Une « Rue de la Laïcité » dans chaque commune !

Publié le 28 septembre 2007 - par - 405 vues
Share

L’association FaireLeJour rejoint aujourd’hui (voir [http://www.fairelejour.org/article.php3?id_article=1512->http://www.fairelejour.org/article.php3?id_article=1512 ] ) l’initiative de l’association LAÏQUES, qui dès 2004, avait eu l’idée de demander la création d’une « Rue de la Laïcité dans chaque commune » (voir [http://www.rue.de.la.laicite.biz->http://www.rue.de.la.laicite.biz]).

FaireLeJour a envoyé une lettre aux 24 maires de l’île de la Réunion afin de leur demander de dédier une rue ou une autre voie de leur commune à la laïcité, sachant que sur l’île la plupart des communes portent le nom de saints et que ce ne serait qu’un juste équilibre… Cela ne fait que quelques jours que les lettres ont été expédiées, pour l’instant il n’y a pas de réponse.

PATRIMOINE : TROIS VOIES PUBLIQUES « DE LA LAÏCITÉ »

Dans le Midi de la France, plus de 200 personnes (dont des élus et des politiques de gauche comme de droite) ont demandé « une rue de la laïcité », à l’appel de LAIQUES (et de l’UFAL, etc.). Si le principe d’une rue de la laïcité a été retenu par la mairie d’Arles (13), sa réalisation tarde. Dans l’Essonne, un élu municipal a obtenu mi-2005 une « rue de la la laïcité », que seule l’extrême-droite a refusée. Dans l’Hérault, en 2005, une « Place de la laïcité – Ferdinand Buisson » a vu le jour avec l’appui de Défense Laïque. Et en 2007, c’est une « Place de la Laïcité » dont bénéficie la bas-alpine Digne à l’initiative d’une élue, ex-enseignante. A qui le tour ?

Partout sur le territoire de notre République, il existe des voies publiques aux noms qui honorent la République laïque et sociale, et aussi des statues, des bâtiments, etc. Tous ces traditions et patrimoines, ces « Routes de la République » sont à sauvegarder et valoriser pour promouvoir nos valeurs ( [http://www.patrimoines.laiques.fr->http://www.patrimoines.laiques.fr]).

UN SITE « RUE-DE-LA-LAICITE.EU »

Dans le but d’amplifier le mouvement autour de « Rue de la Laïcité », l’UFAL (Union des Familles Laïques) de la Réunion (et du 13) se sont jointes à cette action, et l’association LAÏQUES a élargit son horizon d’action. Les deux appels continuent, un site internet est créé ( http://www.rue-de-la-laicite.eu ) afin de collecter toutes les infos et actions concernant les rues et autres voies publiques « de la laïcité » en France et ailleurs dans le monde.

Alors que la société est de moins en moins croyante et de moins en moins pratiquante (voir tous les sondages réalisés sur ce sujet depuis vingt ans), nous pouvons constater une montée des revendications communautaristes fondées sur la religion, ainsi qu’une reconnaissance larvée des religions au plus haut sommet de l’État (création d’un Conseil Français du Culte Musulman, augmentation du financement des écoles privées confessionnelles, nomination d’un prêtre chargé de mission au ministère de « soeur » Christine Boutin, présence officielle du président de la République et de ministres à la messe d’enterrement du cardinal Lustiger, présence de François Fillon à la messe de «béatification» d’un prêtre, reconnaissance par Michèle Alliot-Marie d’une prétendue «contribution déterminante» de l’église catholique. La liste est très longue.

LA LAICITE CONTRE L’ORDRE MORAL

Nous estimons que cela a assez duré. Si l’on ne veut pas que la France, gagnée par ces revendications religioso-communautaristes, se transforme en Liban, il faut redorer le blason souillé de la laïcité. Cette laïcité qui instaure la séparation entre les options spirituelles et la République, une neutralité publique qui permet à chaque citoyen d’être un individu libre de ses propres choix (et non prisonnier de sa communauté d’origine).

Une rue, ou une place de la laïcité, ce n’est pas grand-chose, mais ce serait un symbole fort d’affirmation de l’attachement des communes aux valeurs laïques d’une République française de plus en plus maltraitée par les cléricaux de tout poil (ces politico-religieux qui mélangent religion et politique), ces laïcophobes qui révisent la neutralité laïque au nom d’un soi-disant « social » et abandonnent femmes et hommes à un nouvel ordre moral. La Laïcité, cette Liberté , mérite une rue dans chaque commune !

Stéphane Arlen & Philippe Isnard

Associations : [www.FaireLeJour.org->www.FaireLeJour.org] – [www.LAIQUES.fr – www.UFAL.fr->www.LAIQUES.fr – www.UFAL.fr]

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.