Sélection de quelques réactions

Publié le 24 juin 2008 - par
Share

LETTRE ADRESSEE A RIPOSTE LAIQUE

Vous m’inquiétez de plus en plus

Je lis régulièrement votre riposte laïque. Je suis étonné de vous voir aussi anti-islam ; il me semble que laïque veut aussi dire tolérant ; mettre dans le même sac tous les croyants me semble à la fois excessif et dangereux pour le combat laïque ; et puis votre grande tolérance vis- à-vis de B.B. me gêne beaucoup : vous déraillez et devenez idéologiquement proche de certaines idées que vous dites combattre. VOS excès risquent de vous mener beaucoup plus loin que vous le souhaiteriez ! Je combats pour les sans-papiers : ils mènent un combat courageux, et peuvent parfois être musulmans. Je ne pense malheureusement pas que ce courrier vous fera réfléchir : je pense, hélas, que vos propos dénotent une conception étroite de ce que vous voulez défendre.

Pierre Puchault

REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE

Cher Pierre,

Etre « laïque », c’est être « indépendant de toute confession religieuse » (Petit Robert). Ainsi de l’« enseignement laïque », que l’on oppose, de ce fait, à l’« enseignement confessionnel ». Je ne doute pas que vous sachiez cela. Par contre, « laïque ne veut pas dire AUSSI tolérant », comme vous semblez le croire.

La laïcité sait ce qu’elle est parce qu’elle fixe des limites. Elle accorde à chacun le droit de croire ou de ne pas croire, et même celui d’être indifférent. « Laïque » n’est pas synonyme d’ « athée » : Voltaire, qui voyait dans la laïcité la gardienne des cultes, détestait autant les athées que les fanatiques, et le laïque qu’était Hugo pourfendait les cléricaux alors même qu’il célébrait Jéhovah !

La tolérance – hélas ! – n’a pas ces qualités-là : « tolérer » signifie « laisser se produire ou subsister une chose qu’on aurait le droit ou la possibilité d’empêcher » (Petit Robert). A bien y réfléchir, la tolérance est une brèche dans la raison : tolérer, c’est se résigner à accepter ce qu’on n’a pas les moyens d’interdire ; c’est plier devant le fait accompli. La tolérance est une vertu négative ! C’est une vertu, car il est bon, d’ordinaire, d’être « compréhensif » ou « indulgent » – ce dont l’intolérant est, bien entendu, incapable. Mais cette vertu est négative, faute de limites : tandis que la laïcité met Dieu au foyer et le citoyen à l’école, la tolérance accepte que Dieu soit, pour certains, le foyer de l’école ! C’est cette tolérance anti-laïque que nous refusons, et c’est ce refus qui vous fait penser que nous avons « une conception étroite » des valeurs que nous soutenons.

Une fois encore, il faut être clair : ne pas tolérer n’est pas nécessairement la négation de la tolérance ; c’est, selon les circonstances, l’affirmation d’une tolérance intelligente qui sait se faire intolérante pour être authentiquement tolérante ! Si l’on est d’une tolérance absolue, on est amené à tolérer l’intolérant, et l’on tue ainsi la tolérance, car l’intolérant est violent, l’intolérant non-violent n’étant jamais qu’un non-violent. Et même si le violent n’est pas obligatoirement intolérant – puisqu’il peut n’être pas animé d’intolérance -, dans l’instant même où il est violent, il ne tolère plus. Ce n’est pas parce que le loup de la fable réfute les arguments incontestables de l’agneau qu’il est intolérant : c’est parce qu’il passe à l’acte et dévore l’agneau.

Si vous acceptez ce raisonnement, vous nous jugerez différemment dans notre lutte contre les revendications islamistes dont la nature et le contenu sont contraires aux lois de la République. Leur nature, en effet, est antirépublicaine parce qu’elle s’oppose à la séparation de l’Eglise et de l’Etat, autrement dit à la laïcité, et leur contenu contraire à la loi, comme il se voit, entre autres, par la négation de l’égalité homme/femme, ou la mise en question de la liberté d’expression. Dans un tel contexte, ce n’est pas à la tolérance de cadrer la laïcité, mais bien à la laïcité de cadrer la tolérance : hors du cadre laïque, la tolérance est le plus sûr chemin conduisant à notre islamisation. Les fondamentalistes le savent, qui en appellent sans cesse à la tolérance dans ce seul but.

Au XVIIIème siècle, Helvétius écrivait ceci : « Il est un cas où la tolérance peut devenir funeste à une nation : c’est lorsqu’elle tolère une religion intolérante, telle la catholique ». Que dirait-il aujourd’hui de l’islam ? Comment ne pas comprendre que nous sommes dans un véritable rapport de forces avec la charia ? Croyez-vous que vous pourriez écrire dans un journal islamiste ce que vous écrivez à l’encontre de notre journal ? A Riposte Laïque, nous aimons la libre contradiction de nos lecteurs et accordons place aux inévitables désaccords. Que l’islam devienne la première religion de France, et nous verrons si nous aurons, vous et moi, le droit de contester le Coran !

Brigitte Bardot a tellement bien vu ce dernier point qu’elle crie sa rage de n’être toujours pas comprise de ses pairs et de ses juges, alors qu’elle ne fait jamais que défendre la cause animale, pour laquelle elle luttait bien avant l’émergence des revendications islamiques sur notre sol. Que cette dame dénonce le massacre des bébés phoques, et tout le monde applaudit ; qu’elle dénonce le massacre des moutons – qu’un minimum d’humanité devrait permettre d’étourdir avant égorgement – et la voilà devant les tribunaux, sans une voix pour la soutenir dans sa cohérence en faveur du respect que l’on doit à l’animal ! Savez-vous, cher Pierre, que La Déclaration Universelle des Droits de l’animal a été proclamée solennellement, le 15 octobre 1978, à la Maison de l’UNESCO, à Paris ? Or, en son article 3, ladite Déclaration stipule que « si la mise à mort d’un animal est nécessaire, elle doit être instantanée, indolore et non génératrice d’angoisse ». Plus encore, « tout acte impliquant sans nécessité la mort d’un animal et toute décision conduisant à un tel acte constituent un crime contre la vie » (article 7). C’est exactement ce sur quoi s’appuie Madame Bardot pour justifier sa colère contre des pratiques d’un autre âge, et, ne vous en déplaise, c’est elle qui a raison, car ce faisant, elle n’enfreint nullement les lois républicaines, quand bien même des juges déjà agenouillés et bientôt couchés pensent le contraire.

Evidemment, vous allez m’objecter que Brigitte Bardot flirte avec le Front National. Or, jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas pour cela qu’elle vient d’être condamnée, mais pour avoir critiqué, dans une lettre adressée, en 2006, à Nicolas Sarkozy, la fête musulmane de l’Aïd-el-Kébir, à propos de laquelle elle écrivait : « Il y en a marre d’être menés par le bout du nez par toute cette population qui nous détruit, détruit notre pays en imposant ses actes ».

Comment, d’ailleurs, n’aurait-elle pas été condamnée, puisqu’elle s’en prenait à des observances musulmanes ! Si elle s’en était prise à des observances juives, hindouistes ou chrétiennes, aurait-elle été condamnée ? Est-elle donc vraiment condamnable ? N’est-elle pas au contraire admirable par le courage qui anime son refus de se taire ?

Ne voyez-vous pas que c’est aussi pour vous qu’elle se bat, et que son combat est à visage humain, autrement dit qu’il a le même fonds que le vôtre en faveur des sans-papiers ? Si, à Riposte Laïque, nous ne sommes pas favorables à la régularisation de tous les sans-papiers, c’est parce que nous considérons que moins d’immigration égale plus d’intégration : trop de sel dans un mets le rend immangeable !

Mais j’accepte volontiers que nous soyons en désaccord sur ce point, un sans-papier étant avant tout un être humain. En revanche, je comprends mal que la France entière ne soutienne pas Brigitte Bardot – dont le Cri dans le silence fustige ces lâchetés et ces dérives qui nous conduisent insensiblement à mettre en cage notre histoire – comme on met en cage les animaux – en nous défaisant de nos traditions et de nos valeurs, que d’aucuns ne manqueront pas de remplacer par d’autres. Loin d’être une extrémiste, Brigitte Bardot est cette Française qui a le cran d’affronter le défi le plus extrême que connaisse, à ce jour, la France : « Etre, ou disparaître » !

Bien à vous.

Maurice Vidal

Antisémitisme, pas antisémitisme ?

