Sélection de quelques réactions

Publié le 26 mai 2009 - par
Share

Vous véhiculez la haine contre les immigrés

À Riposte laïque ou plutôt à Dénonciation …je cherche encore laïque.
Votre lettre « À mort les profs, à mort les flics » est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. J’en suis quelque peu désolée. Je m’étais inscrite pour recevoir Riposte laïque avec beaucoup de curiosité et d’impatience, ravie de voir enfin des gens mobilisés autour de la laïcité, qui pour moi se vit au quotidien.

Ce que je découvre chaque fois en vous lisant n’a rien à voir. Ce n’est que dénonciation, refus parfois ouvertement haineux de la présence d’immigrants, explications et raccourcis faciles et tellement simples des problèmes de la société. On retrouve enfin un bouc émissaire. Bien entendu, les musulmans étant plus faciles à voir – le foulard facilite les choses – ils sont la cible privilégiée de tant d’attention. L’histoire a la mémoire courte c’est bien connu ; pourtant, la violence, les ghettos, les inégalités sociales, la xénophobie ne sont pas hélas des faits nouveaux, loin de là! Ils n’ont pas surgi subitement. Ils font partie de notre société depuis longtemps et n’ont pas attendu la deuxième ou troisième générations maghrébine pour se manifester. La présentation des faits et surtout vos commentaires et conclusions n’apportent rien de constructif. Ils n’aident en rien à la compréhension des mécanismes qui sont à l’origine des problèmes et encore moins à essayer de trouver des pistes de solutions autre que le rejet ; rejet de la différence, rejet de la compréhension de l’origine des problèmes, tellement complexes. Car contrairement à ce que vous présentez, rien n’est simple.

Que ce soient les problèmes de l’école, la différence entre l’enseignement et l’éducation, la façon dont sont considérés les policiers, les ghettos, le racket, etc. là non plus il n’y a pas de réponse simple ; ça se saurait!

À vous lire, une autre question se pose : où se trouve la laïcité, à part dans votre nom ? il serait parfois tellement profitable pour tous de savoir que l’expression de la laïcité existe et se construit, d’entendre parler de sa mise en pratique au quotidien, quelque part… N’existe-t-elle que dans la dénonciation d’un radicalisme musulman ? N’y a-t-il rien d’autre à l’horizon laïque? Dommage…

Patricia Boupaco

Chère Patricia,

Vous êtes malhonnête intellectuellement, parce que mal à l’aise devant ce que nous écrivons. Vous avez besoin de lepéniser nos propos, car il en va de votre petit confort intellectuel. Jaurès disait que « le courage, c’était de chercher la vérité, et de la dire ». Le moins qu’on puisse dire est que vous êtes loin d’être jauressienne.

Ce sont des gens comme vous qui, avec des discours plein de bons sentiments et de compassion, contribuent à la poursuite de la catastrophe qui est en train de se dessiner, et que vous n’avez même pas le courage de reconnaître. Vous dites qu’il n’y a pas de solutions simples, certes, mais il n’y a surtout pas de bonnes solutions sans bon diagnostic. Or vous savez que le diagnostic que nous émettons dans l’édito de Cyrano est juste, incontestable, et que si vous le faites lire aux citoyens de ce pays, une grande majorité le confirmera. Mais vous faites partie de ceux qui préfèrent casser le thermomètre, pour guérir la fièvre.

Je vais même me permettre de vous dire, n’étant pas du genre à me laisser insulter sans répondre, que vous êtes une néo-raciste pour votre complaisance sur le voile. Si cette offensive avait lieu sur votre sœur, sur votre fille, sur vos amies, vous ne le supporteriez pas, et vous n’auriez pas cette tolérance que vous avez pour le voile islamique. Finalement, pour vous, le voile, du moment que sont des arabes qui le portent, vous en vous en moquez, vous ne réagiriez que si cela vous touchait de près. Réfléchissez bien à cet argument.

Sur la laïcité, bien évidemment, vous n’avez pas remarqué, dans votre quotidien, que l’islam a déclaré la guerre à la laïcité, à la démocratie, aux valeurs universalistes, et qu’il est parti à l’assaut de l’Europe. C’est tellement mieux, bien à l’abri au sein de la gauche bien-pensante, de dire que la laïcité, c’est l’amour, la tolérance, la compréhension des cultures, s’adapter à l’autre, et de fermer les yeux sur la prolifération des voiles, des burkas, des mosquées, et les demandes d’accommodements raisonnables. C’est tellement plus politiquement correct de taper sur le Pape et sur Sarkozy, et de fermer les yeux sur la religion des pauvres.

Vous êtes sans doute une femme sincère, aux engagements respectables, mais vous êtes incapable de changer de grille de lecture, et de vous adapter à une situation nouvelle : le fascisme du 21e siècle, c’est le totalitarisme islamique. Mais il y a plus grave : par vos propos, et votre façon de salir ceux qui, comme nous, essaient d’alerter leurs concitoyens sur cette réalité, vous vous transformez, par votre aveuglement, en alliée objective de ces fascistes politico-religieux.

Et cela, c’est criminel, pour vos enfants, si vous en avez, et pour toutes les générations qui arrivent. Sans haine, nous vous souhaitons réellement d’ouvrir les yeux, au plus vite.
Sans rancune, mais sans concession avec votre texte.

Cyrano

Vous menez trois combats, et je n’en partage qu’un seul

Bonjour Messieurs et Mesdames les rédacteurs de Riposte Laïque,

Je vous lis depuis environ quatre mois. Par moment, vous êtes bons, par moment, vous êtes très mauvais. Je ne m’explique pas les raisons de ces inégalités. Par exemple, le numéro 89 me paraît très mauvais. Les articles longs sont pleins de répétitions et se répètent les uns les autres. Il y a beaucoup plus de place pour ce que j’appellerais de la propagande que pour de l’information ou de l’appel à la réflexion. Je sais ce que c’est qu’un tract, en ayant personnellement rédigé un certain nombre. Je vous crois capables de monter votre niveau au dessus de celui des tracts.

A part cela, je regrette que vous confondiez plusieurs combats dans certains articles. En effet, vous avez typiquement trois combats :

(1) un combat contre les empiètements religieux, et particulièrement musulmans, sur le domaine de la laïcité

(2) un combat anti-européen, très proche des thèses souverainistes, un peu à la Chevènement quand ça va assez bien, et parfois à la de Villiers quand vous n’êtes pas en forme

(3) un combat pour l’athéisme et contre toutes les religions.

Je ne vous cacherai pas que je me reconnais dans le premier, et pas dans les deux autres. Cela ne m’empêche certes pas de vous lire sur les trois sujets, mais je me dis en moi-même que, quand vous ajoutez les arguments des combats (2) et (3) aux arguments du combat (1), vous affaiblissez largement votre position. A force de me le dire en moi-même, j’en suis venue à vous le dire, pensant que mon opinion pourrait vous intéresser.

La différence que je fais entre (1) d’une part et (2) et (3) de l’autre, est que (1) est rassembleur, et que (2) et (3) ne le sont pas.
J’ajouterai qu’on peut parfaitement avoir des pratiques religieuses et se reconnaître soi-même comme pur produit d’une société laïque – c’est mon cas. Le (1) est tout à fait essentiel pour permettre aux différents points de vue de coexister dans la société dans le respect de toutes les opinions religieuses. En revanche le (2) et le (3) sont très idéologiques, et au lieu de renforcer la capacité des citoyens de notre pays à coopérer et à améliorer la vie en société, ils amènent ceux qu’ils convaincront à diminuer leur capacité de rencontre et de coopération civique.

Dernière remarque : l’orthographe! Beaucoup d’articles sont pleins de vilaines fautes. J’en ai fait remarquer quelques unes que j’ai trouvées vraiment choquantes, ainsi qu’une erreur géographique. Je vous remercie d’avoir pris en compte mes remarques. C’est un peu comme un vêtement qu’on porte : il vaut mieux sortir avec un beau costume ou une belle robe sortant de chez le teinturier que les mêmes, mais pas nettoyés ni défroissés. Allez, mettez-vous sur votre trente-et-un de la langue française, juste pour faire beau : ça vaut le coup, puisque vous vous montrez au public!

Bien amicalement,

Michelle Schatzman

Chère Michelle,

Au moins, avec vous, on ne tourne pas autour du pot. Nous apprécions cette franchise. Nous nous félicitons donc des bons points que vous nous donnez (quand nous sommes bons, par moments), et nous résignons au bonnet d’âne quand nous sommes mauvais, comme, selon vous, nous l’avons été dans le numéro 89.

Vous résumez donc notre combat à trois axes majeurs, et affirmez n’en partager qu’un seul, celui qui combat les empiètements religieux, particulièrement musulmans, contre les principes laïques.
Vous ne partagez pas ce que vous appelez notre souverainisme et notre combat anti-européen, que vous situez parfois proche de celui de Villiers (ouf, on a échappé à Le Pen).

Et vous ne partagez pas davantage ce que vous appelez notre combat pour l’athéisme, contre toutes les religions.

Permettez-moi donc d’essayer d’être bon pour vous répondre sur ces deux désaccords. Nous sommes d’incurables défenseurs de la souveraineté populaire, et sommes partisans de la Nation souveraine, et exécrons l’Europe de Bruxelles, mais aussi toute idée fédérale de l’Europe, au détriment des Etats-Nations. Si vous aviez envie d’acheter « Les dessous du voile », vous liriez que nous considérons que l’Union européenne est le fer de lance de la reconquête religieuse de la vie politique, et que nous expliquons pour quelles raisons.

Sur l’athéisme, vous avez une mauvaise lecture de notre site. Nous défendons le droit à l’athéisme, et le droit à la libre critique de tous les dogmes, donc de toutes les religions. Mais nous respectons les croyants, et savons que de nombreux catholiques, juifs et musulmans sont laïques.

Permettez-moi de répondre à votre dernière remarque : l’orthographe. Nous sommes comme vous attachés à la langue française, et ne supportons pas les fautes d’orthographe. J’ai travaillé, personnellement, dans des quotidiens, corrigés par des correcteurs professionnels. Chaque article était relu au moins trois fois par des réviseurs différents, et il restait quand même des fautes.
Nous sommes une véritable PME, nous n’avons que notre bonne volonté, et le temps que nous prenons pour essayer de faire le meilleur journal possible. Je partage avec vous le fait qu’une faute d’orthographe est toujours une faute de trop, mais je ne pense pas que notre journal regorge de fautes d’orthographe insupportables pour le lecteur.
Mais cela est promis, on fera tout pour mériter davantage de bons points de votre part.
Bien à vous,

Cyrano

Il est grand temps que les laïques s’unissent

Salut Cyrano,

Lors du Salon du livre d’Agen de samedi dernier,à l’occasion de dédicaces de mon livre et je parlais de la critique exposée dans Riposte Laïque.
J’ai été « agressé » amicalement par un adhérent de l’UFAL qui jugeait RL comme trop droitier et trop anti musulman.
Est-ce que la laïcité est un privilège de la gauche?
Je lui ai parlé de Georges Clemenceau qui a eu le courage de faire appliquer la loi de 1905 en tant que ministre de l’Intérieur?
Est ce que Quillés, Chevènement et ces braves hommes de gauche aurait eu ce courage de cet homme de droite?
Et cette ministre actuelle qui s’offusque lorsque les policiers sont tirés à bout pourtant dans les banlieues  » bantoustan » de la république.
Nous sommes en pleine campagne pour l’Europe et les intentions de vote ne décollent pas, il est grand temps de défendre l’idéal républicain, sa Marseillaise et son drapeau.
Ce n’est pas la droite extrême doit se positionner pour défendre ses valeurs. Il faut lutter contre le Mrap et ses barbus, contre l’église et ses nostalgiques de l’enseignant catholique, contre les rabbins et son retour au grand Israël, contre les baptistes, évangélistes, mormons, scientologiques, adventistes, etc…et bouddhistes qui veulent dominer les âmes.
Entre temps, je viens de recevoir un appel d’un ami Libre Penseur, défenseur inconditionnelle de Jaurès, et qui s’offusque de l’article de RL contre La Libre Pensée, Péna Ruiz et Blondel. Lui aussi s’oppose à la position trop droitière de R. Le débat contre l’Islam et son obscurantisme est considéré par ceux de LP comme une attaque raciste à l’égard des arabes.
Je suis surpris que des adhérents de la LP fassent peu la différence entre religions et identités. Les musulmans ne sont pas qu’arabes, on en trouve parmi les Turcs, les Perses, les Afghans, les Indiens et Pakistanais, les Indonésiens, les Africains, les Russes et les Américains.
Il est grand temps que les laïques s’unissent et fassent front contre le retour des religieux intégristes unis.

Georges

Que Riposte Laïque me pardonne ma méchanceté à son encontre

Cher ami, Tu me sors un doc de 1979 sur la position du parti concernant l’immigration, celà ne fait jamais que le 3éme fois, si je ne m’abuse nous sommes en 2009 et depuis 30 ans il est passé beaucoup d’eau sous les ponts.

On peut nous traiter de moins rapide que les limaces, mais nous allons beaucoup plus vite dans la réflexion que certains donneurs de leçons, alors c’est bien vrai il est toujours possible et souhaitable de faire beaucoup beaucoup mieux, nous ne désespérons pas d’être différents de vous dans l’approche d’un humanisme plus universel, et non pas centré sur nos petits égoismes.

Mais si au lieu de stagner, beaucoup plus de gens allaient dans la bonne direction, même à cloche pied ce serait formidable.

Mais la tortue, rappelez vous est arrivée avant le beau rabbit aux grandes oreilles ,(merci Monsieur de La Fontaine) .

Que Riposte laique me pardonne ma méchanceté, vous qui êtes si bons et si ouverts et compréhensifs envers tous ceux qui de prés ou de….trés loin se disent de gauche, vous vous permettez de leur ….. dessus à longueur de colonnes, mais dans votre cas c’est pour notre bien et celui de la laicité bien comprise versus droite souverainiste ou pas d’ailleurs. Grand merci Messieurs pour votre hauteur de vue!!!

Jean-Claude Rolland

Tu es bien gentil, camarade, mais en 1979, le PCF était encore un parti populaire, qui faisait 20 % des voix, et avait encore la confiance des travailleurs. Il n’y avait pas encore 2 millions de chômeurs, et il estimait qu’il fallait arrêter l’immigration. Il n’acceptait pas, dans ses communes, que la droite envoie tous les travailleurs immigrés que les patrons et elle faisaient venir. Il avait encore un discours républicain, et le discours de Marchais, en 1979, est respectable, et était compris par les travailleurs.

Aujourd’hui, vous êtes à 1,94 %, vous bouffez dans la gamelle des socialistes, tout en essayant de courir après la surenchère des trotskistes.

Donc, les socialos sont meilleurs que vous pour gérer et gagner des élections (encore que cela va leur arriver de moins en moins souvent), et les gauchistes sont meilleurs que vous pour la démagogie (sans-papiers, violences, etc.).

Résultat, le peuple vous tourne le dos, et quand je lis la bouillie que tu écris, cela n’a rien d’étonnant.

Enfin, j’ignorais que pour les salariés, défendre ses conventions collectives, et réclamer des mesures protectionnistes, c’était, si je te lis « être centré sur nos petits égoïsmes ». On dirait Martine Aubry, insultant les défenseurs du non qui ne voulaient pas de la circulaire Bolkenstein, en 2005, ou l’abbé Pierre traitant les fonctionnaires de nantis, en 1985, parce qu’ils réclamaient des augmentations de salaire.

Je t’invite à réfléchir au côté droitier et compassionnel-catho de ton discours.

Cyrano

Propos scandaleux d’un procureur de la République

Cher Cyrano,

L’édito du n°89 est remarquable, une fois de plus, et dénonce la déliquescence réelle de notre société, notamment sur le plan scolaire, les derniers événements avec la pauvre prof de Toulouse poignardée sont révélateurs au delà même de l’acte en lui-même, car je suis scandalisé (une fois de plus) d’avoir entendu un procureur de la République, nous faire une déclaration à la télé, comme quoi le «djeune» de 13 ans était un bon garçon, que l’on ne comprenait pas son geste bien sûr, qu’il a agi dans un mouvement d’humeur (le couteau a dû venir tout seul dans sa poche), mais qu’il fallait tout faire pour le faire sortir de l’appareil judiciaire le plus vite possible afin qu’il se reconstruise… pas un seul instant il n’a été fait état de la victime, de la gravité de sa blessure et pas un mot de compassion à son égard ; J’ai vu le lendemain que l’agresseur a quand même été incarcéré (dans un lieu pour mineurs), j’imagine que ledit procureur n’y était pour rien !

Concernant l’évolution scolaire de l’éducation nationale depuis les années 1960, il circule sur le Net un pps très caricatural, qui fait rire grassement, mais il est révélateur hélas de cette évolution, au cas où vous ne l’auriez pas encore vu, je vous le mets en fichier joint à ce Courriel, une petite récréation ne fait pas de mal… Aussi votre mission si vous l’acceptez, consistera à contribuer, par votre action de plus en plus amplifiée de dessiller les illusions et de faire prendre conscience, (vous aurez du pain sur la planche), qu’en 2020 les têtes blondes et brunes sachent encore ce que sont des paysans et des pommes de terre !

Amicalement.

Gérard Livre

Se flageller n’attire que le mépris

Aux lecteurs effarouchés qui craignent d’être assimilés à de « nauséabonds » (adjectif consacré par l’idéologie dominante) extrémistes de droite s’ils osent aborder les problèmes provoqués par une immigration musulmane massive, je signale cet interview d’un célèbre écologiste norvégien de gauche qui a osé parler, se sachant condamné par un cancer.
Steinar Lem compare la culture norvégienne à la culture tibétaine et estime que la plupart des des non occidentaux étant de culture musulmane, celle-ci est menacée à terme. Il est légitime, comme on le sait, de défendre la culture tibétaine, mais considéré comme « facho et rétrograde » de défendre la nôtre, aussi utilise-t-il cette comparaison.

[http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?breve1941->http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?breve1941]

Je leur signale également l’expérience d’un psychologue danois, Nicolai Sennels, qui a travaillé pour les autorités danoises pendant plusieurs années, pour qui l’intégration des musulmans est impossible. La gestion des conflits par le dialogue, notamment, est considérée par eux comme une faiblesse, tandis que l’agressivité (qui est par nous considérée comme une conduite inférieure) est valorisée. Ils respectent la force, quand nous nous abaissons au contraire devant eux.

[http://www.drzz.info/article-30363030.html->http://www.drzz.info/article-30363030.html

Comme quoi, se flageller et passer son temps à demander pardon, comme nous y incitent le politiquement correct, Ségolène Royale et les cathos de gauche, évêques en tête (pour qui nous ne sommes même plus des Français, d’ailleurs, mais de simples « non-migrants », tant ils tiennent à légitimer le droit de s’installer où bon leur semble des « migrants » en détruisant toute idée de droit du sol et de nation), ne nous attire que du mépris et provoque une opposition croissante à la culture et aux valeurs occidentales.

Myriam Baudrillard

On n’est pas sorti de l’auberge !

Bonjour,

Et bien nous ne sommes pas sortis de l’auberge… je viens d’avoir une discussion avec 4/5 de mes collègues, suite à une photo que j’ai vu dans le journal 20 minutes. C’était une militante du parti de Dieudonné qui s’adressait à une femme entièrement voilée sur un marché à Bobigny. En gros, c’est une question de liberté individuelle, de cultur, je n’ai pas la vérité absolue, il faut respecter leur choix…
et aussi 3 étudiantes ont passé un week-end à Istanbul suite à un congrès en Turquie. Elles se sont faites malmenées parce qu’elles étaient 3 filles sans hommes…

Amicalement

Céline Bahuon

Voilée agressée au cutter ?

Cher Cyrano,

Une information, toujours rédigée de la même façon, a circulé sur de nombreux blogs arabo-musulmans,

ou en tout cas, non fiables, selon laquelle une femme voilée aurait été agressée au cutter par 3 hommes

masqués début avril. Aucun site d’information officiel ne mentionne ce fait divers, et il est plus que probable

qu’il s’agit d’une invention destinée à conforter la communauté musulmane dans sa posture victimaire,

voire à échauffer les esprits. Ce qui est intéressant, c’est que cette fausse information ait été reprise

par le site des « indigènes de la république », qui visiblement n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent

ces dernières années en termes d’actes racistes « postcoloniaux » … Je suis certaine qu’Houriah Bouteldja

ne parlera jamais devant les médias de cette fausse affaire, mais j’espère très fort que lors de sa prochaine

apparition à la télévision, quelqu’un aura le courage de l’interpeller à ce sujet et de mettre en avant ses

méthodes de propagande honteuses et criminelles …

Ci-dessous le lien vers l’article qui fait mention de cette agression.

http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=539

Amicalement

SOPHIE ALBOUY

J’en appelle à des solutions humanistes

Je ne souhaite plus recevoir vos informations dont le ton me rappelle des souvenirs nauséeux de temps troublés….

