Une France blanche et chrétienne à 100 %, c’est cela que vous voulez ?

Publié le 21 juin 2010 - par - 2 703 vues
Share

RL,

Pardonnez le cliché, mais je ne sais toujours pas si je dois rire ou pleurer du spectacle déconcertant de bêtise dans lequel vous, les ligues de vertu anti-racistes, les musulmans prieurs de la Goutte d’Or et les diverses groupuscules d’extrême-droite vous êtes illustrés : Un véritable festival, que dis-je, une exposition universelle d’extrémistes bien-intentionnés, de petits soldats anti-musulmans et d’ayatollahs ultralaïcs, tous prétendant parler au nom d’une population française qui, pour la majeure partie, ignorait leur existence jusqu’à présent. Vous voir parler au nom des habitants du Quartier de la Goutte d’Or a été particulièrement amusant au vu des réactions des habitants eux-mêmes, qui donnent une vision tout de même plus complexe et nuancée de ce qui s’y passe que celle que vous donnez (cf : http://www.liberation.fr/societe/0101642120-a-la-goutte-d-or-le-probleme-ce-n-est-pas-les-musulmans-mais-les-dealers ;

http://www.marianne2.fr/Apero-Goutte-d-or-un-groupe-d-habitants-s-enerve_a194139.html ;

http://777socrate.blogspot.com/2010/06/de-lapero-geant-saucisson-pinard-de.html ;

http://www.rue89.com/2010/06/15/pas-besoin-dapero-il-y-a-du-vin-et-du-saucisson-a-la-goutte-dor-154991).

À les entendre, trouver du saucisson et du vin à la Goutte d’Or serait simple comme bonjour, contrairement à ce qu’affirme l’énigmatique Sylvie François (qui m’évoque de plus en plus George Kaplan de « La Mort Aux Trousses »), les relations entre non-musulmans et musulmans ne seraient pas si difficiles et les prières dans la rue (le seul point sur lequel je vous rejoint absolument, tant sur l’imposition de l’Islam sur la voie publique qu’elles constituent que sur l’inaction complice des responsables politiques) ne seraient qu’une inconvenance comparée à des problèmes plus graves tels que le trafic de drogue et la prostitution. En vérité, j’ai l’impression de vivre entre deux réalités parallèles. Au-delà de la présomption que vous avez de parler au nom de tous les français, j’ai été, comme de nombreux Français, choqué par votre association au Bloc Identitaire, responsables de la tristement célèbre « soupe au cochon ».

Partagez-vous vraiment leur objectif de voir une France 100% blanche et chrétienne, sans noirs, sans arabes et sans musulmans ? Est-ce vraiment la fin à laquelle vous espérez arriver ? Ou sommes-nous vraiment arrivés à un moment où la cause tout à fait honorable de se battre pour une République laïque et une meilleure intégration des musulmans justifie tous les moyens ? Je m’y refuse de le croire. Ces extrémistes ne font que nuire à la défense de la laïcité et de la France et ne représentent que leurs petites personnes.

Plus choquant encore pour moi a été votre véritable perversion de l’Appel du 18 Juin et de toute la symbolique de la Résistance. Vos egos ont-ils enflés à ce point que vous vous prenez pour des De Gaulle en puissance ? Comparez-vous sérieusement les musulmans (j’entends les musulmans en général, citoyens français ou immigrés lambda, pas les islamistes ni les occupants de certaines rues) aux Nazis ? Si tel est le cas, vous avez définitivement franchi la ligne d’horizon morale. Quel que soit le mal qu’on puisse dire de l’Islam et de Mahomet (et on peut en dire beaucoup !), comparer les musulmans aux Nazis est indigne d’une association comme la vôtre. Cessez d’adopter une position aussi manichéenne que celle qui consiste à qualifier d’ennemis tous ceux qui ne sont pas d’accord avec vous. Le récent post de « Cyrano » divisant la France entre ceux qui voudraient la sauver et ceux qui voudraient la transformer en territoire islamique incarne parfaitement cet état d’esprit. D’une certaine façon, vous imitez le mouvement « Tea Party » américain par votre vision bipolaire de la France et des Français et votre assurance de représenter une majorité de Français.

Je dois vous féliciter pour votre grand courage concernant le choix final du lieu de l’apéro : La place de l’Etoile à Paris ! Moi qui m’imaginais que vous alliez l’organiser dans un endroit un peu moins dangereux, comme Clichy-Sous-Bois, Trappes ou Villiers-Le-Bel, vous m’avez véritablement époustouflé par votre bravoure. D’ailleurs, pourquoi ne pas recommencer dans l’un de ces endroits ?

Pour ma part, je vis dans le Gard, département comprenant une population musulmane assez importante. Bien que n’habitant pas Nîmes, je m’y rends au moins cinq jours sur sept et assez régulièrement au Boulevard Gambetta. Ce n’est pas un quartier arabe à proprement parler mais on y trouve une multitude de restaurants halal et kebabs côtoyant bars, brasseries et restaurants traditionnels sans conflit. Pas de tags injurieux, pas de fenêtres brisées, pas d’agressions de commerçants…On peut même parfois y voir deux ou trois maghrébins prendre un verre au bar le plus proche tout comme on peut aperçevoir quotidiennement des blancs visiblement non-musulmans manger au fast-food halal du coin (j’avoue non sans une certaine honte commettre moi-même cette haute trahison à la patrie de temps en temps et y prendre plaisir). Quant aux femmes maghrébines, à vue d’oeil, je dirais qu’elles sont environ deux sur cinq à être voilées et zéro à mettre le voile intégral. Les rues de Nîmes, elles, sont bien trop occupées à être constamment rénovées pour un oui ou pour un non pour qu’elles servent à autre chose que d’être traversées par les piétons et les voitures, hormis les occasionnels mini-manifestations de grévistes.

Que vous ne vous mépreniez pas, je considère que les problème soulevés par cet apéros et ses bâtards sont bien réels (tentatives d’islamisation volontaire par des islamistes et parfois involontaires par des modérés, difficulté d’intégration d’une partie de la population musulmane) mais répondre au communautarisme par le communautarisme ne résoudra strictement rien. Les seuls effets positifs auront été la libération de la parole, toujours très importante dans l’ère de politiquement correct et d’autocensure dans laquelle nous vivons, et l’évocation dans les médias, pour la première fois, de ces prières insupportables. J’aurais seulement aimé que cela se soit fait avec plus de dignité.

À bon entendeur,

Thomas Ricard

jeune étudiant laïc gauchiste bien-pensant.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.