Depuis hier soir, radios, télévisions, tout le petit monde de Don Camillo des médias parisiens bruisse et enquête. Le jeune homme de 17 ans, qui se trouvait encore dans un état critique ce matin, a-t-il été roué de coups par un groupe d’une quinzaine d’autres jeunes parce qu’il portait une kippa, signe ostentatoire de son appartenance au peuple juif, ou parce qu’il a été victime de « représailles » ?

Nos Hercule Poireau ont sillonné le quartier autour de la rue Petit et de la porte Chaumont. C’est ainsi qu’on a pu entendre une boulangère dire à un reporter que : samedi, après une bagarre entre deux groupes de jeunes gens, les uns Juifs et les autres Africains, il y a eu d’abord dispersion des protagonistes, puis nouveau regroupement des Africains qui sont tombés à bras raccourci sur un jeune homme qui n’avait rien à voir avec la bagarre.

Selon ce témoin, entendu sur RTL ce matin, la victime de ces violences sans retenue serait ensuite venue vers elle, le visage en sang, et lui aurait dit : « je suis Juif, je n’ai pas le droit de vivre ? »

Les commentaires médiatiques vont bon train, reprochant aux politiques leur dénonciation hâtive et « opportuniste » de l’antisémitisme qui ne serait pas prouvé.

Prouvé ou pas prouvé l’antisémitisme, le fait est là. Par deux fois, dans la même journée du 21 juin 2008, deux jeunes gens, juifs de surcroît, ont été passés à tabac par une (ou deux ?) bandes de jeunes « africains » ( ?).

Quand bien même des rivalités se feraient jour, et des affrontements auraient-ils eu lieu, entre bandes de jeunes Juifs et de jeunes Africains, massacrer une personne seule à coups de pieds, de battes de base ball et de béquilles, même si elle-même est membre d’une bande de jeunes Juifs avec laquelle on a eu à se « fritter », régler son compte à un autre jeune homme n’ayant rien eu à voir avec l’affrontement qui venait de se produire entre les deux bandes, c’est introduire dans ce pays des mœurs de guerre claniques, moeurs dont on a vu les effets terribles récemment au Nigeria et plus récemment encore en république sud africaine.

Hier soir la télévision interrogeait une personne du quartier, un Africain ayant entre 30 et 35 ans. Ses paroles avaient quelque chose d’inquiétant. Elles devraient faire réfléchir nos Sherlock Holmes des médias. Comme explication à ces violences ayant peut être l’antisémitisme comme toile de fond, notre homme expliqua au reporter de la télévision : « qu’on vit bien en France, mais qu’il y a aussi des inégalités qui ne sont pas normales. » le reporter n’a pas demandé à l’homme par quel miracle fracasser la tête d’un jeune Juif ferait disparaître ces inégalités.

Pour dire les choses autrement, et rapporté aux événements à cause desquels on interrogeait cet homme, si nous comprenons bien le message : ça irait sûrement mieux si les Juifs ne vivaient pas mieux que les Africains. Une raison sûrement pour tomber à bras raccourci sur deux Juifs isolés ou s’affronter en bandes avec eux?

Le journaliste ne posa donc pas la question. Ou si elle fut posée, on ne nous a pas donné à l’entendre ainsi et la réponse que lui donna l’interviewé.

Depuis hier soir, nos médias soupèsent, au nano gramme près, si l’on a ou non affaire à une bouffée de violence (deux bouffées en l’occurrence ce samedi 21 juin 2008 dans le 19ème arrondissement près de la rue Petit) dont le ressort principal serait à rechercher du côté de l’antisémitisme, de l’antisémitisme « populaire » ou d’un autre : résurgences de préjugés séculaires devenant haineux et activement violents, préjugés qui ont, dans le passé, produit la psychologie nécessaire au matériau humain sans lequel les pogromes et la Shoah n’auraient pas été possible, sans parler du kidnapping, des trois semaines d’humiliations et de tortures, s’achevant par la mise à mort de Ilan Halimi. « Socialisme » et « anti impérialisme des imbéciles et des fous »* sont-ils derrière ces agressions? Hostilité religieuse nourrie par l’islamisme ? Identification au peuple palestinien, présenté chaque jour comme étant victime des Juifs ? Tout cela à la fois ?

Je comprends la prudence de Gilles Bernheim ce matin sur RTL. Mais il faut regarder les choses en face.

Et derrière l’apparent souci d’exactitude de physicien atomiste de nos médias, quoi ?