Si je fustige la démagogie récurrente de la gauche et pas seulement face à nos problèmes de société, intégration, violence dans les établissements scolaires…et connais très bien la réalité de Journée de la Jupe, j’en appelle à des solutions humanistes et novatrices adaptées à la réalité d’aujourd’hui auxquels ne répondent sans doute plus des mots d’ordre de 68 mais encore moins un état policier et à des discours haineux qui stigmatisent…

Judith Omet

Votre édito dénonce la déliquescence de notre société

Cher Cyrano,

L’édito du n°89 est remarquable, une fois de plus, et dénonce la déliquescence réelle de notre société, notamment sur le plan scolaire, les derniers événements avec la pauvre prof de Toulouse poignardée sont révélateurs au delà même de l’acte en lui-même, car je suis scandalisé (une fois de plus) d’avoir entendu un procureur de la République, nous faire une déclaration à la télé, comme quoi le «djeune» de 13 ans était un bon garçon, que l’on ne comprenait pas son geste bien sûr, qu’il a agi dans un mouvement d’humeur (le couteau a dû venir tout seul dans sa poche), mais qu’il fallait tout faire pour le faire sortir de l’appareil judiciaire le plus vite possible afin qu’il se reconstruise… pas un seul instant il n’a été fait état de la victime, de la gravité de sa blessure et pas un mot de compassion à son égard ; J’ai vu le lendemain que l’agresseur a quand même été incarcéré (dans un lieu pour mineurs), j’imagine que ledit procureur n’y était pour rien !

Concernant l’évolution scolaire de l’éducation nationale depuis les années 1960, il circule sur le Net un pps très caricatural, qui fait rire grassement, mais il est révélateur hélas de cette évolution, au cas où vous ne l’auriez pas encore vu, je vous le mets en fichier joint à ce Courriel, une petite récréation ne fait pas de mal… Aussi votre mission si vous l’acceptez, consistera à contribuer, par votre action de plus en plus amplifiée de dessiller les illusions et de faire prendre conscience, (vous aurez du pain sur la planche), qu’en 2020 les têtes blondes et brunes sachent encore ce que sont des paysans et des pommes de terre !

Amicalement.

Gérard Livre

Merci

Chère Riposte laique,

Merci une fois de plus pour votre éditorial clair,net et percutant.

Merci aussi pour les références indiquées accompagnées-à juste titre-

d’une photo de « la journée de la jupe »,tragédie grecque proprement

extraordinaire par les temps qui courent.

Niels Adjiman

Je ne me lasse pas de vous lire !

Nous ne sommes pas toujours d’accord, mais, je reconnais bien volontier que la france a un gros probleme et vous n’avez pas peur de dénoncer le politiquement incorrect !

Julien Salomon

Tout à fait d’accord

Il faut que cela cesse. je viens d’aller voir « la journée de la jupe »: j’ai dû courir tout Paris pour trouver une salle où passait ce film.
Trois pelés, un tondu, comme si l’on allait voir un film des années 50 dans un cinéma d’art et d’essai! La diffusion du film a été torpillée. C’est vraiment un scandale. Evidemment, la vérité dérange beaucoup !

Philippe Frette

REPONSE A MAUREEN BROCHET, sur le barbecue hallal

Je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’offrir de la viande Hallal à l’école est une atteinte à la laïcité

Certes on ne s’empoisonne pas en mangeant cette viande qui n’est pas « bénie » mais abattue différemment comme la viande « cachère » que l’on n’a d’ailleurs JAMAIS proposée dans les cantines ou autres manifestations !

Cependant l’argument « financier » me paraît très juste : l’école publique ne doit pas financer un culte quel qu’il soit !

Par contre je ne suis pas d’accord avec l’expression « démarche religieuse »

Il s’agit simplement d’un respect d’une règle alimentaire (comme le poisson du vendredi !)

Enfin je conteste votre affirmation à propos de Noël : il ne faut quand même pas oublier le côté chrétien de cette fête qui certes s’est étiolé mais qui demeure quand même , même sans la crèche.

Qu’elle soit célébrée dans notre pays dont il faut sauvegarder les racines judéo-chrétiennes je suis d’accord mais n’ayons pas la mauvaise foi de la transformer en fête laïque !

Voilà je constate avec amertume que s’impose à nous le rituel de l’islam : peut-être sommes-nous aussi un peu responsables car à force de laïcité nous avons laissé de côté les autres religions qui tombent en désuétude !

Josette GUIGUI

PEREC Provence

(Pour une Ecole Républicaine Et Citoyenne)

Bonjour
Je suis un fervent défenseur de la laïcité, mais je ne partage pas nombre de vos propos extrémistes, non nuancés, sans analyse partisane!
Merci de me désabonner.

Christian Vermeulin

Cher Christian,

C’est un peu bref, pour faire une réponse plus précise. Qu’appelez-vous des propos extrémistes ? Et que qualifiez-vous, à nous lire, de tels qualificatifs ? Un fervent défenseur de la laïcité, comme vous vous présentez, a-t-il peur de la réalité de l’offensive islamique, au point de craindre que dénoncer sa gravité soit extrémiste ?
Cordialement,

Cyrano

Gauchos, socialos, cocos

Vous employez le vocabulaire de l’extrême-droite !
Un peu étonnant de votre part .
Si vous insultez et excluez ces trois catégories,
qui restera-t-il avec vous comme laïques ?

Paul VINCENT

Cher Paul

Gauchos, un vocabulaire d’extrême droite ?
Cocos, un vocabulaire d’extrême droite ?
Socialos, un vocabulaire d’extrême droite ?
Vous n’avez jamais ces propos, tenus par des gens de gauche, pour parler du petit copain d’à côté ?
Nous n’insultons pas ces trois catégories, nous critiquons la politique immigrationniste de ses chefs, que nous considérons irresponsable et contraire aux intérêts des travailleurs, français et étrangers, de ce pays.
Cordialement,

Cyrano

Scandaleux Hubert Sage, désabonnez-moi !

Dans votre supplément du 23 mai, sous la signature d’Hubert Sage, vous publiez ceci:

« L’Etat d’Israel, gouverné actuellement par des organisations intégristes, hypernationalistes et fascisantes avec le triste Lieberman comme ministre des Affaires Etrangères (d’idéologie fasciste qui fait pendant à celle du Hamas) , doit être mis en demeure, au besoin par un blocus, d’accepter cette solution. »

Ce paragraphe aurait très bien pu être écrit par les islamo-nazis que vous vilipendez semaine après semaines.

C’est trop mensonger et trop énorme pour prêter à discussion. Je me désabonne de Riposte Laïque, le combat que vous menez n’est pas le mien.

Marc Rozembaum

Cher Marc,

Vous êtes quand même incroyable. Le texte d’Hubert Sage est écrit dans la rubrique « Point de vue ». Et vous ne voyez que ce seul passage (que par ailleurs je ne partage pas), sans lire l’ensemble, et notamment que son article appelle d’abord à l’éradication du Hamas.
Si vous ne pouvez pas accepter la moindre critique d’Israël, effectivement, vous allez avoir du mal à continuer à nous lire. Mais ce serait vraiment dommage.
Cordialement,

Cyrano

A Maureen, sur le barbecue Hallal

Bonjour,

Votre protestation est bien légitime et d’autant plus légitime que ce genre de pratiques tend à se généraliser, devient en quelque sorte une attestation de bonne conduite de la part de responsables scolaires. On montre par là son adhésion et son ouverture à la culture de l’autre, quels qu’en soient ses contenus, et au progrès, et comme cela est la seule préoccupation, unique et obsédante, elle occulte tout discernement digne de ce nom. Nous sommes devant une nouvelle forme de collaboration, mais ils ne le savent pas encore, ils ne le sauront que trop tard.
Ainsi dans le collège où j’enseigne, nous avons également adopté ces usages, de la viande hallal pour tous les élèves en classe verte ou quand la viande hallal a fait défaut, tant s’en fallait que cela devienne un problème, tout le monde a été soumis au régime végétarien.
Mais l’ennui dans tout cela, c’est que nous n’étions que peu d’enseignants à nous en offusquer, la grande majorité n’y voyait rien à redire.
Cordialement

Zhor

Demande de renseignements à propos de la fête des écoles HALLAL

Par qui est organisée cette fête ? Par les enseignants ou certains parents musulmans ?
Si c’est la première hypothèse, c’est très grave et il faut l’interdire par arrêté du maire.
Si c’est la seconde, ce n’est pas la fête des écoles, mais une réunion privée. D’autres réunions privées, de type christiano-laïques, concurrentes peuvent alors être organisées. Ou bien faire l’objet d’accords entre parents pour des fêtes alternées selon les années. (la viande Hallal n’est pas toxique)

Merci pour votre réponse

Michel CATUHE

Maureen Brochet paraît se braquer bien vite

Je voudrais répondre à Maureen Brochet, au sujet du “barbecue Hallal”, qu’elle paraît se braquer bien vite sur des aspects très secondaires.
A La Réunion où je vis, ce genre de partage fait partie de notre vie quotidienne et la république n’en meurt pas… ici, c’est dans les cantines scolaires, tous les jours et pas seulement pour une fête de fin d’année, que les responsables municipaux veillent à ne froisser personne dans ses habitudes alimentaires.
Maureen Brochet n’en dit pas assez pour qu’on puisse vraiment comprendre les raisons profondes de son indignation : par exemple, la viande hallal a-t-elle été achetée par l’école ou était-ce un don d’un parent musulman pour l’occasion ? Peut-être la préparation de la fête a-t-elle manqué de discussions sur le partage multiculturel entre les organisateurs, au départ, mais il n’y a rien de choquant à vouloir partager des habitudes alimentaires qui, comme les habitudes vestimentaires d’ailleurs, font partie de la construction culturelle et identitaire de chacun et doivent pouvoir être intégré, comme une richesse supplémentaire, par une société laïque et tolérante. Y voir tout de suite derrière l’ombre de “l’islamisme”, c’est faire preuve de beaucoup de psychorigidité…
Ce n’est pas de la compromission : c’est la question de savoir si la société française est capable de faire du multiculturalisme une force pour sa construction future. (En laissant effectivement dans la sphère privée les pratiques cultuelles de chacun ; mais il faut distinguer entre ce qui est du domaine de la religion et ce qui est d’ordre culturel et qui doit pouvoir être partagé).
La France est partie coloniser sur tous les océans: il faut maintenant qu’elle apprenne à composer avec ce que les Espagnols ont appelé “le retour des caravelles” (de Christophe Colomb).
Au plaisir,

Pascale David, journaliste

NB J’aurais trouvé normal de pouvoir faire cette réponse à la suite de l’article. Pourquoi ne permettez-vous pas un forum plus “transparent” entre vos lecteurs ? Allez-vous permettre que me réponse participe au débat général ?

Cher Pascale,

Absolument pas d’accord avec vous, vous confondez une fête de caractère privée avec la fête officielle d’une école publique. D’autre part, vous ne voulez pas voir que seules les revendications musulmanes font pression sur l’école publique pour imposer l’islam à l’ensemble de la société. Votre discours est à fond celui de la repentance et de la culpabilité post-coloniale : nous avons colonisé, expions, et acceptons de l’être. Nous n’animons pas de forums, mais publions votre lettre dans le courrier des lecteurs.
Cordialement,

Cyrano

Hymne breton

Bonjour, (Demad)
J’ai été étonné que vous partiez en campagne contre le souhait des Bretons invitant leur hymne lors de la finale de la coupe de France de foot entre Guingamp et Rennes.
Le titre de cet hymne : « Le vieux pays de mes pères » n’a rien de subversif. Aucune des paroles n’est belliqueuse. Il n’est pas anti français, d’ailleurs les observateurs ont noté que « la Marseillaise n’avait pas été sifflée ». Les Bretons sont attachés à leur culture qui vient du fond des temps. D’aucuns y verront un simple folklore touristique. Ils se trompent, et si j’avais une conclusion à formuler, en vous invitant à jeter un regard vers les Monuments aux Morts des plus humbles villages armoricains, je dirais : Breton par le sang reçu, Français par le sang versé.
Kénavo.

Michel Quéméner

Par 22° de latitude Sud
Et 166° de longitude Est.
viking@cyberdidact.net

Cher Michel,

Il n’y avait pas dans mon article de jugement sur l’hymne breton, dont je ne doute pas qu’il soit porteur de la culture et de l’histoire de cette magnifique région que j’adore ;
Je ne conteste pas non plus les hauts faits de la résistance bretonne, ni le tribu payé par cette région en 1914.
J’exprimais simplement mon désaccord sur la régionalisation des cérémonies officielles dont était porteuse cette revendication.
Cordialement,

Lucette Jeanpierre

Je vous aime bien, mais vous êtes trop agressif

Bonjour et merci de votre message! De façon générale, j’aime bien vos prises de position et votre combat, néanmoins j’aimerais un peu moins d’agressivité de votre part: c’est comme les condiments en cuisine: un peu relève la saveur des plats, trop tue le goût!

J’ignore qui m’a abonnée à vos communiqués, peut-être l’ignorez-vous aussi? Je me situe: je suis née Juive en 1933 à Bruxelles; mes parents, Juifs athées originaires de Pologne, ont fait de la résistance (imprimerie clandestine) sous l’occupation nazie; ils ont été dénoncés et arrêtés en mai et juin 1942, déportés vers Auschwitz en août 42. J’ai été placée dans une famille d’accueil à la campagne. Après la guerre, ma grand-mère maternelle m’a prise en charge. Toute la famille paternelle qui n’avait pas émigré a été anéantie. J’ai vécu dans la misère ou la gêne jusqu’à ce que, diplômée de l’enseignement, j’aie pu travailler et gagner modestement ma vie. A un moment de mon parcours, je suis devenue catho…et depuis l’affaire de l’évêque français Jacques Gaillot, catho très contestataire. je milite en Belgique francophone pour une Eglise tout autre, démocratique surtout. je suis en relations avec des mouvements similaires dans toute l’Europe et aux Etats-unis.

Ce parcours vous paraîtra surprenant mais il me semble que nous défendons pas mal de valeurs communes. Bien amicalement à vous.

Edith Kuropatwa-Fèvre

Boudewijnlaan, 37
B-1700 – Dilbeek -Belgique

Chère Edith,

Nous avons le plus grand respect pour vos engagements passés, et pour votre évolution, que nous ne nous permettons pas de juger. Nous réagissons à votre reproche – amical – sur notre supposée agressivité. Diriez-vous à des antifascistes qu’ils sont trop agressifs ?
Bien à vous,

Cyrano

Il faut faire comme en Italie

Cette maudite immigration qui scelle le fin de la France ne pourait être sous contrôle que si on applique de toute urgence le plan qui vient d’être mis en place en Italie. Et tant pis si la HALDE et les INDIGENES DE LA REPUBLIQUE y trouvent à redire ! Nous sommes moribonds, essayons de ne pas mourir…
Résistance.

