Siné sème sa zone, et allume les barbus !

Publié le 23 août 2010 - par - 544 vues

Voila un homme que j’ai toujours apprécié pour son franc-parler et son humour. Siné a fait les beaux jours de Charlie Hebdo avec sa rubrique « Siné sème sa zone ». Il est renvoyé comme un mal propre par Philippe Val pour avoir ironisé sur l’éventualité de la conversion au judaïsme de Jean Sarkozy avant son mariage avec Jessica Sebaoun-Darty, la fille du fondateur des magasins du même nom et pour avoir soi-disant tenu des propos antisémites. Il est finalement et à juste titre relaxé à Lyon le 24.02.2009, les juges considérant que Siné avait usé de son droit à la satire.

Le 10.09.2008, il lance son propre journal satirique intitulé “Siné Hebdo”, qui cessera de paraître le 28.04.2010.
Comme de nombreux lecteurs, j’achetais Siné Hebdo chaque semaine. Quel bonheur de constater le droit à la liberté d’expression de ce journal qui osait condamner les excès de toutes les religions, même ceux de l’islam !

Le 16.08.2010, sur son blog, Siné dénonce fermement l’islamisation de son quartier : ” la multiplication des musulmans pratiquants, dans le coin où je crèche, est spectaculaire. J’ai beau être foncièrement antiraciste, j’avoue que croiser des nanas en hijab et des barbus en soutane, babouches et calotte sur la tronche, m’irrite de plus en plus. […]”.

A juste titre, Siné dénonce une offensive toujours grandissante de l’islam dans son quartier et il faut être aveugle pour ne pas la voir dans toute la France. Là où je ne comprends pas Siné, c’est quand il écrit : “on ne peut hélas, manifester la même irritation, pourtant légitime, envers ces nouveaux ostensibles et cela à cause de mecs comme Le Pen, Hortefeux, Besson et autres”.

Dans notre pays laïque, nous sommes assimilés à droite ou à l’extrême droite dès que l’on se permet de critiquer l’islam. Eh bien non, nous sommes encore nombreux avec le cœur à gauche à oser nous élever contre cette offensive islamique, qui porte atteinte à notre liberté d’expression, aux lois de la république et à la laïcité.
Ce qui ne fait pas de nous des racistes !
Telle est la confusion des forces dites de gauche et de cette bien-pensance gaucho-bourgeoise qui ose stigmatiser les laïcs qui s’opposent à ce fascisme politico-religieux.

Ce sont ces gens qui commencent à écœurer sérieusement les classes populaires, les athées, les vrais laïques, etc.
Oui ces gens sont les fossoyeurs de la laïcité.

Fabien Engelmann

Sur Siné, lire également :

https://www.ripostelaique.com/Quand-Sine-est-traite-d-ordure.html

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi