Tous mobilisés contre l’intégrisme islamiste, à Champs-sur-Marne

Publié le 21 septembre 2007 - par
Share

Depuis le 23 février 2007, une mosquée salafiste s’est installée dans un quartier résidentiel d’une petite ville : Champs sur Marne (77).

Le grand avantage de cette commune c’est qu’elle est très bien desservie par les transports – RER et autoroute à proximité-.

Le quartier composé d’une population très hétérogène, a découvert avec stupéfaction cette implantation sauvage et totalement illégale.

Des hommes, barbus,vêtus de khamis et des femmes portant la burKa déambulent de 6h à 1h30 et ce chaque jour.

Le « Centre culturel franco-musulman » comme il s’appelle lui-même, offre deux entrées séparées, une pour les hommes et une pour les femmes.

Les fenêtres sont recouvertes d’un film opacifiant et il faut montrer patte blanche pour y pénétrer. Une journaliste de France 3 n’a pu y accéder.
Les week-ends, des enfants extrêmement jeunes (à partir de 2 ans) viennent dans ces locaux transformés ces jours-là en école coranique.
Tenue obligatoire : khamis pour les garçons et tchador pour les filles.

Grâce à la venue d’un journaliste engagé dans le combat contre l’intégrisme, des enregistrements ont été faits ;enregistrements qui ne laissent aucun doute sur la destination de ce local contrairement à ce que prétendaient leurs occupants.

Il s’agit d’une mosquée intégriste salafiste , courant le plus extrémiste de l’islam radical.

Un Collectif des résidents du quartier a vu le jour avec pour seul objectif : obtenir la fermeture de cette mosquée hors-la-loi par son implantation et par ses pratiques obscurantistes (application de la charia).
Précisons qu’il existe déjà dans notre ville un lieu de prières réservé à la communauté musulmane qui ne se reconnaît nullement dans cette idéologie intégriste et qui s’inquiète :

De nombreuses pressions s’exercent sur la population de confession musulmane pour qu’elle fréquente cette mosquée, déserte le centre social proche et obéisse aux préceptes salafistes.

La mairie harcelée par les riverains, a poursuivi les propriétaires en justice.
Un jugement condamnant la « SCI 29 trente arpents » (propriétaire des lieux) et l’association Amitié Noisy-Champs (occupants des dits locaux) a été rendu le 18 juillet 2007 par le Tribunal Correctionnel de Meaux.
Les contrevenants sont dans l’obligation de remettre les locaux en l’état initial dans un délai de 3 mois, soit le 18 octobre 2007 au plus tard, avec une astreinte de 75€ par jour de retard.

Un seul regret, on attaque ces individus sur des points très techniques (Code de l’Urbanisme, règlement de la ZAc etc..) mais jamais pour ce qu’ils représentent et ce qu’ils prônent (la polygamie, la lapidation, l’application de la charia etc.) Ces pratiques, symbole de l’obscurantisme doivent être dénoncées.

De multiples démarches ont été engagées par les habitants du quartier auprès des autorités publiques sans aucun effet jusqu’à ce jour.

Le député soutient les habitants, mais d’assez loin.

Le préfet fait la sourde oreille et se retranche derrière la séparation des pouvoirs.

Une fois de plus, les politiques se cachent derrière la Justice lorsque cela les arrange.

Les politiques préfèreraient-ils sacrifier le travail des éducateurs sociaux et obtenir la « paix » dans les banlieues en laissant se développer des mosquées rigoristes qui savent museler les « brebis égarées ».

Aujourd’hui, l’intégrisme se nourrit de la désespérance de certains de nos jeunes, pour la plupart d’origine maghrébine qui sont les premières cibles des islamistes radicaux qui rêvent d’une Europe islamisée.

Ne laissons pas le champ libre à des religieux tendancieux pour prendre en main une jeunesse désespérée par la montée du chômage et par la discrimination à l’embauche du fait de leurs origines.

A nous, citoyens sans mandat électif de faire prendre conscience à la classe politique que les valeurs auxquelles nous sommes attachés, le principe de la laïcité, le droit des femmes, la démocratie et le respect de l’état de droit, sont actuellement menacés par la montée de l’intégrisme islamiste dans notre pays.

Nous devons construire tous ensemble une société de solidarité où chacun, quelque soit son origine, sa religion, son sexe ou sa couleur pourra s’épanouir.C’est la seule façon de combattre l’intégrisme et de faire reculer l’obscurantisme qui menace notre cohésion sociale.

Le Collectif des Résidents continue à se mobiliser et des actions plus significatives sont envisagées si la Justice n’est pas appliquée dans cette affaire.

Circée

habitante de Champs sur Marne

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.