Philippe Alessandri

Vidéo Education nationale pour bobos

Bonjour Cyrano,

voici une vidéo qui arrive de manière bien inopportune compte tenu de l’actualité. Je vous laisse écouter ce texte qui s’adresse aux bobos compassionnels, et qui n’est rien d’autre que le poison dont on nous
abreuve chaque jour. Je vous invite à aller voir les commentaires des internautes sur YOU TUBE mais aussi sur DAILYMOTION, et ainsi mesurer la distance vertigineuse qu’il nous faudra parcourir avant de réveiller les consciences …

[http://www.youtube.com/watch?v=SWsBBD3GWIU&feature=email->http://www.youtube.com/watch?v=SWsBBD3GWIU&feature=email ]

Amicalement

SOPHIE ALBOUY

Ribéry et ses prières

Merci de transmettre à Mr Cassen mon désir de laïc de voir de même interdire tout signe de croix avant un tir au but ou un penalty, ou même en cas de but réussi,
par la majorité des joueurs se voulant chretiens. Dommage qu’il n’en n’ait pas parlé.

Roland Berliner

Cher Monsieur,

Je vous fais suivre ce texte écrit par Pierre Cassen, il y a quelques années.
Il semble que vous ne voulez pas voir, à travers ces prières, l’islamisation de l’équipe de France de football, et la différence entre un geste furtif, exaspérant, et les prières prosélytes et militantes de Ribery, avant le coup d’envoi d’un match.

Cordialement,

Cyrano

http://www.fairelejour.org/article.php3?id_article=343

Bonjour .
Je suis Catholique non pratiquant et je suis contre toutes les formes intolérances et intégristes de chaque religion. J’ai reçu par hasard le mail constatant que F.Ribery se recueillait discrètement sans effusions particulières,et je ne vois aucune remarque sur les signes de croix énormément de joueurs obédience chrétienne font plusieurs fois soit par convictions ou bien par superstitions.
Bien sur le lieu n’est pas approprié, j’en conviens, mais les remarques doivent être faites pour tous et non que dans une certaine optique d’intolérance limite fasciste .
Je suis évidemment je me répète, contre toute forme d’intégrisme comment peut-on faire croire que si on est pas d’une religion le reste de humanité irai en enfer et dire qu’il y a des abrutis de toutes religions monothéistes arrivent à faire croire tout et n’importe quoi à d’autres abrutis surtout quand il y a des « gens bien intentionnés »qui viennent remuer la (merde)..Un peu de pudeur de tolérance ,et pas d’intégrisme Laïc…

Pierre Ciaravino

Cher monsieur,

Ce n’est pas être un « intégriste laïque » que de rappeler que la laïcité, ce n’est pas la liberté religieuse d’occuper l’espace public, c’est le respect de la liberté religieuse, et son confinement dans la sphère privée. Donc Ribery n’a pas à faire ses prières avant le coup d’envoi d’un matche de foot, et contester cela, c’est être laïque.
Cordialement,

Cyrano

A Christine Tasin

Comme vous, je partage cette analyse politique,bravo pour votre courage, un camarade MRC de Séte qui essaie de propager les analyses de riposte laïque dans la gauche sétoise et autour de lui

Francis Delpech

Merci à vous pour vos encouragements et bon courage pour nos luttes. Le MRC et DLR ont exactement le même point de vue sur l’Europe, ce qui rend incompréhensible l’appel de Jean-Pierre Chevènement à voter blanc.
Salutations républicaines

Christine Tasin

A Christine Tasin

Bravo d’avoir tenu tête aux tenants du défaitismes.

R. Guinet

Merci de vos encouragements. Nous devons tous résister, par tous les moyens.
Bien à vous.

Christine Tasin

Sidérant de voir comment on refuse de dénoncer l’islam

Cette fois ci je veux réagir sur les remous médiatiques liés à la sécurité que ce soit dans les quartiers ou les écoles… Il est sidérant de constater comment l’esprit humain, pardon, celui des hommes politiques et des journalistes qui les relaient, se refusent à raisonner, alors que s’il s’agit d’un autre domaine, scientifique, technique, sociologique, la raison revient…

La corrélation : banlieues musulmanes /violence/ voile/ fanatisme/Viols… etc.. refus d’intégration est évidente à toute personne qui visite quelques heuresn’importe laquelle de ces banlieues , sauf pour les politiques et les journalistes…

Lorsqu’une mesure est prise, elle concerne toute le monde, la question est pourquoi ? La question du voile en 2004 est symptomatique . les autres cultes ne gênent personne, seul l’islam veut imposer son fanatisme, mais ce sont tous les cultes qui paieront la facture.
Aujourd’hui, la violence à l’école est directement liée à l’immigration muslmane et toutes ses implictaions, mais au lieu de résoudre ce point évident… non, l’on parle de mesures globales, comme si on ne savait pas ou se passent les excations le splus fréquentes…

Dès qu’il s’agit d’islam, on regarde ailleurs … et l’on accomode, cède ( la pire chose à faire … )..

Voyez encore un dernier point, le rapport Milvitude, sur les sectes … dont on pointe les dangers, OK, BRAVO, sauf que la seule secte qui tue, sépare, enferme, fanatise à l’extreme, lave le cerveau des pays entiers, fanatise les enfants, et ce malgré toutes les exactions présentes quotidiennement dans la presse.. n’est pas nommée. Et pas un seule journaliste pour poser la question, le consensus est total …

Si une seule de ces sectes, écrivait, exigeait ou pratiquait le centième de ce que fait l’islam, ses membres seraient en prison…

Bonne réflexion

Jack Lucent

Vous êtes dans l’excès permanent

bonjour

Je lis vos chroniques de façon régulière et de temps en approfondie. Autant je peux trouver la position du MRAp scandaleuse sur bien des sujets, autant je peux comprendre un certain radicalisme de votre part, autant j’ai du mal à suivre une excessivité « permanente  » de vos propos. Excessivité qui ne permet pas de ralier autour de vous des gens qui pourraient être d’accord su le fond. Mais peut être inconsciemment vous vous en fichez. c’est bien dommage. C’est ce qui contribue, entre autres, malheuresusement à ouvrir un boulevard à Sarkosy.

Dans ma pratique quotidienne je vois partout des petites délations significatives de ce qu’il faut coimbattre et de la démision de la gauche devant les attitudes inciviles de tout un chacun. Et sur l’incivilité faudrait que chacun ballaye devant sa porte.

A mon sens aujourd’hui la meilleure façon d’être crédible, c’est d’énoncer avec fermeté et prudence ce qu inous parait essentiel et se poser des questions sur ce qu’on a pas réussi à mettre en place.
Oui les traitements des fanatiques islamistes sont insupportables, et ils sont à relativer et à mettre en perspective avec l’histoire du catholiscisme et du terrorisme en général.