Ce dernier week end fut aussi celui pendant lequel on aura pu entendre de nombreux commentaires au sujet du voyage de Nicolas Sarkozy en Israël : « Nicolas Sarkozy premier président de la cinquième république aussi proche d’Israël ». Empathie du Président mise en évidence dans ces commentaires, comme étant une hérésie sous la cinquième, à tout le moins comme une faute politique quel que soit le numéro de la République.

Alain Rubin

Notes

* à la fin du 19ème siècle Friedrich Engels, cofondateur du socialisme scientifique avec Karl Marx, qualifiait de socialisme des fous ou de socialisme des imbéciles, l’antisémitisme qui voulait voir dans la personne des Juifs la cause des dérèglements économiques et des injustices sociales. En ce début de 21ème siècle, la façon dont, après 1948, ont cristallisés en nation les peuples arabophones (Arabes palestiniens ou Syriens, Egyptiens, descendants d’esclaves noirs, Circassiens, Tchétchènes, Algériens, Bosniaques, Turcs, Albanais) de l’ex Palestine du mandat britannique, a fait apparaître une variante de cet antisémitisme, une de celles que l’on pourrait qualifier d’anti impérialisme des fous et des imbéciles.

Monsieur le Maire de Vigneux,

Je suis effarée devant toutes les atteintes faites à la dignité des femmes en France, jour après jour.

Les élus de la République ont-ils perdu le sens des des valeurs républicaines, en favorisant les demandes communautaristes discriminantes pour les femmes ? Dans quel pays vivons-nous aujourd’hui ?

Toutes les atteintes aux droits des femmes, à la mixité, à la laîcité, aux principes républicains sont intolérables -et les femmes de France s’en souviendront dans les urnes. En attendant, elles continueront à défendre les acquis obtenus de haute lutte grâce aux renvendications républicaines et féministes.

Dans d’autres pays, d’autres femmes, qui n’ont pas la liberté de s’exprimer, nous regardent et comptent sur nous car le moindre recul républicain leur porte un préjudice immense.

Je vous adresse, Monsieur le Maire, mes salutations.

Aimée Toulgoat

Montrouge

Le peuple espagnol a voté à 75 % pour l’Europe

En France le non n’était passé que grâce au Front National.

Les 4 millions d’Irlandais ont un revenu par personne supérieur de 50% au notre grace à l’Europe mais au moment de commencer à « casquer » ils ont eu peur.

Arrêtez de mélanger Laïcité et Europe.

VIVE L’EUROPE.

Jean Nègre

Pour Christine Tasin et son annulation de mariage

Bravo et merci pour cet article sérieux et jubilatoire !

Une belle plume pour la défense de non moins belles idées ! je cours visiter votre blog !

J’ai beaucoup aimé cette façon d’ écrire sur le vote des irish, comme par ailleurs j’ai apprécié les autres articles de ce RL 46 !

Bonne continuation !

Mimiche

Je veux divorcer !

J’adhère à la demande de divorce de l’union forcée avec l’europe. Pourquoi ne pas faire circuler une pétition en ce sens pour recueillir des signatures ? ce devrait être édifiant !

Véronique Guillaud

Européiste, cela me choque

Hello,

On peut être laïque, de gauche, et contre le souverainisme, pour moi ça va même de soi. Il y a débat, en tout cas.

Mais dans la polémique, en tant que lecteur de RL, je suis assez choqué de voir utilisé le terme « européiste », terme inventé par J.M.Le Pen et utilisé presque exclusivement par lui (à part vous) …

Gérard Lenne

Les Irlandais n’écoutent plus le Pape !

Bonjour Cyrano,

La réaction d’Elisabeth Guigou face au vote de ces crétins d’irlandais est inénarrable !

C’est vrai que quand j’étais petit, l’Irlande était avec le Portugal le pays le plus pauvre d’Europe, ce qui en a d’ailleurs fait une destination touristique « pittoresque » pendant des années, et qu’elle est maintenant le pays le plus riche, si l’on ne tient pas compte des disparités de revenus au sein de la population, ce qu’on a tendance à oublier. Mais ce que dit Guigou, ça veut dire en clair : « On a acheté leur vote, et ils nous font un enfant dans le dos. », ce qui est quand même fort de café de la part d’une élue du peuple !

