Si Le Pen disait ce que disent les rappeurs racistes, il serait en tôle !

Publié le 31 janvier 2011 - par - 361 vues
Share

Imaginons que JM LEPEN dise ne serait qu’une partie de ce qui suit sur les étrangers: en tôle de suite !
Mais ces paroles et appel au meurtre ne visent que ces salauds de Français.

Certains Français ont demandé il y a plusieurs mois au Ministre de la Justice jusqu’ici sans succès que des poursuites judiciaires soient ouvertes contre quelques groupes de rap qui, dans des chansons que fredonnent les banlieues et qui se vendent même à la FNAC, insultent gravement notre pays et menacent nos compatriotes de façon totalement inacceptable.

Les membres de ces groupes sont étrangers ou d’origine étrangère. Ils ont été accueillis dans notre pays, reçus des prestations sociales et y font aujourd’hui fortune en vendant leurs insanités. On ne peut accepter, et aucun gouvernement au monde n’accepterait, de tels faits. Jugez par vous-même, et attention c’est souvent « hard ».

Le groupe 113

– Extrait de leurs chansons : « J’ crie tout haut » : J’ baise votre nation, l’uniforme bleu, depuis tout p’ tit nous haïssons. On remballe et on leur pète leur fion. Faut pas qu’y ait une bavure ou dans la ville ça va péter, du commissaire au stagiaire: tous détestés ! A la moindre occasion, dès qu’tu l’peux, faut les baiser.

Lunatic

– Extraits de leur chanson « Temps mort » : ALLAH à Toi seul l’homme doit toute son adoration, les vrais savent. On a pas oublié, l’or que le pape porte au cou est celui qui nous a été pillé. Allo c’est B2O encore en chien d’chiennes, les hyènes ressentent la tumeur et moi j’ suis d’humeur palestinienne. Qui veut la paix, prépare la guerre, j’te l’ rapelle. Vote pour emmener les porcs à la morgue, Eh négro ! C’est l’heure d’ manger, brûler leur sperme en échantillons, souder leurs chattes. J’suis pas le bienvenu, mais j’ suis là, (…) j’ suis venu manger et chier là. Quand j’vois la France les jambes écartées j’l’encule sans huile. Z’ont dévalisé l’Afrique…. J’vais piller la France. Tu m’dis  » la France un pays libre » (…) attends-toi à bouffer du calibre. J’rêve de loger dans la tête d’un flic une balle de G.L.O.C.

Le groupe Sniper

– Extraits de leur chanson « J’aime pas » : J’aime pas ce pays la France et le latin, son système, son baratin.
 » La France  » : Pour mission exterminer les ministres et les fachos La France est une garce et on s’est fait trahir. On nique la France sous une tendance de musique populaire. Les frères sont armés jusqu’aux dents, tous prêts à faire la guerre. Faudrait changer les lois et pouvoir voir bientôt à l’Élysée des arabes et des noirs au pouvoir. Faut que ça pète ! Frère, je lance un appel, on est là pour tous niquer La France aux français, tant qu’ j ‘y serai, ça serait impossible. Leur laisser des traces et des séquelles avant de crever. Faut leur en faire baver v’la la seule chose qu’ils ont méritée. T’façon j’ai plus rien à perdre, j’aimerais les faire pendre. Mon seul souhait désormais est de nous voir les envahir. Ils canalisent la révolte pour éviter la guerre civile.

Salif

Extrait d’une de ses chansons : Allez-y, lâchez les pitts, cassez les vitres, quoi rien à foutre, d’ façon en face c’est des flics. C’est U.N.I.T.Y., renoi, rebeu, babtou, tway . Mais si on veut contrôler Paris, tu sais que ça sera tous ensemble. Ca y est les pitts sont lâchés, les villes sont à chier, les vitres sont cassées, les keufs sont lynchés, enfin, ça soulage, faut que Paris crame. On redémarre la guillotine, pire qu’à Djibouti. La France pète, J’espère que t’as capté le concept.

Smala

– Extrait de la chanson « Meurtre légal » : Quand le macro prend le micro,
c’est pour niquer la France guerre raciale, guerre fatale oeil pour oeil, dent pour dent organisation radicale, par tous les moyens il faut leur niquer leurs mères Gouers (Français) c’est toi qui perd. Flippe pour ta femme tes enfants pour ta race. On s’est installé ici c’est vous qu’on va mettre dehors

– Extrait de la chanson « Du miel les abeilles » : La France est un pays de pute.

Nourrir le chien qui te mord la main?

Jean-Jacques Delavarenne

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.