Sur un autre sujet l’attitude du gouvernement isrraelien à Gaza est parfaitement insupportable et fondée sur une idée gravement fausse qu’il n’y avait d’autre riposte possible, ce qui est le somme tde la malhoneteté et c’est à relativiser avec la peur de disparaitre des israeliens. Pourquoi la gauche ne se met pas d’accord pour demander deux états: la palestine juive et la palestine arabe ?
salutations républicaines

Antoine Valabregue

Au sujet du compte rendu du livre de M. Maschino, quelques remarques à Jean-François Chalot

Monsieur,

Vous citez sans distance la citation que fait M. Maschino de la parabole attribuée au Christ par l’évangéliste Mathieu : « je suis pas venu apporter la paix, mais l’épée ». M. Maschino y voit la preuve d’une volonté guerrière ou meurtrière qui animerait le christianisme. M. Maschino n’a lu que la première phrase de la parabole, mais pas la parabole tout entière. Or, dans celle-ci, il n’est nulle part question de guerre ou de meurtre. « L’épée » est une image. Le Christ dit, en substance, que celui ou celle qui le suivra abandonnera pour lui sa famille ou se séparera d’elle. Le suivre, c’est préférer la charité à tout lien familial ou de sang; c’est couper les ponts ou les liens les plus forts pour en nouer d’autres avec l’humanité. On peut ne pas approuver ces positions, mais il est malhonnête d’en conclure une intention criminelle.
Cela ne serait qu’un contresens anodin si cette phrase n’était pas systématiquement opposée par les musulmans, « modérés » ou extrémistes, aux chrétiens, aux athées, aux agnostiques, aux Occidentaux, quand ceux-ci insistent sur les crimes de l’islam ou sur les versets du Coran qui appellent au meurtre. A Riposte laïque, vous connaissez tout cela mieux que moi.
M. Maschino est musulman. Il a prononcé la fatiha. Son prénom, vrai et seul prénom pour sa famille et ses coreligionnaires, est Tarik, nom du berbère islamisé qui a franchi la Méditerranée pour conquérir l’Espagne et le sud de la France au VIIIe s. Son nom a même été donné au lieu où il a accompli son exploit : Gebel Tarik, la montagne de Tarik, que les Espagnols et les Anglais nomment Gibraltar.
Un peu de lucidité et d’esprit critique est aussi nécessaire dans la critique que l’on peut faire des livres – d’autant plus que M. Maschino, dans quelques-uns de ses articles du Monde diplomatique, adopte des analyses qui sont tout à l’opposé de la République, de la laïcité, de la nation.

Cordialement

Jean-Gérard Lapacherie

Que faire le 7 juin ?

Les elections europeenes approche et je voudrais savoir quel parti politique est le plus proche de vos convictions qui sont d’ailleur les miennes.
Merci de m’aider dans mon choix.

Jean-Pierre Allin

Cher Jean-Pierre,

Nous sommes un média, et ne souhaitons pas prendre parti pour une liste. Une rédaction n’est pas toujours homogène, sur une élection. Si nous sommes unanimes à combattre l’UMP, le PS, les Verts, le Modem et les communautaristes, certains, chez nous, ont une préférence pour Nicolas Dupont Aignan (nos amies Christine Tasin et Michèle Vianès sont candidates), d’autres pour le Front de gauche, et d’autres pour l’abstention.
Certains, qui détestent les positions conservatrices de Villiers, aiment son radicalisme contre cette Europe.
Nous nous contentons donc de donner un maximum d’informations à nos lecteurs, que nous estimons assez grands pour décider eux-mêmes.
Cordialement,

Cyrano

Comment stopper l’invasion de la religion musulmane ?

Bonsoir,

Je lis et je relis votre site et je me pose une question depuis longtemps ; alors, je vous la pose à vous qui semblez inquiet par ce qui arrive et s’amplifie : que peut-on faire de concret pour faire stopper cette invasion de la religion musulmane ?

Plusieurs fois j’ai été confrontée à cette religion, dans mon travail à l’éducation nationale , lorsque gestionnaire je devais établir les menus d’une cantine qui servait 1200 repas et prévoir non pas un choix mais un plat pour les musulmans et les juifs (fort peu nombreux à se dire juifs car de même culture que nous ils disaient « non, merci » lorsqu’il y avait du porc) ; de ce fait, la question était posée lorsqu’on nous demandait autre chose que du porc : vous êtes juif ou musulman ? car si la réponse était non, il n’y avait pas de « choix ».

J’ai été agressée dans un collège en ZEP par un élève turc (comment reconnait-on un turc ??? j’ai appris après coup et à mes dépens qu’il était turc) à qui je demandais de prendre une serpillière pour nettoyer ce qu’il avait sali ; l’élève m’a dit « ta gueule, salope » et est revenu avec son père qui m’a menacée de mort.

Ces faits se sont passés il y a 10 ans exactement. Et malheureusement, je vois qu’en dix ans rien n’a changé, au contraire, ça empire.

Alors, vous constatez ce qui se passe. Comment agir pour que ça change ? Ne peut-on s’unir pour imposer que notre culture ne passe pas en second ? Ne peut-on intervenir pour que la religion ne soit pas la base de la vie alors que notre pays est de culture judéo-chrétienne mais n’impose pas sa religion aux autres ?

Merci de me répondre et bonne soirée.

Cécile HUON

Bonjour et merci de vos remarques. Vous éclairez, par vos exemples, cette politique des petits pas par laquelle l’islam, piloté par le CFCM comme par les adeptes de Ramadan , tente de s’imposer dans et sur notre espace public laïque et démocratique, tout en tissant la toile de son communautarisme religieux et coutumier. Il faut, comme citoyen responsable et libre, résister pied à pied, refuser de se plier, dénoncer en permanence, rappeler les vertus et valeurs de la laïcité. Il faut opposer la force de notre résistance à la force de leur prosélytisme. C’est l’un des sens du combat de « Riposte Laïque » dont la parole commence à être reconnue. Mais il convient en même temps de faire pression sur ceux qui détiennent le pouvoir « du peuple », sur les élus de tous bords et les interpeller en permanence, dénoncer leur pusillanimité voire leur complicité devant les revendications du communautarisme musulman, les exclure , quels qu’ils soient, de notre vote à toutes les élections, quelles qu’elles soient : il y a là une arme dont il va falloir faire mesurer la puissance à tous ces « politiciens » qui n’ont de cesse de se faire élire et qui recherchent des voix au détriment du respect des valeurs essentielles historiques qui nous unissent. Il faut que chaque défenseur de la laïcité fasse de cette question une condition sine qua non de son vote car à ce jour aucune force politique reconnue n’a la volonté de défendre le socle laïque de la République.

Robert Albarèdes

Je voudrais répondre à Maureen Brochet, au sujet du “barbecue Hallal”, qu’elle paraît se braquer bien vite sur des aspects très secondaires.
A La Réunion où je vis, ce genre de partage fait partie de notre vie quotidienne et la république n’en meurt pas… ici, c’est dans les cantines scolaires, tous les jours et pas seulement pour une fête de fin d’année, que les responsables municipaux veillent à ne froisser personne dans ses habitudes alimentaires.
Maureen Brochet n’en dit pas assez pour qu’on puisse vraiment comprendre les raisons profondes de son indignation : par exemple, la viande hallal a-t-elle été achetée par l’école ou était-ce un don d’un parent musulman pour l’occasion ? Peut-être la préparation de la fête a-t-elle manqué de discussions sur le partage multiculturel entre les organisateurs, au départ, mais il n’y a rien de choquant à vouloir partager des habitudes alimentaires qui, comme les habitudes vestimentaires d’ailleurs, font partie de la construction culturelle et identitaire de chacun et doivent pouvoir être intégré, comme une richesse supplémentaire, par une société laïque et tolérante. Y voir tout de suite derrière l’ombre de “l’islamisme”, c’est faire preuve de beaucoup de psychorigidité… Ce n’est pas de la compromission : c’est la question de savoir si la société française est capable de faire du multiculturalisme une force pour sa construction future. (En laissant effectivement dans la sphère privée les pratiques cultuelles de chacun ; mais il faut distinguer entre ce qui est du domaine de la religion et ce qui est d’ordre culturel et qui doit pouvoir être partagé).
La France est partie coloniser sur tous les océans: il faut maintenant qu’elle apprenne à composer avec ce que les Espagnols ont appelé “le retour des caravelles” (de Christophe Colomb).
Au plaisir,

Pascale David, journaliste

NB J’aurais trouvé normal de pouvoir faire cette réponse à la suite de l’article. Pourquoi ne permettez-vous pas un forum plus “transparent” entre vos lecteurs ? Allez-vous permettre que me réponse participe au débat général ?

Bonjour Pascale,

Je vous réponds.

Vous me dites:

« la viande hallal a-t-elle été achetée par l’école ou était-ce un don d’un parent musulman pour l’occasion ? Non, elle a été acheté par l’école » Si cela avait été le cas je n’aurai rien dit un don c’est un don. D’ailleurs, j’aime les patisseries orientales.

Laissez- moi vous raconter comment j’ai découvert que le barbecue était hallal. L’an passé, à cette même fête, moi, j’avais apporté des gaufres et un pot de la délicieuse confiture de ma grand mère– que tout le monde peut manger, à l’exception les végétariens mais là ça devient compliqué d’offrir des radis à la fête de l’école ! Oui, oui, ça fait un peu chaperon rouge, mais je relate des faits! Je fais donc la queue pour prendre à mon tour mon hot dog! Et là quelle surprise, la femme qui me devançait, demande au bénévole qui tournait les saucisses depuis trois heures, si la viande était bien hallal et non contente d’avoir une réponse positive, fait rechercher dans la poubelle l’emballage! Je suis restée médusée et doublement choquée! A croire qu’une initiative du genre dans une école laïque génère des comportements euh ?.. peu orthodoxes! Encore un clin d’œil ! J’espère que vous ne m’en voudrez pas.

Alors il est vrai que cette année, je m’attendais a ce qu’il y ait au moins deux sortes de saucisses des chipolatas « normales » et des merguez sans porc puisque plat traditionnel du Maghreb. Mais, ce ne fut pas le cas! Donc de nouveau cette année, je me suis plainte auprès de la directrice. Qu’a-t-elle répondu ? qu’elle « assumait » cette décision – prise en catimini puisque non écrite et non sue- et que, selon ses dires, il était difficile de faire machine arrière et que de toutes façons, il y avait des brochettes de bonbons non hallal ! Mépris, « j’en foutisme », peur d’aller au conflit ???

On touche du doigt notre couardise car on peut froisser la majorité qui n’ose rien dire de peur qu’on l’affluble de tous les maux de terre.

Quant à la colonisation, il me semble si je ne m’abuse, que les Maures sont montés jusqu’à Poitiers, ont séjourné longuement en Espagne, pour autant, les pays du Maghreb ne s’imposent pas de manger du poisson le vendredi!

J’ajouterai que si vous avez un enfant qui pour des raisons médicales ne peut pas manger un aliment, on vous priera de le garder chez vous pour le déjeuner ou de lui confectionner son repas et dans ce cas précis, on est loin de la convenance personnelle. La religion : c’est un choix d’ordre privé, une démarche individuelle qui ne doit pas être prise en compte au niveau collectif encore moins dans un lieu qui se veut laïque pour justement que ne renaissent pas les animosités religieuses des uns et des autres.

Cordialement,

Maureen Brochet

Votre protestation est légitime, Maureen

Bonjour,

Votre protestation est bien légitime et d’autant plus légitime que ce genre de pratiques tend à se généraliser, devient en quelque sorte une attestation de bonne conduite de la part de responsables scolaires. On montre par là son adhésion et son ouverture à la culture de l’autre, quels qu’en soient ses contenus, et au progrès, et comme cela est la seule préoccupation, unique et obsédante, elle occulte tout discernement digne de ce nom. Nous sommes devant une nouvelle forme de collaboration, mais ils ne le savent pas encore, ils ne le sauront que trop tard.
Ainsi dans le collège où j’enseigne, nous avons également adopté ces usages, de la viande hallal pour tous les élèves en classe verte ou quand la viande hallal a fait défaut, tant s’en fallait que cela devienne un problème, tout le monde a été soumis au régime végétarien.
Mais l’ennui dans tout cela, c’est que nous n’étions que peu d’enseignants à nous en offusquer, la grande majorité n’y voyait rien à redire.
Cordialement

Zhor

Bonjour Zhor,

Je crois que finalement peu de personnes sont au fait de ces compromissions parce que non dites donc non-sues, vous connaissez l’adage : pas de couilles, pas d’embrouilles. Et bien, c’est exactement ça. Les français n’ont aucune mémoire. Si en 1936, les 97% de nos aïeux (paix à leur âme !) avaient été un peu plus couillus et avaient tapé sur les doigts d’Hitler lorsqu’il a réarmé la Ruhr avec une poignée d’hommes contre la résolution de la SDN, nous n’aurions pas aujourd’hui des milliers noms gravés sur des monuments et nous ne vivrions pas dans le mea culpa, mea maxima culpa!!! Alors, soyons des 3 % de fous qui ne veulent pas vivre dans la compromission et parlons en.

Courage, Zhor, nous n’appartenons probablement pas tous au même bord politique mais, nous sommes patriotes et républicains avant tout. Voilà, ce qui me donne de l’espoir !

Cordialement,

Maureen Brochet

Demande de renseignements à propos de la fête des écoles HALLAL

Par qui est organisée cette fête ? Par les enseignants ou certains parents musulmans ?
Si c’est la première hypothèse, c’est très grave et il faut l’interdire par arrêté du maire.
Si c’est la seconde, ce n’est pas la fête des écoles, mais une réunion privée. D’autres réunions privées, de type christiano-laïques, concurrentes peuvent alors être organisées. Ou bien faire l’objet d’accords entre parents pour des fêtes alternées selon les années. (la viande Hallal n’est pas toxique)

Merci pour votre réponse

Michel CATUHE

Bonjour Michel,

Je vous réponds.

« Par qui est organisée cette fête ? Par les enseignants ou certains parents musulmans? » Par l’école et le corps enseignant dans l’enceinte de l’école. C’était la fête de fin d’année de l’école.

« Si c’est la première hypothèse, c’est très grave et il faut l’interdire par arrêté du maire ». Figurez vous que j’ai écrit au Maire, et qu’il reste aux abonnés absents…

Vous écrivez : « la viande Hallal n’est pas toxique »… peut être mais, si elle vous est imposée en catimini, elle le devient !

Cordialement,

Maureen Brochet

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.