Sinon, pendant que ces crétins d’irlandais ne votaient pas comme le pape leur avait pourtant conseillé la veille :

http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/northern_ireland/7450602.stm
l’Union Européenne ne restait pas inactive, non seulement au sujet de l’interdiction de la fessée, mais elle s’occupait aussi de protéger à sa façon, c’est à dire d’encadrer, la liberté d’expression sur internet :

http://www.westernresistance.com/

J’ai trouvé le rapport en français, je vous l’envoie en pièce jointe. Comme le conseille l’auteur de l’article de Western Resistance, il est temps pour Riposte Laïque de chercher une adresse de secours sur un serveur américain ! Au moins, votre liberté de parole, vos contributeurs et vous-mêmes y seront protégés par le premier amendement de la constitution des Etats-Unis, qui est une véritable constitution, elle…

Amitiés.

Vincent Maunoury

« Européiste » est bien mal choisi

Bonjour !

Vous participez au développement de la novlang en vigueur, qui fait que ceux qui – comme vous et moi – refusent et critiquent le Traité de Lisbonne sont nommés « anti-européens », « eurosceptiques » etc.

Alors qui sont ces « Européistes » ?
Je suis personnellement européen, laïc et de gauche. Pour l’Europe, mais pas celle qu’on nous propose.
Pour info, je suis un universitaire français de 37 ans, ayant vécu 7 ans à Berlin et depuis 4 ans à Vienne. Je travaille en français, allemand et anglais tous les jours et vis donc l’Europe au quotidien.
Ces vocables comme « européiste » (que vous employez ici pour les promoteurs du traité de Lisbonne) m’énervent prodigieusement !

Une autre Europe est possible !

Jérome Segal

Quel lien entre laïcité et Europe ?

Dear Sir,

Je n’ai pas trouvé de lien direct entre le combat pour la laïcité et votre mauvaise opinion sur ce traité et ceux qui y sont favorables. Le procédé journalistique qui vise à provoquer les réactions a ses limites. Ne trouvez vous pas que si la colère est justifiée par les évènements qui nous déplaisent, la haine ou le mépris ne le sont pas.

Dans l’espoir que vous soyez sensible à mon point de vue.

Bien cordialement

Jack Butterworth

Juin 2009 : insurrection dans les urnes

‘’Les imbéciles qui nous gouvernent’’* depuis 34 ans, les intellos qui nous gavent et les guignols qui désinforment avaient tout mis en œuvre. Encore une fois la dictature européenne est vaincue. Après les Français et les Hollandais, les Irlandais infligent la correction que méritent le despotisme… l’endoctrinement …l’intoxication.

Pour les Français la suite est simple.

Les élections européennes de juin 2009 doivent confirmer la censure de ce trio malfaisant. Nouvelle insurrection du NON dans les urnes avant qu’elle explose dans la rue.

Non à la liquidation de la personnalité de la France, de son identité, de la souveraineté du Peuple Français, de l’efficience de l’Etat.

Non à l’Europe totalitaire qui persiste à imposer avec cynisme une constitution supranationale au lieu de promouvoir une Europe de Nations qui participent de plein gré à des coopérations d’importance et durée variables.

Non à la libre circulation des capitaux, des personnes, des biens et des services : foutoir capitaliste et internationaliste, conçu pour dissoudre les Peuples, détruire les Nations, paralyser les Etats.

Non à la mondialisation furieuse, aux délocalisations et aux privatisations qui provoquent la pauvreté, l’anarchie, demain les guerres civiles.

Non à l’obligation ‘’d’accueillir toute la misère du monde’’ (Rocard) et la submersion migratoire.

Non à la décentralisation inégalitaire, au communautarisme rampant et la dénationalisation du droit de vote (voulus par ‘Bruxelles’) qui détruisent la République Française.

Non au carnage politique, économique, civique et sociétal organisé par l’UMPS et leurs ramasse-miettes écologistes, centristes ou révolutionnaires. Toute cette clique qui depuis 34 ans- dans une complicité sournoise- négocie, approuve et signe dans notre dos les traités européens qui conduisent à l’abaissement de la France, à l’impuissance de l’Etat et à la spoliation économique.

En juin 2009 les électeurs devront éliminer tout candidat au Parlement européen qui n’endossera pas la totalité de ces thèmes. Juin 2009 : insurrection dans les urnes !

