Un employeur refuse d’embaucher les enfants de la diversité !

Publié le 19 juillet 2010 - par - 227 vues

Bonjour cher Cyrano et cher(e)s ami(e)s de RL,

Ma fille, étudiante, était en recherche d’un emploi pour l’été. Une amie de fac lui propose de la présenter à son employeur super sympa qui cherche des jeunes pour livrer ses pizzas. Rendez vous pris elle est accueillie de façon très cordiale par le patron de la pizzeria.

Celui-ci la regarde, lui demande son nom et lui dit : ” ah ! super tu as un nom français et je n’engage plus dorénavant que des étudiants français de souche, je n’embauche plus ni arabes, ni noirs, ils ont failli couler ma boîte” !!

Tête de ma fille !!

Si je m’arrête là j’entends déjà les lecteurs de RL me dire “hou la la ça c’est du racisme” !

SAUF QUE :

Le patron de cette PME est ALGERIEN, lui n’a pas un nom bien de chez nous, MAIS il bosse comme un lion depuis 15 ans, que sa PME marche très bien, qu’il ne propose pas de pizzas hallal, elles sont fabriquées avec du jambon des tomates etc…(entre autres) et que lui aussi il a voulu donner leur chance à des frères issus des banlieues et qu’il en est revenu.

Il a rajouté : ” Je travaille 15 h par jour honnêtement ce n’est pas pour que des vauriens me sabote mes efforts”.

Son organisation est parfaite : Il met à la disposition de ses livreurs des voitures, lorsqu’ils mettent du carburant ils fournissent la facture, ils sont remboursés au centimes près, ils sont tous déclarés, et si ils dépassent l’horaire de 5 ou 6 mn il leur paye l’heure entamée. Devant un comportement de ce genre je dis : “Monsieur” et “Bravo”.

Par ailleurs, pour aider les étudiants, il adapte ses horaires à leur horaire de cours, pendant l’année, ça leur permet de poursuivre gentiment leurs études et d’avoir un petit job rémunérateur… Pas mal non ?

Cette organisation a été utilisée par les malfrats cités plus haut qui :

– Remplissaient la voiture des copains et se faisait rembourser par la pizzeria,

– Organisaient des accidents de voiture avec le véhicule de la pizzeria pour faire marcher son assurance, conséquence : Il est en difficulté avec les assureurs, il est obligé de payer une fortune pour assurer ses outils de travail.

– Nourrissaient leurs familles ou leur copains avec des pizzas volées sur le stock.

Bref, ce Monsieur qui se conduit comme un gentleman (qu’il est d’ailleurs), qui ne crache pas sur la France puisqu’elle lui assure un travail honnête, qui de plus travaille tant et plus, a été contraint de se conduire comme un français “de souche” n’aurait pas osé le faire.

Alors certes, il ne faut pas généraliser ce genre de comportement malhonnête, mais pourquoi certains employeurs hésitent lors d’embauches ?
Ce n’est pas forcément du délit de faciès, chat échaudé comme on dit ….

Heureusement nous avons la halde et son cornac SOS racisme …

Cordialement et laïquement

Catherine Dumont

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi