes d’autres religion, c’est l’individu qui y fait référence, non la société.

Ce n’est pas la première fois que j’essaie de vous démontrer que ce que vous dénoncer n’appartient pas à l’islam, mais il semble que ces démonstrations par les faits ne comptent pas pour vous, puisqu’elles contredisent la modélisation que vous faites des choses…

Tout cela ne me décourage pas de poursuivre mon travail de chercheur sur l’influence des cultures nationales sur le fonctionnement de la société.

Cordialement,

A. Djoehana Wiradikarta

Je défends les langues régionales, mais suis contre l’extrême droite

Cher Cyrano,

Je viens de parcourir l’article sur les menaces de mort engendrées par le changement de nom d’un établissement scolaire à Dunkerque.

Je vous ai souvent écrit au sujet des langues régionales, sujet sur lequel nous ne sommes pas d’accord, de façon récurrente, comme vous me l’avez fait remarquer avec humour, mais croyez bien que si je considère que les langues sont dignes de respect (toutes, régionales ou non, y compris l’anglais de Shakespeare et celui de Mark Twain), c’est en tant qu’amoureux de tout ce que la culture humaine a pu nous apporter de beau et de bon à travers les siècles.

Je vous écris ce petit mot pour vous dire que malgré nos divergences de point de vue, je ne me ressens AUCUN, mais alors AUCUN, point commun avec les individus et les groupements dont il est question dans l’article ; je tenais à vous en assurer. Et j’ose espérer qu’une grande majorité des militants des langues régionales partagent mon point de vue.

Vous êtes libre de penser que des personnes un peu naïves comme moi pavent la voie à ce genre de dérives, je n’affirmerais pas que vous avez tort et que j’ai raison, je n’ai pas la science infuse, mais c’est un sujet dont je pense qu’on peut discuter entre personnes mutuellement respectueuses de leur interlocuteur.

Pour résumer mon point de vue, on peut honorer une grande résistante sans que cela signifie qu’on méprise l’oeuvre d’un poête flamand, on peut enseigner le breton et en breton à l’école maternelle sans poser de bombes ni souhaiter se séparer de la France, je n’éprouve pas davantage de respect pour la Corse depuis l’assassinat de Claude Erignac, etc. etc.

Enfin, je considère que l’on peut dire n’importe quoi dans n’importe quelle langue ; pour reprendre l’exemple de la Bretagne, la langue bretonne a connu le départ de tous les hommes de l’Ile de Sein vers Londres et la France Libre, les mouvements de collaboration avec l’occupant nazi ainsi que les réseaux de résistance au même occupant.

Je suis peut-être naïf, peut-être suis-je un idiot utile du terrorisme régionaliste, je l’admet si c’est le cas, mais j’espère quand même ne pas me tromper dans mon souhait de défendre la culture humaine universelle… Dans tous les cas, je voulais vous assurer qu’en ce qui me concerne, nos différents sur les langues régionales ne m’empêchent pas de réprouver, condamner, etc., sans aucune équivoque, les propos et agissements de ces « défenseurs de l’identité flamande », et ce n’est pas du tout là que je voudrais qu’on en arrive.

Amitiés.

Vincent Manoury

Cela me convient

Voilà, en tant qu’ édito, personnellement, ce texte me convient très bien. La citation de Kemal, que je ne connaissais pas, est très opportune.

Germinal

Qu’est-ce que cela fait du bien de vous lire !!!

Merci

Jol

Vous m’inquiétez de plus en plus

Je lis régulièrement votre riposte laique.Je suis étonné de vous voir aussi anti islam; il me semble que laique veut aussi dire tolérant; mettre dans le même sac tous les croyants me semble à la fois excessif et dangereux pour le combat laique,et puis votre grande tolèrance vis àvis de B.B. me gene beaucoup vous déraillez et devenez idéologiquement proche de certaines idées que vous dites combattre. VOS excès risquent de vous mener beaucoup plus loin que vous le souhaiteriez! Je combat pour les sans papiers ils mènent un combat courageux ,et peuvent parfois être musulmants.Je ne pense maheureusement pas que ce courrier vous fera réfléchir je pense hélas que vos propos dénottent une conception étroite de ce que vous voulez défendre.

Pierre Puchault

Mon témoignage

Mesdames, Messieurs, Bonjour !

Je ne peux participer directement à vos manifestations mais j’ai porté une contribution à ce combat en un texte permettant d’utiliser le véritable droit pour divulguer des arguments juridiques au service de l’humanisme.
Vous pouvez lire ce texte intitulé « Quand elles m’en songent ! » à l’adresse suivante http://www.echodufrioul.eu/reportage.htm#quand
En espérant qu’il sera profitable à notre société !

Très sincèrement vôtre !

Bernard Maurel

Bravo et merci !

Bonjour,

Un grand merci pour votre courage et votre liberté de ton ! Je viens de découvrir Riposte Laïque et je n’en pense que du bien. Le dernier n° est très bon !

L’islam est un danger mortel pour l’Europe et peu l’ont compris (malheureusement).
Je vous suggère les ouvrages d’Anne-Marie Delcambre qui elle a très bien compris ce danger mais que personne n’écoute (et certainement pas nos médias bobos bien pensants comme vous vous en doutez) . AM Delcambre est islamologue et connaît le Coran dans les moindres détails et ces arguments font le poids face à ceux qui défendent le gentil islam contre le méchant islamisme.

Etes vous au courant de l’affaire du Père Samuel en Belgique :
http://www.libertyvox.com/article.php?id=294
C’est un autre scandale contre la liberté d’expression dont Riposte Laïque serait très bien placé pour parler.

Encore bravo !

R. Lacour

Edito de Cyrano 42 sur le patois

Citation : « Pendant ce temps, des députés français osent, dans le saint des saints de la République française, l’Assemblée nationale, parler patois, pour revendiquer le droit de ne plus parler français en France, comme la Charte européenne des langues régionales les y autoriserait si elle était ratifiée … »

Ainsi donc les toubadours ou Frédéric Mistral s’exprimaient en patois !
Questions : Les Cajuns de Louisiane lorsqu’ils s’expriment en français parlent-ils patois ? Les Berbères lorsqu’ils s’expriment dans leur langue parlent-ils patois ? Va-t-on bientôt à nouveau interdire d’aboyer et de parler catalan ? Ou de cracher et de parler breton ?
Va-t-on bientôt à nouveau demander aux Québécquois de parler « blanc », c’est-à-dire anglais ?

Meilleurs sentiments

Serge Duffieux

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.