Castelin Michel

La Ciotat- 16juin08-0442089300

*André Santini-Editionsn°1-1998

Je vous découvre

Bonsoir,
Je découvre votre existence, et ça me désole – ne vous méprenez pas : si vous existez c’est que malheureusement, il y a matière ! (un peu comme les restons du cœur) bref, je suis française depuis seulement deux générations : mes grands parents venaient d’Italie, mon grand-père paternel peu après sa naturalisation est mort à la guerre de 14, et mon père me disait qu’il (mon grand père) mettait un point d’honneur à « faire comme les français ».
Quand j’entends notre hymne national je me sens grandie, alors quand je vois ce qui ce passe avec les enfants nés en France de souche maghrébine, qui rejettent tout ce qui vient de notre pays à commencer par notre hymne ça me révolte, ils ne veulent pas s’intégrer, entre eux ils se parlent en arabe et non en français, je les côtoie tous les jours et ça me navre de les voir se perdre de la sorte, notre pays n’est pas peut être pas le paradis, mais c’est le nôtre, et c’est surtout ce que nous en faisons, arrêtons de tout accepter d’une minorité paranoïaque !
j’ai fait connaitre autour de moi votre existence, puis-ce cela réveiller certaines consciences

cordialement

Annie Suel

Pas très sérieux !

Bonjour,

Monsieur Zanaz écrit :

« Qui parmi les musulmans oserait remettre en cause l’apostasie ou le statut inférieur imposé à la femme par l’islam…etc ? »

Réponse : moi, et d’autres aussi.

Allons, ce n’est pas sérieux, tout ça !!!!!!!

Leïla Babès

Arrêtez le bombardement !

Je suis rationaliste, laïque, libre exaministe, libre penseur … et tout ce que vous voudrez du même ordre. Mon dernier livre (Ed. Luc Pire, 2007) s’intitule d’ailleurs « Au-delà de Dieu. Profession de foi d’un athée lucide et serein ».

Depuis plusieurs mois je fais l’effort de lire votre prose. J’étais plein de bonnes intentions au départ. Au fil des numéros j’ai été de plus en plus irrité par vos prises de position, et leur dérive islamophobe. Démocratiquement je me positionne comme anti-islamophobe et anti-nonistes. Votre diatribe contre les partisans du Traité de Lisbonne ont fait déborder mon vase de tolérance. Militant européen depuis plus de 60 ans, je suis infiniment peiné de devoir vous classer parmi les adversaires de l’Europe, faisant appel au référendum populaire soi-disant « démocratique » (alors que l’on sait que le gens votent pour autre chose que la question posée, qu’il n’y a pas de « plan b », qu’il y a autant de nons d’extrême-droite que de nons d’extrême gauche…) et demandant que l’on écoute la « voix du peuple » (laquelle ? lequel ?).

Conclusion : je vous saurais gré de cesser de me bombarder de vos ripostes destructrices.

Marcel Bolle De Bal

Article de Marie-Claude Vincent sur Caroline Fourest

Bonjour,

Excellent article, qui semble très objectif et qui mérite que l’intéressée(Caroline Fourest) en soit informée pour exercer son droit de réponse.
Bien cordialement,

Evelyne Bigou (64)

Vive la censure « laïque » et l’unilatéralisme!

Derrière ce que vous qualifiez de défense de la laïcité ce qui est aussi mon combat,se cache une constante attaque-au nom de la lutte contre l’intégrisme islamique- de la communauté d’origine maghrébine tout entière.Et pratiquement rien sur les autres intégrismes tels les loubavitchs très heureux de recevoir des subventions de Delanoe comme ce fut révélé sur RUE89.Le CRIF peut vous féliciter

Marcel Francis-Kahn, juif laïque

Tous mes encouragements

Chers amis,

Je viens de prendre par hasard connaissance de votre publication.

L’information concernant le match de basquet interdit aux hommes m’a horrifié. Les élus de la république ne doivent plus accepter de cautionner de telles rencontres. Il faut continuer à dénoncer ceux qui acceptent de tels agissements dans notre pays laïc et précisément le maire de Vigneux qui refuse de s’exprimer sur ce dossier.

Tous mes encouragements

Daniel Hamain

Nous sommes retournés 60 ans en arrière

Bonjour à tous,
En lisant l’édito d’aujourd’hui, je me dis que nous sommes retournés plus de soixante ans en arrière, du temps où ce bon Adolf voulait tout écraser, lorsque cela ne correspondait pas à son idéal arien. Et bien , aujourd’hui, nous assistons à la montée de l’islamo-nazisme, ce qui risque d’être aussi dangereux, sinon pire, puisque notre pays est rempli de collabos à la mode du jour baissant culotte devant toute cette arrogance. Un proverbe oranais affirme ceci (pardonnez cette trivialité pourtant réaliste) « Plus tu t’abaisses, plus on te voit le cul ! ». Sur ce, bon après-midi !

Jean-Pierre Soula

J’aime bien les réponses de Maurice Vidal

Bien Cher Cyrano,

Une fois encore j’ai eu grand plaisir à parcourir le RL 45.

J’ai énormément apprécié les réponses de M. VIDAL à ses détracteurs, et plus encore la seconde, dans laquelle il met son interlocuteur devant ses responsabilités actuelles et futures.

Bonne semaine et bien amicalement.

Jean-Claude Collet

Arrêtons le massacre

Bonjours à toutes et tous,

Monsieur Sarkozy et toute la bande du PS et PC, les barbus envahissent la France avec la charia
Et nous sommes traiter de laïque intégriste.
Après la fausse vierge, voilà qu’on interdit les hommes dans certains lieux.
Les femmes doivent garder leurs foulard avec un survêtement et pourquoi pas dans la piscine.
Monsieur Redeker a tiré le signal d’alarme, mais certains ne veullent rien voir et rien entendre la menace qui pèse sur la France..
Ce qui m’ étonne c’est ce parti de L’UMP.
Monsieur Sarkozy qui parlait d’ égalité, et qui était près à ouvrir les portes de la France pour toutes les femmes menacées.
Alors que chez nous des femmes ne sont même pas libre.
Il faut interdire toutes religions dans la république.
La religion s’est personnelle, laisser là chez vous.
Moi elle m’ étouffe et trop menaçante pour la liberté.
Messieurs les barbus pourquoi vous ne portez pas le foulard à longueur de journée ?
Moi je vais vous le dire (parce que ça tiens chaud, et que c’est trop dégradant pour un homme)
Aujourd’ hui le jambon, le sapin de Noël qui est laîque et non religieux. La piscine, les salles de sport interdit aux hommes, les médecins, les vierges, et j’en passe.
Demain des hopitaux d’un côté les femmes et l’autre les hommes, des bus pour les femmes etc………………..
ARRETONS LE MASSACRE
Bonne journée

Nicole Ferreira

Vigneux !

Bonjour Cyrano

Un mot : vous avez vu, le fameux match de basket réservé aux femmes avec interdiction d’entrée aux hommes a été annulé par le maire de droite qui avait pris cette condamnable décision de laisser la laïcité bafouée en laissant accès au gymnase dans les conditions que l’on sait mais qui a fait volte face, suite à l’intervention de son opposition de gauche au conseil municipal. Finalement on peut encore espérer que tout n’est pas perdu

Bien à vous

Cordialement,

Germinal

Je suis converti à l’islam, et alors ?
Bonjour,

Je suis converti a l’islam , pratiquant et cautionnant par
exemple l’ouverture de piscines a certaines heures pour les
femmes ou l’organisation d’un tournoi réservé aux femmes .
Et je trouve votre attitude inexcusable, de toujours
s’acharner sur notre religion comme ca . De quoi avez vous
peur ? D’une France islamique ? Ca arrivera bien un jour
inch’Allah . N’y voyez pas un extremisme dans mes propos ,
je ne suis pas pour la lapidation …. JE ne suis pas contre
le droit de vote des femmes …Mais je suis pour un retour
de certaines valeurs qu’on a perdu chez nous
(alcool-drogues– sexe visible partout et qui se fait comme
un acte aussi banal que manger) .
Je trouve votre site raciste et discriminant . En quoi cela
dérange que Ribery fasse une priere avant un match ? Ca
choque pas le francais moyen quand il marque ensuite ….

Zied Puyol

Sur les langues régionales, je persiste !

A propos de votre article du n° 45 intitulé « A Dunkerque, l’extrême droite flamande menace de mort le principal du collège « Lucie Aubrac » »
Je vous ai maintes fois fait part de mon total soutien sur votre analyse de la colonisation rampante islamique.

Je persiste.

Mais je réagis maintenant, comme je vous l’ai tout aussi souvent précisé, sur mon rejet de votre analyse des communautés régionales de France pour la même raison anticolonialiste.

En effet, avant tout, qu’elle soit religieuse ou laïque, militaire ou culturelle, c’est finalement à la colonisation sous toutes ses formes que je m’oppose.

Un grand bravo donc à Régis DE MOL, Président de l’Alliance Régionale Flandre Artois Hainaut, Antoine Mouteau, Vincent Manoury, et Serge Duffieux (le manque de femmes me parait singulier !) qui synthétisent ainsi l’alliance de la laïcité et de la « nation régionale » (que RL veut achever au nom de la « nation nationale », essentiellement violemment colonisatrice qui a trouvé d’extraordinaires alliés dans les jeunes actifs dynamiques particulièrement laïcs du Sénat et de l’académie française, à la production si convaincante que je ne sais plus qu’elle langue pénale m’évitera des poursuites judicaires entre la française, l’anglaise ou l’arabe !).

Je ne peux m’empêcher de proposer à la rédaction de RL cette dépêche de l’ABP, vous savez, cette agence de presse nationale « régionale » INDEPENDANTE provenant de la Ligue Bretonne des Droits de l’Homme (vu ce que fait la française!) sur un racisme au moins aussi inacceptable que les autres, je pense notamment aux tombes musulmanes – comme de toutes autres – de SOLDATS FRANCAIS profanées dans un cimetière MILITAIRE de l’est de la France.

Si les « vrais » Français avaient été capables de défendre leur nation nationale, ils n’auraient pas eu besoin de leurs colonisés pour cela dont la proportion de victimes est toujours supérieure à celle des « vrais » Français.

Et les seules vraies colonies françaises sont celles de métropole qui perdurent jusqu’à nos jours.

En quoi la langue d’oïl, à l’origine de la langue française, et sa culture est languedocienne, corse, basque, savoyarde, auvergnate, alsacienne, picarde, flamande, bretonne, gallo, etc. soit la quasi-totalité de la France ?

N’est-il pas surprenant que les seuls panneaux routiers qu’un bon Français comprend tout de suite sont ceux de l’ile de France avec ses Châteauneuf, Beaumont, Villeneuve, Villeroy, Villejuif, Villefranche, Neuville et autres Bonneville, plutôt que Castelnau, Porto-Vecchio, , Biarritz, Annecy, Chamalieres, Strasbourg, Dunkerque, Douarnenez pour changer de Plougastel, Saint-Brieuc ou Malo, jusqu’à Arles et même Paris, pourtant capitale de la nation française, mais à l’étymologie non française (pour le reste je vous renvoie vers les spécialistes des langues celtes qui nomment bien plus de villes, rivieres et sites qu’on ne croit généralement).

Plus je lis vos diatribes contre les « nations régionales » qui composent votre nation nationale sans la constituer, plus je suis convaincu que la laïcité ne pourra pleinement s’épanouir que dans un cadre fédéral, forcément européen pour s’affirmer dans la mondialisation inéluctable et constitutif d’une nation européenne CHOISIE, plutôt que dans un nationalisme d’état colonisateur d’autant plus exacerbé qu’il est usurpé.

Ainsi, vous creusez votre propre tombe de laïc nationaliste jacobin !

Eozen

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=10955&title=LBDH%20:%20Racisme%20anti-Breton,%20d%C3%A9gradation%20de%20la%20plaque%20comm%C3%A9morative%20de%20Dixmuide

Je ne veux plus lire une revue qui salit ma religion

Bonjour,
Je suis un Musulman et pratiquant ma religion sans ostentattion; Je suis tres bien intégré dans la societe suedoise ou j’occupe un tres bon poste de responsabilite;mes collegues me respectent et me taquinent affectueusement au sujet de Ramadhan, du fait que je ne
mange pas de cochon ni ne boit d’alcool mais je n’ai jamais pris ombrage. Je suis ce que je suis et je sais qui je suis, nous nous respectons mutuellement car je n’affiche pas mes convictions religieuses.
J’aimais bien lire Riposte Laique mais vous ne critiquez que l’Islam pas l’usage malheureux dont font des imbeciles analphabetes qui n’ont rien compris a son enseignement.
Qui a accorde l’asile politique aux militants du FIS dans les annees 1992? C’est bien la France de Mitterand. En jouant avec le feu voila où la France se trouve : devant des integristes dont les Algeriens comme moi ont souffert et souffrent encore et ce n’est pas fini.
Je ne veux pas lire une revue qui salit ma religion, aussi je vous demande de ne plus me compter parmi vos lecteurs et de rayer mon nom de votre liste de distribution.
Cordialement

Adda

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.